Le Planificateur n°5-8 octobre 2007
Le Planificateur n°5-8 octobre 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°5-8 de octobre 2007

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Le Planificateur

  • Format : (216 x 279) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 3,6 Mo

  • Dans ce numéro : comment organiser une soirée d'entreprise appropriée tout en ayant du plaisir ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Pour une fête de bureau qui plaît à tout le monde) &c.) knFr6.7 : ire 3. kin c passUm-)rr'r r SUITE DE LA PAGE 1 On accuse parfois la fête de bureau traditionnelle de causer des problèmes. En fait, la grande majorité se déroule très bien, sans aucune anicroche. Dans les petits bureaux, elles sont souvent plus conviviales puisque tout le monde se connaît mieux que dans les grandes organisations. La plupart des fêtes de bureau ont lieu juste avant Noël mais l’organisation d’une fête réussie reste à peu près la même peu importe le moment de l’année. Si c’est trop tard pour la faire cette année, pensez au début de la Nouvelle année – les fournitures pour fêtes de bureau coûtent moins cher. Voici quelques conseils pour que tout le monde s’amuse bien à votre prochaine fête de bureau : 1. Responsabilité. Il faut savoir que l’employeur peut être tenu responsable des actes des employés pendant une fête. Alors, prévoyez et traitez tout problème envisageable, par ex., la conduite en état d’ébriété. 2. Date et lieu. Essayez de choisir une date qui convient à tout le monde et prenez-vous-y longtemps d’avance pour que tout le monde puisse la cocher dans son calendrier. Attention aux fériés : essayez d’éviter tout conflit avec la date de la fête. ti..r. yr }'Sn- € 1 dam If mkgruiiqu Liqrobk Si. Dernd'ilent nil Ie bane d ; l'cswrprratnl Napa, le 43 iaau Chimrex vie m lieu de ren5onln un1qJe po-,r Ies ! din Kau dalrea, 31if1Yikn. 2tctxcpLlaai a1 ro-Js rauti, Noti,lllh}rltrrrulcnl Lrctrc Lriinlc mu" Juonarri rur k r r pcuysnl r Dar ilir lii dram-pc : Our 8orrrvia imcnrk44 ; pi n'ai 4:1ilnvnr pa dr rik# IrR prmypx la 1.k.11 Nrq11 40 ; Niarnp Fade âiaaiA b gwlquea minion du CLEW, 4uurp Shipp'*Ai -the Lake 411 Hagan Fah MEP vOti h ird'rifV.iüri0sr rVdr\il 1 ! L7C113 iirlir H PEI MA'rLPin rG841,1112 hrc ra rôr:LTA smnrq1avnl i nurc.i4 Sa wrlr pr}arrti fk kin Ln mmisiir {kr, iaPJ.irvir14 Xeusu vlirscu ram !. wk &YrAI - Wiimeg I:Tt * r 1 k r fBLMft DkrPi rile ; rdKc. riCvifrlp Ci friCr 4d S.:052.1214 i Pia, routaibrk. NiLiar-oFih4-Lkir wnw.thietaurlcLkar ura.Gow ForpLrrlmrurn. Frahm"- writ'nrarrrr{un won ; km'Drafkr, Cap:ariairrid harmMANIA rama a,iraa 1131 as prcurror ilea'=pai rarfakcj oNaiad'm n rain Pour la plupart des endroits, il faut réserver plusieurs mois d’avance pour une réception de Noël ou des Fêtes. Si les employés doivent retourner à la maison et se préparer, prévoyez assez de temps, au moins trois heures, après la fermeture du bureau. Si votre entreprise fonctionne 24 heures sur 24 ou en soirée, pensez au travail qui doit se faire pendant la fête. Assurez-vous que le lieu retenu est accessible ; réserver à 15 milles xx kilomètres ? du bureau peut irriter les personnes qui habitent dans la direction opposée, surtout si elles doivent payer un taxi. Une fête qui n’accommode pas les employés handicapés peut être jugée discriminatoire. Assurez-vous que tous les employés auront accès à l’endroit. 3. Divertissement. Qui dit fête dit divertissement. Pour les fêtes de bureau, il y en a quatre grandes catégories : disquejockey, orchestre, CD et talents du personnel. Le coût joue toujours mais côté talents du personnel, beaucoup d’employeurs ne savent pas que certains employés peuvent avoir du talent. Ils peuvent jouer ou chanter dans un orchestre ou être disque-jockey dans un club. Ça vaut la peine de demander : vous pourriez économiser de l’argent sans perdre au change côté divertissement. — Leo Gervais tir.vie.rltfra aillri1]rILrch.7î11 411u, + dr++.11. _1.F1:.- 1.:r.r...rrrr r ! H ! a.r.C.C.S pnraala gro rom fourrarmirnac MA NM run mr I. norrUrnarrar` 4r1 1. Mown 4uo. Ir aarag Wyrrvrn :.0101kmkcn11141h.irrtih1rprrem4.0:.¢.1.{t4 r1t.rlrt lrJrr OIL i - I 4-.wrpyrr:rL dyrptar arerrJtnt 1}r 1 ^ rMi Gil^JfG ski {1jhFS} 1i VnOrri PTA ; } al a'ir1M 11. a tiJD pwanrW MIN Lanrrati 38rrrIrk. sin.1..1}.31.%..1Ie1, 4117 NE Mil. Ain roirra pm pin po, iArrrn iprix-h." i+ eMtn ion k I 41 4l Nit am} 1 rwt+ W n A+ 1-,11P a rPr. PP. ri {"rwr*Crra7S nrarorar*..iwa.m aa-r rim a I{In y1 H$rrF}r 7r.ir+. VuoRlh]. }rFariv 90ir56 +7U} 111++N r den bur.,arWlYNri:Lhr unYryryharLYrrlQriur 1 ASP ST.5'MC 1r..Ny.ÿ _Le 8 PLANIFICATEUR Octobre 07
> Nouvelles de l’industrie Un cellulaire qui fait… projecteur ? En 15 ans, les téléphones cellulaires ont vécu une révolution inouïe. Vous souvenez- vous du temps où ils étaient gros comme un petit pain et où seuls les avocats et les entrepreneurs pouvaient s’en payer un ? Aujourd’hui, ils peuvent diffuser des vidéos (si vous êtes prêt à les regarder sur un écran LCD de 3 po !). Mais un fournisseur d’équipement portable pour l’armée américaine veut changer les choses. Cet AMP Vos projections sur grand écran EP IYdiaarnune ürk:EEllanian ai,rie gnarro d'un cinema Cnefixr, MAI parrnotlrax 3 wms cIla-It3 au wnployos do var grsnd. Pr°santax vas iriôas afin 41U'e11es 5CierK tr iErl MIA*$l$`IOEr7ckr3S. Four'rave ptGCker7$ reunion Ou pr438fltarlran r&sarvax LIIa salle ch.= Cmaplolc ❑IVartlSSan7GFlt at parbgax uolre YSion. Las [indrras Ci9eplex tgsi9+rl9n1 l'errrpl&imsRerlt Idl3al pow 4emrUreipr+oKchaal pnMrrde irm. Rcc,mprrleea dea ernar$a. occe cfrkuee-càde3ur. $I noe cotes cadeaux sont affv-I pr'irc ahardahlas. Imaginez I}pnsihilitésrri151 i ? a.C.:6 15 1.W ! TY b: ! IW : EWirr7 IT : iA L Irc 1 800 313-4461 t1wlIt2tSr`nl rOper3es$Clrtrtfil0x.e.0151 mumntrdr.pwr ; üSk:If I I`I çïrie9 Alp ; LT. été, Microvision de Redmond (Washington) a signé un accord avec Motorola pour développer un projecteur intégré pour appareils portables. Résultat : le PicoP, un gadget gros comme un chocolat à la menthe à peu près et capable de projeter une image haute résolution grande comme un écran de télé sur n’importe quelle surface —plate ou courbe — à partir d’un téléphone, qui permettra aux gens d’affaires de faire le boniment des boniments dans l’ascenseur même. La version enfichable, pour téléphone intelligent, sortira fin 2007. Les téléphones avec PicoP intégré devaient sortir d’ici 2009. Sur le Web : www.microvision.com. a Y, Jele meeting ROM*rrkâ 61 [..Ain aFJPk At+#alkm 1. : f AVANT DE RESERVER.,F REGARDEZ...Arww-I prmeeting Moms, corn SALLES AVEC FENÊTRES 4à80 INVITES 0AFÉET RAFRAItHISSEMENTS OFFERTS ENVIRONNEMENT DE TRAVAIL DISCRET CENTRE-VILLE DE TCRCI h1TO 390 BAY ST. AÉROPORT DE TORONTO 170 ATfWELL 410-3458-5856 Le Octobre 07 PLANIFICATEUR 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :