Le Planificateur n°10-8 octobre 2012
Le Planificateur n°10-8 octobre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°10-8 de octobre 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Le Planificateur

  • Format : (216 x 279) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 7,3 Mo

  • Dans ce numéro : le whisky en dégustation.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
ici et là avec Dana L’Hôtel La Ferme du Massif de Charlevoix inauguré Le dernier tronçon du projet récréotouristique de 258 M$ du Massif de Charlevoix, l’Hôtel La Ferme, a été inauguré officiellement le 20 septembre. Parmi les invités - le président du Cirque du Soleil, Guy Laliberté, qui a investi 10 M$ dans le projet de son ami Daniel Gauthier, qui quant à lui, a débité 55 M$ de sa fortune personnelle pour donner vie au projet du Massif. L’Hôtel La Ferme, situé à Baie Saint- Paul, après le Train de Charlevoix et le réaménagement de la montagne de ski de Petite-Rivière-Saint-François, se veut un lieu de rencontre entre les touristes et la population locale. Il est doté d’une salle multifonctionnelle et d’un marché public. « Ici, on veut célébrer l’art sous toutes ses formes, y compris l’art de vivre et tout le monde a sa place ici, les clients de l’hôtel, les touristes de passage et les citoyens », a indiqué Daniel Gauthier, président duc.a. du Groupe Le Massif, qui a mis dix ans pour concrétiser son projet. L’Hôtel La Ferme, bâti au coût de 60 M$, a reçu ses premiers clients le 21 juin et a affiché presque complet depuis. Soixante-dix-sept chambres sur les 145 prévues sont déjà ouvertes. La construction s’achèvera à la mi-novembre. « Nous sommes très confiants en l’avenir. Même dans les mois creux que sont habituellement novembre, décembre (avant Noël) et avril, nous avons déjà plusieurs réservations, notamment de bureaux de comptables et d’avocats », précise Richard Germain, directeur de l’hôtel. Sur le web : www.lemassif.com Les événements majeurs internationaux font l’unanimité Le sondage commandé à Léger Marketing par le Regroupement des événements majeurs internationaux suggère que les Québécois ont apprécié, à l’unanimité ou presque (97%), leur expérience des événements majeurs internationaux auxquels ils ont participé et qui s’étaient déroulés en province en 2012. Pour le président du conseil d’administration du RÉMI, M. André Boisclair, « Ce sondage démontre à quel point les Québécoises et Québécois sont attachés à ces grands événements et reconnaissent leur apport. Il faut poursuivre les efforts déployés ici et ailleurs au Canada pour convaincre le gouvernement fédéral de reconnaître à son tour ce secteur de l’industrie touristique à sa juste valeur, en créant un programme ciblé », a-t-il ajouté. Le sondage a été réalisé par Léger Marketing, sur Internet, du 4 au 6 septembre 2012, auprès d’un échantillon représentatif de 1000 Québécois, âgés de 18 ans et plus et pouvant s’exprimer en français ou en anglais. Autres éléments de bilan Partout au Québec, différents records ont été fracassés, selon les membres du RÉMI. Montréal Complètement Cirque a vu son achalandage passer à 70 000 spectateurs, en hausse de 10 000 par rapport à l’an dernier. Au Festival d’été de Québec, la fréquentation des Plaines d’Abraham a augmenté de 25%, amenant la foule totale à un niveau record. Le Défi métropolitain qui se déroule dans le cadre de la Féria du Vélo de Montréal a accueilli 4000 participants, un sommet. La saison des événements majeurs internationaux a été marquée par le beau temps qui a prévalu cet été au Québec. Deux événements ont déménagé : à Montréal, Divers/Cité s’est déroulé pour la première fois dans le Vieux-Port, alors qu’à Québec, les Grands Feux LotoQuébec ont été relancés, sur le fleuve. Des retombées importantes sur plusieurs plans À eux seuls, les membres du RÉMI entraînent annuellement l’injection de 475 millions $ dans l’économie et la création de 320,6 millions $ au PIB québécois. Ils sont à l’origine de 66 millions $ en revenus de parafiscalité pour le gouvernement du Québec et 27,4 millions $ pour celui du Canada. Enfin, ils créent ou maintiennent l’équivalent de 6 323 emplois à temps plein, selon une étude du groupe SECOR réalisée en 2010 (et portant sur 21 des 26 membres actuels). En mai, le premier volet d’une étude sur la valeur des retombées médiatiques obtenues en 2011, aux États-Unis, a permis de préciser qu’elles avaient une valeur publicitaire équivalente de 677 427 $ et une valeur économique de 1 817 309 $. Bien sûr, les événements majeurs internationaux ont aussi un impact social et culturel fort, ici même, dans l’ensemble des régions et des communautés. Fort de ses 26 membres répartis aujourd’hui dans une dizaine de régions administratives au Québec, le RÉMI rassemble depuis 2000 la plupart des grands évènements et festivals. La naissance et le développement du Regroupement ne sont pas étrangers à l’avènement ici d’un secteur industriel autonome, qui contribue de façon marquée au développement économique, touristique, culturel et social. Sont membres du RÉMI : Carnaval de Québec, Coupe Rogers, Divers/Cité, Féria du vélo de Montréal, Festival de Lanaudière, Festival des Montgolfières de Gatineau, Festival des Films du Monde, Festival d’été de Québec, Festival d’été de Tremblant, Festival International de Jazz de Montréal, Festival International Rythmes du monde de Saguenay, Festival Juste pour rire, Festival Mode et Design de Montréal, Festival Montréal Complètement Cirque, Festival Montréal en Lumière, Festival Western de St-Tite, Fêtes de la Nouvelle-France SAQ, FrancoFolies de Montréal, Grand Rire de Québec, Grands Feux Loto-Québec, International de montgolfières de Saint- Jean-sur-Richelieu, L’International des Feux Loto-Québec, Mondial des Cultures de Drummondville, OSHEAGA, Régates de Valleyfield, Woodstock en Beauce. Source : Martin Roy, Directeur général - Regroupement des événements majeurs internationaux. 6 Le PLANIFICATEUR Volume 10, No. 8
La fête des Vins du Québec… prend place ! Le Salon des vins et fromages du Québec, cet évènement incontournable qui met à l’honneur la viticulture québécoise, est organisé par l’Association des vignerons du Québec et présenté par la Société des alcools du Québec depuis maintenant six ans. L’évènement, qui s’est tenu au Complexe Desjardins de Montréal depuis sa création en 2006, est devenu de plus en plus populaire au fil des ans, d’où la nécessité de se déplacer dans des lieux plus spacieux. À l’occasion de sa 7e édition, le Salon des vins et fromages du Québec change non seulement d’endroit, mais aussi de nom et de dates ! La Fête des vins du Québec prend donc place au Marché Bonsecours, dans le Vieux-Montréal, les 30 novembre, 1er et 2 décembre 2012. Plus de 50 producteurs d’ici, dont une trentaine de vignerons et une vingtaine de fromagers et artisans agroalimentaires, seront au rendez-vous pour faire découvrir leurs nouveautés viticoles et gastronomiques. La Fête des vins du Québec sera l’occasion de s’informer, de découvrir, de déguster et, bien sûr, de faire des emplettes, surtout si près du temps des Fêtes ! Tout nouveau cette année, les visiteurs pourront acheter leurs vins coups de cœur (à l’unité ou à la caisse) et bénéficier d’un service de livraison à l’auto ! Qui dit bon vin… dit bonne bouffe ! La Fête des vins du Québec s’associe également à La Tablée des Chefs, représentée par quelques-uns de ses membres les plus réputés. Ceux-ci animeront trois fois par jour des ateliers culinaires au cours desquels des accords mets-vins valorisant nos produits régionaux seront proposés. Plusieurs chefs de Montréal proposeront durant tout le mois de novembre, et ce, jusqu’à la clôture de l’évènement, le 2 décembre, un menu « Fête des vins du Québec » mettant en vedette les produits de vignerons québécois. Sur le web : www.fetedesvins.ca www.leplanificateur.cai La Cenne s’offre aux événements Toujours à l’affut des nouveautés chez Le Planificateur, on vous présente La Cenne, un lieu inspirant et stimulant, qui laisse libre cours à votre créativité en vous ouvrant ses portes. La Cenne propose des locaux aménagés conjuguant conscience écologique, bon goût et mémoire collective du milieu artistique québécois, d’où résulte son charisme attractif. Au cœur de La Cenne se trouve une salle multifonctionnelle insonorisée en bois franc, qui peut accueillir des répétitions et des cours. Les sièges amovibles récupérés de l’ancien théâtre de Quat’sous en font un espace de répétition ultra flexible. La salle multifonctionnelle et le hall d’entrée peuvent être utilisés pour des événements de tout genre accueillant jusqu’à plusieurs centaines d’invités. C’est un lieu de caractère, polyvalent et riche en réseaux sociaux, professionnels et artistiques où la composition de nombreux événements est possible : conférence de presse, cocktail, lancement, inauguration, soirée privée, etc. Gare au pourboire gonflé Renseignements et réservation pour tous vos événements : Par téléphone : (514) 451-4660 Par courriel : com@lacenne.com Renseignements et réservation pour toutes vos répétitions : Par téléphone : (514) 998-9877 Par courriel : info@lacenne.com Adresses de la Cenne : 7755 boul. Saint-Laurent, suite 300 Montréal, (QC), H2R 1X1 www.lacenne.com La Cenne en quelques chiffres : Superficie de la salle multifonctionnelle : 1 250 pieds carrée avec une capacité maximale de 144 personnes debout et 77 personnes assises. Superficie de l’entrée (salle de réception), cuisine et couloir d’exposition : 1 300 pieds carrées. Superficie totale de la Cenne : 2 550 pieds carrées avec une capacité maximale de 400 personnes. Hauteur de plafond : 9,5 pieds Monte-charge industriel : oui Utiliser la fonction pourcentage sur le terminal Interac quand vous payez avec une carte de débit ou de crédit pour déterminer le montant du pourboire à laisser au serveur peut être pratique mais peut vous coûter plus que vous ne le croyez. Cela s’explique par le fait que le pourcentage de 15%, déterminé par défaut sur plusieurs terminaux, est calculé sur un montant qui inclut les deux taxes. Sur une facture de quelques dollars, la différence est minime, mais sur une facture de plus de 100$, la différence peut rapidement atteindre plusieurs dollars. Un coup de sonde récent suggère que plusieurs clients ignorent qu’ils paient plus de pourboire en choisissant l’option pourboire sur Interac. Selon la porte-parole du Mouvement Desjardins, Nathalie Genest, le choix de calculer le pourboire en incluant les taxes avait été fait de façon délibérée par les fournisseurs de terminaux, pour éviter de devoir tout reconfigurer chaque fois que le taux de taxation change. Les terminaux de Desjardins sont parmi les seuls à donner le choix au client de déterminer lui-même le pourcentage de pourboire qu’il souhaite donner, d’autres terminaux allouant automatiquement 15%. Le client est sans conteste le grand perdant de cette pratique, lui qui paie plus sans toujours s’en rendre compte. Pour éviter de payer plus que 15% pour un service qu’on juge ordinaire on ne devrait pas hésiter à ajouter 12 ou 13% de pourboire sur les terminaux qui le permettent, de façon à donner le même montant qu’on donnerait si on additionnait simplement les deux taxes. Le PLANIFICATEUR 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :