Le Parisien Economie n°1016S 16 oct 2017
Le Parisien Economie n°1016S 16 oct 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1016S de 16 oct 2017

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Le Parisien Libéré

  • Format : (280 x 360) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 9,8 Mo

  • Dans ce numéro : comment assureurs et entreprises font face.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
twipe_ftp LE PARISIEN LUNDI 16 OCTOBRE 2017 ÉCO 6 DÉCRYPTAGE @LeParisien_Eco LE CHIFFRE - 1,1% Les dépenses des collectivités (régions, départements, communes) ont reculé de 1,1% en 2016, à 225,5 Mds € , alors que leurs recettes ont progressé de 0,2%, à 229,7 Mds € , selon le rapport annuel de la Cour des comptes. Pour la 2 e année consécutive, elles ont dégagé une capacité de financement (4,2 Mds € ). Tableau de bord IZÇ r""C.-77 -. ***'l'E-commerce:unsecteur trèsdynamique Lesventesenlignecontinuentdeprogresseràunrythmesoutenu, notammentgrâceàl’essordesachatssurmobile. 1. L'e-commerceconfirme sabonnesanté Celareprésenteenviron 33TRANSACTIONS PARSECONDE. 2. Lesachats surterminaux mobiles * explosent HABILLEMENT MODE *smartphones, tablettes... 59% dese-acheteurs ontcommandé desarticles d'habillement etdemodeen2016. milliard DETRANSACTIONS ontétéopérées enligneen2016, soitunehaussede23% parrapport à2015. 3. LesFrançais privilégient leweb pours’habiller 72 milliards d’euros c'estlechifred'afairestotal due-commerceen2016, soituneaugmentation de15%parrapportà2015. Pourcentagedese-acheteursayantcommandécetypedeproduit(BaromètreFevad/CSA-Janvier2017). PRODUITS CULTURELS 49% Consommation desménages (07/2017) Inflation (09/2017) Energie Alimentation Produitsmanufacturés Services Indicedesloyers (T2) Envariationannuelle Salaires (depuisle 01/01/17) LES CHIFFRES DE LA CONSOMMATION (parrapportaumoisprécédent) Minimumhoraire brut net 9,76 € 35h 1480 € 1149 € UnFrançais surdeux achète surinternet. 60% deVENTESRÉALISÉES SURMOBILEentre 2015et2016. CHAUSSURES 39% -0,3% -0,2% +1,1% -0,1% +1,5% -1,3% 126,19 +0,75% 7,58 € Enseptembre,l’indicedesprix àlaconsommationserepliede 0,2%,aprèsunredressement de0,5%enaoût.Cettebaisse estsurtoutliéeaurecul saisonnierdesprixdesservices et,dansunemoindremesure,à lalégèrerégressiondeceuxde l’alimentation.Lescoûtsde LE MARCHÉ DU TRAVAIL VOYAGES TOURISME 38% Ilsreprésentent actuellement 16%DESACHATS dee-commerce. BEAUTÉ SANTÉ 37% l’énergieralentissentunpeu. Enrevanche,lesmontants desproduitsmanufacturés repartentàlahausse.Surun an,lesprixàlaconsommation accélèrentpourledeuxième moisconsécutif:+1,0% après+0,9%enaoûtet +0,7%enjuillet. Source:INSEE Source:BaromètreEmpruntis.com,tauxmoyenshorsassurance. 70 € UNFRANÇAIS SUR10adéjà efectuéunachat ÀPARTIR D’UNMOBILE. MONTANT MOYEN d’une transaction : J asKinedia SOURCE:FEVAD.-INFOGRAPHIE : LivretsA/Bleu(net) sr I e PEL(brut) Euro/Dollar 0,75% 1% 1,1842$ CAC40-0,15% 5359,90 ÉPARGNER 5365,83 5363,65 5362,41 5360,81 I (coursle16/10) 5351,74 06/10 09/10 10/10 11/10 12/10 13/10 EMPRUNTER Chômage (08/2017,sanslesDOM-TOM) Tauxfixepourempruntimmobilier Tauxminimum Demandeursd’emploi (cat.A,B,C) 5646000 Durée 15ans 20ans descréditsà laconsommation Variationsurlemoisprécédent +0,4% Tauxmoyen 1,55% 1,80% surunan% delapopulationactive (T2) 9,5% Tauxminimum 1,04% 1,32% 0,80% dico de l’éco EN PARTENARIAT AVEC TAXE D’HABITATION ¨LA DÉFINITION La taxe d’habitation (TH) est due par toute personne qui dispose d’un logement suffisamment meublé pour y habiter. Peu importe que vous soyez propriétaire, locataire ou occupant à titre gratuit, que vous occupiez effectivement ou non le logement ou que vous n’y passiez que quelques mois par an. Elle est établie d’après votre situation au 1er janvier et assise sur la valeur locative de votre logement, à laquelle est appliquée un taux d’imposition voté par chaque collectivité locale. Des exonérations sont prévues pour certains contribuables  : personnes disposant de faibles revenus, bénéficiaires de l’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA), de l’allocation supplémentaire d’invalidité (ASI), de l’allocation aux adultes handicapés, personnes âgées de plus de 60 ans ne payant pas l’ISF… Il existe également, en fonction des ressources, un mécanisme de plafonnement. ULA PHRASE « Cet impôt est injuste socialement et territorialement. Il est plus élevé dans les villes périphériques ou les centres bourgs de province que dans les grandes villes » EMMANUEL MACRON, président de la République » L’ACTU Le projet de loi de Finances prévoit un nouveau dégrèvement qui, en complément des exonérations existantes, permettra à 80% des foyers d’être dispensés de la taxe d’habitation au titre de leur résidence principale d’ici 2020. Cette exonération sera accordée sous condition  : il faudra afficher au maximum un revenu annuel de 30 000  € (soit 27 000  € de revenu fiscal de référence, intégrant l’abattement de 10%) pour un célibataire, soit environ 2 500  € de revenu réel imposable par mois. LEN SAVOIR PLUS Le site du service public  : www.servicepublic.fr
LUNDI 16 OCTOBRE 2017 LE PARISIEN 7 www.leparisien.fr/ecoMÉDIAS ET COMMUNICATION ÉCO twipe_ftp Michel Cymes  : « Un collaborateur heureux est plus rentable » SANTÉ Parmi les différents thèmes abordés lors de ses conférences, le médecin et présentateur s’empare du bien-être au travail, un enjeu majeur pour les entreprises. «QUAND LE PATRON EST SYMPATHIQUE ET EMPATHIQUE, LES GENS RESTENT » BRUNO LÉVY. PAR VIRGINIE DE KERAUTEM J’ai l a c h a n c e d’avoir l’oreille des Français. Ils me font confiance et je réalise depuis peu que ma voix porte. J’ai bien l’intention de m’en servir pour parler de bien-être au travail », explique d’emblée le médecinanimateur vedette Michel Cymes. Il y voit « un point essentiel de la bonne santé générale de ceux qui ont notamment la chance de travailler ». Dès ses premières conférences, il y a trois ans, organisées en partenariat avec Harmonie Mutuelle autour de plusieurs thèmes, le public est au rendez-vous. À Paris, celle de mercredi (lire encadré) affiche déjà complet. « Peu importe que l’on emploie le terme de chagrin, souffrance ou burn-out, il faut s’en occuper », insiste l’animateur préféré des Français. Parmi les facteurs de stress figurent l’instabilité sur un poste, l’environnement de travail, la situation de l’entreprise, le trajet pour se rendre au travail ou le harcèlement « subi de la part d’un petit chef. Ce stress chronique peut aboutir parfois à des situations de dépression, de burn-out », affirme le médecin. Son expérience en milieu hospitalier lui a fait réaliser que le bien-être au travail dépendait beaucoup du patron. Sans qu’il remette en cause la notion d’autorité hiérarchique  : « quand le patron est sympathique et empathique, les gens restent. » Ne serait-ce que pour des questions de retour sur investissement, les entreprises s’emparent aussi du sujet. « On leur répète qu’un collaborateur heureux est plus efficace et plus rentable avec moins d’arrêts maladie, une meilleure qualité de travail, ajoute le médecin. Chefs d’entreprise et DRH voient les études passer et se disent Si j’investis 1  € dans le bien-être de mes collaborateurs, cela me rapporte 10  € . » Et Michel Cymes de souligner que le bien-être concerne aussi les dirigeants de TPE- PME. « Ils sont stressés et en très mauvaise santé. Le dépôt de bilan est une épée de Damoclès permanente. Ils ont la pression du bien-être de leurs collab o r a t e u rs. L’un de n o s 200 personnalités ont fait « Les Echos » LE JOURNAL « LES ECHOS » (groupe LVMH, propriétaire du « Parisien-Aujourd’hui en France ») a réédité le 8 octobre, pour la quatrième année, « La Relève ». La rédaction a accueilli près de 200 personnalités issues des milieux politiques, industriels, financiers, technologiques ou culturels. En binôme avec un journaliste, ces « disrupteurs » qui osent, créent et innovent ont pris la casquette de rédacteur, éditorialiste et chef de service pour un numéro exceptionnel, publié le 9 octobre. Parmi eux, Bertrand Piccard, initiateur du projet Solar Impulse, Florence Verzelen, Directrice des Opérations et du Développement chez Engie Europe, ou encore Stéphane Richard, PDG d’Orange. LP/OLIVIER ARANDEL. Pour Michel Cymes, « peu importe que l’on emploie le terme de chagrin, souffrance ou burnout, il faut s’en occuper ». ? 2, Prendre soin de la santé et du bien-être de ses salariés. intervenants lors des conférences, Olivier Torres, en parle régulièrement. Il est enseignantchercheur et ses travaux visent la santé des travailleurs non salariés (chefs d’entreprise, artisans, commerçants, agriculteurs…) » Autant de situations qui conduisent à s’interroger sur la présence d’un psychologue dans 4 les entreprises et le rôle de la médecine du travail. Est-ce à elle de diagnostiquer un burn-out ou pas ? « Moins que le médecin traitant à qui l’on a plus envie de se confier », estime Michel Cymes. Encore faut-il pouvoir relier son mal-être au travail. « Un salarié en crise avec sa femme et qui, par ailleurs, exerce un métier stressant… Quel Jr. NOTRE ENGAGEMENT MUTUALISTE est de construire avec les entreprises des solutions sur mesure pour leurs dirigeants et leurs salariés. Notre réseau d'experts en prévention, en santé et en prévoyance accompagne les entreprises au quotidien  : Diagnostics et accompagnement dans la mise en place de plans d'action. Boîtes à outils pour mener une campagne d'information auprès des salariés. À regarder sur le Web Ateliers-formations sur des questions de santé (risques psychosociaux, risques routiers, sécurité...). La prochaine conférence animée par Michel Cymes, sur le thème « le Bienêtre au travail », est organisée à 20 heures le 18 octobre, à Paris, par Harmonie Mutuelle, en partenariat avec le Club Prévention Santé. La salle Gaveau (VIII e) affiche déjà complet mais rien n’est perdu. Vous pouvez tout de même assister aux conférences et aux débats en direct en regardant le site Internet www.harmoniemutuelle.fr. est le premier de l’œuf ou de la poule ? C’est compliqué ». Plus de 3 millions d’actifs présentent un risque élevé de faire un burn-out, selon une étude du cabinet Technologia. « C’est sans doute excessif. Je pense qu’il y a 3 millions de Français pas très heureux au boulot. Mais même si le dépistage est très large, c’est mieux que de voir des gens se suicider et passer à côté d’eux. » Découvrez nos solutions sur harmonie-mutuelle.feentreprIses 140 Harmonie mutuelle PRÉVENTION SANTÉ PRÉVOYANCE Près de 2000 délégués s'engagent pour vous. GROUPE vyv



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :