Le Parisien Economie n°305S 5 mar 2018
Le Parisien Economie n°305S 5 mar 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°305S de 5 mar 2018

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Le Parisien Libéré

  • Format : (280 x 360) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 9,5 Mo

  • Dans ce numéro : Fleur Pellerin face aux entrepreneurs.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
twipe_ftp LE PARISIEN LUNDI 5 MARS 2018 ÉCO 10 DOSSIER SPÉCIAL @LeParisien_Eco DR. Lemanagementauféminin existe-t-il ? RHLesfemmessont-ellesdeshommescommelesautresquandils’agitdemanager ? Certaines,bienplacées pourrépondre,reconnaissentquelquesnuances…maisréfutenttoutevisionsexistedelaquestion. PAR CÉLINECHAUDEAU Nonseulementelle manage,mais elle aaussi déjà étémanagée durantsalongue carrière.CarolineTellier,directrice générale de PayPal France(servicedepaiement enligne) partagesonpointde vueentoutelégitimité : « Les femmessontpeut-êtremieux préparéesàpartager, àvivre ensemble,àrésoudre toute sortedeconflitsetd’imprévus. Nous savons écouter, partager,nousentraider et nousrendredisponibles. Nous nousconcentrons sur la solution d’un problème avec pragmatismeetefficacité.Jeconfirmeégalement quelafemme maîtrise parfaitementlemulti-tasking (NDLR:multi-tâches) ! Etelles peuventsouvent aiderleurs collaborateursàconciliervie autravailetviedefamille. » Maispasquestionpourcette dirigeanted’établirdesgénéralités. « C’est uneculture quinousvient de la sphère privée », précise-t-elle. Si diférencesilya,elles ne relèveraient donc pasde la nature.PourEmilieDevienne,auteurdulivre « les 50Loisdesfemmesquiréussissent », iln’existeaucune qualitéproprementféminine LinePélissier DIRECTRICEDELADIVERSITÉ DUGROUPEORANGE 6,1it oumasculine.Pourprolonger sonpropos,elleconvoque le psychiatreCarlGustavJung. « Ilrappelle quenousavons tous en nouslecomplément de l’autre, explique cette coach. Leshommesnesont pastousdegrosbourrins et lesfemmesdeshystériques ! Ellessontàl’écouteetpeuvent taper du poingsur la table quandillefaut.Idemchezles Lemanagement estconsidéré parlesspécialistes comme unecompétence quirelèvedavantage delapersonne quedesongenre. hommes:ilsontlescapacités d’êtreàl’écoute.Encorefaut-il quechacun fasse un travail sursoipourlaissertoutesses qualitéss’exprimer. » Poserla questiond’unencadrementau féminindemeure donc délicat,tantils’agitd’unexercice personnel. « Jenepense pas qu’ilyaitdemanagementau fémininàproprementparler, confirmeIsabelleBastide,pré- « L’égalitéestuncombatdelonguehaleine » PROPOS RECUEILLIS PAR CORALIEBAUMARD QUELLESMESURESAVEZ-VOUS PRISESENMATIÈREDEPARITÉ ? Notrepolitiqued’égalitéprofessionnelle existedepuisunebonnedizaine d’annéesmaintenant.Elleeststructurée autourdequatrepiliers:l’accès desfemmesauxfonctions managériales,lamixitédesmétiers techniques,l’égalitésalariale,l’équilibre entrevieprofessionnelleetvieprivée. ChezOrange,lapartdesfemmes estde36%,notreobjectif,c’est quecepourcentageresteidentique àdiférentsniveauxdedécision. Nousl’appliquonspourféminiser lescomitésdedirectionetletop1000 denosemplois.Nousélaborons doncunepolitiquedepromotion pouréviterlephénomèneclassique d’évaporationdesfemmesquand onmontel’échelledesfonctions etdesresponsabilitésmanagériales. Dansnotreaccordsocial,nousavons prévuunbudgetdédiéàlapromotion desfemmes.L’équilibreentre vieprivée etvieprofessionnelleestégalement importantpourgarantirl’accès desfemmesauxfonctionsmanagériales. Afindelefaciliter,nousavonsdéveloppé letélétravail:plusde8000personnes lepratiquent.Cetteannée,nousallons mettreenplaceuneplate-forme quipourranotammentserviràtrouver dessolutions degarded’enfants. TRAVAILLEZ-VOUSÉGALEMENT SURL’ÉGALITÉSALARIALE ? Notrepolitique,élaboréeilyaplusieurs années,aportésesfruits.Aujourd’hui chezOrange,àl’issuedecelle-ci,l’écart desalaireentreleshommes SHUTTERSTOCK/DOTSHOCK. sidenteFranceetEuropedu cabinet PageGroup. Certains traitsdecaractèrequientrent icienjeupeuventinduirecette idée, mais uniquement par lebiaisempiriquedestéréotypes de genre. En réalité, le management est propre àchacun,àson expérience et àcelle descollaborateurs quil’entourent. » Ellemême acroiséautantd’hommesque etlesfemmesestde 6%,alorsqu’en moyenneenFrance,cetécartatteint plutôt20%.Cerésultatestaussi nourriparnotrepolitiquedepromotion maisnouscontinuonsàêtre trèsvigilantssurcepoint. ENTANTQU’ENTREPRISE TECHNOLOGIQUE, EST-CEDIFFICILED’ATTIRER DESFEMMES ? Noussommesattachésàavoir desfemmesdansnosmétiers techniques.Cequirestediicile, carlesécolesn’enformentpasassez. Nousavonsmisenplaceundispositif nommé « Classedetechniciennes », notammentpourlemétierdetechnicien d’intervention.Déployédansplusieurs régions,ilpermetàdesfemmes éloignéesdel’emploi,quinepossèdent pasdecursusprofessionneltechnique, defemmesempathiques,exi- geants,inspirants…ouàl’in- versecomplètementdénués de cesqualités ! DESCLICHÉSPERSISTANTS Seulecertitude en finde compte  : des stéréotypes existentetempêchentencore beaucoupdefemmesd’accéder àcespostesdemanagement. « Une femmepeutavoir son motàdiredansuneentreprise, maisparfoisellesubitunsystème malgré sa compétence, déploreEmilieDevienne.Les conseils d’administration sont encore majoritairement constitués d’hommes. Pour faireévoluerlaposition des femmes,ilfautdoncune impulsion desdirigeants, donc deshommes. » En même temps, certains clichés sont perpétuéspar nombre de femmes ellesmêmes. « Beaucoupsoufrent aujourd’hui encore d’un manquedeconfiance,s’autolimitent,consciemmentou non,parcequ’onleuradit,dès l’enfance,qu’ellesnepouvaient pasêtreingénieurs,dirigerune entreprise,travaillerdansl’arméeouencorefairedelapolitique, ajoute Isabelle Bastide. Decefait,ilyaaujourd’hui,en plusdutravaild’éducationdéjà àl’œuvre,une réelle mission de reconstruction d’imageà mener… » d’intégreruneformationenalternance etd’êtreensuiterecrutées parOrange.Nousnecherchonspas descompétencesmaisunpotentiel, unemotivation.Pourattirerplus defemmes,nousavonsrévisélamanière dontnousécrivonsnosofresd’emploi. Nousleconstatons,plusuneofre d’emploiesttechnique,moinslesfemmes s’yprésentent.Nousmettons désormaisplus enexerguelerôle etlamission,leservicevis-à-vis desclients, levoletcoordination. Nossalariéesviennentdanslesécoles poursensibiliserlesjeunesfilles auxmétierstechniques.Aujourd’hui, alorsquelesrévolutionsdigitalessont devantnous,peudefemmesvontvers lesmétiersdusystèmed’information. L’égalitéestuncombatdelongue haleineetquin’estjamaisgagné. Ilfautmaintenirunefortconstant.
LUNDI 5 MARS 2018 LE PARISIEN 11 www.leparisien.fr/ecoDOSSIER SPÉCIAL ÉCO twipe_ftp DR. MadeleineMorley 25ANS,COFONDATRICE D’ENTOMOJO « Devenir entrepreneur, ce n’étaitpas dans mesplans. J’aifait des étudesenenvironnement et je savais que je voulaistravaillerdansce domaine.Ilyaunan,j’aieu cetteidéedecroquettespour chiensélaborées avec de la protéined’insectes.J’enavais parléavecmameilleureamie, Paola,maisnousavionslaissé unpeul’idéedecôtéquandj’ai commencéàtravaillerdans uneentreprisedecompensation d’émissionscarbone. Puis Paolaacandidatéau Desidéesetdel’énergieàrevendre « Fairequelque chosequiadusens » concours de l’association Ticket forChange. Ils choisissentsoixanteprojets et leurproposentunaccompagnementpendant sixmois. Notresélectionaétéledéclic, jemesuisdit:«Pourquoipas moi ? »Noussommesdésormais associéesetEntomojo existedepuistroismois.Faire quelquechosequiadusens, contribueràréduirelesefets duréchaufementclimatique, c’estcelaquimemotivetous lesjours.C’est unchallenge de démocratiser cescroquettes et ça ne tient qu’à nous de le rendre attirant. DONNEZDES AILES À VOTRE LEDROIT-PERRIN. MarionDarrieutort 44ANS,PRÉSIDENTEDE L’AGENCEDECOMMUNICATION ELANEDELMAN Etre entrepreneurapporteune grande liberté et permetaux femmes de prendre la main surleur existencegrâceàlaflexibilité quecelaprocure danslavie professionnelle.Pouvoirfixer sonagendaplutôtquedesele fairedicterdonnelesentiment énormedepouvoirdéciderde savie,mêmesicelas’accompagneaussiderisques.L’entrepreneuriatm’a aussipermis de repoussermon plafond de verre.C’estextrêmement CARRIÈRE IssuedelafusiondeCSCetdeHPEEnterpriseServices, DXCTechnologyestlapremièresociétédeservices informatiquesindépendanteaumonde.Noséquipes aidentnosclientsàcaptertoutelapuissancede l’innovationetàchangerpourgrandir(thriveon change).Rejoigneznoséquipes ! DXCTECHNOLOGYOBTIENTLACERTIFICATIONTOPEMPLOYERS2018. POURLAQUALITÉDESMESURESPRISESENFAVEURDESES COLLABORATEURS.DXCRECRUTESURDXC.TECHNOLOGY/FR « Sortirdevotrezone deconfort » challengeant:vousdevezen permanencesortirde votre zone de confort. Cela vous pousseàoserfairedeschoses. Etpuis,entreprendreestavant tout uneaventurehumaine. Ilfaut être capabled’animer uneéquipe, de l’engager sur desréalisations.Celacréedes lienstrèsforts. Enfin, cela permet d’avoir de l’impactpouraméliorer le mondedanslequelonvit. Jecroisvraimentàl’empreinte sociétaledes entreprises. En étantentrepreneur,vous définissez vous­mêmevos valeurs.Etjepartagecelles­ci avecmesclientspourporter etapporterunecontribution sociétale. » DR. Nathalie Duchêne-Guénard 54ANS,DIRECTRICEMEETING &EVENTSD’EGENCIA Monparcours estassezsimple  : j’aicommencé ma carrièrejeune, sans être diplômée, mais j’ai susaisirles opportunitésetje m’investisbeaucoup.Jesuis passionnéeparmonmétier, le tourisme d’afaires, et j’ai enviequeçamarche.J’aiun profilstart­up  : jemontede nouveauxservices,denouveauxconcepts… Lesdeux entreprisesdanslesquelles « J’aiunproilstart-up : jemontedenouveaux concepts » j’aiévolué au filde ma carrièrel’ontidentifié. Je n’aijamaissoufertd’être unefemme etchezEgencia, ilyacette politiquequivise davantageàpromouvoirles femmesàdespostesdeviceprésidente.Moncongéparentald’unanpourmontroisième enfant n’apasposé de problèmeàmonemployeur,qui m’amêmeproposéunmeilleurposteàmonretour.Après la réorganisation de l’entreprise, en 2016,j’airécupéré toutel’activitédelabranche Meetings&Eventsauglobal. Aujourd’hui, je continue de travailleràceprojet.Jedirige 175personnes dont5directeursdegroupedepays. »



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :