Le Parisien Economie n°522S 22 mai 2017
Le Parisien Economie n°522S 22 mai 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°522S de 22 mai 2017

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Le Parisien Libéré

  • Format : (280 x 360) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 8,3 Mo

  • Dans ce numéro : marché des seniors, une vraie mine d'or.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
twipe_ftp 1 LE PARISIEN LUNDI 22 MAI 2017 ÉCO 10 ÎLE-DE-FRANCE @LeParisien_Eco Un mois 100% numérique pour les petites entreprises La CCI Paris Ile-de-France sensibilise les TPE et PME sur les atouts de la digitalisation. EN PARTENARIAT AVEC @ CCI PARIS-ILE-DE-FRANCE PARC.P. Démontrer les bienfaits du numérique. C’est la mission que se donne, du 2 9 m ai a u 30 juin, la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) Paris Ile-de-France. « Le numérique n’est dangereux que si on ne s’en sert pas. Or, il permet de se positionner comme une entreprise d’avenir », assure Patrick Martinez, son directeur général délégué. « C’est un enjeu de croissance pour l’entreprise, renchérit Soumia Malinbaum, élue de la CCI Paris IDF, spécialiste du digital. Le numérique permet de se transformer pour faire face à l’ubérisation de notre économie. » DES CONSEILS DE PROS L’opération, baptisée « le mois du numérique », s’adresse aux 670 000 entreprises d’Ile-de- F r a n ce, d on t s e s 250 000 commerces. « 70% des entreprises ne sont pas très digitalisées, s’inquiète Patrick Martinez. Les premières concernées sont les plus petites, parce ce que le dirigeant n’a pas l’équipe pour le faire. » Pour les aider à franchir le pas, la CCI mobilise des partenaires à la pointe sur le numérique  : Facebook, Google, Orange, La Poste… Ainsi qu’une vingtaine de PME et start-up franciliennes. Ces acteurs « du terrain » participeront à des conférences et des tables rondes. L’occasion d’aborder les problématiques by lesdigiteurs traditionnelles de l’entreprise, comme la relation client et les ressources humaines. « On aura des témoignages de sociétés qui ont augmenté leur chiffre d’affaires grâce au numérique, s e f é l i ci t e S ou m i a Malinbaum. Cela nous permettra aussi de donner des clés pour mieux appréhender la cybersécurité. » Une dizaine de manifestations sont prévues par département. La CCI Val-de-Marne organisera, le 20 juin, un rendezvous sur la digitalisation de la relation client et comment doper son activité, avec les responsables de l’application mob i l e O r a n g e c a sh. S on homologue yvelinoise se penchera, le 22 juin, sur la e-réputation des entreprises, c’est-àdire l’image véhiculée sur Internet. La CCI Val-d’Oise, elle, vous fera découvrir, le 27 juin, un outil pour « optimiser le processus de commande ». DES LIEUX DE RENCONTRES POUR DÉCOUVRIR ET TESTER Pour favoriser les partages de bonnes pratiques, la CCI Paris profitera de ce « mois du numérique » pour inaugurer, le 29 mai, un « Openspot ». A Créteil (Val-de-Marne), il ouvrira le 7 juin. Chaque département aura le sien d’ici début 2018. Ces lieux de rencontre de 300m 2 permettront de découvrir, voire de tester des solutions digitales. Des espaces de coworking seront également à disposition Take the power* ! La CCI inaugure, à partir de ce mois-ci, des « Openspots », espaces pour découvrir des solutions digitales et rencontrer des experts. *Prenez le pouvoirsur lenumérique avec votre CCI ! pour « être au contact des entreprises qui évangélisent », poursuit Patrick Martinez. Ce réseautage a un prix  : 15 € (HT) la journée, 130 € les 10 journées, et 220 € les 20. La réservation s’effectue sur openspot94@cciparis-idf.fr. Lancée il y a un an par la CCI Paris IDF, la plate-forme Lesdigiteurs.fr a permis à des centaines de TPE et PME de se digitaliser. Mais le chemin est encore long, selon Soumia Malinbaum  : « Certains chefs d’entreprise utilisent les réseaux sociaux pour leurs commodités personnelles, mais ne savent pas qu’ils peuvent l’utiliser pour leur business. » IPlus d’infos et inscription  : https://www.lesdigiteurs.fr/CCI VAL-DE-MARNE. e L’AVIS DE Ali Bouzamondo FONDATEUR DE LOF, LOGISTICIEN DE LA RESTAURATION HORS-DOMICILE (MOINS DE 10 SALARIÉS) « C’est un investissement pertinent » POURQUOI AVOIR SOLLICITÉ LES DIGITEURS ? C’est un conseiller numérique de la CCI qui m’a interpellé, par téléphone. Au départ, je n’étais pas très chaud. Comme beaucoup de chefs d’entreprise, je me contentais d’un site Internet. Mais ce n’est qu’une vitrine. A l’issue du deuxième rendez-vous, il m’a convaincu d’amorcer un virage numérique, en créant deux sites pour nos activités  : la restauration dans l’aérien et le ferroviaire, les plateaux repas et buffets dans les entreprises. C’est un investissement pertinent. QU’EST-CE QUE ÇA A CHANGÉ ? On peut désormais envisager des actions marketing et commerciales de grande envergure, qui coûtent beaucoup moins chères que des campagnes classiques. On cible nos prospects, qu’on connait mieux. Enfin, on mesure parfaitement le retour sur investissement, grâce aux réponses des consommateurs potentiels. Par courrier, le taux de réponse se situe entre 1,5 et 3%. Sur un réseau social, on dépasse largement les 10%. En plus, on peut géolocaliser les futurs clients. C’est payant, mais c’est très efficace. COMBIEN ÇA COÛTE ? Une action ciblée sur des entreprises de plus de 50 salariés dans le Val-d’Oise, avec trois vagues de communication, ça coûte environ 800 € . Si ça nous rapporte deux clients, on sera contents. Un client représente au moins 4 000 € de chiffre d’affaires par an. Retrouvez le programme sur  : lesdigiteurs.fr #MDN2017 >lesdigiteurs DR.
LUNDI 22 MAI 2017 LE PARISIEN 11 www.leparisien.fr/ecoBUSINESS PROSPECTIVE ÉCO GETTY IMAGES/CULTURA RF. twipe_ftp Un manageur débordé peut parfois s’emporter. Ce n’est pas du harcélement mais c’est un mauvais signe… Déceler les signes de harcèlement VIGILANCE Il se caractérise sur la durée et mieux vaut repérer ses premières manifestations… PAR CÉLINE CHAUDEAU QU’EST-CE QUE le harcèlement ? C’est d’abord à un avocat qu’il faut poser la question. « Je vois souvent passer des affaires où le dossier est déjà constitué et le harcèlement déjà caractérisé », observe Olivier Meyer, avocat spécialisé Droit du travail. Selon la loi, le harcèlement d’un salarié se caractérise par « des propos ou comportements répétés ayant pour objet ou pour effet une dégradation des conditions de travail susceptibles de porter atteinte à ses droits et à sa dignité, d’altérer sa santé physique ou mentale ou de compromettre son avenir professionnel. » Mais cet avocat rappelle bien que le harcèlement s’installe sur la durée. Pour éviter de traiter ce genre d’affaires, il a eu la bonne idée de collaborer à un guide pratique, « Manager sans harceler » (ed. Afnor), pour inviter chacun à davantage de vigilance. « QUAND IL Y A DES SIGNES D’HUMILIATION, IL Y A DANGER » « Quand un manageur est débordé, il est facile de réduire un collaborateur à sa fonction, c’est-à-dire de déshum a n i s e r l a r e l a t i on, commente Marc Ossédat, responsable des ressources humaines chez CAMCA. Evidemment, ce n’est pas du harcèlement en soi, mais souvent un mauvais début. » Lui aussi a participé à l’ouvrage pour aider chacun à identifier les premiers signes et à améliorer la relation avant qu’il ne soit trop tard. « Typiquement, des phrases stériles du genre Tu m’as beaucoup déçu ne mènent à rien, sinon à rabaisser le collaborateur », abonde le coach Jean-Baptiste Ferrero. Quand un manageur montre des signes d’humiliation, il y a danger. » Autre alerte  : l’envoi de messages répétés en dehors des heures de bureau. « Ce sont des signes assez faciles à repérer, ajoute Olivier Meyer. D’ailleurs il n’est pas rare que les salariés qui se décident à porter plainte compilent tous les appels et messages reçus en dehors du temps de travail pour se constituer un dossier. » « DÈS QUE L’ON RESSENT UN MALAISE, IL FAUT ESSAYER DE COMMUNIQUER » Au final, nos experts rappellent que rares sont les manageurs harceleurs « par vocation ». « La plupart du temps, ce sont souvent des profils eux-mêmes placés dans une situation de contrainte, résume Marc Ossédat. Dès que l’on ressent un malaise, il faut d’abord essayer de communiquer. » Si les symptômes persistent, le salarié peut aussi consulter les représentants du personnel ou le CHSCT (Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail) qui dispose d’un droit d’alerte auprès de l’employeur. « Peu importe au regard de la loi si un manageur a fait exprès ou non de harceler, rappelle Olivier Meyer. La loi parle des effets constatés et pas de l’intention. » Quand il est caractérisé, le harcèlement est un délit passible de eux ans d’emprisonnement et 30 000 € d’amende. Les salariés notent leur entreprise Certains sites Web permettent d’évaluer la société où l’on travaille. PAR CORALIE BAUMARD UNE ENTREPRISE CINQ ÉTOI- LES ? A l’instar des sites qui évaluent les restaurants et les hôtels, certains se sont spécialisés dans la notation d’entreprise. Meilleures-entrepris es.com ou G l a s s d o o r permettent aux salariés d’établir le bulletin de notes de leur société, laisser des commentaires et une indication de salaire. Un avis anonyme cependant soumis à vérification  : « Nous les relisons tous avant publication. Pour poster sur le site, il faut obligatoirement indiquer une adresse mail. Nous recherchons des liens entre la personne qui la possède et l’entreprise », explique Laurent Labbé le fondateur de Meilleures-entreprises. Le site revendique 200 avis par jour et 350 000 visiteurs uniques par mois. Au compteur après six ans d’existence  : 619 252 appréciations et 5 439 entreprises évaluées. Mais les internautes ne se contentent pas d’attribuer une note globale sur cinq, ils doivent répondre à dix-huit questions qui évaluent certains critères comme l’environnement de travail, le management, le développement personnel… « Il est possible de critiquer mais nous demandons d’argumenter et de reformuler lorsque leurs attaques sont trop virulentes. Les entreprises ont accès à un droit de réponse », explique encore Laurent Labbé. Réalisée gracieusement par. Espace offert par le support. Autre acteur, Glassdoor, lancé en France fin 2014. Deuxième site d’emploi américain, il répertorie près de 700 000 entreprises dans le monde. Dans l’Hexagone, il totalise 800 000 visiteurs uniques par mois en 2017 et propose des avis sur de grandes multinationales comme l’Oréal ou Thalès. Joe Wiggins, le responsable communication Europe, annonce une croissance de 85% par an pour le marché français. Les réseaux sociaux professionnels s’intéressent aussi à cette tendance, comme Viadéo qui a intégré une fonctionnalité « avis et notations » en 2015. MIEUX PRENDRE EN COMPTE SES COLLABORATEURS Reflet de l’image de marque de l’entreprise, ces plate-formes révèlent aussi l’état d’esprit de r 5 439 SOCIÉTÉS ONT DÉJÀ ÉTÉ ÉVALUÉES PAR LEURS SALARIÉS SUR LE SITE MEILLEURES- ENTREPRISES.COM. Environnement de travail, management, développement personnel… Les salariés sont invités à s’exprimer sur plusieurs critères. Une source d’information pour les éventuels prétendants. ses salariés. Evaluer leur bienêtre c’est le but de l’application de notation Our Company. Lancée en France en mai, elle a déjà été adoptée par 10 000 travailleurs et concerne 1 800 entreprises. Gratuite et anonyme, elle permet à l’utilisateur d’établir un baromètre quotidien prenant en compte son niveau de stress et d’énergie mais également de découvrir dans quelles entreprises l’indice est le plus élevé. « En rendant publique cette note, nous forçons l’entreprise à mieux prendre en compte ses collaborateurs », indique Stéphane Bourbier, cofondateur de Our Compagny. Un forum privatif est également mis à disposition des utilisateurs pour échanger avec leurs collègues. Une logique sans fin  : à quand une notation des entreprises … de notation ? DONNEZ VIE AUX RÊVES DES ENFANTS MALADES. Grâce à l’Association Petits Princes, Lucie, 8 ans, a vu son rêve se réaliser. Pour que d’autres enfants et adolescents puissent vivre leurs rêves, nous avons besoin de vous. Pour DEVENIR BéNéVoLE ou faIRE uN DoN, contactez-nous. 01 43 35 49 00 - www.petitsprinces.com GETTY IMAGES..



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :