Le Rire n°277 24 mai 1924
Le Rire n°277 24 mai 1924
  • Prix facial : 0,75 F

  • Parution : n°277 de 24 mai 1924

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : F. Juven et Cie

  • Format : (226 x 302) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 44,3 Mo

  • Dans ce numéro : à la garçonne.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
C'était pendant la guerre. Une duit, un soldat boche qui se trouvait en première ligne eut une telle frayeur de notre bombardemènt que, n'y tenant plus, il s'enfuit vers l'arrière. Dévalant à travers champs,plaines et vallées, courant comme un fou, de toute la vitesse de ses jambes, il courut tant et tant, toute la nuit, qu'il échoua, mort de fatigue, dans un village inconnu de lui, comme l'aube se levait : Là, un peu remis de sa frayeur, il voulut savoir où il se trouvait et il interpella un soldat qui passait, croyant avoir affaire à un sous-officier  : Pardon, sergent, je me suis égaré ; pourriez-vous me dire où je me trouve ? L'interpellé le dévisagea durement, et répliqua avec morgue  : — Que fais-tu là, qui es-tu, toi qui m'interroges ? Ne vois-tu donc pas que je suis général ? — Général ! général !... Oh ! bon Dieu, est-il possible que vous soyez général ? Je vous demande bien pardon, mais je ne croyais pas être parvenu aussi loin. M. et Mme Bloch sont couchés. M. Bloch ne peut arriver à s'endormir. I1 se tourne..., se retourne... A la fin, Mm" Bloch finit par lui dire  : — Enfin, mon ami, qu'est-ce que tu as ? — Ce que j'ai ? C'est bien simple, répond M. Bloch. J'ai Glue, demain, c'est la fin du mois et que la traite de Lévy arrive à échéance  : or, je n'ai pas le premier son pour la payer !... — Lévy qui habite en face ? — Oui, Lévy qui habite en face. — Et c'est cela qui t'empêche de dormir ! Attends. D'un bond, Mme Bloch est debout ; elle ouvre la fenêtre et se met à crier  : — Monsieur Lévy ! monsieur Lévy ! La rue est très étroite et Lévy loge au même étage, juste en face. Au bout d'un moment il ouvre lui-même sa fenêtre et demande  : — Qui est-ce qui m'appelle ? — C'est moi, MIKe Bloch. — Ah ! c'est vous, Mme Bloch. Et qu'y a-t-il pour votre service ? — Il y a que demain arrive votre traite à échéance. Eh ! bien, mon mari n'a pas le premier sou pour la payer. Et, sans attendre, elle referme brusquement la fenêtre. Se recouchant alors auprès de son mari, elle lui dit  : — Maintenant tu peux dormir ! C'est lui qui ne dormira pas ! ** Un crépuscule d'hiver dans une modeste maison à la campagne. C'est là qu'achève de mourir le capitaineX... (35 ans de services, autant de campagnes, dans l'armée coloniale). Sa famille, réunie auprès du Et, attend le prêtre qui doit apporter les derniers sacrements. Le voici  : c'est un jeune vicaire plein de foi et de zèle. Il s'approche du moribond et l'exhorte au repentir. Peu à peu il s'exalte et, lui présentant le crucifix  : = Regardez, lui dit-il, c'est pour vous que le fils de Dieu est mort ; c'est à cause de vos péchés qu'il a été crucifié, et chacune de ses plaies est votre oeuvre. Repentez-vous donc et demandez à Dieu la rémission de vos péchés. Pendant que le prêtre lui présentait ainsi le crucifix, l'enfant de choeur éclairait la scène avec le bougeoir. Le moribond se souleva à demi  : — N. de D..., écartez cette bougie, s'écria-t-il, vous allez lui brûler le derrière et vous direz encore que c'est de ma faute ! COMPENSATION UNE INITIÉE — Eh ! bien, êtes-vous satisfaite de votre nouveau râtelier ? — Qu'est-ce que tu prends ? Un bock aussi ?.. — Certainement : II ne vaut rien pour mâcher, mais, pour rire, Non, un bock c'est trop !... Donnez-moi un demi ! il est épatant ! Dessin de BIILMANN. Dessin d'Arsene BalvoT.
N0 5 24 -Mai 1924 ATTENTION ! On s'entraîne dans les perceptions... PROFILS OLYMPIQUES Pierre de COUBERTIN Le baron Pierre de Coubertin est surtout connu comme inventeur des Jeux olympiques. C'est un athlète incomplet qui mesure Im. 6.i de la tête à la queue et qui pratique tous les sports... Lauréat de cheval-mécanique à l'Exposition de 89, champion de belote (basque) l'année où il y a eu tant de chenilles, c'est lui qui a mené à la victoire la première machine à coudre avec freins sur les quatre roues. En outre, le baron n'a pas son pareil pour le jet de la salive (3m. 97, record du monde) et le lancement du gros mot. C'est lui qui a traversé les chutes du Niagara en colis-postal et construit, de ses propres deniers, la piscine des Tourelles. Colombes a donné son nom à une rue — qui ressemble à une impasse... Comte CLARY. PROPOS D'UN NÉOPHYTE L'(EUF DE COLOMBES Les sportsmen qui prennent le train pour se rendre à (colombes ont accueilli le nouveau tarit'avec des beuglements de protestation... Ils n'ont pas tort  : l'O. E. n'y est pas allé avec le dos de la cuiller  : cinq francs pour taire quatre kilomètres, quand la même distance contait avant trente-cinq sous. Messieurs, vous avez un culot olympique ! Je sais bien que ces Messieurs nous répondront que, pendant la durée des Jeux,les trains vont se suivre à la queue leu leu, et que, mettant trois fois plus de temps qu'autrefois à atteindre Colombes, il est juste que le tarif soit triplé... L'argument a son poids. Pourtant,41 était facile de s'en tirer autrement... Il suffisait. par exemple, de transporter les sportsmen à l'eeil j usqu'aux portes du Stade ; une fois qu'ils auraient été là-bas, pour les ramener, on aurait pu leur demander tout ce qu'on aurait voulu... Le procédé est enfantin.Encore fallaitil le trouver. L'oeut'de Colombes, quoi ! M. PROFANE. RHUMATISANTS Allez e couoMBss BAINS DE BOUE LE CANARD DE COLOMBES ORGANE HEBDOMADAIRE ET OLYMPIQUE FOOTBALL-ASSOCIATION 7 EN 2 JOURS ! Le premier tour du tournoi olympique de football s'est disputé dimanche et lundi avec acharnement. quatorze nations se trouvaient en presence. Au lieu de les faire jouer toutes ensemble, comme nous le préconisions, on a préféré les faire jouer deux par deux. C'est beaucoup plus long. 11 est vrai que les prochains Jeux n'auront lieu que dans quatre ans... Nous avons done du temps devant nous ! Voici les résultats techniques  : ETATS-UNIS bat ESTHONIE par 1:5 butso. D'entrée, les Américains envoient les Eathoniens au s shot » et ferment la porte à clé. Ensuite, ils en profitent pour marquer tout ce qu'ils veulent... ITALIE contre ESPAGNE 3 zéros à rien. Les Italiens bottent bien et filent encore mieux. Quant aux Espanols, ils passent a leurs adversaires des banderilles en vache (Dacca) et l'arbitre les disqualifie. TCHÈCO- SLOVAQUIE et TURQUIE font match nui. Les Tchèques attaquent vivement et épuisent tout de suite leur provision d'énergie. Comme les tchèques sans provision sont interdits, on arrête la partouze et les Turcs manifestent leur joie en se flanquant de grandes claques sur les fez. SUISSE contre LITHUANIE 2 buts partout. La première mi-temps voit la Suisse assise, car les Lithuaniens osent 1I (Lithuanie del oso). Mais à la seconde mi-temps, les Helvètes se reprennent et font suisse partout. LES BLUFFEURS HONGRIE. contre POLOGNE 2 buts à 2 buts. Les Hongrois craignent le but comme la peste (But da pest) ; puis, peu à peu, se reprennent et marquent ; leurs adversaires ont le dessous  : le dessous comme des Polonais ! Comme ils ont chacun une mi-temps, ils font la belle à la manille aux enchères. PORTUGAL contre SUÈDE 1 mort à 12 blessés. Match très dur. Il y a d'abord friction de la part du Portugal, que la Suède fait suède partout. Maigre la défense, les Portugais tirent sur le ballon ; les Suédois ripostent à coups de hache et creusent des tranchées. Au dernier communiqué, rien à signaler sur l'ensemble du stade... YOUGO- SLAVIE contre URUGUAY loo buts loo buts. Leurs adversaires étant en retard, les Yougoslaves commencent la partie tout seuls et marquent... Puis, fatigués, ils se retirent, juste au moment où les Uruguayens arrivent. Demeurés seuls sur le terrain, ceux-ci marquent, à leur tour, tout ce qu'ils veulent... Comme on le voit, pour du footballassociation, it y a du footballassociation. Si le public n'est pas content, il pourra faire monter du rugby. "ataxcct axvnac — Pas d'domicile, moi ?...'mande pardon  : j'ai sous-loué mon appartement à des Américains pour les Jeux Olympiques au lancement du Fisc ! PROFILS OLYMPIQUES Comte CLARY Le comte Clary n'a pas toujours étécomte. Avant, il était tout bonnement Justinien Bretonneau, comme vous et moi. Il n'a pas toujours été comte, mais il a toujours été président... Président duC. N. S., duC. O. F., dela F. I. T,C., du S. H.C., du T. P.C., de l'A.S., de l'U. S.T.F., de la S.V.S. V., de l'A. B.C. D., du S. V. P., etc... etc... On attend avec impatience qu'il veuillebien enfin accepter la présidence du P.P.C. En tant qu'athlète, nous avons peu de tuyaux sur Justinien... pardon ! sur le comte Clary. Il doit être quelque chose comme champion de tir. Il est visible tous les dimanches, de 2 à 6, en face le Stade de Colombes. C'est lui qui montre aux mercantis l'art et la manière d'envoyer un coup de fusil. P.DE COUBERTIN. INFORMATIONS LeC. O. F. nous informe que, pour la réunion de dimanche prochain, les spectateurs sont priés d'adopter la tenue olympique. En d'autres termes la tenue à poil est de rigueur. *** Hier, au Théâtre des Champs-Elysées, charmante soirée (en matinée) d'art olympique. Marthe Chenal a chanté l'Otrmpiquaise Au Stade, Citoyens ! Sortez vos picaillons ! accompagnée par le comte Clary sur la clarinette. Fanny Heldy nous a sorti  : « Laisse-moi, laisse-moi contempler ton villageo, et M. de Féraudy a récité  : « Trois jours, leur dit Colombes,et je vous donne un stade ! n En résumé, cette matinée a été une'soirée réussie. *** La question du serment olympique est résolue. C'est la Compasxie des Transports parisiens, qui a l'habitude de tasser sa clientèle dans les autobus à destination de Colombes, qui s'occupera, du serrement olympique. A GOLtO1VIBES ne demandez pas un café. Demandez un JUS OLYMPIQUE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :