Le Magazine n°7 avr/mai 2010
Le Magazine n°7 avr/mai 2010
  • Prix facial : 4,50 €

  • Parution : n°7 de avr/mai 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 21,9 Mo

  • Dans ce numéro : la vie secrète des milliardaires.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
succès » Pierre Castel en salle de dégustation. assurer sa retraite, il affirme avoir mis en place des collaborateurs de confiance capables de fonctionner sans lui au quotidien. Difficile pourtant de croire qu’un tel homme pratique le lâcher prise, pas franchement le style. Et bien qu’il affirme avoir passé l'âge de perdre son temps ou de se prendre la tête, il maintient une certaine « pression » sur ses proches collaborateurs. D’ailleurs, en cas de doute, tous suivent ses précieux conseils. « Si j’ai réussi dans les affaires, c’est surtout parce que j’ai toujours respecté ma parole, et fait ce LE RACHAT DE NICOLAS, UN COUP DE GÉNIE ! N’essayez pas d’arrêter cet homme d’affaires... En 1992, quatre ans après avoir fait main basse sur Nicolas, il rachète à Pernod Ricard son principal concurrent : la Société des Vins de 34 Entreprendre 38 - Le Magazine France. En juin 2007, il acquiert le grand négociant du Val de Loire Friedrich (85 millions d'euros de chiffre d'affaires) et assoit ainsi un peu plus sa place de n°1 de vente en B.I.B. que je disais. Je n’ai jamais eu de « casseroles aux fesses ». Gagner la confiance de ses partenaires, c’est bien ; mais la conserver dans le temps, c’est encore mieux. Car seul, vous n’arrivez à rien. Vous devez être capable de leur démontrer que vous êtes fiable, sérieux, efficace et que vous voyez juste dans vos décisions ». Visionnaire de toujours Pourtant, le vin n’est plus une activité lucrative. Ainsi, chez Nicolas (250 millions d’euros de chiffre d’affaires), Pierre Castel demandait au 3 ème trimestre de déstocker les grands crus à -50%. « Ce qui m’intéresse aujourd’hui, ce sont les bonnes affaires, et elles ne se trouvent pas dans le vin ! Et si j’ai bien gagné ma vie, ce n’est pas grâce au vin, l’activité est loin d’être lucrative », confirme-t-il. Sur les 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires que réalise son groupe, seulement 7 à 8% provient du vin. Ce qui rapporte le plus ? « La bière et les softs ». Ce qui nous ramène en Afrique où le groupe possède 40 brasseries et unités d’embouteillage, des verreries, cannes à sucre et champs d’olivier... et commercialise 30 millions d’hectolitres de bière sous les marques Castel Beer, Flag... Pierre Castel a d’ailleurs largement Le milliardaire du vin n’a pas changé Dans son entourage, voilà ce qui se murmure... Il a l’œil vif et le regard alerte, sens des affaires,beaucoup de flair, une forte présence et une personnalité qui ne laissent pas de marbre. C’est un visionnaire, un grand homme très simple, facile d'accès. Très actif et proche de ses affaires, sa réactivité et sa vivacité d'esprit exceptionnelles font de lui un décideur hors pair certes, mais aussi et surtout un homme respectueux de sa parole et de son engagement. Sa grande culture générale ne s’exprime jamais par de la supériorité. devancé la tendance pour assurer l’avenir de ses activités et de ses employés de façon durable. « Nous avons toujours investi chaque année des millions d’euros dans nos sites de production. Dans les pays et régions où nous sommes implantés, nous nous impliquons également dans la vie sociale. Nous avons très souvent répondu présent aux actions des autorités locales et participé à des programmes d’actions sociales, sportives... en fonction des besoins », souligne-t-il. L’Afrique a donc été la principale source de revenus qui a permis au groupe de développer les activités françaises, notamment la filière vin peu lucrative. La Chine se profile pourtant à l’horizon. Sera-t-elle le nouvel eldorado ? À moins que ce ne soit la Russie. En 2008, après s'être retiré du marché des eaux, l'octogénaire s'est en effet offert Oenoalliance, un des dix plus importants négociants bordelais (47 millions d'euros de chiffre d'affaires) et sa marque Galhaud, s'ouvrant ainsi les portes du marché russe. Et à ceux qui s’inquiètent pour l'avenir de l'entreprise, Pierre Castel assure que sa succession a été dûment préparée. Une fondation familiale, régie par une charte stricte, devrait garder le contrôle de l’entreprise.• Virginie Legourd
enquête• la captation d’héritage AU-DELÀ DE L’AFFAIRE BETTENCOURT,QUID DE LA CAPTATION D’HÉRITAGE Dallas chez L’Oréal, jusqu’où ? Le procès pour abus de faiblesse de Liliane Bettencourt,unique héritière de L’Oréal,rappelle la complexité des affaires touchant aux présumées captations d’héritage. Laffaire a défrayé la chronique. La femme la plus riche de France est au cœur d’une troublante affaire. Sa fille unique, Françoise Bettencourt-Meyers, a porté plainte contre le photographe François-Marie Banier car elle l’accuse d’avoir abusé de la faiblesse de sa mère, Liliane Bettencourt, âgée de quatre-vingt-sept ans, et d’avoir « usurpé » celle-ci à hauteur de 993 millions d’euros. Liliane Bettencourt aurait ainsi gratifié le pho- Les enfants disposent d’une réserve, c’est-à-dire une fraction de la succession devant obligatoirement leur être attribuée. Une fois celle-ci déterminée, ce qui reste constitue la « quotité disponible ». La personne rédigeant le testament ou 36 Entreprendre tographe de plusieurs « cadeaux », y compris des toiles de maîtres et des assurances-vie. Évidemment, il convient de relativiser le montant astronomique de ces donations eu égard à la fortune de l’héritière de L’Oréal, estimée à la bagatelle de 10 milliards d’euros. Il n’empêche. Après de multiples rebondissements, l’affaire devrait connaître un épilogue prochainement puisque le tribunal correctionnel de Nanterre jugera l’affaire les 15 et 16 avril prochain. Cependant, Héritage : priorité aux enfants effectuant une donation utilise à sa guise cette quotité disponible (sauf si le conjoint est toujours en vie). Elle se calcule de cette manière : - un enfant : le père ou la mère peut donner la moitié de ses biens à la personne de son choix, l’autre moitié revenant à l’enfant ; - deux enfants : un tiers disponible, deux tiers pour les enfants ; - trois enfants et plus : un quart disponible. La réserve est répartie équitablement entre les enfants. sauf dans le cas où un diagnostic révélerait que Liliane Bettencourt ne dispose plus de toutes ses facultés intellectuelles, chose improbable au vu des derniers événements, les experts se révèlent pessimistes quant à une issue positive du procès pour sa fille. Une captation... légale Comme l’explique l’ancienne avocate spécialiste des questions patrimoniales Sylvie Lacroux, rien n’empêche une personne extérieure à la famille de recevoir d’importantes sommes. À certaines conditions : « Au point de vue successoral, soit vous ne faites rien et tous les biens sont distribués aux gens de votre famille, soit vous changez cet ordre en rédigeant un testament ou une donation en faveur des personnes de votre choix. Celles-ci peuvent être l’un de vos enfants, un ami, un voisin, un collègue de travail… Évidemment, la loi fixe des limites à cette redistribution. Vous ne pouvez donner toute votre fortune à un ami si vous avez des enfants par exemple, ceux-ci étant des héritiers privilégiés, dits réservataires, comme le conjoint. Mais dans la limite de cette réserve qui doit leur revenir, vous pouvez faire cadeau du reste de votre patrimoine à qui vous souhaitez ! Là est le problème des captations d’héritage. Évidemment, lorsqu’il existe un patrimoine conséquent, les héritiers en attendent une part. Et Le Magazine - 39



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 1Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 2-3Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 4-5Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 6-7Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 8-9Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 10-11Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 12-13Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 14-15Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 16-17Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 18-19Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 20-21Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 22-23Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 24-25Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 26-27Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 28-29Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 30-31Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 32-33Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 34-35Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 36-37Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 38-39Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 40-41Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 42-43Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 44-45Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 46-47Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 48-49Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 50-51Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 52-53Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 54-55Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 56-57Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 58-59Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 60-61Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 62-63Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 64-65Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 66-67Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 68-69Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 70-71Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 72-73Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 74-75Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 76-77Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 78-79Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 80-81Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 82-83Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 84