Le Magazine n°9 oct/nov 2010
Le Magazine n°9 oct/nov 2010
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°9 de oct/nov 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 66,7 Mo

  • Dans ce numéro : la vie secrète des riches.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
DOSSIER millénaire. Le problème, c’est que ce défi relève de la fiction et non de la réalité. La perfection n’est pas humaine et qui plus est, nous rendrait-elle vraiment heureux ? Pour sortir de ce cercle vicieux dans lequel Le perfectionnisme ne nous garantit en rien l’amour des autres... Définir un seuil de tolérance au stress « Un rien vous stresse. Une question banale, un nouveau projet, une lettre recommandée, une visite imprévue. Vous oscillez entre deux sortes d’anxiété. Premier cas de figure : l’anxiété de performance, autrement dit la peur de ne pas être à la hauteur, que ce soit pour donner une conférence ou pour faire un œuf à la coque. Deuxième cas de figure : l’anxiété d’évaluation, autrement dit la peur d’être jugé (mal), que ce soit par votre patron qui vous demande votre avis ou par vos enfants qui souhaitent connaître votre équipe de foot préférée. Corrélativement, dans toutes ces situations, vous vous forcez à passer outre et à répondre absolument quelque chose. Vous devez faire face comme un bon petit soldat ; mission impossible, mais pas pour vous ; vous reléguez les peurs au grenier, et en avant ! À chaque fois, vous franchissez une limite, ce qui augmente votre seuil de tolérance au stress. Encore pire : vous êtes en admiration devant ce genre de conduite. Dans la vie, vous applaudissez ceux qui vivent sous pression, vous avez tendance à les imiter. Les « Je-travaille-comme-un-fou », « Jene-m’arrête-jamais » représentent des modèles d’existence. En réalité, votre souhait le plus secret consiste à trouver des méthodes pour accroître votre capacité à encaisser encore davantage. Supporter plus de responsabilités, plus de contraintes, plus d’obligations. Jusqu’où ? Jusqu’à atteindre l’insupportable. Il existe peut-être d’autres solutions pour gérer le stress. Si nous ne pouvons ni réformer le monde ni nous dégager des obligations quotidiennes, il nous est permis d’envisager les choses sous un autre angle. » Extrait de « Halte au surmenage » de Marie Haddou (J’ai Lu). 34 - Le Magazine on s’est soi-même enfermé, il faut prendre le temps de s’interroger. Pourquoi donc en faites-vous trop ? « Parce que vous êtes en quête d’amour, répond Marie Haddou, psy - chologue, dans son ouvrage Halte au surmenage (J’ai Lu). Vous cherchez à donner une bonne image de vous à travers vos attentions, vos efforts pour les autres. La conviction d’être rejeté si vous n’êtes pas à la hauteur est solidement ancrée. » C’est donc l’approbation des autres que l’on cherche en se lançant sans cesse des défis inhumains. Cette quête de reconnaissance tire parfois son origine d’une angoisse ancienne et très profonde : la peur de l’abandon. Celle que le bébé ressent lors - que sa mère s’éloigne et qu’il est impuissant pour la retenir. Pour autant, elle n’est pas une fatalité. Il faut prendre conscience que non seulement le perfectionnisme ne nous rend pas heureux mais qu’en plus, il ne nous garantit en rien l’amour des autres. Au contraire, il a tendance à agacer. Rien de plus communicatif en effet que le stress de quelqu’un qui veut à tout prix réussir et tout contrôler ! Relativiser pour rester zen Si vous avez tendance à vous emballer, c’est peut-être tout simplement parce que vous manquez un peu de recul. « Vous fabriquez vos propres
PHOTO : PHOTO ALTO. D.R. urgences, persuadé que le monde va s’arrêter de tourner si tout ne se déroule pas exactement selon vos prévisions », constate Marie Haddou. Pour lutter contre cette appréciation quelque peu déformée de la réalité, la psychologue conseille entre autres de se demander : « Que se passeraitil si je ne faisais pas telle ou telle chose ? » Prenez le temps de changer de point de vue et d’élargir votre horizon : vous saurez mieux hiérarchiser vos priorités et serez plus sereine au quotidien. Certaines tâches ménagères ou courses « absolument urgentes » dans votre esprit peuvent en fait bien souvent être différées. Pour ne pas tomber dans la spirale du surmenage, il faut aussi savoir dégager ses propres priorités vitales, et repérer le moment où l’on a besoin d’une petite pause, avant de se lancer dans une nouvelle activité. Nous ne sommes pas des machines, nous avons besoin de récupérer de l’énergie pour « repartir au combat » ! À l’inverse, n’es - pérez pas être éternellement efficace si vous ne vous accordez jamais de moments de repos rien que pour vous. Ensuite, le maître mot de votre nouvelle sérénité sera bien sûr le sens de l’organisation. Adoptez des méthodes efficaces pour ne plus perdre de temps et stresser parce que vous ne retrouvez pas vos documents ou les affaires des enfants. Classez une bonne fois pour toutes et rangez dans des tiroirs facilement accessibles. C’est tout simple et ça vous épargnera un stress bien inutile. Enfin, dernier conseil : écoutez-vous ! Apprenez à détecter vos signaux d’alerte au stress et mettez-vous des limites. N’attendez pas cela des autres, car vous seule pouvez le faire. IRÈNE NAJOVITS À LIRE Halte au surmenage Marie Haddou. J’ai Lu. 145 p.6,50 € Le Magazine - 35



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 1Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 2-3Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 4-5Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 6-7Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 8-9Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 10-11Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 12-13Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 14-15Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 16-17Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 18-19Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 20-21Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 22-23Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 24-25Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 26-27Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 28-29Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 30-31Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 32-33Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 34-35Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 36-37Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 38-39Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 40-41Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 42-43Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 44-45Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 46-47Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 48-49Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 50-51Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 52-53Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 54-55Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 56-57Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 58-59Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 60-61Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 62-63Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 64-65Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 66-67Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 68-69Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 70-71Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 72-73Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 74-75Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 76-77Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 78-79Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 80-81Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 82-83Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 84-85Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 86-87Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 88-89Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 90-91Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 92-93Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 94-95Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 96-97Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 98-99Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 100