Le Magazine n°9 oct/nov 2010
Le Magazine n°9 oct/nov 2010
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°9 de oct/nov 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 66,7 Mo

  • Dans ce numéro : la vie secrète des riches.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 76 - 77  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
76 77
DOSSIER SAUVER LES ARCHIVES DU SOL poles mérovingienne et lingienne à Noisy-le-Grand Une équipe d'archéo-anthropologues du Conseil général de la Seine-Saint-Denis et de l'lnrap fouillent à Noisy-le-Grand un ensemble funéraire du haut Moyen Âge. Les premières évocations de l'existence de Noisy-le-Grand remontent aux écrits de Grégoire de Tours ; à la fin du VIe siècle, dans !'Histoire des Francs, il évoque une « villa royale » ainsi qu'un oratoire destiné à la prière. Ce dernier est-il en relation avec le cimetière mis au jour en ce moment ? C'est une des nombreuses problématiques que les archéologues vont tenter de cerner ; l'étude des ossements apportera, par ailleurs, de précieuses indications sur les conditions de vie de la population de Noisy-le-Grand entre les Ve et Xe siècles : profil démographique, liens de parenté, maladies, carences alimentaires... Se parer ou rester humble dans son tombeau Sur cette même parcelle se succèdent et se recoupent deux nécropoles. La première, mérovingienne (Ve-Vile s), constituée de près de 300 inhumations, est caractérisée par des sarcophages de plâtre, des défunts parés de colliers de perles, de boucles d'oreille, de fibules et de plaques-boucles (ceinture). Les sarcophages, orientés est-ouest, sont regroupés par famille ou par communauté. La seconde, carolingienne (Ville-Xe s), est marquée par une évolution des pratiques funéraires imposées par l'Eglise, la règle devenant celle de l'humilité face à Dieu. ssé antique et médiéval Hôtel-Dieu à Marseille Une équipe d'archéologues de l'Inrap fouille à Marseille l'emprise de l'Hôtel-Dieu. Le site, sur la rive nord du Vieux-Port de Marseille, est au cœur de la ville antique et surplombait le port grec, auquel a succédé un grand complexe thermal romain. C'est sur la colline du Panier que les premiers habitants de la colonie grecque sont venus s'installer, six siècles avant notre ère. Mais dans l'enceinte de l'Hôtel-Dieu, le diagnostic archéologique mené par l'Inrap a montré que la succession des constructions modernes avait en grande partie fait dispanu"tre les traces d'occupations antérieures. Seuls les jardins, situés en bas de pente, ont conservé des vestiges archéologiques relativement denses. Ici s'installe la confrérie du Saint-Esprit à la fin du XIIe siècle. Elle est à l'origine de l'émanation du pouvoir municipal, et joue un rôle politique prépondérant à Marseille durant tout le Moyen Âge. L'Hôpital du Saint-Esprit, reconstruit à plusieurs reprises, cède la place à l'Hôtel-Dieu cle. Les anciens bâtiments seront démolis à la fin du XIXe siècle avec la création des jardins. L'église du Saint-Esprit a été retrouvée et dégagée dans sa quasi-totalité. Elle mesure 9 mètres de large et 28 de long, soit avec les chapelles quelques 300 m2. Les parties hautes ayant bien entendu disparu, ce sont les fondations, caveaux et cryptes qui ont été mis au jour, témoignant du remaniement important del'édifice au début du XVIIe siècle. Le sous-sol de l'église conserve des vestiges antérieurs, notamment médiévaux. Mais la découverte majeure est la présence de sols romains bien conservés réutilisés au XVIIe et XVIIIe siècles comme sols des cryptes. dans sa configuration actuelle, au XVIIIe siè- Dans la crypte del'église, les sols romains sont 76 - Le Magazine Progressivement, l'organisation des sépultures changent, laissant la place à de simples fosses. Les corps, sans aucun apparat, sont enveloppés dans un linceul et inhumés en pleine terre. particulièrement bien conservés et ont été réutilisés durant le Moyen Âge et l'époque moderne. Ce pavement, construit au moyen de grosses tesselles irrégulières de pierres blanches, noires, jaunes et rouges (opus de style délien), faisait peut-être partie d'un habitat privilégié dominant le port. Il a été dégagé sur environ 1 OO m2 et déborde l'emprise de la fouille. Outre son caractère spectaculaire, la mise en perspective de cette découverte avec les vestiges connus alentour permettra de préciser la topographie de Marseille antique et d'éclairer un secteur méconnu de la ville romaine.
SAUVER LES ARCHIVES DU SOL DOSSIER origines de la Corse chrétienne, glises oubliées de Propriano A Propriano, en Corse, ont été mis au jour un édifice antique, un ensemble d'églises et une nécropole. Devant l'intérêt scientifique de ces découvertes, une prolongation des fouilles a été financée par la Drac Corse. Les archéologues ont dégagé deux églises successives emboitées. La plus récente, probablement du début du second Moyen-Âge, conservée sur plus d'un mètre de haut, présente une nef de 11 m sur 5,60 m prolongée au sud-est par une abside. Cette chapelle a été édifiée sur les ruines d'une église antérieure, actuellement attribuée au VIe ou Vile siècle de notre ère. Cette première église est plus vaste - 16 m de long et 8,50 m de large - et l'essentiel de ses aménagements liturgiques a été conservée de manière exceptionnelle. Ainsi, le sol maçonné du cœur, la base d'un autel maçonné et une banquette destinée au clergé sont encore visibles. Dans la nef, deux murets parallèles ont également été dégagés et semblent délimiter un couloir axial menant au cœur, Au nord, une petite pièce détruite par un incendie est reliée à la chapelle par un escalier aménagé dans l'épaisseur de son mur. Un ensemble de murs et un bâtiment circulaire de 6, 50 m de diamètre intérieur appartiennent à un premier état, correspondant peut-être à une villa romaine. Deux petits groupes de tombes à inhumation, situés à quelques mètres vers l'ouest et vers le nord peuvent y être associés. C'est sur les ruines de cette construction qu'ont été édifiés les premiers édifices de culte chrétien. Enfin à l'ouest, la construction récente d'un hangar a détruit partiellement un troisième bâtiment à abside, dont on distingue les murs de la nef et peut-être le négatif d'une base d'autel. Le Magazine - 77



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 1Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 2-3Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 4-5Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 6-7Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 8-9Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 10-11Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 12-13Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 14-15Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 16-17Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 18-19Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 20-21Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 22-23Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 24-25Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 26-27Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 28-29Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 30-31Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 32-33Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 34-35Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 36-37Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 38-39Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 40-41Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 42-43Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 44-45Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 46-47Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 48-49Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 50-51Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 52-53Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 54-55Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 56-57Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 58-59Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 60-61Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 62-63Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 64-65Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 66-67Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 68-69Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 70-71Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 72-73Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 74-75Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 76-77Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 78-79Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 80-81Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 82-83Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 84-85Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 86-87Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 88-89Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 90-91Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 92-93Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 94-95Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 96-97Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 98-99Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 100