Le Parisien Economie n°1107S 7 nov 2016
Le Parisien Economie n°1107S 7 nov 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1107S de 7 nov 2016

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Le Parisien Libéré

  • Format : (280 x 360) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 8,4 Mo

  • Dans ce numéro : incollables sur le Made in France ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
twipe_ftp LE PARISIEN LUNDI 7 NOVEMBRE 2016 ÉCO 6 DÉCRYPTAGE @LeParisien_Eco LE CHIFFRE 4,9% Le taux de chômage est passé sous la barre des 5% en octobre aux Etats-Unis, pour s’établir à 4,9%, selon les données du département du Travail publiées vendredi. L’économie américaine a créé 161 000 emplois en données corrigées des variations saisonnières, contre 191 000 en septembre. Tableau de bord LES CHIFFRES DE LA CONSOMMATION (par rapport au mois précédent) Consommation des ménages (09/2016) Inflation (08/2016) Energie Alimentation Produits manufacturés Services Indice des loyers (T3) En variation annuelle Salaires (A partir du 01/01/16) 35 h -0.2% +0.3% -1.6% +0,2% +1,4% +0,1% 125.33 +0,06% LE MARCHÉ DU TRAVAIL Minimum horaire brut net 9.67 € 7.51 € 1 466.62 € 1 139.21 € En septembre, la consommation des ménages a fléchi de 0,2%, sous l'effet d'une nette baisse des achats d'énergie (-1,7%) et de biens fabriqués (-1,1%). Les achats d'automobiles ont faiblement diminué (-0,1%) tandis que l'habillement se replie (-0,5%), avec des ventes de chaussures en berne. Les dépenses alimentaires ont timidement grimpé (+0,2%), principalement grâce aux produits agricoles non transformés. L'Insee a par ailleurs revu à la hausse l'évolution pour août (+0,8% au lieu de +0,7%). Sur l'ensemble du troisième trimestre, la consommation a fléchi de 0,5%. Chômage (09/2016, sans les DOM-TOM) Demandeurs d’emploi (cat. A, B, C) 5 480 200 Variation sur le mois précédent -0.7%% de la population active (T2) 9.9% Source : INSEE ÉPARGNER EMPRUNTER Taux fixe pour emprunt immobilier Durée Taux moyen Taux minimum Livrets A/Bleu (net) PEL (brut) Euro/dollar 15 ans 1.35% 0.90% 0.75% 1% 1.1119 $ (Cours le 4/11) CAC 40 -3.76% 4 548.58 4 470.28 4 509.26 4 414.67 20 ans 1.55% 1.08% Source : Baromètre Empruntis.com, taux moyens hors assurance. Taux minimum des crédits à la consommation sur un an 4 411.68 4 377.46 28/10 31/10 01/11 02/11 03/11 04/11 1.50% Finances personnelles, la France fait bonne figure Comme elle le fait avec les tests Pisa pour évaluer le niveau scolaire des élèves, l’OCDE sonde lesconnaissances et les pratiques des adultes en matière de finances personnelles. Les Français sont mieux notés que leurs homolgues finlandais ou norvégiens mais péchent sur certains concepts. Les Français globalement les plus calés... Note finale calculée sur le niveau de connaissances, le comportement et l'état d'esprit € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € France € 14,2/20 € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € Finlande € 14,1/20 € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € Canada, Norvège € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € 13,9/20 Hong Kong € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € € 13,7/20 € € €... Et vous, comment vous positionnez-vous par rapport à la moyenne des Français ? 1 Dans un pays où l'inflation annuelle est de 1%, quelle quantité de produits ou services pourrez-vous acheter avec 200 € dans un an, par rapport à aujourd'hui ? A - Plus B - Autant C - Moins 59% des français ont donné la bonne réponse, classant la France au 18 e rang. La meilleure note est obtenue en Estonie, Finlande et Hong Kong, avec 83% de bonnes réponses. 2 Vous placez 100 € sur un compte rémunéré à 2% par an. Quel sera le solde du compte au bout de cinq ans si vous n’y touchez pas dans l'intervalle ? A - Plus de 110 € B - Exactement 110 € C - Moins de 110 € 54% des français ont donné la bonne réponse, classant la France au 8 e rang. C'est en Norvège qu'on répond le mieux à cette question (65%) dico de l’éco EN PARTENARIAT AVEC Finance solidaire La finance solidaire, apparue au milieu des années 1980 en France, permet de donner du sens à son épargne en l’orientant vers le financement Réponses : 1C - Imaginons que vous puissiez acheter deux cents baguettes à 1 €. L’année suivante, leur prix a grimpé à 1,01 €. Avec 200 €, vous ne pouvez acheter que 198 baguettes. 2A - Les intérêts ne s’additionnent pas, ils se multiplient. Au bout de cinq ans, les 100 € de départ sont devenus 100×1,02×1,02×1,02×1,02×1,02 = 110,41 € soit (un peu) plus de 110 €. Source : enquête OCDE, octobre 2016, menée sur 51650 personnes âgées de 18 à 79 ans, dans 30 économies industrialisées ou émergentes. A noter que les Etats-Unis, Allemagne, l'Italie et l'Espagne n'ont pas participé à l'étude. d’activités qui ne seraient pas immédiatement rentables mais qui sont utiles socialement. C’est donc une finance investie dans l’économie sociale ou solidaire. Ce secteur, qui regroupe des coopératives, mutuelles, associations, syndicats et fondations, représente en France près de 10% de l’emploi salarié. En 2015, on dénombre 1 million d’épargnants solidaires. Cet ensemble est « social » parce qu’il privilégie l’humain par rapport au capital. Il est « solidaire » en ce qu’il propose de nouveaux modèles de développement et de financement et qu’il vise en particulier à réinsérer des personnes en difficulté. Les organismes intervenant dans la finance solidaire collectent des fonds auprès de personnes (physiques ou morales) qui souhaitent que leur épargne soit dédiée à une démarche de solidarité, consentant à retirer de leur placement une rémunération moins élevée que s’ils l’avaient placé sur d’autres supports d’épargne classiques. Les fonds ainsi collectés s’orientent vers le social : insertion par l’emploi, création d’emploi lié à l’environnement, énergies renouvelables, microfinance ou encore commerce équitable et coopération Nord/Sud... Pour les particuliers, ce type d’investissement existe sous deux formes : - L’investissement solidaire, lorsque l’épargne est investie pour tout ou partie dans des projets dits d’utilité sociale ; - Les fonds de partage, dans lesquels l’investisseur « abandonne » une partie du rendement au profit d’une association engagée dans une action humanitaire, sociale ou environnementale. En 2015, ces investissements ont connu une très forte progression de leur encours, qui s’élève désormais à 8,5 Mds €, notamment grâce à l’obligation faite aux plans d’épargne entreprise de proposer un fonds solidaire. Chaque année, l’association Finansol organise au mois de novembre la semaine de la finance solidaire.
twipe_ftp LUNDI 7 NOVEMBRE 2016 www.leparisien.fr/ecoDÉVELOPPEMENT LE PARISIEN 7 ÉCO Des taxis cracheurs d’eau roulent dans Paris ENVIRONNEMENT D’une autonomie de 500 km, ces voitures « propres » fonctionnant à l’hydrogène produisent de l’électricité et rejettent de l’eau. PAR CYRIL PETER La carrosserie est recouverte de nuages blancs sur un fond bleu ciel. Une façon, pour les taxis « propres » de Step (Société du taxi électrique parisien), en circulation dans la capitale depuis un an, de narguer leurs concurrents qui carburent majoritairement au diesel. Le principe : le mélange d’hydrogène, gaz léger stocké dans le réservoir, à l’oxygène de l’air fait rouler ce véhicule sans boîte automatique. « Concrètement, la voiture produit de l’électricité grâce à une pile à combustion qui se trouve en général à la place du moteur, sous le capot, et rejette de la vapeur d’eau par le pot d’échappement », explique Pierre-Etienne Franc, chargé de la transition énergétique chez Air Liquide. TEMPS DE RECHARGE : 5 MINUTES Actionnaire minoritaire de Step, le spécialiste des gaz industriels soutient le projet en produisant et distribuant l’hydrogène, source d’inquiétude chez certains clients… « On me demande si ça peut exploser ou si la conduite est agréable, note Abdou Aacha, ex-chauffeur de taxi diesel converti à l’hydrogène. Si on me laisse rouler dans Paris, c’est qu’il n’y a aucun danger. En plus, c’est très confortable : pas de bruit, pas de vibration et pas d’à-coups pour changer les vitesses. » Autres avantages : l’autonomie et le temps de recharge. Si Step a vite abandonné son projet de taxis électriques avec batterie nécessitant plusieurs heures de recharge, la voiture à hydrogène, elle, s’approvisionne en 5 minutes. Et un « plein » de 50 € équivaut à une autonomie de 500 km. « De quoi tenir deux jours », selon Abdou Aacha. TROIS CHAUFFEURS PAR TAXI Pour se frayer un chemin sur fond de concurrence exacerbée entre véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC) et taxis traditionnels, Step a choisi de mutualiser trois licences de chauffeurs par voiture. « On fait des économies sur la distance », remarque son patron Mathieu Gardies. La jeune compagnie peut ainsi « assurer une partie des surcoûts » liés à cette technologie peu déployée. « La France, à l’instar de Renault, est portée sur l’électrique avec batterie et pas avec hydrogène », regrette Paris VIIIe. C’est à hauteur du pont de l’Alma que se trouve cette station pilote. cet ingénieur, qui a frappé à la porte du Coréen Hyundai, seul constructeur commercialisant ce type de véhicules. Résultat des courses, avec cette maudite règle de l’offre et de la demande : 66 000 € l’unité, soit « deux fois moins qu’en 2014 », se console le président de Step. La flotte, qui passe de 6 à 12 voitures cette semaine, doit atteindre les 70 véhicules d’ici fin 2017. A condition, évidemment, que les stations de recharge suivent la cadence… Depuis le lancement du projet, au moment de la COP21, seule la station pilote, posée à hauteur du pont de l’Alma (Paris, VIII e), est à disposition des premiers chauffeurs de taxis à hydrogène parisiens. « C’est même une première mondiale », rectifie Mathieu Gardies. @Cyruslevirus La bourse ducrowdfunding Q le site Edukys, le prêt étudiant participatif Edukys est l’une des nouvelles plate-formes récemment créées qui offre aux étudiants une nouvelle solution de financement pour leurs études supérieures. Chaque particulier peut participer à ce financement. Le prêt, de 20 à 1000 € par projet, est remboursé chaque mois avec des intérêts.% le buzz CEA Auto 24 roule avec Bolden CEA Auto 24, négociant en automobile situé près de Périgueux (Périgord) emprunte 30 000 € sur 24 mois auprès de Bolden, acteur majeur du crowdlending. L’entreprise veut financer l’augmentation de son stock de véhicules. Pour ce faire, un financement bancaire est également sollicité en parallèle du prêt Bolden. Y le coup de cœur Campagne réussie pour un espace de recyclage Le projet proposé sur KissKissBankBank a permis de récolter 8 550 € pour réhabiliter un ancien garage à Arcueil (Val-de-Marne). Cet espace abritera entre autres un centre de récupération et de valorisation des déchets, mais aussi un espace de revente, un café associatif et centre d’éducation au réemploi et au développement durable. Le pari gagné d’un cabaret en pleine campagne SUCCESS STORY Dans le Loiret, le cabaret le Diamant bleu propose depuis quatorze ans un voyage culturel et musical qui n’a rien à envier aux salles les plus prestigieuses de la capitale. L E D I A M A N T B L E U, c’e s t d’abord une affaire familiale : celle des Meyer, Daniel et Monique les parents, Isabelle la fille, Yannick et Patrick les deux fils. « Le cabaret a été créé le 20 septembre 2003 », situe ce dernier, actuel directeur artistique. Véritable pépite cachée à Barville-en-Gâtinais (Loiret), « le Diamant Bleu est ce qu’on appelle un music-hall et il n’a rien à envier à ses cousins parisiens, avec des revues de qualité, dont la dernière, « Love, là où le futur devient réalité », a été prolongée pour une seconde année consécutive ». Pendant les deux heures de show, il met en scène Bégonia et Fabian Zeli, qui sont les personnages et âmes principaux de cette comédie music-hallau charme suranné. 20 000 SPECTATEURS PAR AN Un cabaret en pleine zone rurale ? S’il y a de quoi s’en étonner de prime abord, ce n’est en rien une exception, assure Patrick Meyer : « Il en existe une cinquantaine en France, dont le plus connu est le Royal Palace à Kirrwiller, en Alsace. Mais Le Diamant Bleu est en passe de devenir lui aussi une référence en la matière ! » Une référence qui a vite su trouver son public, avec 20 000 spectateurs par saison, venus assister aux 120 représentations proposées entre septembre et juillet. « Ils viennent en majorité du Loiret mais parfois de plus loin, jusqu’à 250 km aux alentours. On fonctionne beaucoup au bouche-à-oreille », explique le directeur artistique d’un cabaret qui génère un chiffre d’affaires annuel de plus d’un million d’euros. Les spectacles que propose le Diamant bleu sont hauts en couleurs. DR. PROJETS D’AGRANDISSEMENT « Au complet, nous sommes vingt-trois employés : comédiens, chanteurs, intermittents du spectacle, personnels en cuisine et service pour la partie restauration (200 couverts), partie administrative, commerciale et d’accueil. » Avec déjà quatorze ans d’exploitation derrière lui, Le Diamant Bleu de Patrick et de toute la famille Meyer a emmagasiné assez d’expérience pour entrevoir l’avenir avec confiance. Le directeur artistique glisse d’ailleurs en guise de conclusion que « des projets d’agrandissement sont en cours d’étude et de réalisation pour les années à venir ». Que le spectacle continue !



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :