Le Parisien Economie n°1023S 23 oct 2017
Le Parisien Economie n°1023S 23 oct 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1023S de 23 oct 2017

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Le Parisien Libéré

  • Format : (280 x 360) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 5,7 Mo

  • Dans ce numéro : étudiants et déjà entrepreneurs.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
à twipe_ftp LE PARISIEN LUNDI 23 OCTOBRE 2017 ÉCO 6 DÉVELOPPEMENT @LeParisien_Eco LISA PICOVSCHI. Instagram rapproche marques et clients MARKETING Toutes les fonctionnalités régulièrement lancées par la plate-forme de photos et de vidéos sont autant d’outils pour aider les entreprises à entrer en contact avec leurs cibles. EN PARTENARIAT AVEC w o gW o Chaque semaine, des conseils aux TPE-PME pour accompagner leur stratégie digitale et booster leur activité grâce aux réseaux sociaux. Éclairages de spécialistes et histoires vécues à l’appui. Né en 2010 et racheté en 2012 par Facebook, Instagram a vite réussi à s’imposer avec, dans l e m on de, s e s 800 millions d’utilisateurs actifs par mois au compteur, dont 100 acquis en moins de six mois. « Au début, la plate-forme servait à partager des photos en y apposant des filtres artistiques, puis des vidéos. Ce flux a permis à des communautés de personnes de se rassembler autour de centres d’intérêt », explique Julie Pellet, responsable du développement de la marque Instagram pour l’Europe du Sud. Pas étonnant que les entreprises y trouvent leur compte et s’approprient également cette vitrine. Elles sont actuellement 2 millions à y faire de la publicité chaque mois. « Si la mode, la beauté et la cuisine se sont vite approprié Instagram, tous les secteurs y ont leur place », insiste Julie Pellet. « Du moment que l’entreprise raconte une histoire, valorise ses process de fabrication, ses produits… Pas besoin d’être un photographe hors pair, le smartphone suffit. Une PME proposant des services financiers peut imaginer par exemple faire un portrait de ses collaborateurs ». Autre attrait, affirme la responsable d’Instagram, « la facilité pour les marques d’entrer en contact avec leur cible. À elles de développer des contenus correspondant à des centres d’intérêt populaires, même s’ils n’ont pas de lien direct avec leur activité ». Le Slip français, entreprise à succès créée en 2011, a bien compris le principe. « Elle surfe régulièrement sur des sujets d’actualité ou en phase avec les intérêts du moment », raconte Julie Pellet. La PME alterne photos ou vidéos de ses produits, de forêt en automne, plage ou paysages provençaux en été, viennoiseries le dimanche, etc. DES STORIES ET DES SONDAGES Les entreprises peuvent aussi publier des « stories », contenus éphémères, visibles sur la plate-forme pendant 24 heures. S’y ajoute depuis le 3 octobre la possibilité de réaliser des sondages interactifs, temporaires eux aussi. Cette nouvelle fonctionnalité gratuite consiste à demander à ses utilisateurs de voter entre deux propositions. L’intérêt est bien sûr de mieux faire connaissance avec sa communauté. Enfin, la création d’un compte professionnel, gratuite et possible en France depuis un peu plus d’un an, donne accès à des statistiques précieuses  : l’engagement de l’audience à travers le nombre de « likes » et de commentaires, sa zone géographique, son moment de connexion. De quoi peaufiner sa stratégie marketing et publicitaire. V.K. « On a trouvé un style qui a été remarqué » JEAN-MARC BRUEL, COFONDATEUR DE PAPERMINT CONSEIL D’EXPERT Comment gérer l’entrée d’un associé Cession de parts ou augmentation de capital, voici les façons d’aborder ce tournant. LA VIE D’UNE EN- T R E P R I S E peut être ponctuée par l’arrivée de nouveaux associés. Comment procéder et quelles sont les précautions à prendre ? Les réponses de Maître SteveJakubowski, du cabinet Avocats Picovschi. ILES DIFFÉRENTS CAS Il existe deux scénarios. Le premier c on s i s t e en une c e s s i on de parts d’un associé en place qui décide de céder une partie ou la totalité des siennes à un nouvel associé. Le second  : une augmentation de capital par la création de nouvelles parts. ILES PRÉCAUTIONS À PRENDRE Il convient de vérifier les statuts de l’entreprise et de s’assurer de quatre éléments. Le premier  : l’existence d’une clause d’agrément, autorisation à l’intégration de nouveaux associés. Une telle clause peut signifier que les cessions ou donations ne peuvent se faire qu’entre associés. Le second concerne le droit de préemption, qui donne priorité aux associés actuels sur les parts en jeu. Troisième élément  : le pacte d’actionnaires qui peut réglementer la répartition capitalistique entre associés. Enfin, le droit préférentiel de souscription, permettant, sous conditions, à un actionnaire de souscrire prioritairement de nouvelles actions lors d’une augmentation de capital. ACTIVITÉ. Décoration murale. RÉSEAUX. Site Internet + Instagram + Facebook. COMMUNAUTÉ. 40 000 personnes. Lorsque Jean-Marc Bruel et sa fille Alexandra lancent la marque Papermint, il y a deux ans et demi, ils ont alors besoin d’une vitrine et d’un outil de vente. Cela se traduira par un site Internet et un compte sur Instagram. « On a cherché une façon de communiquer sur les réseaux sociaux pour que les clients nous trouvent », précise Jean-Marc. À 57 ans, il n’était pas un spécialiste d’Instagram. Alexandra non plus n’était pas présente sur ce réseau. « On a creusé cette piste car j’ai une affinité avec les photos », raconte-t-il. Et les contenus visuels collent bien avec leur activité de papiers peints et décors muraux. Aussi tous deux partent-ils à l’affût de quelques tuyaux auprès d’amies blogueuses d’Alexandra  : « On a trouvé un style qui a été remarqué et a reçu un écho rapide. » Jean-Marc anime chaque jour le compte avec des photos de produits issus de leurs collections et postées entre 7 h 30 et 8 h 30. Parce que son activité repose sur ILA PROCÉDURE Pour une SARL, la cession de part se fait par acte « sous seing privé », c’est-à-dire écrit, rédigé et signé par des personnes privées et non un officier public (notaire ou huissier). Cet acte est ensuite validé en assemblée générale. Dans le cas d’une cession d’action en SA, un simple bordereau de transmission suffit, la cession devant là aussi être validée en assemblée générale. Dans les deux cas, celle-ci doit être suivie sous un mois d’une publication dans un journal officiel et du dépôt de la modification des statuts auprès du greffe du tribunal de commerce. Le procès-verbal de l’assemblée générale est obligatoire, pas la tenue en tant que telle de celle-ci, à condition que tous les associés soient présents ou représentés sur le document. DR. la création, les photos sont toutes prises par les designers graphiques de l’entreprise. Quant aux stories, elles racontent souvent les coulisses d’un événement, d’un lieu où ils sont invités. « Instagram est un grand vecteur de croissance et nous y avons une vraie stratégie », insiste le cofondateur, dont 80% des clients connaissent la marque par cette ...... efifitarize. "..f, Jean-Marc Bruel et sa fille Alexandra font la promotion de leurs produits en postant tous les jours des photos sur Instagram.. p.plate-forme, y compris des étrangers. D’ailleurs, 10 à 15% des ventes sont à l’export. Les centres d’intérêt que vise Papermint tournent autour de la décoration, avec des hashtags tels que #interiordesign, #blogdeco, #architecture et même #Paris. Leurs publications sont vues par 25 000 personnes environ par jour. V.K. La bourse du crowdfunding% le buzz À cheval en toute sécurité La start-up audoise IMInnov a besoin de 50 000  € , via la plate-forme Kickstarter, pour développer un système d’alerte « sans cordon » composé de deux boîtiers. Equisure a été conçu pour le cavalier et son cheval. Lors d’une chute, les proches et les secours sont alertés, même en cas de perte de connaissance. La géolocalisation permet de connaître la position du cavalier et de tracer sa monture si elle est en fuite. La jeune pousse vise l’Europe, où 800 accidents mortels sont recensés chaque année. Y le coup de cœur Aider une entreprise landaise à commercialiser ses foies gras Fragilisée par les crises sanitaires à répétition, la Ferme du Météra veut faire connaître ses produits transformés. Basée à Perquie (Landes), l’entreprise familiale espère récolter 5 500  € , d’ici le 17 novembre, sur Tudigo. Des fonds qui lui permettraient de « débloquer un emprunt bancaire » afin d’acheter un véhicule frigorifique… L’idée est de « développer un service de livraison » pour vendre ses foies gras, rillettes de canard et plats préparés ailleurs que sur les marchés landais. DR. DR.
LUNDI 23 OCTOBRE 2017 LE PARISIEN 7 www.leparisien.fr/ecoBUSINESS PROSPECTIVE ÉCO twipe_ftp Prendre la parole en public, ça s’apprend COMMUNICATION Certaines techniques permettent de maîtriser cet art oratoire, en interne comme en externe. PAR CÉLINE CHAUDEAU «ON CHARME DAVANTAGE EN PARLANT LENTEMENT, EN PESANT SES MOTS ET EN TRAVAILLANT LA MUSICALITÉ DE SA VOIX. » Son livre est promis à devenir un best-seller. Avocat et professeur d’éloquence, Bertrand Périer vient de publier « La parole est un sport de combat ». Ce précieux essai sur l’art de la prise de parole en public s’adresse à toute personne appelée à s’exprimer à voix haute devant un groupe ou une assemblée. Mais attention, « les mots ne font pas tout », prévient d’emblée cet expert. Son manuel porte ainsi moins sur ce qu’on dit que sur sa façon de l’exprimer. « Prendre la parole en public n’est pas quelque chose de naturel pour tout le monde », confirme Olivier Bettach. Comédien — et diplômé d’HEC — ce coach intervient en entreprise sur la question. Il explique lui aussi que toute prise de parole se prépare dans sa tête, mais aussi dans son corps. « Pour peu que l’on soit un peu stressé, il existe déjà des exercices de respiration très efficaces et discrets qui permettent de lâcher prise juste avant de s’exprimer. » Posologie recommandée  : cinq inspirations par le nez suivies de lentes expirations par la bouche jusqu’à se vider les poumons. Arrivé devant son auditoire, tout est ensuite question de charisme. Mais là encore, tout n’est pas « inné ». « On peut d’abord utiliser la technique de la lenteur, explique le formateur Jean-Louis Muller, auteur du guide Se faire marcher sur les pieds, c’est fini ! (Ed. Jouvence). On charme davantage en parlant lentement, en pesant ses mots et en travaillant la musicalité de sa voix. » L’expert suggère ensuite, si l’orateur est debout, de « saturer » l’espace. « Appropriez-vous les lieux et considérez qu’ils vous « appartiennent. Et d’ailleurs, dès que vous le pouvez, arrivez en avance quelque part pour reconnaître l’endroit. » Bertrand Périer, de son côté, insiste sur quatre points  : la posture, le regard, la gestuelle et les silences. « Le geste est ce que l’on contrôle le moins », précise-t-il. Mais rien n’empêche d’en appuyer certains plutôt que d’autres. « Privilégiez au maximum les gestes ronds, qui partent des épaules et font avancer les mains vers le public en décollant très légèrement les bras du tronc, suggère-til. C’est une position confortable, ouverte, neutre, qui évite les bras ballants et les mains dans le dos qui ne sont jamais bons. » Reste, enfin, à savoir ce que l’on va dire. Sur ce point, Bertrand Périer Diction, ton, gestes, regards, débit et silences… Tenir un auditoire en haleine est un talent qui s’acquiert par quelques méthodes simples. conseille de maîtriser avant tout sa phrase d’entrée et de sortie et d’essayer d’improviser le reste en fonction d’une trame préparée. « En effet, c’est en regardant son auditoire que l’on capte le mieux son attention, abonde Olivier Bettach. C’est aussi une façon d’adapter son propos si l’on sent de l’incompréhension et de la méfiance. » Car bien prendre la parole en public, c’est aussi improviser, PubLicommuniqué Il trace sa route... Fodhil, chauffeur avec Uber » Tous les jours, c'est une aventure, une découverte. Dans ma voiture, il se passe toujours quelque chose. Le chauffeur absorbe véritablement l'énergie des passagers, positive comme négative », s'enthousiasme Fodhil, 37 ans, chauffeur VTC depuis une petite année. « Le matin quand je me lève et avant de partir travailler, je ne suis pas stressé car, au fond, le seul maître à bord c'est moi. Même si c'est un métier où l'on se sent parfois un peu seul, j'ai le sentiment d'être au centre du jeu. Et cela n'a pas de prix. » La liberté, c'est sans doute ce qui a toujours guidé ce jeune chauffeur, aux mille vies. À tout juste 20 ans, il se lance dans la vie active avec succès. À 27 ans il décide de changer d'air, de tout abandonner et de suivre sa fiancée en Suède. Et comme si ce n'était pas assez exotique, il s'envole, quelques mois plus tard, pour la Floride avant de traverser l'Amérique centrale pendant une année. Retour à Paris, puis direction la Guadeloupe pour travailler avec un de ses amis, durant deux années. C'est à cette période qu'il croise une connaissance devenue chauffeur qui lui vante le job. « Je me souviendrai toujours de ma première journée sur rappli Uber. Je voulais que ce soit parfait et du coup j'étais totalement stressé. un peu. Enfin, ultime effort mais non des moindres  : s’entraîner à voix haute à éviter les « euh… ». C’est peut-être là le plus dur. ¥ « La parole est un sport de combat », Bertrand Périer. Éditions Jean- Claude Lattès, 250 pages, 18  € . ¥ « Se faire marcher sur les pieds, c’est fini ! », Jean-Louis Muller. Éditions Jouvence, 144 pages, 6,90  € . Mais en fin de journée, j'avais très bien bossé. Voir son chiffre d'affaires en temps réel, j'ai trouvé cela tout simplement génial. » « Être libre, c'est une chance. » Il ne regrette jamais son choix. Chaque jour il fixe son planning en fonction de ses contraintes, comme gérer ses locataires, s'occuper de la laverie dont il est propriétaire ou aller chercher sa nièce à l'école. Et quand il travaille : « J'aime offrir une véritable expérience à mes passagers avec qui j'échange beaucoup ». Et d'ajouter : « Aujourd'hui, je me sens bien dans ma peau. Je suis mon propre boss, je choisis mon temps de travail et décide de me connecter ou pas ». Comme Fodhil, découvrez un métier où vous êtes libre et au service des autres. Et si c'était pour vous ? Plus d'infos sur : unmetierpourmoi.fr G.A ALTOPRESS/ERIC AUDRAS.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :