Le Planificateur n°7-4 jui/aoû 2009
Le Planificateur n°7-4 jui/aoû 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°7-4 de jui/aoû 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Le Planificateur

  • Format : (216 x 279) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 3,0 Mo

  • Dans ce numéro : droit dans les yeux... ne négligez pas les rencontres en face-à-face.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Qui veut découvrir la « valeur ajoutée » à la sauce côte Est ? Tous les partants, levez la main ! Le World Trade and Convention Centre d'Halifax offre les installations pour réunions de class mondiale, le service impeccable et la cuisine étoilée que vous recherchez pour votre prochain évènement. L'air salin vivifiant, l'accueil le plus chaleureux du monde, les lieux vibrants d'histoire, les manifestations culturelles, et les heures de plaisir fou... HALIFAX Nous vous les offrons en prime. Tél : (902) 421-8686 www.wtcchalifax.com sales@tradecentrelimited.com 0 or mir Qui voudrait dormir quand le Quatre sessions, trois nouveaux amis, cinq heures plus tôt. réseautage peut être si amusant ? Gfi inclusiv3 NI MN Une bduffée de fraîcheur Avec de fantastiques lieux d'événement pouvant accueillir de 5 à 5 000 délégués, un centre de congrès ultramoderne favorisant la promotion des affaires, un choix immense en matière de restauration et de divertissements, une foule de choses à voir et à faire, Winnipeg vous propose un séjour mémorable où chaque minute sera bien remplie. Et si vous disposez de plus de temps, les beautés naturelles du Manitoba vous en mettront plein la vue. Pour de plus amples renseignements sur la planification d'une réunion ou d'un congrès à Winnipeg, composez le 1-S00-665-0204 ou visitez le site www.desti nationwinnipeg.ca. ÎIY l destinationWinnipeg + VONN cit WiarilON xme. ai wrow.tvcc.me.. Travel Ma inttoba
> Ici et là PAR CAMILLE LAY Hachette à l’écoute de ses lecteurs Suite à nos suggestions de lectures d’été qui, nous le souhaitons, vous ont procuré des moments d’évasion, voici une nouvelle qui intéressera les amateurs de polars et romans à suspense : la politique « Plaisir de lire ou argent remis ». Mise en place par la maison d’édition Hachette pour se différencier de ses concurrents et permettre aux libraires d’offrir une plus grande sélection de thrillers, cette mesure invite les consommateurs à renvoyer un livre qui ne leur a pas plu pour se faire rembourser leur achat ainsi que la TPS dans les 30 jours suivant leur achat. Ils leur suffira d’expliquer pourquoi, de joindre leur ticket de caisse et d’y apposer la vignette « Plaisir de lire ou argent remis ». Sur le Web : www.lagarantiehachette.ca Un nouveau lieu pour les groupes Le nouveau Kosa Centre des arts ouvrira officiellement ses portes le 30 juillet 2009 à Montréal, non loin du croisement des boulevards Décarie et de Maisonneuve. De quoi réjouir les planificateurs en quête de nouveaux espaces puisque ce lieu propice aux événements spéciaux, conférences, congrès, ateliers de travail, concerts, réceptions cocktail, etc., pourra accueillir jusqu’à 300 personnes. Construit dans l’idée de servir la croissance de la ville, les groupes sont donc les bienvenus dans ce centre des arts sérieusement modernisé, offrant des équipements de haute technologie, un filage ainsi qu’un système de son accessible dans toutes les salles et Internet sans fil. Offrant jusqu’à 300 sièges amovibles en style théâtre et doté de deux salles privatives, il permettra la tenue d’événements intimes ou encore, facilitera les événements de plus grande envergure sur un seul et même site. Deux traiteurs y offrent également leurs services. S’y rendre sera facile puisque le site se trouve proche de la station de métro Vendôme et qu’un stationnement de 75 places y est également disponible. Pour toute information et réservation : contactez Nick Patulli au (514) 895-4934 Le moral des employés touché L’on pouvait penser que la baisse de moral infligée par la récession n’était qu’une perception mais la firme Torontoise Rubin Thomlinson LLP affirme, à travers un sondage réalisé, que la baisse de moral des employés fait partie des problèmes majeurs que l’on retrouve dans les milieux du travail au Canada. Selon les statistiques de l’enquête menée auprès de 219 entreprises, cela fait partie des plus grands défis à relever. En effet, plus de la moitié des entreprises questionnées ont licencié dans les 12 derniers mois, dont 80% indiquaient que ces licenciements touchaient 10% de leur personnel. Ajoutons à cela des baisses de salaires pour 13,5% des entreprises enquêtées ou des suppressions de primes pour 26,4% d’entre elles et nous obtenons un climat d’incertitude grandissant et généralisé pour les employés. La conséquence de licenciements se traduit aussi par une hausse de la charge de travail pour les employés qui demeurent et qui pourraient éventuellement souffrir de stress, d’épuisement voire de harcèlement en milieu de travail. Il apparaît donc primordial de rester en communication avec son personnel pour s’assurer de stimuler son moral. Une sommelière locale championne Une compétition qui vise à déterminer les meilleurs sommeliers des Amériques a vu cette fois-ci se hisser au rang de championne UNE sommelière. Élise Lambert, sommelière au restaurant Le Local, dans le Vieux-Montréal, est allée défendre son talent jusqu’en Argentine, à Buenos Aires, où se déroulait le concours, pour se voir sacrer meilleure sommelière des Amériques. Les couleurs du Québec étaient largement présentes puisque Véronique Rivest, sommelière au restaurant Les Fougères, de Chelsea en Outaouais, est arrivée en deuxième position. Ces deux femmes, qui font honneur, s’étaient déjà démarquées depuis plusieurs années dans leur domaine. Sur le Web : www.resto-lelocal.com et www.fougeres.ca Les lignes aériennes ne manquent pas d’idées (ou de toupet !) Le ralentissement économique et autres problèmes sanitaires telle que la grippe porcine continuent de peser sur l’industrie du voyage, comme le montre la diminution du coefficient d’occupation de la compagnie Westjet Airline qui a reculé de 3,6 points de pourcentage en juin 2009 par rapport au même mois l’an passé. Dans ces conditions, l’industrie aérienne redouble d’efforts pour contrer les méfaits de la récession. Par exemple, alors que le dispositif de paiement pour l’utilisation des toilettes dans les avions Ryanair a finalement été abandonné, faute de bon fonctionnement, la ligne bon marché songe à installer à bord des supports permettant à une douzaine de passagers de voyager quasiment debout. Poignée, appareillage de sécurité et sorte de tabouret de soutien feraient partie du concept développé avec le constructeur américain Boeing. Encore à ses prémices, le « voyage vertical », qui serait vendu à très bas prix, n’est encore qu’une idée lancée. D’un autre registre mais déjà mis en pratique depuis plusieurs années au niveau mondial, la survente de billets permet aux transporteurs aériens l’envol d’avions pleins, préférant risquer de mécontenter quelques clients plutôt que de fermer leurs portes d’embarquement avec seulement les trois-quarts des sièges remplis lorsque des passagers ne se présentent pas au vol. Au Canada, seule la compagnie Air Canada pratique cette politique selon laquelle, votre siège ne vous est garanti que si vous le présélectionnez. Bien entendu, aucune mention de présélection n’est clairement mentionnée aux clients jusqu’à leur arrivée au guichet d’enregistrement, où ils se verront, ou pas, remettre un billet d’embarquement. Juillet-Août’09 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :