Le Planificateur n°10-1 janvier 2012
Le Planificateur n°10-1 janvier 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°10-1 de janvier 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Le Planificateur

  • Format : (216 x 279) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 12,5 Mo

  • Dans ce numéro : excellence, originalité et innovation... l'industrie touristique lavalloise se démarque.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
t our i s me Organisations de marketing de destination Les organisations de marketing de destination (OMD), moins connues sous le nom d’office de commercialisation touristique (OCT), font des pas de géant afin d’améliorer leur produit et leur approche mondiale avec les planificateurs et les fournisseurs. L’acronyme lui‐même reflète avec exactitude la volonté de faire des affaires et l’enthousiasme soutenu des membres à l’échelle mondiale pour accroître leur visibilité sur le marché. Dans le présent article, on énumérera les principaux changements ayant lieu et on donnera un aperçu de l’utilisation optimale des services d’une OMD pour les planificateurs. Les « partenariats » et les « alliances mondiales » constituent les mots à la mode dans l’industrie. À l’exception des pays dans lesquels il est dangereux de se rendre pour des raisons de santé ou de troubles civils, il y a énormément de place sur le marché mondial pour l’offre de réunions et d’incitatifs. En conséquence, il est parfaitement logique pour des villes voisines (Dallas et Fort Worth), des régions voisines (le Canada atlantique et le Québec) ou même des pays voisins (Visit Britain couvre l’Écosse, l’Angleterre, le pays de Galles et l’Irlande du Nord) de joindre leurs efforts en vue de profiter des meilleures occasions de marketing qui soient tout en préservant l’identité de chaque destination. La campagne de marketing de Visit Scotland complète et couvre celle de Visit Britain, tout en conservant le caractère propre à ce pays unique. Les budgets touristiques constituent une considération primordiale au moment de former des partenariats, étant donné que les coûts promotionnels pour les salons professionnels, les dépliants, les sites Web, etc., peuvent être partagés entre tous les participants. 12 Le PLANIFICATEUR Janvier - Février 2012 www.leplanificateur.ca Par Jyl Ashton Cunningham, CMP Toutefois, les budgets doivent provenir de quelque part. Des développements intéressants ont eu lieu au sein des OMD au cours des dernières années. Certaines OMD ont décidé d’offrir un abonnement gratuit et utilisent les fonds de commandites, les subventions et les redevances à payer par les hôtels, équivalentes à un pourcentage du prix de la chambre, pour couvrir les coûts de fonctionnement. Cependant, beaucoup d’OMD sont en désaccord avec cette pratique. Comme les membres ne sont pas tous des hôtels, elles ne recueillent pas les recettes correspondantes, tandis qu’ils profitent des avantages. Si l’abonnement gratuit constitue une offre attrayante, la plupart des OMD interrogées ne croient pas que cela deviendra la norme. De nombreuses OMD dans les marchés restreints ou en développement dépendent fortement du financement gouvernemental ; elles peuvent aussi percevoir des frais supplémentaires auprès des membres par le biais de ventes de voyages et des campagnes de marketing spécialisées. Il va sans dire que, pour les OMD, se rapprocher des acheteurs est la clé, et il en est de même pour les planificateurs à la recherche d’une nouvelle destination. Les planificateurs doivent assister à des salons professionnels, tels que ceux organisés lors des conférences MPI ou IncentiveWorks à Toronto, de manière à prendre des décisions préliminaires ou éclairées sur le lieu de leur prochaine réunion ou de leur prochain incitatif, gratuitement ou à faible coût pour les planificateurs et à un coût très raisonnable pour les OMD. De plus, comme il n’est pas toujours possible d’organiser des voyages d’information, surtout si on envisage plusieurs
t our i s me destinations, les salons professionnels constituent un moyen attrayant et efficace pour les planificateurs d’étudier le marché. L’engagement en matière de formation continue des OMD partout dans le monde est bien accueilli. Par exemple, Tourisme Toronto invite tous les membres de son personnel à obtenir l’accréditation CMP (Certified Meeting Professional), reconnue à l’échelle internationale comme la référence de la certification de l’industrie. En prêchant par l’exemple, le personnel de l’OMD a fait ses preuves en acquérant le niveau de connaissances attendu par les planificateurs lorsqu’ils sélectionnent les sites et négocient au nom de leurs clients. Les planificateurs se demandent souvent pourquoi ils devraient faire appel à une OMD. La réponse prend la forme de la question suivante : « Pourquoi pas ? » Il n’y a aucun inconvénient à faire des démarches auprès d’une OMD comme première étape d’un processus de planification de destination ou à établir un partenariat avec une OMD en cours de programme. Les OMD en savent plus que toute autre organisation sur la disponibilité des hôtels et des salles de conférence, et les outils de marketing gratuits pour promouvoir des événements. Elles ont accès à une source d’information quasi illimitée sur les déplacements par voie aérienne et terrestre, les périodes de pointe pour visiter le pays, les situations météorologiques et les questions de santé. Elles peuvent donner de l’information sur les habitudes, les lois et les pratiques locales et les régions de destination afin d’éviter tout type de restrictions sur les biens qui entrent au pays ou en sortent. Un système de demande de propositions (DP), offert par la plupart des OMD, permet aux planificateurs de présenter une DP détaillée à l’OMD. Les réponses sont ensuite retournées à l’OMD pour examen afin d’éviter que les planificateurs reçoivent un grand nombre de réponses et de demandes de soumissions. L’OMD peut se rendre sur le site (moyennant des frais supplémentaires généralement) et fournir un comptoir d’accueil doté pour donner des avis d’expert aux délégués et aux invités à propos de la destination. Bref, les OMD apportent un soutien essentiel à tout type d’événement grâce aux ressources et aux services qu’elles offrent aux planificateurs. Les planificateurs doivent garder en tête qu’une OMD est plus efficace lorsqu’elle dispose de renseignements opportuns, exacts et concis. Plus le délai d’exécution des réservations de groupes entrants est long, meilleures sont les chances d’obtenir des taux favorables et de multiplier les occasions de marketing. Toutefois, Le tourisme en ligne. en cas d’urgence ou de changement soudain de destination apporté à un programme, les OMD seront sans aucun doute les premières ressources à contacter puisqu’elles disposent de renseignements de dernière minute sur la disponibilité des places. En conclusion, les OMD devraient toujours être considérées comme des partenaires ou, du moins, des coéquipières. Les planificateurs indépendants, notamment, estimeront que les OMD sont leurs ressources les plus précieuses et des alliées, en termes d’économies de coûts et de partage d’information. Les grandes sociétés de planification de réunions établissent généralement des partenariats stratégiques avec des OMD et sont souvent membres elles-mêmes. Quel que soit le niveau relationnel, tout le monde en profite ! Il est facile de trouver une organisation de marketing de destination sur le Web. Il suffit de faire précéder le nom de la destination du mot « tourisme » dans le champ de recherche, et il est presque certain que le site apparaîtra sur la première page. Jyl Ashton Cunningham, CMP, est une planificatrice de conférences et d’événements vivant à Toronto. N’hésitez pas à lui faire part de vos commentaires et à communiquer avec lui à info@jaacevents.com. Désormais, nous passons tous par internet pour réserver un hôtel, un avion, un train, une croisière. La préparation de nos vacances, de nos voyages d’affaires, se font derrière un ordinateur connecté au world wide web, pour comparer les prix, regarder les photos d’un hôtel ou lire les commentaires des autres. Petit à petit, c’est entré dans notre mode de vie. A tel point que le tourisme en ligne est une activité florissante qui a beaucoup progressé ces dernières années. Voici quelques données basées sur une étude effectuée en France, French online travel overview, par le cabinet PhoCusWright : Les ventes de voyage en ligne ont augmenté de 12% en 2011, par rapport à l’an dernier, et 35% de l’activité globale du tourisme est relié à l’Internet. Ces ventes représentent 15,8 milliards d’euros. Ce volume d’affaires se répartit entre les agences en ligne (Opodo, Expédia, etc) avec 6,5 milliards d’euros et les sites internet des fournisseurs (hôtel, transporteurs aériens et ferroviaires, etc.) avec 9,3 milliards d’euros. Les ventes par Internet continuent leur avancée économique alors que l’ensemble des ventes, tous canaux confondus, n’ont augmenté que de 6% entre 2010 et 2011. Certains experts parlent de ralentissement de croissance pour les ventes en ligne pour cette année, mais cela est sans compter sur ce que Google nous réserve ! www.leplanificateur.ca Janvier - Février 2012 Le PLANIFICATEUR 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :