Le Planificateur n°11-4 avril 2013
Le Planificateur n°11-4 avril 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°11-4 de avril 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Le Planificateur

  • Format : (216 x 279) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 12,8 Mo

  • Dans ce numéro : la compression budgétaire des douanes américaines pourrait causer des retards.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
d o s sier t e a m b u i l d i n g Mobilisez vos troupes pour donner un sens à leur travail Fini le temps où avec de la musique comme « We are the champion », quelques pétards, deux plaques de marbre aux employés de l’année, on réussissait à rassembler le troupeau. Fini le gros show son et lumière où notre président se pète les bretelles en compagnie d’une grosse vedette et motive une foule en délire. Aujourd’hui, les restructurations sont annuelles, les coupures mensuelles, les changements quotidiens. Le personnel se retrouve avec une surcharge de travail. Les boîtes vocales sonnent l’alarme, les téléavertisseurs vibrent la folie de l’an 2000. Dans ce contexte de travail, est-il encore possible de motiver votre personnel ? De les encourager à persévérer ? À œuvrer pour le bien-être d’une entreprise qui les presse comme des citrons ? C’est à ce moment précis que l’on doit s’empresser de faire des rencontres mobilisantes. Pourquoi mobiliser votre personnel ? Pour leur expliquer ce qui arrive nom de Dieu ! Pour les convaincre que leurs efforts ne sont pas vains, qu’ils ne se démènent pas comme des diables dans l’eau bénite pour rien. Pour en finir avec le désengagement et l’attrait de la retraite anticipée, du package libérateur. Mobiliser veut dire recréer un climat de travail agréable. Donnez-leur…donnez-leur de l’oxygèèène…qu’ils respirent la fierté d’appartenir à votre organisation. Mobiliser, c’est permettre à votre personnel de donner un sens à leur travail. Les esSENStiels d’une rencontre de mobilisation Quelque soit le format que vous utiliserez (lac à l’Épaule, escalade du mont Everest, consolidation d’équipe en forêt, analyse psycho machin et stratégie motivotruc par des consultants externes), utilisez avant tout vos sens. 1. Le sens de l’humour Reconnaître. Dédramatiser. Créer l’ouverture. Dédramatisez la situation et abordez simplement les sujets délicats. Ne vous censurez pas. Osez reconnaître le contexte difficile dans lequel vos employés oeuvrent. Cela vaut plusieurs montres en or. Cette reconnaissance créera l’ouverture. Vous pourrez plus aisément aborder l’organisation du travail dans votre entreprise. Utilisez des médiums comme le théâtre et l’humour. Faites une cassette vidéo à la manière d’un gars et une fille mais faites votre version : un boss et un employé par exemple. Dessinez des caricatures illustrant certains traits de caractères (résistance au changement, compétition externe, peur des coupures). Lancez un concours d’anecdotes de l’employé le plus débordé. 2. Le sens critique Ce qui ne s’exprime pas, s’imprime… Arrêtez de lancer des objectifs et des messages à la tête de vos employés lors des premiers moments d’une rencontre. Donnezleur l’opportunité d’évacuer les tensions, de dire tout haut ce qu’ils pensent tout bas. Répondez franchement à leurs questions. Soyez véridique et transparent. Il ne s’agit pas de les amadouer mais de répondre le plus honnêtement possible. 8 Le PLANIFICATEUR Volume 11, No. 04
d o s sier t e a m b u i l d i n g Encore là, vous pouvez utiliser plusieurs techniques d’animation : Panel à la Mongrain où un animateur joue le rôle d’un employé qui veut des réponses à ses questions. Idéalement, cette période doit être préparée à l’avance (sondage anonyme). Biens cuits de la direction. Quizz vérité. Détecteurs de mensonges. Droit de parole sur un sujet délicat qui concerne tout le monde afin que tous aient la chance d’exprimer une opinion (joindre avec un atelier résolution de problème). N.B. L’important, c’est, qu’en aucun temps, la forme ne l’emporte sur le fond. 3. Le sens de la vie Créativité. Motivation. Animation. Innovation. www.leplanificateur.ca Cette rencontre doit être dynamique, animée par quelqu’un de captivant et doit comporter un contenu pertinent. À bas les rencontres formelles. Il faut créer une atmosphère propice à la mobilisation. Surprendre les gens qui, pour la majorité, arrivent avec un préjugé défavorable (« encore un après-midi de bourrage de crâne »). Cette rencontre doit être composée d’une variété de techniques d’animation, d’une panoplie de médium de conférence, travail intellectuel et créatif, activités de détente, pédagogie interactive). Un scénario véhiculant le thème (ex. : la croisière s’amuse, avec en trame de fond : « En route vers le cap de la réussite », ou « Arrêtons de ramer dans le beurre » etc…). Un bon conférencier, pas dix. Des présentations Power Point avec images (valent mille mots) ets.v.p. ne lisez pas intégralement ce qui apparaît à l’écran ; Faites un talk show avec un orchestre composé de vos employés. Transformez les discours soporifiques en conférence de presse pour éveiller l’intérêt. 4. Le double sens : le dialogue Participation. Consultation. Pour être mobilisateur, votre évènement doit favoriser l’échange entre la salle et les intervenants. Les participants doivent arrêter de jouer un rôle de cruche qu’on tente de remplir. Ils doivent être responsabilisés quant à leurs rôles. Ils devront participer. Des activités doivent être créées pour les inciter à participer sans qu’ils s’en rendent compte. Période de questions organisées (concertation par table. Obligation de trouver une question). Période de commentaires orientés. Vous devez faire en sorte que les gens nomment eux-mêmes ce que vous aimeriez leur dire. Par exemple : Nommez les raisons qui nous incitent à développer nos ventes dans la prochaine année (il s’agit d’affirmation). Témoignages de réussite de leurs collègues (valorisation et modèles). Il est fortement conseillé que vos troupes soient complices d’un objectifs, demandez des idées, faites un suivi rigoureux. 5. Le sens de la direction Vision. Affirmation. Appartenance. Mobiliser, c’est donner au personnel une direction. Si vous n’en avez pas, dites-leur ce que vous attendez d’eux. Communiquez clairement votre vision. Réaffirmez les valeurs qui sous-tendent la mission de votre organisation. Exigez le respect de vos employés tout en les respectant. Faites cesser le dénigrement. Aucun employé ne doit parler en mal de son organisation. Si quelqu’un n’est pas heureux où il est, il doit changer de place. Le personnel doit travailler à améliorer la situation et œuvrer aux transformations. Mobiliser, c’est être convaincu soi-même et se passionner à convaincre les autres. Il n’y a qu’une technique pour véhiculer ce sens : les yeux dans les yeux. 6. Le 6ième sens : l’humain All you need is love, Love is all you need. Faites de votre rencontre un moment humain où l’individu est rejoint dans ses sentiments. Mettez vos tripes sur la table et « trippez » avec vos participants. Dénouez votre cravate, retroussez vos manches, déboutonnez votre ceinture et courtisez-les. Parlez avec votre cœur. Ils seront étonnés de vous rencontrer de cette manière. Vous devez faire comprendre à vos gens qu’ils ne travaillent pas uniquement pour produire, mais aussi pour se réaliser personnellement. Aucune rencontre de mobilisation ne peut être basée que sur des préoccupations opérationnelles. Elle doit avoir le souci de développer le côté relationnel de votre organisation. Mobiliser vos troupes, c’est les rassembler pour les orienter, mais avant tout pour les écouter et les remercier. Pour donner du sens à leur travail. Le phénomène Arpin est spécialiste de la consolidation et mobilisation d’équipes de travail avec plus de 750 interventions au Québec. Vous avez des projets : Johanne 514 278 5639 poste 208 GroupeTeamBuilding.ca Le PLANIFICATEUR 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :