Le Planificateur n°6-5 mai 2008
Le Planificateur n°6-5 mai 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°6-5 de mai 2008

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Le Planificateur

  • Format : (216 x 279) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 3,3 Mo

  • Dans ce numéro : congrès et bonne chère... pour le plaisir de bien manger.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Du professionnalisme jusqu’au bout des manches ! r d DE BARRY SISKIND Les études démontrent que 55% de l’impression laissée à vos visiteurs provient de ce qu’il ont vu. Ce pourcentage se compose de divers éléments, dont les gestes, le contact visuel, la posture et l’habillement. La question de la tenue vestimentaire suscite souvent la controverse. Les exposants s’habillent souvent bien trop chic, ou bien trop décontracté. Certains décident que tout le personnel s’habillera de la même façon. Il est difficile de se décider. L’important, c’est de garder le mot « professionnel » en tête. Que porterait un professionnel de votre domaine, dans les circonstances ? Le problème, c’est que le look « professionnel » a radicalement changé au fil des ans. Dans certains cas, la norme exigeait le port du complet-cravate. De nos jours, une simple chemise sport fait souvent l’affaire. Il faut aussi tenir compte des cultures : selon les régions du monde, la tenue vestimentaire sera plus ou moins habillée. Bref, il est difficile de savoir comment s’habiller. Voici donc un bon principe à suivre : enfilez ce que vous mettriez si vous alliez directement chez un client, du lundi au jeudi (nous ferons exception du vendredi, parfois plus décontracté). La tenue convenant à une visite des lieux d’affaires devrait bien passer dans une foire commerciale. Il y a aussi la question des vêtements (polo, chemisier, etc.) portant votre marque. Bien choisis, de tels vêtements peuvent véhiculer une allure très professionnelle. Ils comportent en outre maints avantages accessoires, notamment la possibilité de reprendre les couleurs et la thématique de votre étalage. Les visiteurs peuvent ainsi reconnaître aisément votre personnel, malgré la cohue de l’exposition. De plus, les membres de votre personnel font ainsi office de panneaux ambulants lorsqu’ils prennent une pause ou circulent dans l’exposition. £atr VIPl. lODI. Vu [nrrr MrY un IFtU Vous dOslrea oFfrlr une expërienar kas convives... d VC, I)rrtierltç2 ur3 64rviCO hors pair..- Si vous optez pour les vêtements portant votre marque, quelques précautions s’imposent. Sachez d’abord qu’il est possible d’aller au-delà de la chemise à logo. On peut aussi obtenir des cravates, des brassards, des vestons, des couvrechefs, des fichus bandanas, des gilets et des pulls. Essayez de ne pas faire comme tout le monde : exprimez-vous en faisant les choses différemment. Choisissez des vêtements de bonne qualité ; de votre image en dépend. Vos visiteurs dresseront un lien direct entre votre compagnie et tout vêtement effiloché, froissé ou défraîchi. Agencez les couleurs et le message exprimé par vos vêtements à l’aménagement de votre stand. N’oubliez pas que les membres de votre personnel annoncent alors votre organisation. Évitez d’avoir un message si subtil qu’il faut avoir un de vos employés en face de soi pour le saisir. Choisissez des vêtements qui conviendront à tout le monde, peu importe le sexe ou la taille. Il ne faut pas qu’un employé soit mal à l’aise dans les vêtements que vous aurez choisis. Rendez-en le port obligatoire. Si vous préparez des vêtements à votre image, toute l’équipe du stand doit les porter. Vos directives doivent également préciser la nature des vêtements qui complètent la tenue. Par exemple, vous fournissez une chemise aux couleurs de l’entreprise, mais vous demandez à tout le monde de porter un pantalon noir. Si l’exposition ou la foire durent plus d’une journée, assurezvous de procurer des vêtements de rechange à votre personnel. Sinon, fournissez un service de blanchisserie de nuit. Chacun doit pouvoir commencer la journée frais et pimpant ! Que vous portiez des vêtements convenant à une visite chez un client ou aux couleurs de l’entreprise, il est important de bien saisir les conséquences de votre décision. Votre personnel doit en outre partager votre façon de voir les choses et comprendre à quel point l’apparence a de l’importance. Barry Siskind est président de l’International Training and Management Company et auteur de plusieurs livres. Visitez son site Web www.siskindtraining.com. ! PI 1 O. Fit'iL G ? ightÜCrc.Cl4C#1. 334395-4404 YwW56145î.WRI 6 Le PLANIFICATEUR Mai’08
> Pour votre info - Santé Vous voulez vivre 14 ans de plus ? Si vous voulez vivre plus longtemps, cela pourrait être aussi simple que ne pas fumer, se dépenser physiquement, boire moins d’alcool et manger au moins cinq fruits et légumes par jour. Selon une étude qui a duré 11 ans sur 20 000 personnes dans le Norfolk (Angleterre), celles qui ne faisaient aucune de ces choses avaient quatre fois plus de risques de mourir avant la fin de l’enquête que celles qui les faisaient toutes. Chaque facteur était bénéfique mais l’impact le plus grand s’est produit chez les personnes qui les réunissaient tous. Les sujets avaient de 45 à 79 ans au début, n’avaient aucun cancer ou maladie cardiovasculaire connus et les résultats sont valables, peu importe la classe sociale ou le poids corporel. Pas si bêtes les noix ! Déjà repoussé un plat de cajous de peur de perdre la ligne ? Des recherches récentes suggèrent qu’au contraire, les fruits à coque peuvent aider au contrôle du poids. À l’exception des châtaignes, les fruits à coque sont très riches en calories – 160 à 200 l’once de bonnes graisses insaturées. Mais en général, les personnes qui en mangent régulièrement ont tendance à peser moins lourd que les autres – tout au moins, elles ne pèsent pas plus lourd, selon des enquêtes démographiques. Ainsi, une étude espagnole sur presque 9 000 personnes, décrite dans le magazine Obésité l’an dernier, révèle que les personnes qui mangeaient des fruits à coque au moins deux fois par semaine étaient moins susceptibles de prendre du poids sur 28 mois que celles qui n’en mangeaient jamais ou que rarement. La fibre et les protéines des fruits à coque aident à se sentir rassasié plus longtemps. Donc, vous avez moins faim plus tard et, en principe, mangez moins. Certaines études démontre même que les fruits à coque pourraient aider le corps à brûler un peu plus de calories et que toutes les graisses de noix entières ne sont pas absorbées – de 4% à 17% sont éliminées non digérées. Les études ont constamment lié les fruits à coque à un risque significativement réduit de maladie cardiaque, surtout à cause de leur effet bénéfique sur le cholestérol. Le Journal of Nutrition recommande d’en consommer environ 2 ou 3 onces plusieurs fois par semaine – en particulier des amandes, des pacanes, des cacahuètes et des noix parce qu’elles pouraient réduire de manière significative le cholestérol total et le cholestérol LD (« mauvais »). On a vu des cas où les fruits à coque ont fait monter le cholestérol HDL (« bon » ). Une petite poignée équivaut à peu près à une once. AUTRES PETITS CONSEILS : Les beurres de fruits à coque – d’amandes, de cajous et bien sûr de cacahuètes – ont les même avantages nutritifs que les fruits eux-mêmes et font des sandwichs plus sains que le fromage et bien des viandes. Préférez les fruits à coque non salés autant que possible. Ces fruits sont une bonne source de protéines pour qui veut manger moins de viande rouge. Les cacahuètes sont en fait des légumineuses mais sont classées avec les fruits à coque à cause de leurs qualités nutritives et physiques ; ce sont les plus riches en protéines. Les amandes sont les plus riches en vitamine E et en calcium (respectivement 35% et 8% de l’apport quotidien recommandé). Les cajous sont les plus riches en zinc et en cuivre (respectivement 30% et 10% de l’apport quotidien recommandé, par once). Marchez, vous irez mieux Vous voulez retrouver la forme ? Facile, commencez à marcher. Pour une bonne séance de marche : Marchez d’un bon pas au moins 30 minutes par jour ou une heure quatre fois par semaine Abandonnez ascenseurs et escaliers mécaniques ; empruntez l’escalier Vive le pédomètre pour la motivation : visez 3 000 pas par jour, puis montez à 10 000 (ce qui représente environ 8 km pour une foulée moyenne) Balancez les bras : vous brûlerez 5 à 10% de calories en plus Variez les terrains ; les gravillons brûlent plus de calories Essayez de marcher à reculons, même lentement, pour un exercice plus soutenu. Sur une piste déserte, essayez d’accompagner quelqu’un qui marche normalement. De('*Sher Fall s% A% 1 { 4 v V I1 IIClaiLf.I fS^17EFtRki f Ow p{MI ill Hr[rtFk 1W BWYl7 F11.141.4 i 4rtiaia F. 4 4:414e.1 : V. LIDO f ü pa" fQ Khri {i Iw-07rrN- Del Mrdtrw*r4po-X Imum ow. *rl M 7 1i DRi4KIar E} OObY KO 44110% r+1yA PKFM R714 ou i* 1x+ 1.106,11{. ilk - (wPkK wü+-*o R.ik.ra4 14ma+ Firmarth,x+a+A { r iww. -:.+145 rork ibâldf4dCiry.Yt 4+4YI4.I EM:i2 211 Mai’08 Le PLANIFICATEUR 7 14 1



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :