Le Magazine n°9 oct/nov 2010
Le Magazine n°9 oct/nov 2010
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°9 de oct/nov 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 66,7 Mo

  • Dans ce numéro : la vie secrète des riches.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
RA Tourisme/JL.Rigaux Jean-Louis Chaix – ville de Saint-Tropez – Droits réservés 445 km de pistes skiables, un golf de 18 trous, un centre équestre, un altiport où les patrons du CAC 40 posent leur hélicoptère le week-end et des boutiques de luxe à n’en plus finir, Megève a tous les atouts du refuge Réalisez-vous toujours autant de belles ventes à Saint-Tropez ? Oui, un peu plus rares mais lorsqu’un bien est à son prix, les acquéreurs sont là quel que soit le montant de la transaction, du simple appartement à la propriété de plusieurs millions d’euros. Nous avons vendu 5 belles propriétés de ce type en 2009, autour de 3, 4, 5 22 - Le Magazine enquête• les 10 eldorados des Français fortunés Guy de Rothschild Benjamin de Rothschild de luxe. Située en Haute- Savoie, elle doit son essor touristique à la famille Rothschild qui décida, dans les années 1910, d'en faire la concurrente française de Saint-Moritz.Aujourd’hui, le « XXI ème arrondissement de Paris » attire autant pour le ski que pour les moments de réconfort dans la rue piétonne aux airs de carte postale. Le chic et le Nadine de Rothschild glamour culminent lors des Polo Masters de janvier. Un taux de chômage de 2,5%, une délinquance proche de 0, la station se veut tranquille et familiale. Le revenu net moyen imposable par foyer fiscal était de 28.620 euros contre 25.621 euros dans l’ensemble du département selon l’Insee, une moyenne en rien extravagante qui reflète le poids écrasant de l’habitat secondaire.Celui-ci représentait 79,5% des logements en 2006. Si beaucoup d’habitués le sont depuis quelques générations grâce au chalet familial, la demande actuelle va pour le grand appartement (4 pièces), pour lequel il faut compter 7.495 euros environ le Saint-Tropez, référence mondiale jet-set millions d’euros, un résultat à peu près équivalent à celui de 2008. Les prix ont-ils baissé ? Ils restent stables. En revanche, c’est au moment de la négociation qu’un rabais est un peu plus facile à obtenir qu’auparavant. Jusqu’en 2007- 2008, les prix au mètre carré n‘ont fait que monter. Depuis, ils se sont Megève, le top du top Hubert de Givenchy stabilisés. Dans le village, aujourd’hui, il faut compter entre 10.000 et 12.000 euros du mètre carré. Quels sont les quartiers en vogue ? Le triangle d’or s’établit entre le quartier des Salins, le quartier du Capon pour les villas spacieuses et le village, qui est de plus en plus demandé avec ses appartements de charme et ses maisons de pêcheur. L’acheteur y trouve de belles maisons de maître qui peuvent atteindre plusieurs millions d’euros. Quel est le profil des acheteurs ? Des jeunes et anciennes fortunes, beaucoup d’investisseurs, des hommes d’affaires, du bâtiment, des fortunes industrielles, qui ont vendu leur entreprise mètre carré, ce qui classe Megève au rang d’une des villes les plus chères de France. Pour les chalets, il faut débourser entre 2 et 5 millions d’euros. Le nec plus ultra ? Élire domicile sur le Mont d’Arbois, au pied des pistes, comme l’ont fait Michel Sardou, la baronne Nadine de Rothschild et le couturier Hubert de Givenchy. Le lieu incontournable : le golf créé en 1923, situé sur le plateau du Mont d’Arbois. Le restaurant : Flocons de Sel, mené par le chef Emmanuel Renaut, 2 étoiles Michelin. » Christian Lardat, négociateur à Tardieu Immobilier à Saint-Tropez et veulent se faire plaisir ! Le lieu incontournable : la place des Lices, où les célébrités côtoient les joueurs de pétanque à l’heure de l’apéritif. Le restaurant : la villa Belrose surplombant la baie de Saint- Tropez où tout n’est que luxe, calme et volupté. 1 étoile Michelin, 16/20 au Gault Millau.
Veyrier-du-Lac, la perle du lac d’Annecy Adossé aux pentes du mont Veyrier, le village de 2.130 habitants offre une vue imprenable sur le lac d’Annecy. Le revenu net moyen imposable, 74.856 euros, y est 3 fois plus élevé que la moyenne en Haute- Savoie. La ville accueille 20% d’habitat secondaire mais les notables qui y résident à l’année ne sont pas coupés du monde. À 5 km au sud-est d’Annecy, ils peuvent en 10 minutes profiter de l’animation de la vieille ville ou tenter leur chance au Casino. On passe de l’agitation urbaine au calme des pistes grâce aux stations environnantes. Nombreux sont les restaurants étoilés, dont le plus célèbre était la Maison Qui sont les riches expatriés français en Suisse ? Si vous êtes résident en Suisse, vous êtes soit soumis à un barème d’impôt ordinaire, soit à la source, ce qui concerne 99,99% des étrangers ! Le forfait fiscal est très médiatisé car c’est celui dont bénéficient les stars comme Phil Collins, Charles Aznavour, Johnny Hallyday ainsi que de grands chefs d’entreprise. C’est un impôt réservé aux étrangers n’exerçant pas d’activité lucrative en Suisse qui ne dépend pas des revenus mais d’un certain niveau de dépenses en matière de logement, de véhicule, de nourriture, de personnel... Dans les de Veyrier-du-Lac du chef Marc Veyrat, où il n‘y a pas si longtemps, on pouvait déguster une création nommée les Arômes du sous-bois. Le lieu a provisoirement fermé ses portes, car le chef aussi a besoin de se ressourcer ! L’endroit incontournable : le théâtre de Bonlieu à Annecy, sur les rives du lac. Le restaurant : l’Auberge du Lac, où l’on mange en regardant le port, ou le Palace de Menthon. Collonges-au-Mont-d’Or, la banlieue chic de Lyon Il semble que le tout Lyon se soit donné rendez-vous dans le bien nommé massif du Mont-d’Or, situé au nord de la ville. C’est au XIX ème siècle que les premiers Lyonnais viennent à Collonges implanter leurs maisons bourgeoises dans de grands parcs arborés. Pour la qualité du site et de l’habitat, la commune jouit d’une forte attractivité depuis les années 90. Les quartiers résidentiels de type pavillonnaire, peu denses, couvrent 60% du territoire communal. Le revenu net moyen imposable par foyer fiscal était de 51.227 euros en 2007 pour les 3.876 habitants de la commune. Sur les 1.561 actifs ayant un emploi, plus d’un tiers appartient à la catégorie cadres et professions intellectuelles supérieures. L’institution ? Le restaurant du chef Paul Bocuse, que l’on aperçoit de loin avec sa vibrante façade framboise pistache. Le lieu incontournable : les rives de la Saône, 5.700 m de berges situées sur le territoire communal, pour la Ces cantons suisses qui attirent grandes fortunes et show-business OT Annecy Quels cantons sont attractifs ? Le forfait fiscal se négocie au cas par cas dans chaque canton. Les cantons acceptent que vous soyez soumis au régime du forfait fiscal à partir d’un certain niveau de dépenses. C’est là où la différence se joue. Le très coté canton de Genève, par exemple, a un montant minimal supérieur au canton de Vaud, tandis que le canton du Valais, éloigné des Alain Prost Charles Aznavour grandes villes et de l’aéroport, cantons où il est plus facile d’en bénéficier comme au Valais, il est probable qu’on y trouve des profils moins « haut de gamme », comme des retraités de type cadres supérieurs et professions libérales. pratique une politique souple pour attirer les forfaits. Dans le canton de Vaud, sur la Riviera, au bord du lac Léman de Genève à Montreux, il y a des propriétés d’une qualité exceptionnelle comme celle de la Didier Jordan Paul Bocuse promenade. Le restaurant : l’Auberge du Pont de Collonges de Paul Bocuse, 3 étoiles au Michelin, l’une des plus grandes tables du monde. » David Talerman, auteur de « Travailler et vivre en Suisse » (Éd. Gualino), Travailler-en-Suisse.ch chanteuse Shania Twain, un peu plus loin celle de Michael Schumacher, qui joue même au football dans l’équipe locale ! Le lieu incontournable : Gstaad, du canton de Berne, pour le ski. Le restaurant coté : le Domaine de Châteauvieux du chef Philippe Chevrier, à Satigny, 2 étoiles, 19/20 au Gault Millau. Le Magazine - 23 RA Tourisme/S. Maviel



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 1Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 2-3Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 4-5Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 6-7Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 8-9Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 10-11Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 12-13Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 14-15Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 16-17Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 18-19Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 20-21Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 22-23Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 24-25Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 26-27Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 28-29Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 30-31Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 32-33Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 34-35Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 36-37Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 38-39Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 40-41Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 42-43Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 44-45Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 46-47Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 48-49Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 50-51Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 52-53Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 54-55Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 56-57Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 58-59Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 60-61Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 62-63Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 64-65Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 66-67Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 68-69Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 70-71Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 72-73Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 74-75Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 76-77Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 78-79Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 80-81Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 82-83Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 84-85Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 86-87Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 88-89Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 90-91Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 92-93Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 94-95Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 96-97Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 98-99Le Magazine numéro 9 oct/nov 2010 Page 100