Le Rire n°263 16 fév 1924
Le Rire n°263 16 fév 1924
  • Prix facial : 0,75 F

  • Parution : n°263 de 16 fév 1924

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : F. Juven et Cie

  • Format : (226 x 302) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 43,7 Mo

  • Dans ce numéro : l'empereur Napoléon l'a dit.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
Pour sa rubrique « Les Bonnes Histoires », LE RIRE fait appel à la collaboration de tous ses lecteurs. Nous leur rappelons que tolites celles qui sont publiées dans nos colonnes sont rémunérées à raison de vingt-cinq francs et que, de plus, une prime de cent francs est attribuée, chaque mois, à l'auteur de la meilleure histoire publiée. Fin février, nous indiquerons les noms, initiales ou pseudonymes des premiers bénéficiaires. *** Un groupe de jeunes gens se livrait un jour, dans u'icafé, à des considérations sur la morale, en déplora.t plus prés ist'loont que les moeurs spéciales, comme il est convenu de les appeler, fussent si répandues. — Et pourtant, dit l'un d'eux, malgré ma répugnance, j'avoue que je me laisserais faire pour cent mille francs. — Moi pour cinquante mille, dit un autre en rougissant. Un troisième ajouta  : — Ce que vous dites est stupide, mes amis, car jamais personne ne vous proposera de pareilles sommes ; moi j'accepterais pour dix mille francs. Successivement, un quatrième vint dire cinq mille, un autre moins encore. Chacun donnait un chiffre. Alors, un petit vieux qui lisait son journal non loin de là et qui n'avait encore rien dit, leva la tête et d'une voix douce  : — Messieurs, dit-il, quand vous en serez à cent sous, vous m'appellerez  : c'est mon prix ! ** Au café, un soir, pendant la partie de dominos, on raconte qu'Olive se vante d'avoir un tempérament tel qu'il ne sacrifie pas moins de dix fois, par nuit, à Vénus. Justement Olive entre et ou charge Marius d'obtenir une précision sur ce point surprenant. 11 va trouver Olive et lui dit quelques mots à voix basse. Olive sourit avec satisfaction et, tout en retirant son pardessus  : — Il y a un fond de vérité, déclare-t-il, mais ce n'est pas moi...  : c'est ma sœur !... Votre mari se présente aux élections ? Mais il n'a jamais ouvert la bouche en public... — Si, chère madame  : à la dernière conférence de votre époux, il a b/illé à s'en décrocher la mâchoire. Dessin de Ch. MI BuseY. ** En province (Sambre-et-Loire), grand dîner à la préfecture. La préfète, jeune, jolie, aimable. A sa droite, le médecinmajor du 22 e houzard, un peu fatigué, mais n ménager. Alliances politiques des plus influentes. LA PRÉFÈTE. — Monsieur le major, puisque médecin, un tantinet vétérinaire sans cloute... LE MAJOR. — Si fait, madame la préfète, si fait ! !... LA t'rtI FE rE.. — Eh bien, major, j'ai un chat, un amour de petit chat Ili i perd Ses poils... Lh. MaioRR. aprcs un instant de réflexion, assujettissant son lorgnon et regardant sa jolie voisine. — Vous faites trop de bicyclette !... ** Monseigneur, en tournée, s'arrête dans un couvent oh il est l'hôte des bonnes soeurs. Au repas, d'ailleurs succulent, on sert des pets de nonne comme dessert. Monseigneur en a déjà pris à deux reprises et. quand à nouveau on lui présente le plat, il le fixe avec hésitation, sans en prendre. — Monseigneur ne les trouve peut-être pas à sa convenance ? — Comment pouvez-vous supposer ?... Ils sont délicieux ! — Pourtant, Monseigneur semble hésiter à en reprendre. — Pas précisément. Mais voilà, je... je... je cherche celui de la supérieure. ** La jolie petite Mme Zeithoil est très pressée de divorcer. Trouvant que les choses traînent en longueur, elle se décide à faire elle-même une instante démarche auprès du magistrat dont dépend, lui dit-on_, une importante décision. Harcelé, guetté, traqué, coincé, le rigide magistrat finit par se trouver, bon gré mal gré, en tête ài tête avec la délicieuse plaignante... — Monsieur le président... je vous en supplie... Et les beaux yeux couleur de pervenche tentent d'arrêter au passage les petits yeux gris fuyants et furieux... Le trouble de l'incorruptible magistrat se traduit alors par une explosion d'aigre impatience  : — Mais, madame, crie-t-il, vous ne songez qu'à vos affaires !... Vous oubliez que la magistrature a ses règles !. — J'adore mon chien... Depuis que nous vivons ensemble, il a fini par prendre toutes mes habitudes. Dessin de J.
L'INITIATION AUX SPORTS MONSIEUR PROFANE PREND SA PREMIÈRE LEÇON DE BOXE Après la présentation de l'élève par le parrain, une visite au magasin des accessoires s'impose. Le direct doit, comme son nom l'indique, arriver directement par la ligne droite (le plus court chemin d'un poing à la pointe du menton). Le suing, ou coup balancé venant de ebté,est aujourd'hui délaissé pour le cross, plus rapide et précis. L'esquive du hook est fort simple. Il suffit d'exécuter un petit saut en arrière après avoir prévenu l'arbitre, afin de lui éviter un voyage dans les cordes Les accessoires du boxeur, peu nombreux, se composent d'un léger caleçon et d'une paire de mitaines. On peut l'esquiver de différentes manières  : la meilleure consiste à incliner gracieusement la tête à droite... Le swing arrive généralement fatigué ou un peu tard, sans doute parce qu'il vient de trop loin. L'uppercut se frappe de bas en haut, sous la mâchoire. La mise en garde par trop fantaisiste est dangereuse, non seulement pour le pugiliste, mais aussi pour le caleçon ou à gauche, en disant mentalement :. Bonjour, monsieur, » ou a bonsoir, madame ! Le hook américain (coup de crochet à l'estomac) offre l'avantage d'estomaquer l'adversaire. (Ne pas confondre avec le hoch ! hoch ! allemand, simple coup.. de gueule qui n'estomaque personne). Dans notre prochain numéro  : MONSIEUR PROFANE PREND SA DEUXIÈME ET DERNIÈRE LEÇON On peut le rendre inoffensif en obtenant, par de patients et savants massages, un menton minuscule très fuyant. Dessin de Ch. GiorrY.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :