Le Planificateur n°8-4 août 2010
Le Planificateur n°8-4 août 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°8-4 de août 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Le Planificateur

  • Format : (216 x 279) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 3,9 Mo

  • Dans ce numéro : hausse des investissements en capital de risque au Québec.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
Pensez global, mangez local La plupart des aliments que vous avez mangés aujourd’hui ont parcouru en moyenne 2 500 km pour arriver à votre table, en plus d’avoir émis des quantités importantes de carbone en cours de route. Vous pouvez réduire cet impact néfaste à l’environnement en choisissant, lorsque c’est possible, des produits de saison et cultivés localement. Pourquoi ne pas essayer de cultiver votre propre nourriture ? Vos aliments seront ainsi à votre portée et non à des milliers de kilomètres de votre domicile. Non seulement le jardinage vous permettra de réduire les émissions de carbone, mais il représentera un passe-temps formidable propice à la détente. Si l’idée d’avoir votre propre jardin vous tente, pourquoi ne pas joindre vos efforts à ceux de vos voisins en cultivant vos plants communément ? Vous pourrez ainsi bénéficier d’une plus grande variété de produits plutôt que d’avoir un surplus d’une ou deux cultures. Il existe un mouvement croissant de personnes que l’on nomme « locavores » qui limitent leur alimentation à des produits qui locaux, par exemple, d’un rayon de 150 km. Pourquoi ne pas essayer de faire partie de ce groupe ? Si vous trouvez cette décision trop stricte, n’hésitez pas à vous offrir une gâterie occasionnelle, un fruit tropical, par exemple, et appliquez cette règle essentiellement aux denrées alimentaires quotidiennes. Pour ne pas exagérer votre empreinte carbone, évitez les trajets inutiles en voiture pour vous rendre à des centres commerciaux situés en périphérie. Faire ses emplettes à proximité de votre domicile, voire même à vélo a du bon ! Achetez en saison. Vous pourrez ainsi profiter d’une multitude de denrées produites près de chez vous et jouir de leur fraîcheur tout au long de l’année. Manger des produits locaux et de saison pourrait réduire votre empreinte carbone de 1000 kilos par an. Faites des provisions de vos aliments préférés pour en avoir toute l’année et ainsi éviter de les faire venir, hors saison, de l’autre bout du monde. Achetez-les en vrac, en pleine saison, et faites de délicieux condiments, gelées et confitures. Passez le mot. Conviez vos amis à un repas aux saveurs locales. Montrez-leur comme il est facile de bien manger en utilisant uniquement des produits du terroir, en saison. Vous pourrez même agrémenter votre menu d’eau minérale, du vin et de bière produits près de chez vous. 24 Le PLANIFICATEUR Août 2010 www.leplanificateur.ca Les dirigeants d’entreprise pensent investir dans les changements climatiques Selon un récent sondage mené par Ernst & Young, 82% des cadres canadiens ont indiqué que la réponse au changement climatique est « primordiale ». Ils prévoient donc d’augmenter les dépenses liées aux initiatives qui permettent de contrer le changement climatique. Les réponses des Canadiens faisaient partie d’une enquête menée à l’échelle mondiale à laquelle 300 dirigeants d’entreprises de 16 pays ont participé. Plus de 90% des personnes interrogées sont persuadées qu’il incombe aux cadres supérieurs et aux conseils d’administration de prendre en charge le dossier des changements climatiques, mais « les politiques gouvernementales influencent fortement ces stratégies » et 94% ont mentionné qu’une réglementation nationale transparente est importante. L’enquête a par ailleurs révélé que 71% des entreprises canadiennes ont déjà implanté des initiatives sur le changement climatique. L’hélicoptère se démocratise Spécialiste du tourisme en événementiel, Guy R. Godin se lance un nouvel objectif : démocratiser les vols en hélicoptère ! Pour cela, il vient de créer Héli Gourmet, Héli pour hélicoptère et Gourmet car les forfaits incluent un repas gastronomique axé sur la cuisine du terroir dans l’un des hôtels membres du réseau Hôtellerie Champêtre. Tous les départs se font dans un luxueux appareil Bell 206 JetRanger III, à partir d’un héliport situé aux studios de cinéma Mel’s dans le Technoparc. À quatre, il faut compter 395 $ par personne (vol seulement) ou 550 $ par personne incluant le vol et le repas gastronomique. Laissez-vous éblouir par la vue avec ce nouveau concept permettant aux gens d’affaires d’épater leurs clients ou de souligner un événement d’importance. Héli Gourmet dessert actuellement 12 établissements membres du réseau Hôtellerie Champêtre. Sur le Web : www.volhelicopterequebec.com www.hotelleriechampetre.com Vous ne résistez pas aux jeux de hasard ? Grattez pour la bonne cause ! Un nouveau jeu à gratter a fait son apparition cet été. Sortant des sentiers battus, les lots à gagner ne sont pas des sommes d’argent. Le principe demeure le même que les billets à gratter usuels, mais les prix mis en jeu ont pour but de vous faire découvrir la ville de Québec. Avec « Découvrez Québec », on peut courir la chance de gagner l’un des 200 forfaits, parmi lesquels
les forfaits « gastronomie », « arts et divertissement », « magasinage », « détente » ou encore, « golf ». Chaque forfait est doté de 350 $ d’argent de poche et comprend deux nuits dans un hôtel, ainsi que deux soupers. Si les jeux de hasard sont pour vous un divertissement, ce dernier apaisera votre conscience car il semble être une bonne manière d’explorer Québec et vous donner des idées de forfaits ! Loto-Québec, avec la participation des commerçants du milieu touristique de la Ville de Québec, fait preuve de pertinence avec ce nouveau procédé qui nous a paru plus intelligent que cette loterie on ne peut plus loufoque jouée en Bretagne. En effet, le principe de la loto bouse-devache consiste à attendre qu’une vache veuille bien déposer une bouse sur l’une des cases tracées sur un champ de 15 hectares. Trois vaches y sont ainsi lâchées, jusqu’à ce que l’une d’entre elles ait fait ses besoins sur une case, faisant gagner 650 $ au propriétaire du billet correspondant à la case. Jusqu’où ironsnous pour gagner de l’argent ? Sur le Web : www.lotoquebec.com Le dernier « gratteux » de Loto Québec devrait ravir les planificateurs d’événements ! VOS JEUX I, n 5 6 Î - ; D É CO U V R x +. 7116:11L 1l'I 1 ion iFa(a u>rBEerL, ts pour dkcows ir [1 r GRATTEZ ICI POUR DÉCOUVRIR... W VOS SYMBOLES I LE YIELi${flJtÂÉC Exit les dates d’expiration Si vous êtes en possession d’une carte-cadeau, sachez que la date d’expiration, si elle n’est pas déjà passée, n’est plus d’actualité. En effet, la date d’expiration vient de disparaître pour toutes les cartes en circulation, avec l’entrée en vigueur des modifications à la Loi sur la protection du consommateur (LPC). Plusieurs nouvelles réglementations s’appliquent. Désormais, la loi interdit les frais de délivrance et d’utilisation sur les nouvelles cartes ou encore, un commerçant doit rendre la monnaie lorsqu’il reste un solde de 5 $ ou moins. Les nouveaux articles de la LPC visent les cartes prépayées, incluant ainsi les chèques-cadeaux, les cartescadeaux et les cartes d’appels interurbains. Certaines exemptions sont toutefois accordées comme pour les cartes multi enseignes, les cartes prépayées d’institutions financières, les cartes prépayées pour les téléphones mobiles, les cartes associées à un service déterminé et les cartes-cadeaux offertes gratuitement par un commerçant. Identité nationale canadienne Selon un sondage sur les symboles nationaux canadiens, réalisé à l’occasion de la Fête Nationale du Canada, la poutine a raflé 53% des suffrages apparaissant ainsi comme le met national canadien. Ce sondage se divise en cinq catégories de symboles, révélant au grand jour la plante nationale, l’animal national, le vêtement national et l’équipe nationale. L’érable à sucre est le grand gagnant de la catégorie plante nationale avec 51% des suffrages (l’ortie n’arrive qu’en dernière position, mais fait bel et bien partie du classement !). Le castor se place en première position dans la catégorie « animal national », le caribou n’occupant que la quatrième place, alors que dans la catégorie « vêtement national », la tuque arrive première, suivie de près par la veste rouge de bûcheron. Ultime catégorie : « l’équipe de hockey nationale » nommant l’Équipe Canada 1972 grande gagnante du classement. Amateurs de hockey, rassurez-vous, le Canadien de Montréal arrive sur la deuxième marche du podium. Ci j Cr) France Ouellet. Prop. Tél. : 514.382.3453 www.fleuristefloramicale.com HoranPcale s Créations florales, plantes fleuries et plantes vertes e Tous les événements (Privé ou Corporatif) Ouvert 7 jours e Service de livraison située sur La Promenade Fleury www.leplanificateur.ca Août 2010 Le PLANIFICATEUR 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :