Le Magazine n°9 oct/nov 2010
Le Magazine n°9 oct/nov 2010
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°9 de oct/nov 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 66,7 Mo

  • Dans ce numéro : la vie secrète des riches.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
LA V IE QUOTIDIENNE Arnaque à l’huile d’olive Comment reconnaître une huile d’olive de qualité ? Mélanges douteux, appellations fantaisistes… Il existe beaucoup d’arnaques dans le commerce de l’huile d’olive et sa réglementation connaît encore quelques failles. Quelle fiabilité ? Quelle traçabilité ? Comment s’y retrouver ? Conseils et astuces pour ne pas se laisser abuser. 8 - Le Magazine Rémy Masseglia - Fotolia L’huile d’olive est devenue l’objet d’un véritable culte en raison de ses qualités gustatives, culinaires, et de ses vertus médicinales reconnues et démontrées. Un engouement et une manne financière qui n’ont pas échappé à certains producteurs peu scrupuleux. D’après la répression des fraudes « lecontenud’unebouteille sur quatre n’est pas conforme à son étiquette ».Lamention d’une région à grande notoriété ou un environnement de vente tels que les marchés, les foires régionales ne sont malheureusement pas des gages de qualité, ni d’authenticité. « Lesarnaques se trouvent souvent sur les marchés locaux, où la tentation est grande de vendre de l’huile d’olive étrangère » alerte la répression des fraudes. « L’huiled’oliveestleproduitalimentairedontilfautle plus se méfier ».Jusqu’en2001,l’étiquetteneprenait pas en compte l’origine des olives mais seulement du moulin où elles étaient pressées. Ainsi, un moulin pouvait acheter des olives à un faible coût dans les pays du Maghreb ou en Espagne et coller une belle étiquette indiquant le nom du domaine où elle était assemblée. Autrement dit, le consommateur pensait acheter une huile de terroir d’une région bien déterminée, alors qu’en réalité il achetait une huile d’olive qui venait d’un mélange d’olives de différentes provenances. Cela rendait bien service aux grandes marques vendues en supermarché, étant donné qu’il n’était pas obligatoire d’indiquer sur la bouteille que l’huile était issue d’un mélange d’olives de plusieurs pays. La législation européenne impose l’indication de l’origine des olives Aujourd’hui la réglementation s’est renforcée, mais il n’est pas rare encore de se laisser tromper par les étiquettes. Certaines huiles soit disant « premièrepressionàfroid » sont de véritables arnaques pour le consommateur non averti. Il existe en Europe et en Afrique du Nord, des « usinesàhuiled’olive » quifabriquentleurs produits avec des résidus de presse de l’huile philippe theret - Fotolia D.R. pf30 - Fotolia d’olive vierge. Pour cela ils utilisent de l’acide pour séparer le reste d’huile des autres composants. Dans le meilleur des cas, elles contiennent un mélange d’huile d’olive et des huiles àbasedegrainesbeaucoupmoinschères,telles que l’huile de maïs, de coton, de palme, d’arachide ou de soja. Mais, certains fabricants encore moins scrupuleux n’hésitent pas à utiliser aussi de l’huile de colza et de lin dans le but de falsifier l’huile d’olive. Pour donner un exemple, 85% d’huile d’olive raffinée bon marché (extraite à partir de résidus d’olive chauffés à l’aide de produits chimiques) mélangée à 15% d’huile d’olive extra vierge plus chère (extraite
àfroidgrâceàdesmoyensmécaniquesàpartir de la pulpe d’olives fraîches) est souvent vendue sur certains marchés comme étant de « l’huiled’olive100%extraviergeenpremièrepression àfroid. » Ce typedefraudepeutavoirdes conséquences considérables pour le palais mais également sur la santé du consommateur. Pour éviter ce genre de dérive, depuis 10 ans, la législation européenne impose l’indication de l’origine des olives sur les étiquettes et non plus le lieu de fabrication. Mais cette mention fortement conseillée n’est pas toujours respectée comme il se devrait. La première garantie de qualité : c’est le prix Ces arnaques à l’huile d’olive vierge extra pénalisent les petits producteurs.En effet, les prix peuvent varier du simple ou double. La traçabilité, source de confiance et d’authenticité a un coût. Les consommateurs ont souvent du mal à comprendre pourquoi il existe des réelles différences de prix entre des huiles d’olive vierge extra provenant d’une même région. Ils ignorent simplement qu’ils peuvent, sans le savoir, acheter des huiles d’importation ou des huiles d’olives mélangées de différents pays. Comment s’y retrouver, et éviter de se faire abuser par des fabricants peu scrupuleux ? Il faut avant tout adopter le principe de précaution. Si l’étiquette ne mentionne aucune précision, il s’agit d’olives provenant de différents pays. Certaines mentions très discrètes comme par exemple « produit CEE » peuvent être trompeuses pour le consommateur. La meilleure garantie, gage de qualité, d’authenticité et de fiabilité pour l’acheteur réside dans les appellation d’origine : AOP, DOP, DO, AOC, DOC). Bien sûr il existe aussi de nombreux producteurs de petite taille qui ne sont pas reconnus par ce type de labels mais qui produisent des huiles d’excellente qualité. Il faut dans ce cas bien vérifier l’origine par une dénomination de provenance, de pays ou de région. Mais n’en déplaise aux consommateurs la première garantie de qualité : c’est le prix. ■ Alcerreca - Fotolia Marco Mayer - Fotolia Le saviez-vous ? QUELQUES BONS CONSEILS Lisez et comparez les étiquettes soigneusement avec une certaine méfiance. Faites attention à la date de péremption. Faites confiance à votre intuition. N’achetez pas l’huile d’olive la moins chère mais ne vous faites pas non plus avoir parlesétiquetteslesplusaguicheuses.L’étiquette d’unebouteilledebonnehuiled’olivenedevraitpas dire autre chose que Huile d’Olive Extra Vierge.Si vous voyez le mot « raffinée », faites attention ! L’huile d’olive raffinée est de qualité inférieure et est mieux adaptée à la cuisson en friteuse. Les additifs ne sont pas bons. Les termes sur les étiquettes des bouteilles d’huile d’olive tels que « pure », « légère », « classique », « délicate », « fine » ou « douce » sontleproduitdel’imagination du fabricant et ne servent qu’à masquer une qualité inférieure. À noter également : il n’existe pas de deuxième pression à froid, elle a été interdite en France dans les années 1970. ■ marcodimpe - Fotolia … LES SECRETS … DE L’HUILE D’OLIVE ! Quelle différence y a t-il entre les olives vertes et les olives noires ? Beaucoup de personnes pensent qu’il existe deux sortes d’olives : les vertes et les noires. En fait, c’est une question de maturité. Vertes dans un premier temps, les olives noircissent ensuite. Peut-on cuire l’huile d’olive ? Oui, l’huile d’olive peut s’utiliser à chaud. L’huile d’olive vierge peut être chauffée jusqu’à 180°C devenant dès lors une excellente base pour les fritures. Comment conserver l’huile d’olive ? L’huile d’olive doit être gardée, comme le vin, à l’abri de l’air et de la lumière, dans un emballage opaque et dans un endroit frais (entre 15°C et 18°C). Attention : l’huile ne doit être consommée dans les six mois après l’ouverture de la bouteille, au risque de devenir rance ■ Le Magazine - 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 1Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 2-3Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 4-5Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 6-7Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 8-9Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 10-11Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 12-13Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 14-15Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 16-17Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 18-19Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 20-21Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 22-23Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 24-25Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 26-27Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 28-29Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 30-31Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 32-33Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 34-35Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 36-37Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 38-39Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 40-41Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 42-43Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 44-45Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 46-47Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 48-49Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 50-51Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 52-53Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 54-55Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 56-57Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 58-59Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 60-61Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 62-63Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 64-65Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 66-67Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 68-69Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 70-71Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 72-73Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 74-75Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 76-77Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 78-79Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 80-81Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 82-83Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 84-85Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 86-87Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 88-89Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 90-91Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 92-93Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 94-95Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 96-97Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 98-99Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 100