Le Parisien Economie n°515S 15 mai 2017
Le Parisien Economie n°515S 15 mai 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°515S de 15 mai 2017

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Le Parisien Libéré

  • Format : (280 x 360) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 8,1 Mo

  • Dans ce numéro : Franck Provost, retour sur un parcours hors norme.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
twipe_ftp LE PARISIEN LUNDI 15 MAI 2017 ÉCO 4 À LA UNE @LeParisien_Eco Franck Provost vu par les entrepreneurs « « Comme moi, c’est un simple provincial parti de rien » « C’ÉTAIT SUPER d’avoir un grand patron, un grand homme parti de rien. Aujourd’hui, il a un bel empire. Ça motive les jeunes comme moi à trouver leur place dans cette société. Je retiens que rien n’est impossible. Il faut faire confiance à ses manageurs et ses équipes. La communication est primordiale. Au pire des cas, on peut rebondir. Il suffit d’avoir confiance en soi. Mon seul point de désaccord, c’est sur le financement auprès des banques. Elles ne nous font pas confiance. Moi, j’ai fait dix banques, j’avais l’apport. Mais les banquiers vous mettent dans des cases. Un coup on est trop jeune, un coup trop âgé… Les critères de sélection ne tiennent pas compte de la réalité. Comme moi, Franck Provost est un simple provincial, parti Tony Wullschleger, 27 ANS, GÉRANT DU SALON W-STUDIO À PARIS (IV e) « Il sous-estime la coiffure à domicile » « JE RETIENS DE LUI son énergie et sa dimension humaine. C’est très important dans son groupe. J’ai trouvé ça beau qu’avec tous ses clients et ses collaborateurs, il pense autant au contact. Concernant la coiffure à domicile, je pense qu’il la sous-estime. Ce n’est pas un effet de mode, mais une tendance de fond. On le constate sur notre plateforme Wecasa, beaucoup d’urbains ont des salons de coiffure près de chez eux, mais préfèrent que le coiffeur vienne à eux. Il a raison de ne pas être alarmiste sur l’ubérisation du métier. C’est un mot fourre-tout qui ne veut plus rien dire. Mais il faudrait que son enseigne réfléchisse à des partenariats sur la coiffure à domicile. Franck Provost a dit qu’il n’avait pas peur de perdre. Je de rien. Il est monté à Paris en se disant que tout était possible, p our ré a l i s e r s e s rêves. Je ne sais pas si je vais suivre son parcours. En tout cas, il me sert d’exemple et m’encourage. Il est resté simple, il a su me mettre à l’aise. C’est mon mentor. » Antoine Châtelain 31 ANS, CO-FONDATEUR DE WECASA, PLATE-FORME DE SERVICES À DOMICILE pense que c’est très important, même quand on a réussi. Il faut prendre des risques pour aller plus loin. C’est ce qu’on a fait mon associé et moi. On en est à notre deuxième société. On a à cœur de réussir le nouveau projet qui est devant nous. » Franck Provost et les entrepreneurs ont échangé pendant plus d’une heure, sous l’œil de nos caméras. Franck Provost est aujourd’hui à la tête d’une entreprise multinationale, qu’il a construite tout au long de sa vie... » « Il ne faut pas avoir peur, prendre des risques » « J’AI ÉTÉ particulièrement surpris par la gentillesse, l’accessibilité et la générosité de Monsieur Provost. En tant que créateur d’entreprise, j’ai trouvé la discussion très intéressante. En une heure et demie, on a retracé les 40 ans de son parcours. Ce qui m’a le plus marqué ? Il a confiance en lui, il ne faut pas avoir peur, mais prendre des risques. On aura toujours de nouveaux challenges, ce n’est jamais acquis, même si on a déjà réussi. Je vais le dire à mes équipes, en rentrant… Comme on vit les mêmes problématiques, sur le développement ou dans nos relations avec les banques et les partenaires, on est d’accord sur un peu près tout. Sauf peut-être sur l’international. Je pense que les marques françaises, comme la Amir Al Chayah, 51 ANS, FONDATEUR DE L’INSTITUT KARITÉ À PARIS (VIII e) nôtre, progressent plus vite à l’étranger. Par contre, je partage son point de vue sur les banques. Chez Institut Karité Paris, on a une relation de confiance avec une banque qui nous soutient malgré les difficultés. » « Il valorise ses collaborateurs pour faire grandir l’entreprise » Sarah Daniel Hamizi 46 ANS, FONDATRICE DE LA BARBIÈRE DE PARIS (I er) « FRANCK PROVOST a cette aisance à transmettre, à répondre à nos questions. Il reste simple, très humain, très proche des gens. Cette sincérité, cette envie de partager son expertise, on la retrouve dans son discours. La phrase qui m’a le plus marquée, c’est quand il a dit de ne pas tricher avec ses collaborateurs. D’être honnête et franc avec eux pour les accompagner dans la durée. Pour cela, il faut d’abord avoir confiance en soi et c’est son cas. On sent aussi qu’il est très bien entouré, qu’il valorise les gens avec qui il travaille. C’est sa manière de faire grandir l’entreprise. A mon sens, il ne met pas assez l’accent sur le métier de coiffeur-barbier qui est pourtant en pleine expansion. J’ai juste envie de lui dire  : Franck, ça va te tomber dessus ! Je pensais qu’il s’était déjà penché sur ce segment qui a de belles promesses. Il a d’autres choses à faire. Mais je pense que ça va venir… » PHOTOS LP/ARNAUD JOURNOIS. agenda 18.05 La fête de l’alternance Plus de quarante entreprises, dont Eiffage et Valeo, seront présentes à la 7 e édition de la Fête de l’alternance, organisée par le Medef (lire en page 7). Un pôle spécifique, entre autres, permettra à des structures comme Manpower et TF 1 de recruter des personnes en situation de handicap à la recherche d’un contrat en alternance. De 10 à 18 heures, au Parc floral, route de la Pyramide, Paris (XII e). Ce week-end Un projet de timbrés ! Dépoussiérer le timbre. C’est le défi à relever au cours d’un hackathon organisé par l’association Adphile et l’incubateur Paris & Co. Quel sens donner au timbre à l’heure du numérique ? Comment la génération Y peutelle jouer avec ? Telles sont les questions auxquelles les participants devront répondre. Les trois meilleurs projets se partageront une dotation de 5 000 € . Le dossier gagnant sera transmis à la direction de La Poste en vue de le développer. Au Labo de l’édition, 2, rue Saint-Médard, Paris (V e). Vendredi à partir de 18 h 30  : accueil et constitution des groupes. Samedi et dimanche  : conception puis présentation des prototypes devant un jury. Inscription sur  : Weezevent.com/hackathon-timbre. Le livre Les patrons prennent la parole 36 chefs d’entreprises de taille et de secteur différents, dont cinq femmes, ont accepté d’être interrogés sur leur métier. « J’ai une certaine satisfaction, enfin c’est un peu idiot mais je fais vivre 13 personnes », raconte l’un d’entre eux. Un autre avoue  : « Créer quelque chose, créer une entreprise, c’est déjà lutter contre la peur ». Les auteurs, dirigés par Michel Offerlé, professeur à l’Ecole normale supérieure, ont mené ces entretiens durant plusieurs années. Leur but étant d’apporter une réflexion sur la place que ces patrons occupent dans la société française, sur la manière dont ils défendent l’initiative individuelle. « Patrons en France », éditions La découverte, 660 p., 25 € MICIIZ 01.F ; 13l. PATRON ! EN FRANCE
LUNDI 15 MAI 2017 LE PARISIEN www.leparisien.fr/ecoMÉDIAS ET COMMUNICATION twipe_ftp Les petites phrases de Monoprix stars d’un film anniversaire CAMPAGNE Pour ses 85 ans, l’enseigne diffuse un film dont le packaging de sa marque et ses fameuses petites phrases d’accroche humoristiques sont les stars. PAR VIRGINIE DE KERAUTEM Une publicité de quatre minutes à la télévision, c’est inédit ! Trop long ? Les téléspectateurs peuvent en juger depuis le 10 mai avec le nouveau spot sur lequel Monoprix (groupe Casino) et l’agence Rosapark ont planché neuf mois durant pour l’anniversaire de l’enseigne. « Avoir 85 ans, qu’est-ce que cela veut dire pour une marque comme Monoprix ? » se sont interrogées ses équipes dès septembre 2016. Plutôt que de vouloir fêter sa naissance, ces dernières ont préféré « souligner la force de sa relation avec son public ». « On les fête avec vous », souligne la marque en mettant en avant ses fameuses accroches décalées accompagnant ses 2 000 références Monoprix, pensées et repensées chaque semaine depuis six ans. « Il était assez évident de placer notre packaging au cœur du film car il n’est attribuable qu’à Monoprix », précise Florence Chaffiotte, directrice marque et digital d’une enseigne dont le chiffre d’affaires 2016 s’élève à 4,2 M € , en hausse de 1,6% sur un an. La bourse du crowdfunding% le buzz Un guidon de vélo connecté en prévente La start-up nantaise Velco lancera demain une campagne de crowdfunding pour commercialiser son guidon connecté Wink. Equipé de phares, d’un système de navigation GPS, ainsi que d’une technologie antivol, il sera vendu à l’international au prix de 149 $ (136,50 € ) pour les 100 premiers, 179 $ (164 € ) pour les 100 suivants, puis 194 $ (177 € ) pour les autres, sur la plate-forme Indiegogo. Ils souhaitent récolter ainsi 40 000 $ (soit près de 36 000 € ). Plus d’infos sur Velco.bike/fr/Carte blanche a été laissée à son agence de communication historique. Au son du titre « Thirteen » du groupe Big Star, un petit garçon timide découpe les petites phrases qu’il cherche sur les produits Monoprix pour déclarer son amour à une fille de sa classe. Chaque jour, celle-ci découvre « Tu es l’ananas de ma vie » ou bien « Prête pour une l’œuf story ? », sans savoir qui les lui envoie… Jusqu’à… la chute, 4 minutes plus tard et un « lait drôle la vie » comme épilogue. « Au début, on a pensé à un petit garçon voulant souhaiter la fête des mères par le biais des fameuses petites phrases », raconte Jean- Patrick Chiquiar, cofondateur de Rosapark. Le film, très touchant, a été tourné à Paris et Barcelone avec deux acteurs anglais et deux actrices espagnoles. BATAILLE DES RÉGIES POUR OBTENIR L’EXCLUSIVITÉ « Très vite, ajoute-t-il, on est arrivé à un format long dans lequel on n’a rien voulu couper ». Une crainte toutefois  : comment Monoprix pourra-t-elle le vendre auprès des régies publicitaires ? « Les négociations n’ont pas été difficiles. Plusieurs Yle coup de cœur Label Emmaüs cherche 200 000 € Cinq mois après son lancement, Label Emmaüs, la place de marché solidaire en ligne, entame une collecte de fonds sur la plateforme de finance solidaire 1001pact.com. Le mouvement fondé par l’Abbé Pierre recherche 200 000 € pour maintenir et faire évoluer le site de e-commerce, intégrer et former de nouveaux vendeurs, augmenter son audience et financer son projet d’insertion. En 2017, 60 compagnons ou personnes en insertion devraient être formés aux outils numériques et à l’ecommerce. 14 emplois pourraient également être créés. se sont bousculées pour avoir l’exclusivité », affirment Monoprix et Blue 449 (Publicis Media), l’agence en charge du conseil et de l’achat média, sans dévoiler le moindre montant. Une exclusivité remportée par le groupe M 6. Il a été négocié que le film ne sera pas diffusé dans un tunnel de publicités mais juste avant une émission en lien avec ce que peut proposer Monoprix (décoration, alimentation, mode…). Au total, Dans le clip, un petit garçon découpe les phrases sur les produits Monoprix pour déclarer son amour à une copine d’école. PRÉVENTION\SANTÉ PRÉVOYANCE DES SOLUTIONS SUR MESURE POUR LES DIRIGEANTS ET LEURS SALARIÉS. Découvrez nos offres sur lasantegagnelentreprise.fr Harmonie Mutuelle, Ve mutuelle santé de France. 13 diffusions télévisées sont programmées jusqu’au 21 mai. S’ajoutent des projections dans les salles des cinémas Gaumont et UGC. Une campagne d’affichage dans les stations de métro, les abribus et les arrières de bus complète l’ensemble depuis le 9 mai. Ce n’est pas tout. Le film est conçu pour avoir une nouvelle vie sur les réseaux sociaux grâce à 13 fins alternatives humoristiques imaginées par les La santé de mes salariés, c'est la santé de mon entreprise. earrtzurrl I 5 ÉCO créatifs de Rosapark pour encourager la plus grande viralité, le plus longtemps possible. Pour l’heure, les réactions sont positives. « Pour une fois, une pub crée chez moi de l’émotion », commente un internaute sur sa page Facebook pour accompagner la vidéo. Sur You- Tube, également dans le dispositif, le film avait déjà été vu 71 000 fois vendredi. @VirginK Harmonie mutuelle AGENCE ROSAPARK POUR MONOPRIX.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :