Le Parisien Economie n°205S 5 fév 2018
Le Parisien Economie n°205S 5 fév 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°205S de 5 fév 2018

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Le Parisien Libéré

  • Format : (280 x 360) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 10,9 Mo

  • Dans ce numéro : ils travaillent en famille et ça leur réussit.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
twipe_ftp LE PARISIEN LUNDI 5 FÉVRIER 2018 ÉCO 8 DOSSIER SPÉCIAL @LeParisien_Eco b 3 FAIRE UNEÉTUDE DEMARCHÉ L’étude de marché restelemeilleuroutilpourvaliderlapertinenced’une ofre, évaluerlesbesoinsdeconsommation,identifierlesprofilsde clientèle,fixerdeshypothèsesde chifred’afairesréalistes. « Elle permetderéduireaumaximum Statutjuridique:unchoixparélimination C’estl’unedesquestionsquitaraudent lepluslesporteursdeprojet : quelstatutjuridiquechoisir pourleurfutureentreprise ? « Ilfautdédramatiser.Lestatut estfonctiondel’activité,desobjectifs, desmoyensfinanciersetdumode defonctionnementdel’entreprise. Lechoixsefaitdoncunpeudelui-même, paréliminationssuccessives », souligneFranckGozlan,avocat. Quellequesoitl’activitéquevousallez lancer,deuxgrandesoptionsseprésentent àvous:l’entrepriseindividuelle(EI) oulasociété.Lapremière–afortiori danssadéclinaisonallégée, l’auto-entreprise–présentel’avantage Lafeuillederoute del’entrepreneur CONSEILSCréeruneentreprisen’ariend’insurmontable.Aconditiondemettretouslesatoutsdesoncôté. Voiciquelquesrecommandationspouryparvenir. PAR MURIELJAOUËN SEPOSER LESBONNES QUESTIONS Devenirentrepreneurn’a rien d’anodin. Cela implique del’engagement, du temps, dessacrifices. L’enjeu vaut bien quel’onréponde à quelques questionsessentielles.Pourquoijeveuxcréer monentreprise ? Est-celebon moment ? Ai-je lescompétencesetsurtoutlesaptitudes nécessaires ? Mon entourage procheest-ilprêtàmesouteniretjusqu’où ? « Ilfautpouvoirfixerprécisémentlepoint d’équilibreentresesobjectifs, cequ’onestenmesured’accepteretceàquoionest prêtà renoncer », résume Laurence Piganeau,directriceexpertise &productionàl’AgenceFrance Entrepreneur(AFE). 2 DÉFINIR UNEOFFRE Plusqu’unestructureetqu’unstatut, uneentreprise,c’est d’abord uneofre qu’ilvafalloirprésenter,expliquer,valoriser. Toutaulongdesonparcours de création,leporteur de projet doit convaincre  : ses proches,son banquier,des jurysetdes comitésd’agrément,desassociés,desfournisseurs,des futurs clients. Plusl’ofre sera précisément définie,pluslepositionnement sera solidement étayé, plus l’entrepreneurseracrédible. delasimplicité.Unesimpledéclaration pourcréercommepourclôturerl’activité, pasd’obligationcomptable,pas d’assembléegénérale,descotisations forfaitairesauprorataduchifre d’afaires.Et,bonnenouvelle, leplafonddechifred’afaires desmicro-entrepreneursvientd’être doublé,fixédepuisjanvier2018 à170000eurospourlecommerce età70000eurospourlesservices. Lestatutdesociété,quis’impose dèslorsqu’onenvisagedes’associer oud’embaucher,impliquedavantage decontraintes:rédigerdesstatuts, déposerlescomptestouslesansaugrefe, tenirdesAG,approuverlescomptes,établir lesrisques et de prendre en amont lesbonnesdécisions », souligne BrunoLeBesnerais, expert-comptable.Enutilisant intelligemment lesmoteurs de recherche,enconsultant la pressespécialisée,enrejoignant desforumssurlesréseauxsociaux,enserenseignantauprès desfédérationsprofessionnelles, onpeutdéjàétablir–etsouvent gratuitement –undiagnostic précieuxdeson futurmarché. Pouruneétudeplusapprofondie, L’étudedemarché estunoutil indispensable pourjuger delapertinence d’uneofre. desrapportsdegestion,établirdesPV dedissolutionetdeliquidationencas decessationd’activité. Resteàchoisirparmilesdiférentesformes juridiquesdesociétés(SARL,EURL, SCS,SA,SAS,SASU…).L’arbitrage serafonctiondesrégimessociaux envigueur,maisaussidesaspects financiers(capitalminimumetcoûts defonctionnement)etdelarépartition despouvoirs. « Lechoixsefait leplussouvententreSARLouSAS. LaSARLestplusrigide,laSAS ofreplusdesouplesse,notamment quandils’agitdes’adjoindre denouveauxassociés », commente FranckGozlan. M.J. SHUTTERSTOCK/PRESSMASTER. lesjuniorentreprisesproposent desprixtrèsattractifs.Associationsadosséesàdesuniversités ou àdes grandesécoles, elles sont gérées pardes étudiants, quiréalisentdes prestations deservicesenliendirectavec leursenseignements. 4 ÉTABLIRUN PRÉVISIONNEL « Les prévisions financières(plan de financement,besoinen tr fondsderoulement,compte derésultat,plandetrésorerie, projectionsderentabilité)sont indispensablespourl’obtention de financementsextérieurs », insiste Laurence Piganeau. Pourrésumer, le prévisionnel consisteàplanifierdansledétail lerapportentrelesrecetteset lesdépenses (lire page 9)…et àdémontrerainsitoutl’intérêt économiquedu projet.Ils’agit dèslorsdeprendreencompte l’ensembledespostesdecoûts (salaires, matériel,mobilier, immobilier, transports,communication), en anticipant au maximumlesaléas. 5 IDENTIFIER LESAIDES IlexisteenFrance de nombreuses sourcesdesoutiensfinanciers,sociaux,fiscaux, mais aussid’aides au recrutement ou àl’innovation.Parmi les principalesaidespubliques  : la primed’aménagement du territoire(PAT), l’aideauchômeurcréantoureprenantune entreprise (Accre), le nouvel accompagnementpourlacréation et la reprised’entreprise (Nacre), réservéaux demandeursd’emploiouauxbénéficiairesdesminimasociaux…A quois’ajoutentdenombreuses aidesprivées dispensées par desassociations, fondations ougroupementsd’entreprises, ainsique le conseild’experts professionnels (lire aussi pages10et11). Entrepreneurs l DÉBAT D’OUVERTURE Génération entrepreneurs  : même pas peur ! Mercredi7févrierà11heures Grand Amphithéâtre Niveau 1 l CONFÉRENCE Entrepreneurs, choisissez le statut juridique le plus adapté àvotre projet Mercredi7févrierà9h30 Salle 251-Niveau 2 Jeudi8févrierà14h30 Salle 252-Niveau 2 l LE GRAND DÉBAT Entrepreneur un jour, entrepreneur toujours ! Jeudi8févrierà11heures Grand Amphithéâtre Niveau 1 l ÉVÉNEMENT ESS -Entreprendre autrement et changer le monde, c’est possible ! Jeudi8févrierà14h30 AmphithéâtreBordeaux Niveau 3
LUNDI 5 FÉVRIER 2018 LE PARISIEN 9 www.leparisien.fr/ecoDOSSIER SPÉCIAL ÉCO s s twipe_ftp Financement:unequestiond’équilibre Lescontoursdevotrefutureactivitésontdéfinis.Mais,avantdedémarrerpourdebon,resteunequestioncentrale : commentallez-vousfinancervotreentreprise ? PAR M.J. POUR MENER ÀBIENSON PROJETd’entreprise, l’anticipation estlemaîtremot.Il estdanscesensindispensable d’établirunplandefinancement initialet, pour cela,d’estimer le montanttotal desbesoins nécessairesaudémarrage de l’activité.Ils’agira ensuitede déterminerl’ensembledesressourcesquiserontmobilisées pourysubvenir,desortequela balanceentrelesressourceset lesbesoinssoitéquilibrée,voire positive,sil’onveutdisposer d’unemarge desécurité. ESTIMERLESBESOINS Lesbesoins pour créer une entreprisesontprincipalement de troisnatures.Enpremier lieu,les fraisdeconstitution delasociéténécessairespour l’enregistrerauRegistredu commerceetdessociétés(ils varientselonlaformejuridique de lasociété).Ensecondlieu, lesinvestissements portant surles biensdurables(fonds de commerce,locaux, véhicule desociété,matérielde bureau, d’informatique). Enfin,lebesoinenfonds de r 30% C’ESTLAPART D’APPORT DUCRÉATEUR RECOMMANDÉE roulement (BFR)représente lasommedontilfautdisposer enpermanencepourprévenir toutecessationdepaiementet financerlecycledeproduction. Un exemple  : encas d’achat de matières premières,vous SHUTTERSTOCK/NATEE KJINDAKUM. devrezpayerlesfournisseurs avantmêmeque vosbiens manufacturésn’aientétévendus.LeBFRprévoitlasomme nécessairepoursupporterce décalage de trésorerie. RASSEMBLER LESRESSOURCES Pourfinancerces besoins,les moyenspeuventêtremultiples : -lecapitalsocial,sommedes apportspersonnels (nombre d’actionsoudepartssociales, multipliépar leur valeur unitaire) ; -les comptes courants d’associés ; -lesaidesetsubventions,octroyées pardes organismes publicsouprivésaumomentde laconstitution de lasociétéet n’impliquantpasderemboursementultérieurdecapitalou d’intérêt ; -les emprunts souscrits par la société et dontl’échéance finalederemboursement est supérieureàunan(dontles Publicommuniqué Mariane Molina, 34 ans, chauffeur avec Uber « Être Chauffeur a changé ma vie » « Ma journée commence à 8h20 quand je dépose ma petite princesse devant son école, à Puteaux. Je lui offre un service chauffeur premium tous les jours », commente Mariane, qui utilise l'application Uber depuis 2011. « Ça me donne la pêche et je commence toujours avec le sourire », ajoute cette jeune femme d'origine burkinabée, joviale et débordante d'énergie. Six ans déjà qu'elle sillonne la route au volant de sa voiture. « Je fais partie des premiers à m'être engagée. J'étais d'ailleurs enceinte et je l'ai vécue comme une vraie libération  : je devenais mon propre patron ! ». Après une longue expérience de salariée elle pouvait enfin se lancer grâce à l'accompagnement sur mesure qui lui était proposé. « Nous sommes véritablement équipés pour gérer notre organisation et nous concentrer sur notre métier. Uber peut nous mettre en relation avec des partenaires comme des cabinets comptables, des assurances ou méme des fournisseurs de costumes », indique Mariane. Originaire de Bondy, en Seine-Saint-Denis, Mariane a construit son parcours de manière extrêmement déterminée... même si l'itinéraire fut parfois sinueux. Après un BEP Vente à 20 ans elle passe son permis de conduire et prend la direction de Londres puis des États-Unis, où elle passera une année complète. À son retour, elle souhaite devenir hôtesse de l'air. Mais c'est finalement au sol qu'elle débute. « Ma mère était chauffeur de taxi, et j'ai fait comme elle en m'engageant dans une société de voiture de maitre ». À l'époque son employeurtravaille essentiellement avec une clientèle haut de gamme et exigeante qui façonne son sens du service. Avec l'arrivée d'une petite fille, elle mesure aujourd'hui l'avantage d'être à son compte. prêtsd’honneuràtaux0%,qui donnentlieuàremboursement decapital). Attentionàrespecteruncertain équilibre entrel’apport de fondspropres(apportsen capital et apports en compte courantd’associé)etlesfonds empruntés. Il estd’usage de financeraumoins30%duprojet parfondspropres. es Entrepreneurs l ÉVÉNEMENT Entrepreneurs  : panorama des solutions de financement pour votre projet Jeudi8févrierà14h30 AmphithéâtreBleu -Niveau 2 l CONFÉRENCE -Créateurs d’entreprise,commenttrouver lesbons financements ? Mercredi7févrierà9h30 Salle 342 -Niveau 3 « Être maman exige de la disponibilité et le fait de gérer ses horaires est un avantage incomparable. Uber est arrivé au moment précis où je changeais de vie ». Aujourd'hui, à 34 ans, Mariane se sent à l'aise, aussi bien dans sa vie de femme que celle de chauffeur indépendant « Quand je prends le volant, je suis proche de mes passagers. Charge à moi de les conduire à bon port et à l'horaire prévu. Il faut faire preuve d'empathie et qu'ils se sentent à l'aise », ajoute-t-elle... en souriant. Cette énergie débordante va la conduire encore vers de nouveaux projets « Uber est arrivé au moment précis où je changeais de vie ». « J'ai décidé de créer en parallèle un centre de formation de chauffeurs VTC. Je continue d'entreprendre, mais d'une autre manière... en restant encore et toujours une mère de famille », conclut-elle. Comme Mariane, découvrez un métier où vous choisissez quand vous travaillez. Rendez-vous sur unmetierpourmoi.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :