Le Parisien Economie n°925S 25 sep 2017
Le Parisien Economie n°925S 25 sep 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°925S de 25 sep 2017

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Le Parisien Libéré

  • Format : (280 x 360) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 9,3 Mo

  • Dans ce numéro : des opportunités d'emploi pour tous !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
twipe_ftp LE PARISIEN LUNDI 25 SEPTEMBRE 2017 ÉCO 8 CARRIÈRES @LeParisien_Eco PAR JEAN-MARC ENGELHARD LE SECTEUR EN BREF Des associations, actives dans des domaines aussi variés que le sport, le social ou l’aide à Numérique et économie sociale au top attraction Le numérique et l’économie sociale et solidaire, deux secteurs qui semblent aux antipodes, ont pourtant un point commun  : tous les deux recrutent massivement. Les promesses de l'économie sociale et solidaire Fer2V5sfen, projets 1111 domicile, mais également des mutuelles, des fondations, des sociétés coopératives ou des entreprises intervenant dans le BTP, l’industrie, le commerce équitable ou l’environnement… Les acteurs de l’économie vivre, imaginer, travailler ENTREPRENDRE EN RÉGIONS"ns 11 Paris Espace Champerret 110 oct. #PF2017 WWW.PARCOURSFRANCE.COM courrier Éco t'expressifkmuNE TRIBUNE « CI l'Anie - Crédit.',Mutuel franceinfo SHUTTERSTOCK/YAKOBCHUK VIACHESLAV. sociale et solidaire (ESS) sont très divers, mais partagent des valeurs communes de solidarité et d’utilité sociale. Autres caractéristiques  : l’encadrement des échelles de salaires et une utilisation spécifique Avr ÉTAT D’ESPRIT Si la recherche de profit n’est pas de mise, l’efficacité, en revanche, l’est. Surtout dans les activités où les moyens sont limités. Egalement indispensables, le goût du travail en équipe et la solidarité entre collègues. des bénéfices, ceux-ci devant être prioritairement réinvestis dans le développement de ces structures. Selon l’Observatoire national de l’ESS, le secteur compte 221 136 employeurs et 2,3 millions de salariés, soit 10,5% de l’emploi total en France, dont une grosse majorité (78%) dans le secteur associatif. Un poids loin d’être négligeable, qui connaît une progression constante. SITUATION DE L’EMPLOI Entre 2010 et 2016, l’emploi dans l’ESS a progressé de 26% (contre 7% pour l’ensemble du marché). Et, dans les années à venir, aucun ralentissement n’est prévu puisque, toujours selon l’Observatoire national de l’ESS, 30% des salariés du secteur ont plus de 50 ans. D’ici à 2025, plus de 700 000 salariés vont donc partir à la retraite… A la clé, de nombreuses opportunités, autant pour des jeunes diplômés que pour des professionnels plus aguerris, puisque l’on prévoit qu’au moins un poste sur deux sera remplacé. POINT DE VUE AYMERIC WARMÉ ORGANISATION DU TRAVAIL Dans l’ESS, elle n’est pas forcément très différente de l’économie traditionnelle. Tout dépend donc de la nature de l’activité. De manière générale, cependant, les organisations de l’ESS se caractérisent par davantage d’écoute et de transparence dans les prises de décision. Mais, évidemment, il y a aussi des exceptions ! PROFILS RECHERCHÉS Selon le rapport de France Stratégie « les Métiers en 2022 », les opportunités dans l’ESS sont nombreuses. Elles concernent des métiers très divers, de l’aide à domicile à l’animation culturelle et sportive. Côté mutuelles et coopératives, ce sont les cadres qui sont le plus recherchés. Toutes activités confondues, pour les fonctions d’encadrement, les candidatures de professionnels venant d’autres univers sont très appréciées. Rémy Roux COFONDATEUR D’ETHIQUABLE* « Donner du sens à ma vie professionnelle, c’est ce qui m’a conduit à créer une société coopérative et participative (Scop) dans le domaine du commerce équitable. C’est une motivation que partagent la plupart de ceux qui se dirigent vers l’ESS. Chez Ethiquable, par exemple, tout le monde a conscience que son travail a un impact sur environ 35 000 familles de petits producteurs dans les pays du Sud. C’est aussi une responsabilité qui nécessite d’être performant ! L’implication est facilitée par le fait que, dans les Scop, les salariés, qui sont aussi des sociétaires, sont consultés pour les grandes décisions qui engagent leur avenir. Cette transparence contribue évidemment à la motivation, tout comme l’équité, qui est de mise sur les rémunérations. Chez Ethiquable, notre échelle de salaires entre le plus bas (qui équivaut au smic + 10%) et le plus haut est de 3,5. Par ailleurs, les salariés étant actionnaires de la Scop, ils perçoivent une partie des bénéfices lorsque la croissance est au rendez-vous. » * Fondée en 2003, Ethiquable est une Scop spécialisée dans la vente de produits issus du commerce équitable. Elle compte 58 salariés.
twipe_ftp LUNDI 25 SEPTEMBRE 2017 LE PARISIEN 9 www.leparisien.fr/ecoCARRIÈRES ÉCO Les nouvelles technologies multiplient les possibilités LE SECTEUR EN BREF 2,9% en 2016, 3% en 2017 (selon Syntec Numérique)… Les entreprises du numérique aichent une croissance à faire pâlir d’envie de nombreux secteurs d’activité moins chanceux. Rien d’étonnant puisque les technologies liées au numérique s’insinuent partout, SHUTTERSTOCK/DMYTRO ZINKEVYCH. impactant, voire révolutionnant, l’ensemble des activités économiques. Réduction des coûts, optimisation des process, amélioration du service aux clients, conquête de nouveaux marchés… Aucune entreprise ne peut faire l’impasse sur la transition numérique. Et cela sans compter l’explosion des services innovants proposés par des start-up dont certaines viennent concurrencer des entreprises jusque-là bien établies. Ces dernières contribuent à dessiner le futur, aux côtés des grands groupes, dont les géants des services informatiques et du conseil en technologies, mais aussi de nombreuses PME. SITUATION DE L’EMPLOI Selon une étude du ministère de l’Economie et des Finances de 2016, le secteur du numérique emploie pas loin de 700 000 personnes. Cette année, Syntec Numérique (qui regroupe 1 800 entreprises représentant 80% du chifre d’afaires du secteur) anticipe 54 000 embauches de cadres, dont de nombreux juniors ayant une expérience de un à cinq ans et des jeunes diplômés. ORGANISATION DU TRAVAIL Si, chez les géants du secteur, l’organisation ne diffère pas de celle des grands groupes industriels, dans les PME et les start-up, les salariés doivent conjuguer autonomie, polyvalence et sens du travail en équipe. Et, de préférence, ne pas compter leurs heures… PROFILS RECHERCHÉS La majorité des ofres s’adressent à des candidats ayant un niveau de formation élevé. Développeurs, data scientists, spécialistes de la cybersécurité, de la mobilité ou des objets connectés… Autant de proils que les recruteurs s’arrachent. Mais les opportunités sont également nombreuses pour les commerciaux, les chefs de projets Web ou les digital brand manageurs (dont la mission est la gestion de la notoriété d’une marque sur les réseaux sociaux). ÉTAT D’E SPRIT L’innovation constituant la valeur cardinale du secteur, la curiosité, le goût pour la veille technologique et d’excellentes capacités d’adaptation sont indispensables. #ChangerDeVie LesMousquetairesrecrutentplus de300chefsd’entrepriseindépendants : quelsquesoientvotreprofiletvotreparcours, rejoignez-nousetparticipezànotreréussitecollective. Pourensavoirplus,rendezvoussur devenez.mousquetaires.com ouparmail ahannachi@mousquetaires.com POINT DE VUE IntemnaRché Netto B, `I tkoady « Des grosses sociétés de services du numérique jusqu’aux start-up qui lancent de nouvelles ofres destinées aux entreprises ou aux particuliers, le secteur est très hétérogène et il est impossible de généraliser. Mais il y a au moins un point commun pour ceux qui y travaillent  : le sentiment de défricher et de contribuer à la transformation de la société. C’est particulièrement prégnant dans les start-up. De ce fait, c’est la participation à une aventure collective et la possibilité de faire bouger les lignes qui attirent, bien davantage qu’un statut ou un salaire. C’est plus risqué que de rejoindre une grande entreprise, mais c’est aussi bien plus enthousiasmant. Et si le projet rencontre le succès, l’évolution, autant en termes de responsabilités que de rémunération, peut être rapide. » * Fondé en 2012, MyJobCompagny, site de recrutement par cooptation sur les réseaux sociaux, compte 15 salariés. Le Lab RH, créé en 2015, est une association de promotion de l’innovation dans le domaine des ressources humaines. RégiexPublicitéRégionParisienneETBAuneauCedex.RCSCHARTRES301161170.S.A.S.aucapitalde48000.Photononcontractuelle.Sousréserved’erreurstypographiques.Prépresse:Hémisphères&Cie. DR. Boris Sirbey COFONDATEUR DE MYJOBCOMPANY ET DU LAB RH*



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :