Le Rire n°268 22 mar 1924
Le Rire n°268 22 mar 1924
  • Prix facial : 0,75 F

  • Parution : n°268 de 22 mar 1924

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : F. Juven et Cie

  • Format : (226 x 302) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 42,7 Mo

  • Dans ce numéro : fierté maternelle.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
— « Inconnue * ?... Trop modeste, la petite baronne ! SIMPLE MALENTENDU Dans la petite maison qui bordait la route, à la lisière de la forêt de sapins, le bûcheron Falbris et sa femme Babet étaient assis devant l'âtre où flambait un feu de sarments. Une marmite, où cuisait la soupe, éta it pendue à la crémaillère ; et quand — Ne vous frappez pas, ma belle jolie ! Je découvrait devant ses femmes de chambre. AU SALON suis un type dans le genre de Louis XIV qui se Dessin de DHÂRN1. Dessin de F. FABIaro. Babet, de temps en temps, enlevait le couvercle, une épaisse fumée s'en dégageait, avec un engageant parfum. Au dehors, il faisait un froid rigoureux et, dans la nuit, la neige tombait à flocons serrés. — Écoute, dit Babet à son mari, je crois que l'on a frappé à la. porte. — N'est-ce pas plutôt le vent qui la secoue ? fit Falbris. — Non... Entends-tu ?... On frappe encore. Falbris se leva et alla ouvrir. Il se trouva en présence d'un chemineau, de robuste apparence. — Excuse-moi, fit l'homme... Je crois que je me suis égaré... J'ai bien peur d'être obligé de passer la nuit dehors, avant d'arriver jusqu'à la ville... Et je viens d'entendre, au loin, des hurlements qui n'ont rien de rassurant. — Ce sont les loups, répondit le bûcheron... La neige les agite... Mais je crois qu'elle est en train de topnber moins fort... Entre toujours un instant... Quand elle aura cessé complètement, je te mettrai sur le bon chemin... — Merci, ce n'est pas de refus, dit le chemineau en entrant dans la salle basse. Et il se découvrit en apercevant Babet. y C était un. homme bien fait et avenant, et Babet, qui était une belle femme, le remarqua tout de suite ; mais il ne. songea même ` point à la regarder, car ses narines venaient d'être agréablement flattées par le parfum substantiel qui s'échappait de la marmite. - Nous allions manger la soupe, dit Falbris... Tu en prendras peut-être bien une assiette ?... Merci, ce n'est pas de relus...
Il en absorba avec avidité une assiettée, puis une deuxième, puis une troisième. — Tu as un bon appétit, fit Falbris. — Je marche depuis ce matin, et ça donne faim. Babet se leva, alla au buffet, l'ouvrit et en tira un fromage de brebis qu'elle vint déposer sur la table. Le chemineau, après avoir enveloppé le fromage d'un regard de convoitise, en coupa un large morceau qu'il inséra dans un quignon de pain fendu en deux et dont il se reput avec une grande satisfaction. L'opération fut menée rondement. Sans prendre le temps de souffler, il la renouvela. Et il allait la renouveler une troisième fois, quand Falbris lui posa la main sur le bras en lui disant  : Eh ! là... eh ! là, comme tu y vas, l'ami !... — Tu ne vas pas lui retirer le pain de la bouche ? protesta Babet. — Non, pas le pain, car nous avons de la réserve... Mais le fromage... — Il le trouve bon et il n'a pas tort... N'est-ce pas, monsieur ?... — Nous aussi, nous le trouvons bon, lit Falbris sans laisser au chemineau le temps de répondre... Mais le fromage coûte cher, par le temps qui court... Et puis, il faut aller jusqu'à la ville pour en avoir... Alors, l'ami, tu ne voudrais pas nous en priver d'ici qu'on y aille, n'est-ce pas ?... Il retira le fromage de la table, le posa sur le buffet, et s'en fut ouvrir la porte. L'accalmie n'avait point duré. La neige tombait plus fort encore qu'auparavant. Et, de la forêt, venaient les hurlements des loups. — Tu ne peux vraiment pas partir par ce temps de chien, dit le bûcheron en refermant la porte... Tu risquerais de t'enliser... sans compter que les loups ne sont pas loin et qu'ils te feraient un mauvais parti... Tu vas rester ici... On se serrera pour te faire de la place. Ils se mirent tous les trois au lit, Babet dans la ruelle, le che- PLUS ON EST DE FOUS... — Finissez, ou j'appelle maman ! — C'est ça ! Nous ferons une partie carrée ! Dessin de Roger PRAT. FAUSSE MON N AIF — Ce n'était vraiment pas la peine de tromper mon mari ! Dessin deL. Luc. mineau sur le bord, et Falbris, au milieu, entre les deux. Les deux hommes ne tardèrent point à s'endormir profondément. Mais Babet, confusément agitée, appela vainement le sommeil. Ses yeux pourtant commençaient à se fermer, quand un vacarme épouvantable, fait de hurlements sinistres, retentit tout autour de la petite maison. Les deux hommes se réveillèrent en sursaut. — Ce sont les loups, dit Falbris...lls sont sortis de la forêt... Ça ne m'étonne pas... Et ils sentent la chair fraîche... Ça nous promet une bonne nuit ! !... Nous ne pourrons pas nous rendormir... Et comme le charivari augmentait encore, il poursuivit  : — Je vais en descendre un ou deux... Ça fera filer les autres. Il enjamba le chemineau, sauta à terre, se vêtit rapidement, décrocha son fusil, le chargea, mit quelques cartouches dans la poche de sa veste, ouvrit la porte et sortit sur la route. A peine avait-il disparu, que Babet, se penchant vers le chemineau, lui dit à voix basse. — Allez !... allez !.. Vite !... vite !... Dépêchez-vous !... Celui-ci paraissait hésitant. Il balbutia  : — Vrai... vous croyez... que je puis ?... Oui... niais oui !... fit Babel d'une voix haletante... Allez !... allez... vite !... Il va revenir !... Dépêchez-vous !... Alors le chemineau n'hésita plus. Il se précipita qn bas du lit, courant au buffet, saisit le fromage à deux mains et y mordit à belles dents. Deux coups de feu retentirent. Et Falbris, en rentrant dans la salle, le trouva recouché très sagement. Adrien VÉLY. CONCOURS des BLACKBOULÉS " Voir page 17, le BON à détacher (Bon n°9, pour pouvoir participer au concours.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :