Le Parisien Economie n°1016S 16 oct 2017
Le Parisien Economie n°1016S 16 oct 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1016S de 16 oct 2017

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Le Parisien Libéré

  • Format : (280 x 360) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 9,8 Mo

  • Dans ce numéro : comment assureurs et entreprises font face.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
twipe_ftp LE PARISIEN LUNDI 16 OCTOBRE 2017 ÉCO 10 BUSINESS PROSPECTIVE @LeParisien_Eco BPI/PASCALINE DARGANT. DR. r Ces start-up préparent la santé de demain MEDTECH Elles inventent des appareils, des produits et des applications au service des patients et des médecins... Une nouvelle filière d’entreprises est née. PAR CORALIE BAUMARD Le médical est le nouveau domaine de prédilection des start-up. Télémédecine, chirurgie non invasive, e-santé, bioimpression… Le secteur est transformé par la technologie et POIETIS IMPRIME DE LA PEAU POIETIS, entreprise de Pessac (Gironde), produit artificiellement de la peau par bio impression. Son premier débouché  : l’industrie cosmétique, pour tester ses produits. Mais son président, Fabien Guillemot, veut à terme greffer de grands brûlés ou des patients souffrant de plaies chroniques. Premières expérimentations sur l’homme à l’horizon 2021. DR. Confirmez-vous que le secteur des LA i Medtechs monte en puissance ? Tout à fait, nous le constatons grâce à différents indicateurs. Une étude récente a montré que, depuis 2011, 264 entreprises supplémentaires se sont créées dans le secteur. En France aujourd’hui, cela représente 1 343 entreprises, 83 000 employés et un chiffre d’affaires de 28 Mds € . une filière a émergé  : la medtech, qui réinvente les dispositifs médicaux. En plein essor en France, elle représente un chiffre d’affaires de 28 Mds € . Vêtement connecté, scalpel à ultrasons, jeux vidéo, les nouvelles façons de soigner vont vous étonner. GECKO  : LA SUTURE LIQUIDE Un fonds pour l’innovation FONDS D’INVESTISSEMENT et incubateur de start-up comme Chronolife, Gecko ou Tilak (lire cicontre), iBionext, créée en 2016, a réalisé une première levée de fonds de 46 M € . L’objectif est d’atteindre les 100 M € . iBionext part d’une idée et crée l’entreprise de toutes POUR RATTA- CHER DES TIS- SUS, la société Gecko propose une nouvelle technol o g i e a u x chirurgiens. Son produit liquide se solidifie sous l’eff et d’une lumière, suture des plaies et favorise la cicatrisation sans fils. La chirurgie cardiaque constitue le premier champ d’application mais de nouveaux débouchés en orthopédie, en ophtalmologie et en dentaire sont à l’étude. Gecko a obtenu des autorités une autorisation de mise sur le marché en septembre. pièces. Pour les dénicher, l’incubateur suit les recommandations de scientifiques. Les entreprises sont hébergées rue du Faubourg Saint-Antoine, à Paris, pour mutualiser des fonctions, réduire les coûts et se développer plus vite. « Aujourd’hui, AGNÈS JANIN. Il existe aussi une forte dynamique de fusion-acquisition. Depuis 2016, plusieurs medtechs françaises ont séduit de grandes entreprises françaises mais aussi américaines. La France possède d’ailleurs sa « licorne », c’est-à-dire une start-up dont la valorisation boursière est supérieure à 1 Md € . Il s’agit d’Advanced Accelerator Applications, cotée au Nasdaq. Au sein de Bpifrance, nous accompagnons l’essor des medtechs  : en trois ans nous UN T-SHIRT QUI PEUT SAUVER R É VO LU T I O N N E R L A S U R- VEILLANCE des constantes des malades chroniques, c’est l’objectif de Chronolife. L’entreprise élabore un vêtement connecté (de type T-shirt) pour suivre les patients souffrant d’insuffisance cardiaque ou d’épilepsie. Son algorithme traite les variables du malade, obtenues en temps réel par des capteurs. Ce système sophistiqué permet de détecter les dégradations de son état et éventuellement d’alerter les médecins. La mise sur le marché est espérée dans dix-huit mois. iBionext finance cinq projets, nous souhaitons investir au maximum dans six sociétés. Ensuite, nous lancerons un deuxième fonds car beaucoup de projets nous intéressent, notamment dans le domaine du cancer », explique Bernard Gilly, son président. ET SI LES JEUX-VIDÉO pouvaient ralentir la progression des maladies ophtalmiques chroniques ? Tilak propose une solution ludique sur smartphone dans laquelle sont intégrés des tests d’acuité visuelle. L’ophtalmologue du patient est tenu informé de l’évolution par des alertes. Prescrit par un médecin, le jeu LA CONSULT STATION, un appareil développé par la société H4D, basée à Paris (XVI e) , est un cabinet médical connecté. L’initiative a été initialement pensée pour remédier aux déserts mé- U N T R A I T E M E N T D E S T U - MEURS bénignes du sein et de la thyroïde en combinant l’échographie et les ultrasons, voilà l’innovation proposée par Theraclion, une start-up de Malakoff (Hauts-de-Seine). Bénéfic e s p our l e p a t i en t  : p a s d’anesthésie générale, pas de cicatrice et un traitement d’une avons triplé nos aides d’Etat sur le secteur. Quelles sont les innovations qui se développent ? Le premier secteur à être très dynamique concerne le développement d’implants, de prothèses et d’organes artificiels. Mais nous remarquons également que beaucoup d’entreprises se positionnent sur la chirurgie mini-invasive ou non invasive. L’imagerie médicale se transforme elle aussi avec des sociétés comme EOS Imaging. Le dernier pan qui émerge concerne la e- santé et la télémédecine. Ces entreprises ajoutent une composante numérique aux dispositifs médicaux pour les contrôler à distance, récupérer les données du patient. Quelle place la France occupe-telle sur le marché mondial ? Actuellement, c’est le deuxième marché européen et le quatrième au niveau mondial. Les Etats-Unis sera disponible sur abonnement. Le prix est fixé à 8,99  € par mois. Le lancement est prévu à l’été 2018 en France et dans quatre pays européens. En ligne de mire pour 2019  : le marché américain ! « Il manque une grande entreprise » Catherine Borg-Capra, directrice des filières industrielles de Bpifrance DR. UN MÉDECIN À DISTANCE dicaux. Mais ce système est désormais présent dans certaines entreprises comme Vinci ou La Poste. Stéthoscope, tensiomètre, lecteur de glycémie… la cabine est équipée de divers instruments. Guidé par le médecin présent à distance par visioconférence, le patient réalise lui-même les examens. Une ordonnance est éditée si besoin. Commercialisée dans sept pays, la cabine est disponible moyennant un abonnement de 3 000 € par mois. THERACLION  : LE SCALPEL À ULTRASONS TILAK  : JOUER POUR SOIGNER Guidé par un médecin, le patient installé dans cette cabine s’ausculte lui-même. trentaine de minutes. Plus de 1 500 personnes ont été soignées avec son dispositif Echopulse, principalement en Allemagne. En juillet, le ministère de la Santé français a accordé le remboursement dérogatoire de sa technologie pour quatre ans. Prochain objectif de l’entreprise  : pénétrer le marché chinois. DR. dominent le secteur grâce à des grands groupes comme Medtronic ou Johnson & Johnson. Une grande entreprise pour consolider la filière, c’est ce qui manque à la France où 92% des sociétés du secteur sont des PME. Le marché américain est le principal débouché pour les medtechs, mais pour une société française l’accès est difficile. Seules celles qui apportent un bénéfice technologique majeur peuvent s’y implanter.
LUNDI 16 OCTOBRE 2017 LE PARISIEN www.leparisien.fr/ecoBUSINESS PROSPECTIVE CHRISTOPHE LEBEDINSKY. twipe_ftp Apprentis  : 4 000 offres en Ile-de-France ALTERNANCE Les employeurs, qui ont jusqu’au 31 décembre pour recruter, cherchent encore des jeunes. PAR M.J. Avis aux jeunes Franciliens en quête de qualifications  : il n’est pas trop tard pour trouver un poste en apprentissage. Pourquoi se priver d’un système qui conjugue préparation à un diplôme, expérience professionnelle et salaire, avec à la clé un emploi dans les six mois pour 70% des bénéficiaires qui suivent la formation ? Les employeurs ont jusqu’au 31 décembre pour recruter et il leur reste près de 4 000 offres de contrats sur les bras ! Selon le conseil régional, les plus gros déficits concernent les métiers de coiffeurs et de conducteurslivreurs. Mais les besoins sont partout  : 81 offres, par exemple, en chaudronnerie industrielle, ainsi que 260 en CAP restauration, cuisine, boucherie et boulangerie. UNE AIDE DE 1000  € « Il est crucial de rapprocher enfin l’offre de la demande pour éviter une situation ubuesque avec un taux de chômage élevé et des centaines d’entreprises qui ne trouvent pas preneurs », soutient Valérie Pécresse, présidente (LR) de la région. En Ilede-France, où l’on compte un CONSEIL D’EXPERT Comment gérer le capital d’une entreprise Tour d’horizon des moyens de calculer et faire évoluer cet apport. AU MOMENT DE CRÉER son entreprise, la constitution du capital s’avère aussi indispensable que délicate. Est-il alors possible d’anticiper ses éventuelles évolutions ? Les réponses de Mélanie Hus-Charles, expertecomptable en Essonne. Comment se définit le capital d’une entreprise ? Il s’agit de l’apport fait au moment de la création de celle-ci  : apport en numéraire et/ou en nature. En échange, chaque associé reçoit des titres qui lui confèrent différents types de droits  : pouvoir de décision (voix aux assemblées générales), droit pécuniaire (distribution des dividendes) et droit patrimonial (possibilité de vendre ses titres). Existe-t-il un capital idéal ? Généralement, les sociétés de services nécessitent un capital moins important que les sociétés industrielles. Dans les faits, il n’existe aucune règle préétablie. Il faut néanmoins faire preuve de cohérence et éviter les deux écueils  : partir d’un capital trop petit au risque de perdre en crédibilité vis-à-vis de tiers (banques, fournisseurs et clients) et, à l’inverse, avoir les yeux plus gros que le ventre, les associés ne pouvant pas demander le remboursement du capital. Les entrées et sorties de capital sont-elles possibles ? L’entrée d’un nouvel actionnaire peut se faire par l’acquisition de titres auprès d’un associé existant ou par une augmentation de capital réservée (émission de nouveaux titres). Dans le cas d’une SARL, il faut l’agrément des autres associés pour vendre ses titres. Ce droit de préemption n’existe pas dans les SAS, sauf si des dispositions spécifiques ont été prévues dans les statuts. Le cédant réalise alors une plus ou moins-value, taxable aux prélèvements sociaux et à l’impôt sur le revenu. Il existe toutefois des mécanismes d’abattement pour durée de détention qui minoreront l’impact fiscal de la cession de titres. Quelles sont les démarches pour réduire ou augmenter le capital ? Ces décisions sont prises en assemblée générale extraordinaire avec règle de la majorité renforcée, publication d’un avis dans un journal d’annonces légales et dépôt du dossier au greffe du tribunal. grand nombre d’alternants chez les bac + 2 et plus, le manque d’apprentis se fait surtout sentir aux premiers niveaux de qualification. Justement là où les besoins d’insertion professionnelle s’avèrent les plus flagrants. Les offres en souffrance portent à 88% sur les niveaux allant du CAP-BEP-brevet à bac + 2. C’est donc sur les bac pro, CAP et BTS que la région veut agir en priorité  : contrats de performance, aide de 1000  € pour les entreprises de moins de 11 salariés qui embauchent un apprenti, apprentissage jusqu’à 30 ans… « Entre juin et décembre 2016, le nombre de contrats Aujourd'hui est une chance Première agence de communication corporate, RH et Bto B, Epoka aime ce qui se distingue. Et ceux qui se distinguent. Ceux qui aiment penser autrement, qui veulent relever les défis de communication de nos clients. Rejoignez notre équipe de 150 collaborateurs, consultants, créatifs, chefs de projets. epoka.fr a augmenté de 8,7%. Jamais on avait compté autant d’apprentis en Ile-de-France depuis 2009. En 2017, nous avons voté un budget apprentissage de plus de 208 M € , en hausse de 2,5% par rapport à 2016 », souligne Valérie Pécresse. Huit rencontres départementales ont été organisées dernièrement entre centres de formation d’apprentis (CFA) recherchant des candidats et structures chargées de l’accompagnement et de l’emploi des jeunes. Objectif  : agir plus efficacement à l’échelle des bassins d’emploi. 1 11 ÉCO Les plus gros besoins en apprentis se font sentir notamment dans le secteur de la coiffure. LP/JANE HITCHCOCK.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :