Le Magazine n°7 avr/mai 2010
Le Magazine n°7 avr/mai 2010
  • Prix facial : 4,50 €

  • Parution : n°7 de avr/mai 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 21,9 Mo

  • Dans ce numéro : la vie secrète des milliardaires.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
32 Entreprendre 36 - Le Magazine DE RIEN,PIERRE CASTEL A BÂTI UN EMPIRE Le milliardaire du vin n’a aucun diplôme À quatre-vingt-trois ans,Pierre Castel est à la tête d’un petit empire planétaire. Comment quitter un groupe qui est devenu le 1 er producteur de vins français et un des leaders sur le marché des bières et des boissons gazeuses ? En 2009, Pierre Castel est la 13 ème fortune de France, estimée à 2,5 milliards d’euros. Président fondateur à la retraite, il continue d’arpenter à vive allure ses vignobles et ses chais dans les châteaux et domaines Castel, à pied et sur des kilomètres... Il décide encore de la date des vendanges
Chiffre d’affaires 2008 du groupe : 1,959 milliards d’euros. Chiffre d’affaires 2008 de la branche BGI (bières et boissons gazeuses) : 970 millions d’euros. Chiffre d’affaires 2008 de la branche vin (Castel SAS, Nicolas et filiales) : 989 millions d’euros. 22% du chiffre d’affaires réalisé à l’export. Effectif groupe : 8.182 personnes. Effectif BGI : 5.752 personnes Effectif branche vin : 2.430 personnes. Capacité de production : 8 centres d'embouteillage en chiffres en France. Parts de marché : n°1 des vins français dans le monde, n°1 en Europe et n°3 mondial en vin (en volume vendu). Dans les 10 premiers mondiaux pour la bière et les boissons gazeuses. Actionnariat : 100% familial pour la filière vin, en partenariat avec SAB Miller en Afrique (hors Afrique du Sud) pour les bières et boissons gazeuses. Concurrence dans le vin : en France, les producteurs, caves de producteurs et négociants. À l'international,les vins du Nouveau Monde. ou des travaux à réaliser... Seules les eaux turquoise de certaines plages paradisiaques et la poudreuse de Courchevel l’attirent parfois loin de son empire. Pas si loin en fait puisque le groupe Castel rayonne à l’international et que ce grand voyageur se sent partout chez lui... prêt à y entreprendre de nouveaux projets. Patriarche autodidacte Un parcours de self-made-man exceptionnel avec des débuts de misère où il doit, très tôt, subvenir aux besoins de la famille. « Nous devions travailler pour manger. Nous étions une famille nombreuse et ce n’est pas le salaire d’ouvrier agricole de notre père qui suffisait à nous nourrir. Dès l’âge de quinze ans pour certains d’entre nous, nous sommes entrés dans la vie active », se souvient-il. Le vin lui est apparu comme une évidence. « Notre père, ouvrier agricole saisonnier, alternait les fruits et la vigne. Nous nous sommes donc naturellement lancés très tôt dans la vente de primeurs. Mais ce n’était guère rentable ! Nous nous sommes alors lancés dans le vin, à l’époque consommé à tous les repas. Il existait donc un potentiel à développer... et nous ne nous sommes pas trompés ! », sourit-il. Avec ses frères et sœurs, il développe dans son Bordelais natal une petite activité de négoce qu'il développe très vite en Afrique. Au vin s'ajoutent la bière et l'eau. Spécialiste des petits vins rouges, il les commercialise aussi bien dans la restauration, la grande distribution que chez les cavistes. La success story est en route. Propriétaire de 14 châteaux bordelais, du réseau de cavistes Nicolas, de produits de renoms comme Vieux Papes, Baron de Lestac (anagramme de Castel), Malesan, Sidi Brahim, Roche Mazet... celui qui est resté le n°3 mondial pendant vingt-cinq ans et dont le palmarès s’approprie facilement l’adjectif colossal surprend par sa discrétion. Reconnu pour ses compétences en affaires par tous les grands dirigeants de la planète, Jesus Sebastian de son vrai prénom est l'archétype de l'autodidacte. Ce fils de parents espagnols porte un regard serein sur le chemin parcouru. « Si les premières années, tout restait à construire, aujourd’hui, nos « » Château d’Arcins 2007 et Baron de Lestac 2009. bases sont solides. Nous devons juste prendre les meilleures décisions pour assurer notre existence et notre développement ». Et comme si le sens des affaires se transmettait de génération en génération, enfants, petits enfants, bref, la famille est évidemment de la partie même si, charisme oblige, le personnage de Pierre demeure emblématique. Cultiver le sens des affaires On ne lui connaît aucune passion dévorante, l’homme ne fait d’excès en rien, hormis pour ses affaires et sa famille. Piliers de son existence, cellesci restent étroitement liées, sans doute la clé de sa réussite. « Au commencement, il y avait une logique à utiliser les compétences de chaque frère et sœur. Nous étions complémentaires : mes sœurs à la tête de nos caves dans le Bordelais, mes frères Angel côté vins et cuverie, Marcel côté châteaux et gestion du personnel, Jean à la technique et l’embouteillage et moi au développement. Aujourd’hui, nous sommes amenés à faire appel à des compétences externes au cercle familial. Elles participent à la diversité de nos métiers, de nos marchés, de notre clientèle, de nos structures, et complètent nos équipes ». Cet ancien propriétaire de presse avec « Ici Paris » et « Spécial Dernière » s’inscrit comme un homme de son temps, aimant se tenir informé, accro aux actualités, à condition qu’elles n’empiètent pas sur le temps de sommeil de ce couche-tôt convaincu. Pour Si j’ai réussi, c’est parce que j’ai toujours respecté ma parole, et fait ce que je disais. Pierre Castel, président fondateur du groupe Castel » Entreprendre 33 Le Magazine - 37



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 1Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 2-3Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 4-5Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 6-7Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 8-9Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 10-11Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 12-13Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 14-15Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 16-17Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 18-19Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 20-21Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 22-23Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 24-25Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 26-27Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 28-29Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 30-31Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 32-33Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 34-35Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 36-37Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 38-39Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 40-41Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 42-43Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 44-45Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 46-47Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 48-49Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 50-51Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 52-53Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 54-55Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 56-57Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 58-59Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 60-61Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 62-63Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 64-65Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 66-67Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 68-69Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 70-71Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 72-73Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 74-75Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 76-77Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 78-79Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 80-81Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 82-83Le Magazine numéro 7 avr/mai 2010 Page 84