Le Parisien Economie n°924S 24 sep 2018
Le Parisien Economie n°924S 24 sep 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°924S de 24 sep 2018

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Le Parisien Libéré

  • Format : (280 x 360) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 13,5 Mo

  • Dans ce numéro : entreprendre en régions.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
twipe_ftp LE PARISIEN LUNDI 24 SEPTEMBRE 2018 i ÉCO 2 DOSSIER SPÉCIAL @LeParisien_Eco projet Lesexpériences parlent d’elles-mêmes  : pourquiveut entreprendre, quitterlacapitale présentede sérieuxatouts. Uneidée àexaminer deprès… PAR CÉLINECHAUDEAU Les piedsbienancrés dans le terroir, l’entreprise alatêtedansla mondialisation. » En prononçant cesmots, en 2014,lorsdel’inauguration d’unerue Paul-Defontenay àFerrières (Loiret),Bruno Grandjean, actuel président de Redex, rendaitunhommage vibrantàson grandpère.En1971,cetentrepreneur visionnaireavait en efet eu l’idéedequitter Ivry-sur- Seine (Val-de-Marne) pour s’installerenrégionsetmieux répondreàlafortecroissance L’AVISDE… MarcLhermitte ASSOCIÉEY,GROUPED’AUDIT ETDECONSEIL,ETAUTEURDUDERNIER BAROMÈTREEYDEL’ATTRACTIVITÉ DELAFRANCE2018 PROPOS RECUEILLIS PARC.C. SELONVOTREDERNIER BAROMÈTRE,COMMENT SEMANIFESTEL’ATTRACTIVITÉ DESRÉGIONS ? Notreétudeporteuniquement surlesinvestissementsétrangers etsouligneunevraiedynamique. En2017,lesinvestissementsportés pardesentreprisesàcapitauxétrangers ontaugmentéde31%enFrance parrapportà2016.Dansledétail, l’Ile-de-Francerestesolideetvoitcettepart monterde7%.Cependant,danslemême temps,letauxdecroissancedesrégions estbeaucoupplusimportantetcette augmentationydépasseles35%. Nousobservonsungrandrattrapage Heureuxenrégions ! de sonentreprise. Sans regret  : legroupe, spécialisé dans la mécanique fine pour l’industrie,estdevenul’undes leaders mondiaux dans son secteur et aicheunchifre d’affaires de 50 M € , qui a doublé au coursdesdixdernières années.Précurseur ? DR. L’attraitpour lesterritoires serenforce. Aujourd’hui,nonseulementle mouvementsepoursuit,mais ilsemble s’amplifier. SEDÉVELOPPER AILLEURSQU’ÀPARIS Lesuccèsd’événementscomme lesalonParcoursFrance,dédié àl’entrepreneuriat enrégions « Unengouementdesentreprisesétrangères » aprèsquelquesannéesoùl’attractivité delaFranceaétéunpeupluscontestée. Cedynamismedesinvestissements endehorsdel’Ile-de-Francesevoitdans lesHauts-de-France,deuxièmerégion denotreclassement,suivieparlarégion Auvergne-Rhône-Alpes.MaisleGrand-Est, laNouvelle-Aquitaineettoutes lesautresrégionsprofitentaussidecet engouement,pourdesraisonsdiférentes. Aucunenedémériteettoutes,sans exception,dépassentl’Ile-de-Francesur l’augmentationdesinvestissementsetle nombred’emploisportésparcesprojets. ÀQUOITIENNENTLESDIFFÉRENCES D’IMPLANTATION ? Ellesdépendentsouventdessecteurs d’activitéconcernés.Ilyadesprojets quifontrevivredesbassinsindustriels, commel’implantationduchinoisBYD (BuildYourDream),leadermondial debusélectriques,quiainstalléson premiersited’assemblageeuropéen àcôtédeBeauvais,danslesHauts-de- France.Jepourraisaussiciterdescas d’entreprisesdansl’aéronautique oulesservicesdansdesgrandesvilles. Pourl’industrie,ils’agitdecréations etsurtoutd’extensionsdesitesexistants, endehorsdesgrandesagglomérations. Enrevanche,toutcequiconcerne lesentreprisesdeservices,lesactivités technologiques,larechercheet développementetlesautrescentresde décisionseconcentreplusnaturellement surlesgrandesagglomérations. QUELSSONTLESFACTEURS QUIATTIRENTCESENTREPRISES ? Au-delàdecertainscoûtsinférieurs auniveaudel’immobilieretdessalaires, ellessontsurtoutattiréesparlaqualité desinfrastructuresetledynamisme desécosystèmesrégionaux,auxquels participentd’ailleurslesentrepreneurs françaisquichoisissentcesrégions. Ellessontaussiattiréesparlestalents disponibles,danslesgrandesvilles maisaussidanscertainsbassins quiaichentdespolitiquesderetour àl’emploiintéressantes. et dontlaprochaineédition auralieules4et5octobre,en atteste. ShowroomPrivéàRoubaix, PriceMinisteràMarseilleou encore la start-up montpelliéraineBymeAnalyticssont autantd’illustrationsdudynamismedes régions. « Onse rendbiencomptemaintenant quetoutnesepasse pasforcémentàParis », témoigne Julien Chambert. Et l’entrepreneursaitdequoiilparle  : aprèsavoircrééunepremière sociétéen2015,CBTConseil,à Paris,iladécidéderenouveler l’expérienceàLyonen2017en fondantTravelys,uneagence en lignespécialiséedansle voyaged’afaires. « Plusieurs avantagessesontviteimposés ànous. Côtéimmobilier, les locaux étaientmoins chers avec despossibilitésd’extension en fonction de notre croissance. Lessalairessont moinsélevés, mais avec une viemoinscoûteuseàlaclé,de surcroîtdemeilleurequalité, cequinouspermetdefidéliser noscollaborateurs. » Après avoirdéjàcréédix emplois, ilcontinue de recruter. ABordeaux,AurélieKaltn’a pasregrettéellenonplusson allersimple. « MêmesiParis est ma villedenaissance, danslaquellej’aiadorévivre desannées,jedoisadmettre quel’onytombe très rapidement dans l’anonymat », observelafondatrice du cabinet AndorfineKitchen. EnGironde,cettejeuneentrepreneuses’esttrèsviteconstituéunréseau. « J’aiintégréle cercled’entrepreneursBouge ta boîteàBordeaux,dès le deuxième jourdemon arrivée. Là encore,toutest plus simple qu’à Paris. Chaque cerclecontientaumaximum 20 personnesavecdes métiersdiférents et je n’ai pas eu de malàfaire accepter ma candidature. » Leton est donné etcet enthousiasme est communicatif. CERTAINESACTIVITÉS PLUSQUED’AUTRES LePremierministrenel’a-tilpaslui-mêmerappelé lors desondiscoursàl’université d’étéduMedef, finaoût  : « Il futuntempsoùonapprenait àl’école qu’ilexistait « Paris et le désertfrançais ».Cette époque,reconnaissons-le, estrévolue. » Enfinpresque… Il reste, pour être complet, quelques inconvénientsà analyser.JulienChambert souhaiteraitainsidélocaliser sasecondesociétéparisienne enrégions. « J’yaipensé,mais je m’aperçois quetoutesles activitésnes’y prêtent pas forcément. Dans le conseil, l’essentieldemesclientssont àParis et certains talentsy sont plus facilesàrecruter également. Il faut vraiment tout peser.Mais,jele reconnais, j’en rêve… » SHUTTERSTOCK/MAVO
LUNDI 24 SEPTEMBRE 2018 LE PARISIEN 3 www.leparisien.fr/ecoDOSSIER SPÉCIAL ÉCO twipe_ftp ParcoursFrance:bienvenue auxentrepreneurs PARC.C. « IMMODESTEMENT,nous espéronsdevenirleDavosdes régions », expliqueAntoine Colson.Cofondateurdu salon Parcours France,ilassume d’autantmieuxsonproposqu’il a,cetteannée,les moyens de sonambition.Signedestemps quichangentetduventqui porteactuellementnosrégions  : l’événementsedélocalisedela portedeChamperretaupalais BrongniartàParis(II e) ets’étend surdeuxjoursaulieud’un. TERRITOIRES,ENTREPRISES ETINVESTISSEURS Pour sa11 e édition,lesalon assume égalementunvirage plus B2B. « Celacorrespond àune professionnalisation de l’événement, poursuit l’organisateur.Ilyauratoujoursune partiejobdating,maisl’idéeest davantagedecréer un grand événementdel’entrepreneuriat et du business en régionset d’aiderdes porteurs de projets de création ou de reprise d’entrepriseavecdesplansdéjà bienavancés. » Pourlesaccompagner,lesintéresséspourrontenefetprofiter desreprésentants d’unecentainederégions,départements, métropoles,villesmoyennes et de grandesentreprises et d’investisseursenrégions, commeLafarge,LaPoste, la SNCF ou Manitou. « Les porteurs de projet pourront comptersur la présencede gros décideurséconomiques quiontbesoindeseconnecter aveclesterritoires.Desdébats, desateliersetplusieurstemps fortsprolongeront aussices rencontres. » UNLIEUD’ÉCHANGE Parmilestempsforts,lesalon dévoileraunpalmarèsinédit desTop 200investisseursen régionsen2018(lirep.8).Des ateliersévoquerontégalement le dynamismedesecteurs commelabiotech, l’industrie du futuroul’économie touristique dans lesrégions. « Il yades tendanceslourdeset profondes,observées depuis Débatsetnetworking ●LesalonParcoursFrancedébuterale4octobre à13heures,aupalaisBrongniart,àParis(II e), etseclôturera le5octobreà16heures.Auprogramme,desateliers dédiésàdesthématiquesdefilièresetdesdébats sur « LanouvelleattractivitédelaFrancedanslesterritoires » etles « Perspectiveséconomiquesenrégions ». Lesparticipantsaurontaccèsàl’espaced’exposition, àlaplate-formedenetworking,auxateliers-filièresetàlanocturne Top200investisseursenrégionsen2018(voirp.8). L’inscriptions’élèveà380 € HT.Pourparticiperetobtenir sonbadgerendez-voussurlesite:www.parcoursfrance.com deuxoutroisans,notamment vers de grandes métropoles régionales,qui s’accélèrent aveclesnouvelleslignesTGV, conclutAntoine Colson.Des villes commeBordeauxou Toulouse affichentdes taux de croissance proches de 4% paran,soit le double de larégion parisienne.Des projets se montentetdes emploisse créentdansdebeauxécosystèmeslocauxquirivalisentde plusenplusavecParis. » G-KEEP A CHOISI LE LOIRET POUR INNOVER ! A I HEURE DE PARIS pe, DR. L’EXPERT DR. BenoîtMontet DIRECTEURDUTOPEMPLOYERSINSTITUTE FRANCE PROPOS RECUEILLIS PAR CÉLINECHAUDEAU QUEVOUSINSPIRENTCES ENTREPRENEURSQUISELANCENT ENRÉGIONSPLUTÔTQU’ÀPARIS ? Depuisvingtans,onentendparlerdevagues decadresetd’entrepreneurs,longtemps taxésde « bobos », quiveulentquitter Parispourlaprovinceettrouverunemeilleure qualitédevie.Auneépoque,cemouvement amêmepuavoirunelégèreconnotation péjorative.Cependant,celle-ciacomplètement disparuaujourd’hui.Ilyadebellesréussites destart-upetdePMEpartoutenFrance, quiinvitentàs’interroger.Danscertains secteurs,onévoquemoinsl’enjeu d’unequalitédeviequ’unevéritable stratégiebusiness.Celaestnotamment valablepourtouteslesactivités, decommerceentreautres,quiassocient retailetWeb,car,d’unecertainefaçon, lechifred’afairesnedépendplusdulieu d’implantation.Aveclenumérique,lemarché etlepérimètred’unentrepreneur dépendrontsurtoutdelaoudeslangues qu’ilparlerasurInternetetnonplus desazoned’achalandage.Ilpeutainsi s’installerenBretagneentoutetransparence. Danscetteperspective,partirenrégions, imit.4-effet estc4.-ervee4 « Ilfaudra aussiremonter àParis… » celapeutsignifiersedonnerdeschances d’êtrepluseicientengagnantencoûts, entempsdetravail,enfacilitédansles relationsdeproximitéetd’accèsauxexperts… TOUTESLESACTIVITÉS SEPRÊTENT-ELLE ÀCESMOUVEMENTS ? Pasforcément.Enréalité,toutdépend dusecteuretdel’activitéquel’onenvisage, etilfautseposerlesbonnesquestions. Silelienavecsonréseauetsesclients etlesbesoinsderencontresphysiques prennentàunentrepreneurmoins de20%desontemps,c’estjouable. Maisilyaaussidessecteursoùladimension duréseauetdesrencontresestindispensable. Or,quoiqu’onendise,laFrancereste unpaystrèscentraliséetilfautréfléchir àsamobilité.Parisn’estplusunpassage obligépourcréersonentreprise, maisc’estsouventuncarrefourquireste nécessairepourladévelopper. Laplupartdesgrandsrendez-vous, descentresdedécisionouencore desmédiassontdanslacapitale. Aunmomentouàunautre,pourrester visible,ilfaudra « remonter » àParis. QUELLESSONTLESIMPLICATIONS, QUANDONVEUTRECRUTER ETDÉVELOPPERSONACTIVITÉ ENRÉGIONS ? Ilfautypenser.S’implanterdansunerégion peutlàaussis’accompagnerd’unestratégie derecrutement.Onadéjàvudesentreprises baserdeséquipesderechercheet développementenBretagne,parexemple, etles « protéger » delaconcurrence.Pour dessalariés,c’estunargumentdequalité devieetunoutildefidélisation.Etcepeut être,aussi,unatoutpourdébaucher etfairevenird’autrestalentsparisiens… o LOIREtSCORLEANS LE PARTENAIRE ÉCONOMIQUE DE VOS PROJETS www.loiretorleans-economiefr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :