Le Parisien Economie n°626S 26 jun 2017
Le Parisien Economie n°626S 26 jun 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°626S de 26 jun 2017

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Le Parisien Libéré

  • Format : (280 x 360) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 7,9 Mo

  • Dans ce numéro : rencontre avec un expert de l'industrie française de l'armement.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
twipe_ftp LE PARISIEN LUNDI 26 JUIN 2017 ÉCO 8 DÉVELOPPEMENT @LeParisien_Eco Salades, poissons  : vive la culture 2.0 ENVIRONNEMENT Des ingénieurs ont créé des boîtiers connectés pour contrôler à distance un aquarium relié à une serre. PAR CYRIL PETER ÉLEVER DES POISSONS au milieu des salades, le tout orchestré par des boîtiers connectés, c’est la bonne idée de Pierre Foullon et Pierre Plévin. Pour leur projet de fin d’études à l’Estaca, l’école d’ingénieurs basée à Saint- Quentin-en-Yvelines, les deux associés, aujourd’hui âgés de 25 ans, ont créé la start-up Selfeden, du nom de leur plate-forme numérique. Objectif  : faciliter la vie des agriculteurs urbains, en particulier les spécialistes de l’aquaponie, l’élevage de crustacés et poissons combiné à la culture de légumes et plantes aromatiques. COMMENT ÇA MARCHE ? Plusieurs boîtiers sont placés dans l’aquarium et dans la serre, partageant le même circuit d’eau. Ils analysent en direct la qualité de celle-ci, la température de l’air ou encore la luminosité. Ce suivi peut s’effectuer à distance via une application sur ordinateur et smartphone. L’utilisateur n’a plus qu’à suivre les recommandations de Selfeden, selon les besoins détectés. « S’il fait froid, on déclenche le chauffage. Dans le cas inverse, on ouvre une porte pour aérer », assure le cofondateur Pierre Plévin. Les deux ingénieurs espèrent participer à la démocratisation d’une technique de culture écoresponsable. Selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), l’aquaponie permet ar, yy LES SPOIRS DU MANAGEMENT Le Trophée qui récompense le métier de manager Félicitations à l'équipe de BEL, lauréat Espoir du Management 2017 et les nominés CPAM des Yvelines, Société Générale. La onzième édition des Espoirs du Management s'est déroulée le 20 juin à la Maison de la Mutualité en présence de Henri de Castries, Président du jury, Isabelle Kocher, Michèle Remillieux, Christine Fontanet, Alexandra Lange, Xavier Fontanet, Gonzague de Blignières, Charles-Henri Besseyre des Horts, Michel Bernat, Nicolas Rossignol (partenaires, parrains et membres du jury) et près de 600 acteurs de la vie économique française ». Pour participer à la prochaine édition, déposez votre candidature sur www.lesespoirsdumanagement.com « aise AG2R LA MONDIALE Pierre Plévin (à g.) et Pierre Foullon, 25 ans, cofondateurs de Selfeden. d’économiser plus de 90% d’eau par rapport aux cultures conventionnelles, comme la pisciculture, dédiée uniquement à l’élevage de poissons. « Les déjections des poissons permettent de nourrir les plantes, explique Pierre Plévin. En les absorbant, ces dernières filtrent l’eau. Le circuit étant fermé, elle tourne en continu et n’est pas perdue. » SUBVENTION PUBLIQUE La jeune pousse, qui a remporté le concours des projets innovants organisé en mars dernier par l’agglomération yvelinoise, bénéficie d’une subvention de 23 000 € de la région Ile-de-France et de Bpi France. Un coup de pouce qui lui permet actuellement d’élaborer un prototype avec Mem utuanté -engrâ,  : r. vénements des fournisseurs français, allemands et chinois, en vue de l’industrialisation d’ici novembre. Intégré à SQY Cub, l’incubateur de Saint-Quentin, Selfeden table l’an prochain sur la vente de 1000 produits, dont le prix à l’unité serait compris entre 500 € et 1000 € , selon la taille de l’aquarium et le nombre de poissons notamment. La solution, en expérimentation dans des immeubles de La Défense (Hauts-de-Seine), s’adresse à deux publics. D’un côté, les professionnels qui élèvent à moyenne ou grande échelle des écrevisses avec de la laitue ou de la truite avec du basilic et de la menthe. De l’autre, des particuliers qui cultivent à domicile pour leur consommation personnelle. L'iNSTITUT de la Sociodynamique CENTRALE ÉTHIQUE DR. Tout savoir sur un appart’avant de louer LE RENDEZ-VOUS START-UP La plate-forme Happy Renting permet aux locataires de noter leur logement. En partenariat avec PAR ELSA SIDAWY « APPARTEMENT AGRÉA- BLE ET BIEN AGENCÉ, mais voisins beaucoup trop bruyants. » Et si les locataires notaient les appartements qu’ils occupent comme les touristes les hôtels qu’ils fréquentent ? C’est l’idée du site Happy- Renting, qui leur propose de noter le logement dans lequel ils ont séjourné selon différents critères  : environnement du quartier, immeuble, qualité intrinsèque de l’appartement, relation avec la personne qui gère l’appartement (propriétaire ou agent immobilier). FINI DE SE DÉCIDER SANS SAVOIR Le constat des fondateurs du site, Edouard Toutain et Marc Laurent ? « Quand on est locataire en France, on dispose de peu ou pas d’informations sur les biens que l’on visite. Dans la plupart des grandes villes, la pression immobilière est telle qu’il faut se décider de suite sans rien connaître du bien pour lequel on s’engage… et ce n’est pas normal ! Vous vous engagez sur un bien dans lequel vous allez vivre entre 6 mois et 2 ans et vous ne savez rien de celui-ci. Est-il bien isolé ? Bruyant ? Comment s’est comporté le propriétaire avec le précédent locataire ? » Aujourd’hui pourtant, tous les domaines de l’économie sont impactés par les avis d’utilisateurs, sauf le secteur de l’immobilier qui résiste. L’objectif des fondateurs de HappyRenting, eux-mêmes confrontés à cette opacité, est de « favoriser le débat entre le locataire et le propriétaire, car l’absence d’information sur le bien empêche une régulation des prix du marché. Au lieu de démultiplier les règlementations en faveur des locataires, améliorer la transparence serait une grande avancée. » Le but n’est donc pas de dénigrer un appartement que l’on quitte pour nuire à la réputation du propriétaire ou du bailleur, mais d’améliorer la transparence et le dialogue entre les parties prenantes. PLUS DE TRANSPARENCE SUR LES LOGEMENTS Lancée mi-2 016, la plateforme compte aujourd’hui 3 0 0 0 i n s c r i t s p our 1 450 appartements notés. « Dans un premier temps, nous la développons en nous appuyant sur les universités et grandes écoles, car le turn-over dans les appartements y est important et cela nous permet d’atteindre une masse critique. » Si l’on s’attend à trouver une majorité d’avis négatifs, 80% des réactions sont en fait positives, avec une note supérieure à 2,5 sur 5 en moyenne. Aux Etats-Unis, ce type de requête, précédant la location d’un appartement ou d’une maison, est devenu monnaie courante, notamment via le site Apartment Ratings. La start-up, accompagnée par la plate-forme Ville Durable de Paris & Co, débarque en France pour couvrir ce marché prometteur. L’équipe de trois personnes discute d’ores et déjà avec des groupements d’agences immobilières et de propriétaires pour élargir son offre en développant de nouvelles fonctionnalités. IPlus d’infos  : Happyrenting.fr/DR.
LUNDI 26 JUIN 2017 LE PARISIEN 9 www.leparisien.fr/ecoDÉVELOPPEMENT ÉCO twipe_ftp > Ces PME séduisent à l’étranger SUCCESS STORIES A l’instar des grandes entreprises, les PME françaises peuvent rayonner à l’international. Focus sur quelques-unes de ces sociétés qui réussissent en dehors de l’Hexagone. PAR CORALIE BAUMARD Klaxoon vit son rêve américain. La start-up rennaise et son boitier connecté qui favorise l’interaction des réunions de travail ont été accueillis à Washington (Etats-Unis), le 19 juin, par le Secrétaire au commerce pour célébrer leur implantation dans le pays. Un exemple attestant que les PME françaises n’hésitent plus à tenter l’aventure internationale. I SCULPTEO, L’IMPRESSION 3D À LA FRANÇAISE Sculpteo et son service d’impression 3D français, eux, ont investi le marché américain en ouvrant un bureau de vente puis une usine en 2015. Un choix stratégique pour séduire de nouveaux consommateurs. « Les Américains voulaient acheter un produit fabriqué localement », explique Clément NOUSVOUSPRÉSENTONS LESSERVEURSLESPLUS SÉCURISÉSDUMARCHÉ* Protégez vos données comme un bien précieux. Parce quee. c’est ce qu’elles sont. Découvrez ir une protection unique depuis les composants en silicium du serveur jusqu’au logiciel, et ne faites plus jamais de compromis. Cela fait partie de l’expérience nouvelle génération de HPE. En savoir plus sur hpe.com/fr/security *HPEconçoitsurmesuresaproprepucedesiliciumiLOpourlagestiondesesserveursstandards,lui permettantdeconnecterlemicro-programmeausilicium[1].Détectiond’uncodedemicro-programme compromisgrâceàla « Protectiontoujoursenservice » etcapacitéuniquederepriseversunétatcorrect connudumicro-programme,authentiqueetsanslogicielmalveillant[2].Cryptagedesdonnéesuniqueà l’échellegrâceànotreréseauintelligentdecartesdecontrôleur[3].HPEestleseulfabricantdeserveurs standardsàfourniràsesclientsdescontrôlesdesécuritécertifiésNIST800-53[4]sursagammecomplète desolutionsenmatièredeserveurs,miseenréseau,stockage,logicieletsystèmesd’exploitation. [1]Grâceàsaconnexionunique,lapucedesiliciumiLOassurequ’aucunvirusoulogicielmalveillantne puisseatteindrelesserversHPEProLiant. Moreau, directeur général et cofondateur de Sculpteo. Le pays représente aujourd’hui 40% de son chiffre d’affaires. Un des leviers de la réussite  : l’organisation de partenariats. « Nous travaillons avec le distributeur de fournitures de bureau Staples et le logiciel de modélisation 3D Zbrush. C’est un élément clé dans un développement international pour accélérer l’implantation locale et augmenter l’impact commercial », indique Clément Moreau. L’embauche de collaborateurs américains a également contribué au succès. « Un acteur purement français n’a pas les codes pour vendre aux Etats-Unis, l’adaptation culturelle est nécessaire. » I MICHEL ET AUGUSTIN À LA CONQUÊTE DE L’AMÉRIQUE Pour conquérir l’étranger, certaines PME comptent sur la « french touch ». La marque de biscuits Michel et Augustin est présente à New York, dans le [2]HPEamisenplaceunefaçonuniquedepouvoirvérifier,defaçonsystématiqueetrégulière,siles logicielsstockésauseindelamémoireduserveursontbienexemptsdetoutvirusoulogicielmalveillant. [3]Plutôtqued’utiliserplusieursclésdecryptagepourchaquedisquedur,HPEachoisidestockeret contrôlerlesclésdecryptageauseindecartesdecontrôleuruniquespourtouslesserveursHPEProLiant. Cecipermetànosclientsunegestionplusefficienteenévitantlagestiond’unemyriadedeclésdecryptage uniquesassociéeschacuneàundisqueduràencryptageautomatiqueauseindechaqueserveur. [4]HPEimposedescontrôlesdesécuritéselonlesnormesduNationalInstituteofStandardsandTechnology (NIST)section800-53àtouslesmatérielsHPE(serveurs,réseau,basesdestockage,logiciels). Copyright2017HewlettPackardEnterpriseDevelopmentLP. quartier de Brooklyn, depuis deux ans et demi. Pour séduire les gourmands, elle mise sur la renommée du savoir-faire pâtissier hexagonale. Après avoir été présents dans les cafés Starbucks, les produits sont distribués dans des magasins haut de gamme et sur les vols nationaux de la compagnie Delta. « Nous prévoyons un chiffre d’affaires de trois millions de dollars. Nous sommes en phase d’investissement et pas encore rentables. Pour réussir, il faut avoir les moyens de sa persévérance », souligne Augustin Paluel Marmont, cofondateur de la marque. I CARRÉ D’ARTISTES, LA PME AIXOISE QUI CARTONNE C’est en exportant la culture française que Carré d’artistes s’est fait une place. La première galerie d’art contemporain est ouverte en 2001 à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône). Le réseau en compte désormais Carré d’artistes, c’est un réseau de galeries d’art présent dans douze pays. Ici, la boutique de Moscou (Russie). quatorze en France et vingtdeux à l’étranger, réparties dans douze pays. « La culture française est un mythe qui fonctionne. Aujourd’hui 55% de notre chiffre d’affaires est réalisé à l’étranger et le potentiel est extraordinaire. Je pense que dans cinq ans nous réaliserons 80% de nos ventes à l’étranger », analyse Stéphanie Tosi, cofondatrice et présidente de Carré d’artistes. Des exemples à suivre. 14=711_7_L_:m— Accélérer l'avenir Hewlett Packard Enterpriset sok- DR.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :