Le Planificateur n°6-6 juin 2008
Le Planificateur n°6-6 juin 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°6-6 de juin 2008

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Le Planificateur

  • Format : (216 x 279) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 9,6 Mo

  • Dans ce numéro : réflexion estivale... apprendre du passé et prévoir pour le futur.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
Nouvelles hôtelières LES HÔTELS AMÉRICAINS SE PRÉPARENT AU PIRE Selon une nouvelle étude, l’économie américaine en crise forcera la plupart des Américains à rogner sur leurs dépenses de vacances cet été, ce qui pourrait augurer mal pour les hôteliers. Environ 57 pour cent des presque 6 700 répondants à un sondage en ligne disent avoir moins d’argent à consacrer aux vacances que l’an dernier et cherchent à réduire leurs coûts. « La nervosité à l’égard de l’économie américaine et des prix records de l’essence force les gens à économiser », dit Jim Kovarik, directeur général d’AOL Travel, qui a commandé l’enquête. Presque 20 pour cent affirment avoir l’intention de louer une maison pour économiser en faisant la cuisine plutôt que d’aller à l’hôtel, révèle aussi l’enquête. Et presque un tiers pense rester chez des amis ou dans la famille pour dépenser moins. « Ce pourrait être le pire été pour les hôtels des É.-U. depuis 2002, première saison des vacances après les attentats du 11 septembre 2001 », remarque Kovarik. Mais selon Joe McInerney, de l’American Hotel and Lodging Association, le prix élevé de l’essence signifie seulement que les gens iront moins loin et choisiront des hôtels plus près de chez eux. Un dollar faible pourrait aussi attirer plus d’Européens et de Canadiens dans les hôtels américains. « Les réservations de principe pour l’été vont bien », souligne McInerney. Tout de même, la faiblesse de l’économie a déjà nui aux profits de certains hôtels. Au début du mois, Marriott International Inc., le troisième exploitant hôtelier du monde, a annoncé un bénéfice trimestriel très inférieur, atteint par des coûts plus élevés à mesure que le ralentissement économique laisse ses traces. Starwood Hotels & Resorts Worldwide Inc., qui exploite les marques W, Sheraton et St. Regis, annonce aussi des profits trimestriels plus bas, invoquant une faible croissance du revenu par chambre disponible. LA MUSIQUE D’UN HÔTEL RÉSONNE DANS LES COLLINES La mélodie du bonheur, un film de 1965 tiré de l’histoire vraie de l’aspirante religieuse Maria qui a conquis en chantant les cœurs du baron von Trappet de ses sept enfants, a réjoui de nombreux enthousiastes au cours des ans. Et voilà que la vraie villa von Trappen Autriche deviendra un hôtel en juillet, avec des chambres autour de 100 euros (155 $). Le film, avec Julie Andrews et Christopher Plummer, était basé sur une musique de Rodgers et Hammerstein et a inspiré des chants de chœur dans le monde entier, des jeux à boire, un CD d’auto-guérison et une poupée Maria Barbie. Le site Web américain de suivi des ventes de billets www.boxofficemojo.com classe La mélodie du bonheur au troisième rang des succès de tous les temps aux É.-U., compte tenu de l’inflation, derrière Autant en emporte le vent et La guerre des étoiles. « Il est difficile de croire que quelqu’un ne l’a pas vu et on se le passe encore d’une génération à l’autre », disait récemment Graham Hales, spécialiste des marques à Interbrand. « C’est une propriété. » Les visiteurs de l’hôtel Villa Trapppourront coucher dans les anciennes chambres de la famille ou se marier dans la chapelle. Le belvédère où Liesl, l’aînée des filles von Trappdans le film, et son petit ami Rolf se rencontrent en secret et chantent Sixteen going on 17 sera aussi disponible en jeu de construction. « En fait, l’hôtel est un jalon dans la commercialisation de La mélodie du bonheur pour Salzbourg », dit Leo Bauernberger du bureau de tourisme provincial de Salzbourg. « La mélodie du bonheur est bel et bien un coup de chance pour la ville. » La famille von Trappa vécu dans la villa près de Salzbourg de 1923 à 1938 avant de fuir l’invasion nazie en Autriche. Le chef de la sécurité nazi Heinrich Himmler l’a utilisée comme résidence près des Alpes autrichiennes jusqu’en 1945. Un ordre missionnaire a acheté la résidence après la Seconde Guerre mondiale et a accepté de s’en dessaisir pour qu’on en fasse un hôtel. Les entrepreneurs ont l’intention de ne pas modifier le bâtiment, sauf pour des travaux de peinture et d’électricité. À Salzbourg, des visiteurs d’Amérique du Nord, d’Asie et de Grande-Bretagne, où le film a été très populaire, comptent pour quelque 700 000 nuitées par année selon des représentants du tourisme. Dans 40 pour cent des cas, ils viennent uniquement à cause du film. Pour beaucoup, voir les lieux originaux du film est un rêve devenu réalité. LE LOEWS REGENCY CHOUCHOUTE LES PLANIFICATEURS Comme planificateur, vous savez combien tous les détails de l’organisation d’une rencontre peuvent vous prendre beaucoup de temps. Ne serait-il pas génial si quelqu’un d’autre s’inquiétait d’acheminer les bagages et le matériel à destination ? Le Loews Regency de New York aide les planificateurs à se concentrer sur les choses à faire avec sa nouvelle promotion VIMP (Very Important Meeting Planner). 12 Le PLANIFICATEUR Juin’08
Nouvelles hôtelières De concert avec DHL, l’hôtel de 353 chambres offre l’acheminement gratuit aller-retour le lendemain des bagages et du matériel de réunion aux planificateurs qui tiennent une réunion dans les 4 400 pieds carrés d’espace rénovés avant le 1er septembre. Autre motivation, Le Regency offrira aux planificateurs, pour des réservations de groupe, un bagage exclusif Hartmann(le type et le nombre de bagages dépendent de la valeur totale de la réunion). Toute réservation en juin donne droit à deux bagages. Pour en savoir plus sur l’hôtel et sa promotion VIMP, s’adresser à Gary Stram, directeur des ventes collectives, au (212) 339-4115 ou à gstram@loewshotels.com W OFFRE DES VÉLOS AUX ÉCOLOS Depuis le Jour de la terre, le 22 avril, W Hotels Worldwide offre des vélos et des casques Puma gratuits aux clients comme alternative à la voiture. La chaîne offre aussi le programme Green Wheels, un service de limousine de luxe avec des voitures hybrides ou à moteur éthanol au même prix que les voitures plus traditionnelles. Appelez d’avance si un vélo vous intéresse, apparemment certains hôtels en manquent déjà. Sur le Web : www.whotels.com LE NOUVEAU CACI D’HALIFAX CHERCHE DES PROMOTEURS La Province et la municipalité régionale d’Halifax cherchent des personnes ou des groupes compétents intéressés par une occasion de développement qui comprend un nouveau centre d’affaires et de congrès international (CACI) comme élément central. Les intéressés doivent répondre à plusieurs exigences. Entre autres, l’édifice doit être situé au centreville d’Halifax et offrir une surface utilisable d’au moins 150 000 pieds carrés. Il doit pouvoir accueillir simultanément plusieurs grands congrès et plusieurs événements de plus petite envergure. « Cela pourrait bien être l’une des choses les plus stimulantes qui survienne au centre-ville d’Halifax depuis un bon moment », avoue le premier ministre Rodney MacDonald. « Le centre d’affaires international actuel a été un moteur économique pour la ville et la province mais il devient trop petit. À mesure que nous développons le centre-ville, il est clair qu’il nous faut prévoir plus d’espace de congrès. » Depuis 1984, Trade Centre Limited a injecté quelque 2,2 milliards de dollars en dépenses directes et 1,6 milliard en dépenses supplémentaires. Il a aussi généré presque 100 millions de dollars de recettes fiscales et emploie 98 personnes à temps complet et 300 à temps partiel. « La Municipalité régionale d’Halifax (MRH) a tout pour plaire aux planificateurs de congrès, des excellents restaurants et une vie nocturne animée jusqu’aux bords de mer échancrés et aux escapades tranquilles, affirme le maire Peter Kelly. Pas étonnant que nous soyons de plus en plus recherchés comme lieu de congrès. Un nouveau centre nous permettrait d’accueillir à la MRH non seulement de plus grands congrès mais aussi des quatre coins du monde – et nous y tenons. » LE HILTON SAINT JOHN RÉNOVE Le Hilton Saint John/Saint John Trade & Convention Centre au Nouveau-Brunswick a récemment rénové 77 de ses 197 chambres sur quatre étages. Deux étages dits « Club » offrent de nombreux agréments supplémentaires et le nec plus ultra est la suite royale du douzième étage qui offre 1 200 pieds carrés d’espace habitable, un espace salon pour accueillir jusqu’à 20 personnes et un jacuzzi. Il paraît que des planificateurs de réunions adorent y établir leur quartier général quand ils résident à l’hôtel. Deux autres étapes de rénovation toucheront d’autres parties de l’hôtel en 2008 et 2009. Sur le Web : www.hilton.com AV IDAC oirNI, (; 41p 0 l I ` 1°),L.. wrr& diffution perrnwl dI. lirrwr un mrta,rgi.,i unir.avsNencc ERIE err Alm r1E'garlic enx+erpslrE en IhrnrFsrcN. Conddloe l'ren3 ilInrarmrilon.rredncr doe te4normor Lui Loeraul3 dr4lplaeoaonq tvllet ea.Mrar-.IrL dr Icing."L. eomLdFarY.L.122riuuitmenl IoL mcagrL irchlYfr rF mriaird ILLim}a1c I drrlan PISLr1r. Service comp I c [d r web d i t#us innirrsJuarit : Eric mimess.10IrmmerrLrdn pl dye. ararloaw dtrllondunr pier ifrsEmir !'QlllulsrnsnSfl'r{:sulu'dcrW-fllGin ç tin ; rni4rn Drrr,'TN In'+srcn..xf+ AVT EC ; 04.44 di rwn.+x..ry tors d plur amplcLrvnrciRerrxnG. vmin= *Kmuaywr 3vx YrFrmn {.umn : (511) 6115-9742 oUste 326 Juin’08 Le PLANIFICATEUR 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :