Le Parisien Economie n°403S 3 avr 2017
Le Parisien Economie n°403S 3 avr 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°403S de 3 avr 2017

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Le Parisien Libéré

  • Format : (280 x 360) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 7,3 Mo

  • Dans ce numéro : industrie, les robots, on ne peut plus s'en passer.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
twipe_ftp LE PARISIEN LUNDI 3 AVRIL 2017 ÉCO 12 CARRIÈRES @LeParisien_Eco 1 L’industrie à la recherche de nouvelles compétences FILIÈRE Avec la robotisation et la numérisation, les temps et les profils recherchés changent dans l’industrie. Mais les compétences de l’usine 2.0 ne seront pas seulement techniques. PAR CÉLINE CHAUDEAU « NOTRE PREMIER DÉFI pour 2017, est quantitatif », explique Laurent Germain. Le directeur adjoint du groupe d’ingénierie Segula Technologies, a en effet besoin de beaucoup de nouveaux talents  : 4 500 recrutements, rien que cette année. « Mais le second sera qualitatif, précise-t-il. Nos clients dans l’industrie sont en pleine mutation et réclament aussi de nouvelles compétences. Des connaissances en électronique et en informatique sont beaucoup plus demandées aujourd’hui. Chacun essaie d’inventer l’usine du futur. » Si 50% de ses recrutements concernent des jeunes diplômés, le groupe recherche aussi des profils expérimentés pour accompagner ce mouvement. « Nous recrutons beaucoup d’ingénieurs, avec des profils de chef de projet, qui allient la meilleure expertise possible, à la pointe des innovations, à de vraies capacités à manager financièrement comme humainement. » L’association Elles bougent les cherche activement depuis douze ans. « Jusqu’en terminale S, la parité est encore respectée », observe sa présidente, Marie-Sophie Pawlak. Mais cette ingénieure en chimie déplore de voir ensuite leur part chuter malgré des talents évidents. « Les filles ont même légèrement plus de mentions au Où sont les femmes ? baccalauréat. Alors pourquoi tout s’inverse l’année suivante ? » Pour y remédier, l’association milite pour orienter les femmes vers des carrières, non seulement à leur portée, mais où les besoins sont nombreux. « Dans l’industrie cosmétique par exemple on ne manque pas de profils féminins. En revanche dans tout ce qui La digitalisation des processus de production dans l’industrie implique de nouvelles formes de travail et des compétences nouvelles pour les salariés. touche au transport, à l’énergie et même au secteur agroalimentaire, les perspectives de carrières sont immenses… » A ses côtés, déjà plus de 2 000 marraines sont prêtes à en témoigner. « Il faut aussi dépoussiérer l’image de l’industrie et montrer que personne ne passe plus 40 heures par semaine en gilet jaune et chaussures de protection ! » ROBOTISATION ET DIGITALISATION Avec la robotisation et la digitalisation de l’industrie, les profils recherchés changent. « L’industrie française a perdu beaucoup d’emplois qu’elle peut reconquérir avec l’usine du futur, analyse Bruno Puechoultres, vice-président en charge de la stratégie et de l’innovation chez Keonys, spécialiste des logiciels PLM (NDLR  : product lifecycle management, management du cycle de vie du produit en anglais) et 3D. Pour cela, il faut que l’on investisse notre industrie avec de nouvelles compétences. Beaucoup de nos écoles se sont déjà ouvertes vers les métiers de l’informatique, mais aussi vers la gestion de projet, le tertiaire ou la finance qui sont de nouvelles aptitudes essentielles. » Pour autant, les compétences du futur ne concernent pas que les profils de niveau bac + 5. « Nous sommes en cours de recrutement d’une trentaine d’opérateurs, souvent de niveau bac ou bac pro, qui sont eux aussi impactés par la numérisation », témoigne Karine Desgages, directrice des ressources humaines chez Scania, un constructeur suédois implanté à Angers. Elle décrit une usine bien loin de certains clichés. « L’industrie s’ouvre aujourd’hui au-delà des formations mécaniques. Ces connaissances sont appréciées mais peuvent s’apprendre chez nous. En revanche, nous recherchons davantage de métacompétences, comme une appétence pour le numérique et surtout une agilité d’esprit et de l’initiative. Un opérateur ne fait pas qu’assembler des pièces  : il peut aussi avoir un regard sur la sécurité, la conception et les process des produits. Il ne vient pas travailler qu’avec ses mains. » COMPÉTENCES HUMAINES Tous plébiscitent les « soft skills », c’est-à-dire des compétences plus sociales et collaboratives. « Il ne s’agit plus d’être un super expert et de travailler dans son coin, prévient Bruno Puechoultres. Il faut maintenant interagir avec des gens dans d’autres métiers. » Chez Scania aussi, les ingénieurs sont prévenus. « Nous ne voulons pas de barons, c’est-à-dire des experts qui verrouillent tout autour d’eux. Tout le monde doit être capable de travailler en équipe mais aussi de transmettre son savoir. » Et chez Segura Technologies, présent dans 26 pays, cette agilité s’entend aussi à l’international. « Nous menons des projets, avec des groupes comme PSA, avec des équipes de nationalités différentes, ajoute Laurent Germain. Sur un CV, un premier stage à l’étranger ou la pratique de langues étrangères feront aussi la différence. » Plus D’INFOS À LIRE b « Être recruté dans les métiers de l’industrie », de Jean-Michel Cathala, Ed. Gereso, 200 pages, 2017. 20 € . « Les métiers de l’industrie », de Eléonore de Vaumas, Ed. de L’Etudiant, 180 pages, 2016. 12,90 € . À CONSULTER b Le Salon de l’Industrie de Lyon (Rhône), du 4 au 7 avril  : www.industrie-expo.com. Le site de Segula Technologies qui organise un Escape Game pour recruter le 27 avril  : Segulatechnologies.com/darkia LP/ARNAUD JOURNOIS. L’AVIS DE Emilie Bourdu CHEFFE DE PROJET À LA FABRIQUE DE L’INDUSTRIE « L’organisation du travail va changer » L’EMPLOI DANS L’INDUSTRIE EST-IL MENACÉ PAR LE NUMÉRIQUE ? Un certain nombre de métiers, dans l’industrie comme ailleurs, sont amenés à disparaître avec le développement de la numérisation et la robotisation. Il est difficile de se prononcer sur ceux qui disparaîtront définitivement mais on sait déjà qu’il s’agira de métiers peu qualifiés. Des travaux récents évoquent 10% de postes menacés dans les industries de process par exemple. Il est nécessaire de faire monter en compétences les salariés concernés grâce à des formations. Avec le numérique, ce sont des métiers, parfois pénibles, qui disparaissent. Mais ce sont aussi d’autres opportunités qui se créent en rapport avec l’informatique, le codage ou la data par exemple. En devenant plus productives grâce aux technologies, certaines entreprises élargiront aussi leurs marchés et devront embaucher. COMMENT LE TRAVAIL SERA-T-IL IMPACTÉ ? Ce qui est certain, c’est que le numérique va aider les organisations du travail à se transformer. Elles sont encore trop verticales et pyramidales en France. Or, ce modèle en silo n’est plus adapté à notre environnement économique. Il ne l’est pas non plus à ce que les salariés réclament, c’est-à-dire plus de sens et d’autonomie au travail. Certaines expérimentations vont dans le sens d’une plus grande responsabilisation, comme celle en cours chez Michelin par exemple qui a mis en place des îlots autonomes de production dans lesquels travaillent 80% de ses ouvriers. QUELLES SERONT LES NOUVELLES COMPÉTENCES VALORISÉES ? Les entreprises auront toujours besoin de compétences métiers et techniques. A cela, devra s’ajouter un socle de savoirs numériques de base pour favoriser le travail collaboratif sur les sites et à l’extérieur. Vont aussi naturellement émerger les « soft skills », c’est-à-dire les aptitudes sociales et cognitives qui relèvent davantage du relationnel. Elles seront de plus en plus appréciées.
LUNDI 3 AVRIL 2017 LE PARISIEN 13 ÉCO OFFRES D’EMPLOIDIVERS www.leparisien.fr/ecotwipe_ftp Composants Diffusion PME 22 ans d’existence. ‘‘ L'incontournable de la pièce détachée ‘‘ de matériel de restauration professionnelle CHR, et de Distribution automatique, recherche son Directeur Commercial h/f Poste basé dans le VAR. Futur cadre rattaché à la direction en charge de déinir les stratégies de développement, communication, et la politique commerciale de l’entreprise (clientèle nationale et internationale). Encadrer et manager une équipe de 8 attachés commerciaux. Collaboration directe avec tous les services de l’entreprise. Déplacement en France et étranger (grands comptes, salons professionnels…). Formation et expérience commerciale, management et connaissance technique, Anglais impératif. Rémunération ixe et intéressement. Envoyer à  : Monsieur Alain RUSTAN Alain.rustan@neuf.fr - Tél  : 06.83.82.14.22 Agent d’entretien avec compétence Frigoriste/Cuisiniste h/f CDI, 35h/semaine- Région Beauvais Vouspossédezuneexpérience significativeencuisinecollective comme frigoriste/cuisiniste ou avez suivi la formation « Technicien d’intervention en froid et équipements de cuisines professionnelles ». La qualiication  : HABILITATION FLUIDE FRIGORIGÈNE OBLIGATOIRE est un plus. Vousaurezenchargelamaintenanceetledépannagesurles équipements de Grandes cuisines. Vous intervenez sur l’ensemble du Nous recherchons en cuisine centrale un ECONOME  : Magasinier h/f CDD 2 mois, 104 H/Mois, Région Beauvais Leposte peutévoluerversunposteenCDI Poste à pourvoir de suite Au sein d’une cuisine centrale, vous assurez la gestion au quotidien(tenue des planningshoraires,réponsesmails,etc.),la réception, le stockage, la préparation des marchandises, la gestion des stocks, des commandes et des approvisionnements. Nous recherchons un matériel de cuisson et de réfrigération:foursmixtes,fourneaux, chambresfroides,groupesfroid, cellulesderefroidissement,lave vaisselle, matériel de cuisine chaud, laverie ainsi que du petit dépannage divers. Expérience exigée  : 5 ans minimum surlemêmetypedeposte. Niveaud’études:BAC+2 Type d’emploi  : CDI Formation(s)exigée(s):Bac+2 (BTS,IUT, DUT, DEUG) EnvoyezvotreCVetvotrelettredemotivationà  : melanie.recrutement@gmail.com Vous réalisez la saisie des menus, la gestion des étiquettes et l’ordonnancement. Connaissances  : informatique, Word, Excel, aisance à l’écrit et prise de téléphone. Formation  : CAP-BP ou VAE Expérience en cuisine centrale serait un plus. EnvoyezvotreCVetvotrelettredemotivationà  : melanie.recrutement@gmail.com USSAP Union Sanitaire et Sociale Aude Pyrenees recherche (h/f) 4 psychiatres (a u as) 1 pour le secteur de Narbonne/Lézignan-Corbières, 2 pour le secteur et l'intersecteur de Limoux (projet centre de réhabiliation) 1 pour le secteur de Carcassonne. 1 pédopsychiatre pour son intersecteur infanto-juvénile pour les structures de Limoux. Le Val-de-Marne, plus qu’un département... un service public Nous recherchons en CDI - h/f SECRETAIRE TRAVAUX Pour notre boutique Paris Expérience indispensable dans le secteur du parquet Nous transmettre CV + lettre de motivation par mail  : parquetsbriatte@wanadoo.fr ou par courrier Parquets Briatte ZA Villemer - 95508 LE THILLAY www.parquetsbriatte.fr Dans le cadre de sa gestion prévisionnelle concernant les postes psychiatres liés à de futurs départs à la retraite, le Directeur du Pôle Psychiatrie-Addictologie de l'USSAP (département de l'Aude) Vous avez sur l'ensemble des postes la possibilité de choisir un temps partiel. Le salaire fait référence à la convention 51 de la FEHAP. Vous avez également la possibilité d'intégrer l'USSAP en gardant votre statut de Praticien Hospitalier via une convention avec le Centre Hospitalier de Carcassonne. Le projet médical s'oriente vers un renforcement de l'ambulatoire, avec l'appui-conseil, le centre de preuves du Pr Hardy-Bayle. Le département de l'Aude cumule la proximité de la mer et des montagnes avec une douceur climatique et un ensoleillement significatif. L'accès à la propriété y est également très abordable. lTriini r I FT ; 1-'.7r1-1-1T1li'r.. Monsieur LE GOURIERES, Directeur du Pôle de Psychiatrie-Addictologie au courriel suivant  : elegourieres@ussap.fr ou appeler le 06 66 39 89 19 - site www@ussap.fr LECONSEILDÉPARTEMENTALDUVAL-DE-MARNE RECRUTE sans délai(par voie statutaire ou contractuelle) Pour son Service Restauration(Direction de la logistique) Unchefdecuisine(h/f) Pour la restauration des personnels, le service restauration assure la gestion directe de ses restaurants, le poste est basé sur Créteil, les missions principales  : Le chef de cuisine fait partie du collectif des cadres du service. Sous la responsabilité hiérarchique du responsable du secteur exploitation du service restauration, il encadre l’ensemble des agents du restaurant. il a en charge la responsabilité de l’organisation du travail du restaurant. Il met, notamment, en œuvre l’ensemble des techniques de gestion administrative et inancière pour atteindre les objectifs de la collectivité et garantir la politique de restauration du service et de ses projets. Les fonctions  : - Management opérationnel - Participation aux projets du secteur exploitation et du service restauration -Contrôleetsuividelaqualitédelaprestation - Suivi et contrôle administratif - Organisation de la production Merci d’adresser votre candidature(CV et LM) en rappelant réf. chef de cuisine à Monsieur le Président du Conseil départemental du Val-de-Marne, Hôtel du Département, Direction des Ressources Humaines, 94054 Créteil Cedex Ou par courriel  : recrutement.valdemarne.fr Nous rappelons à nos lecteurs que tous ces postes sont accessibles sans discrimination de sexe ou d’âge. VAL dt pe MARNE diel Le département Le Parisien Devenez commercial terrain HF Poste en CDI - statut salarié dès le 1" jour Le Parisien recrute des Commerciaux f pour sa filiale Team Diffusion Aucun diplôme requis Formation à nos techniques de ventes Rémunération moyenne  : 3000 € /mois TEAM DIFFUSION Rejoignez-nous en postulent sur www.teemdlffuslon-reerute.fr Pour plus d'informe:ms, cordeclez le met ot trier. toe.rse. ^srdnners 56D



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :