Le Parisien Economie n°620S 20 jun 2017
Le Parisien Economie n°620S 20 jun 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°620S de 20 jun 2017

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Le Parisien Libéré

  • Format : (280 x 360) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 9,4 Mo

  • Dans ce numéro : entretien, Thierry Breton face aux entrepreneurs.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
twipe_ftp LE PARISIEN MARDI 20 JUIN 2017 ÉCO 6 BUSINESS PROSPECTIVE @LeParisien_Eco Comment les entreprises luttent contre l’absentéisme SANTÉ A l’occasion du salon Préventica, Paris réunit les acteurs économiques soucieux d’améliorer la qualité de vie au travail et de réduire l’absentéisme. PAR V.K. Un collaborateur absent dans son équipe et les choses peuvent vite se compliquer dans l’organisation du travail. Les causes sont multiples. Parfois injustifiées, ces absences sont le plus souvent liées à des accidents professionnels, ou survenus pendant le trajet domicile-travail ; des congés maternité, paternité ou des arrêts maladie. On regroupe ces derniers sous trois grandes catégories que sont les risques cliniques, les troubles psychosociaux ou les troubles musculosquelettiques, de loin les plus nombreux puisqu’ils représentent 85% des maladies professionnelles. Pour les entreprises, « la première démarche est de faire la distinction entre les raisons sur lesquelles on peut agir ou pas », explique Gurvan Collin, directeur du pôle Conseils GPA initiatives, entreprise qui consacre son activité à la prévention de l’absentéisme. Un thème dont il sera notamment question jusqu’à jeudi à l’occasion du salon Préventica dédié à la santé et la sécurité des salariés (lire ci-contre). Ce rendez-vous, né il y a 20 ans dans les régions et dont c’est la première édition à Paris, rassemble les acteurs qui agissent sur la prévention des risques professionnels et l’amélioration de la qualité de vie au travail. Parmi eux, les Caisses d’assurance maladie, le RSI, les mutuelles, l’Association nationale des DRH, l’Assistance publique des hôpitaux de Paris. 84% DES ENTREPRISES METTENT EN PLACE DES ACTIONS Dans une enquête inédite sur l’absentéisme menée pendant quatre ans en France auprès de 277 entreprises et regroupant près de 400 000 salariés, 57% des entreprises interrogées déclarent une hausse du phénomène, un taux néanmoins plus élevé dans les grands groupes que dans les PME. « La bonne nouvelle, souligne Gurvin Collin, auteur de cette étude, c’est que 84% d’entre elles ont déjà mis en place des Indépendants  : évaluer les dangers par métiers PARC.P. LES 2,8 MILLIONS d’indépendants cotisant au régime social des indépendants (RSI) n’ont pas de suivi médical imposé. Impossible donc d’évaluer les risques auxquels ils sont exposés au quotidien. D’où la création de « RSI prévention pro ». Depuis 2012, ce programme de prévention des risques professionnels par métier a sensibilisé 400 000 cotisants de 22 professions  : du BTP aux coiffeurs, en passant par les garagistes, vétérinaires ou exploitants de pressing. « On ne donne pas de leçons, assure Patricia Vernay, responsable du pôle politique de santé et prévention à la caisse nationale du RSI. Les professionnels connaissent les risques, mais il y a une forme de déni. Certains pensent que ça ne va pas leur arriver, car ils ont l’expertise. » LA SANTÉ AVANT TOUT En 2013, le RSI a ainsi proposé à 40 000 boulangers et aux conjoints collaborateurs de prendre en charge une consultation chez un médecin traitant. « Un boulanger qui devient allergique et c’est la fin de sa carrière, prévient Patricia Vernay. Une entreprise avec un ou deux salariés dans laquelle le patron est malade, c’est une entreprise qui ne tourne plus. Investir sur le capital santé du patron, c’est aussi une démarche de performance. » L’idée est de les sensibiliser aux risques via un questionnaire propre à leur métier, afin d’établir un bilan médical et un point sur leurs conditions de travail en vue d’un accompagnement personnalisé. Si l’assuré est proche du burn out, le RSI peut, par exemple, prendre en charge trois séances de psychothérapie chez un spécialiste de sa région. Plus généralement, le RSI propose des formations aux risques professionnels. « On les oriente vers les organismes, on leur mâche le travail pour ne pas qu’ils perdent de temps », insiste Patricia Vernay. Dans ce cas, le RSI prend en charge les frais de transport et les frais de bouche « pour faciliter le passage à l’acte ». prévenedP BTP ts mepreventien,'wiog asebtp A l’occasion du salon Préventica, qui s’ouvre aujourd’hui, sera révélée une enquête exclusive sur l’absentéisme dans les entreprises françaises. actions pour améliorer la situation. » Les quatre mesures qu’elles privilégient sont les contre-visites médicales, l’entretien organisé au retour du salarié pour savoir comment il va et adapter le cas échéant son emploi du temps, la prime d’assiduité et la formation des manageurs. Seulement initiées par 10% des entreprises, les 27 juin 2017 4 Troisième édition du prix du maître d'apprentissage Prix du Maitre www.maitreapprentissage-artisanat.fr *#PrixMA d'apprentissage —.11'111 t PAR Y.P. CÔTÉ SÉCURITÉ au travail, les employeurs, privés et publics, sont tenus à des obligations envers les salariés. Leurs responsabilités, civile et pénale, peuvent être engagées. démarches réalisées pour la santé et la qualité de vie au travail sont pourtant des actions prioritaires. Et François Blanchard, ingénieur conseil à la Caisse d’assurance maladie d’Ilede-France, d’insister sur « l’importance du dialogue social pour diagnostiquer le niveau d’exposition des entreprises aux différents risques ». IPREMIER PILIER DE LA SÉCURITÉ AU TRAVAIL  : LA PRÉVENTION En sensibilisant les salariés aux bonnes pratiques et en leur donnant les outils nécessaires à leur sécurité, l’employeur peut empêcher ou a minima réduire les accidents du travail. C’est l’un des métiers de Patrick Benjamin, responsable sécurité au travail chez Areva, 23 000 salariés. « Préventeur », c’est ainsi qu’il décrit sa fonction. « Nous sommes constamment en recherche de bonnes pratiques et nous réactualisons régulièrement notre politique de prévention », explique celui qui est aussi secrétaire du GEPI, le groupement de préventeurs des grandes entreprises, qui représente 100 sociétés françaises et étrangères. Cette politique proactive a permis à Areva « de diviser par cinq la fréquence des accidents du travail entre 2004 et 2016 », selon lui. Chambres de Métiers et de l'Artisanat Assemblée Permanente Un salon ouvert à tous Quoi ? 450 exposants, 240 conférences et ateliers solutions, 10 000 visiteurs attendus sur trois jours… Le salon Préventica est ouvert à tous en accès gratuit, sur inscription en ligne. Il se découpe en trois grands pôles  : Sécurité/Sûreté, Santé/Sécurité au travail et Qualité de vie au travail. Cybersécurité, aménagement des postes de travail, sécurisation des locaux professionnels, prévention des risques industriels, professionnels… De nombreux thèmes y seront abordés, en présence de personnalités politiques et de représentants des grandes entreprises. Où ? A Paris Expo, Porte de Versailles, Paris (XV e). Quand ? Jusqu’au 22 juin. Inauguration officielle aujourd’hui à 9 h 30 avec une conférence d’ouverture, « La gestion globale des risques professionnels dans le cadre du Grand Paris », puis une autre à 16 h 15 sur « La sécurité des entreprises et des organisations publiques à l’heure de la menace terroriste ». IInscriptions et programme complet sur Preventica.com Salariés  : prévention et analyse des risques PRÉVENTICA. IDEUXIÈME PILIER  : L’ANALYSE DES RISQUES Pour mener une politique de prévention, il est nécessaire d’identifier en amont les risques auxquels sont exposés les salariés. « Il existe au sein d’Areva un comité consultatif, réunissant les représentants des CHSCT (Comité d’hygiène, sécurité et conditions de travail) et de 30 sites en France. Nous nous réunissons deux fois par an. Ils nous font remonter les problématiques de terrain », explique le représentant du géant de l’énergie nucléaire. Les risques sont évalués selon une méthodologie propre qui est « réévaluée tous les ans ». S’il assure que tous les salariés sont traités de manière égale dans la politique de prévention, il reconnaît néanmoins qu’il existe des mesures « plus affinées », notamment pour les travailleurs sur les chantiers. iff GARANCE Garants de votre indépendance LesEchos LeParisien AutourdburÉCO
twipe_ftp Unmétier,unTransit. GAMME FORDTRANSIT àpartirde Du1er au30juin *Offre decrédit-bailpourunTransit Courier Ambiente 1.5TDCi75ch type05-16 (tarifau01/04/17). Offre sur60 mois, perte financière incluse. Carte grise non incluse. Prix de vente de 8921 € HT. Montant de l’option d’achat en cas de levéedel’option:5%avecun1er loyerde35%et59loyersde109 € HT,coûttotalsiachat:10037 € HT. Si acceptationparFCEBankPlcFrance/FordLeasecrédit-bail,34ruedelaCroixdeFer-78174St-Germain-en-LayeCedex. SIREN 392 315 776 00071 RCS Versailles, n°ORIAS  : 07 009 071. Offre non cumulable réservée aux professionnels pour toute commande de ce Transit Courier neuf, du 01/06/17 au 30/06/17, dans le réseau Ford participant. Modèles présentés:TransitCourierTrend1.5TDCi75chtype05-16à130 € HT/mois,prixdeventede10952 € HT,coûttotal siachat:12206 € HT ; TransitT350 L4H3 Ambiente 2.0 TDCi 130 chtype01-17 avecoptionsà275 € HT/mois, prix de vente de 23081 € HT,coûttotalsiachat:25724 € HT ; Transit Custom 250 L1H1 Ambiente 2.0 TDCi 105 ch type 01-17 avec options à197 € HT/mois, prix de vente de 16550 € HT,coûttotalsiachat:18445 € HT ; Transit Connect L2 Trend1.5 TDCi 100 chtype 03-16 avec options à170 € HT/mois, prix de vente de 14294 € HT, coûttotalsiachat:15931 € HT. FordFrance,34,ruedelaCroixdeFer-78122St-Germain-en-LayeCedex.SIREN425127362RCSVersailles. ford.fr 109 € HT/mois * Go Further



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :