Le Magazine n°6 jui/aoû/sep 2012
Le Magazine n°6 jui/aoû/sep 2012
  • Prix facial : 4,90 €

  • Parution : n°6 de jui/aoû/sep 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 30 Mo

  • Dans ce numéro : Hollande pas si gauche !

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 98 - 99  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
98 99
Portrait Jean-Jacques Rousseau, un proscrit en fuite « L’hommenaîtnaturellementbon,c’estlasociétéquile corrompt ».Quineconnaîtpascettemaximen’apasétésur les bancs de l’école. Jean-Jacques Rousseau a laissé de grandes œuvres littéraires et philosophiques derrière lui. 300 ans après sa naissance, revenons sur cet écrivain et philosophe français. Fils d’un horloger et orphelin de mère, Jean-Jacques Rousseau (1712-1778) est mis sous la protectiondeMadamedeWarensà l’âge de 16 ans. Elle devient pour lui une bienfaitrice et une mère. Son éducationsefaitaugrédesesfugues,deses errances à pied et de ses rencontres. Après l’avoir quittée, il vit médiocrement de ses talents de musicien, mais connaît à Paris, Diderot et Marivaux. Il collabore à l’Encyclopédie dont il rédige tous les articles touchant à la musique. Après une éducation bâclée, Jean-Jacques Rousseau fait l’expérience, dès son adolescence, de tous les métiers, de toutes les conditions sociales. Il est tour à tour artisan,vagabond,laquais,maîtredemusique, précepteur, secrétaire d’ambassade. Ce n’estqu’àl’approchedelaquarantainequ’il prend véritablement conscience de sa vocation philosophique et littéraire. Son premier écrit philosophique, Le Discours sur les sciences et les arts, en 1750, en atteste. Il y prend comme hypothèse méthodologiquecequivadevenirlethèmecentralde saphilosophie:l’hommenaîtnaturellement bon et heureux, c’est la société qui le corrompt et le rend malheureux. Suivront son Discours sur l’origine de l’inégalité et son opéra Le Devin du village, qui lui valent une gloireéclatante.Àcebrillantsuccès,ilpréfère cependant une vie solitaire et retirée. Ses grandes œuvres, La Nouvelle Heloïse, Le Contrat social, s’élaboreront pendant ces années de retraite et de calme. Jean-Jacques ne connaît un véritable bonheur que lorsqu’il peut se rapprocher d’unenaturedontsonœuvrelittérairenous proposedenombreuxtableaux. 98 - Le Magazine Il regrette toujours d’être obligé de quitter les forêts et les montagnes qui accueillent ses rêveries. Les rives du lac Léman, les Charmettes, l’île de Saint-Pierre et Ermenonville lui offrent ses plus belles heures. Sonœuvreouvresurtoutlavoie à une nouvelle forme de réflexion Mais la société qu’il veut fuir aura tôt fait delerattraper:lapublicationdeL’Émile, en 1762, est immédiatement suivie d’un décret qui condamne son auteur à l’exil. Rousseau y proposait une réflexion sur l’éducation qui devrait selon lui s’appuyer sur la préservation des qualités naturelles de l’enfant et assurer plutôt des savoir-faire concrets que des savoirs livresques. Il souscrivait également à la « religion naturelle » ou déisme, qui lui permet d’accéder à Dieu sans l’intermédiaire des textes sacrés ou du clergé. Perçu comme un hérétique, Jean- Bibliographie Discours sur les sciences et les arts (1750) ; Le devin du village (Opéra, 1752) ; Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes (1755) ; Discours sur l’économie politique (1755) ; Lettre à d’Alembert sur les spectacles (1758) ; Julie ou la nouvelle Héloïse (roman, 1761) ; Du contrat social (1762) ; L’Émile ou de l’éducation (1762) ; Lettres écrites de la montagne (1764) ; Les confessions (1665-1770, publié en 1782) ; Pygmalion (1770) ; Rousseau, juge de Jean-Jacques ou Dialogues (1772-1776 publié en 1780) ; Les Rêveries du promeneur solitaire (1776-1778, publié en 1782). ■ D.R. >Pastel de Maurice Quentin de La Tour, Jean-Jacques Rousseau,en1753,alorsâgéde41ans. Jacques retrouve alors les chemins de l’errance. Mais celle-ci n’est plus, comme autrefois, quête d’aventures. C’est la fuite d’un proscrit, traqué et chassé de toutes parts. Craignant les persécutions, il s’installe en Angleterre qu’il quitte quelques temps plus tard, soupçonnant un complot. Ce n’est que dans les dernières années de sa vie, à Ermenonville, qu’il retrouve un peu detranquillitéetdepaix,danslamaladie et l’isolement. Il rédige durant ses dernières années Les Confessions et Les Rêveries d’un promeneur solitaire qui fondent l’autobiographie moderne dans lesquelles l’auteur se livre àuneobservationapprofondiedeson « moi » intime. Cette existence difficile et sisouventdramatiqueportelamarque d’une subjectivité maladivement inapte à laviesociale.Elletémoignesurtoutd’un conflit insurmontable entre les principes de Jean-Jacques Rousseau et la société de son temps, comme l’effort d’un homme qui a cherché l’accord, toujours aléatoire et toujours à reconquérir, entre sa vie et sa pensée. Sonœuvreouvresurtoutlavoieàunenouvelle forme de réflexion, peut-être la toute première de l’ère moderne. Ainsi, l’influence de Jean-Jacques Rousseau sera majeure aussibiendansledomainedelaphilosophiepolitiquedusiècledesLumières, en nourrissant la réflexion sur la démocratie,quedansledomainedelalittérature, et au-delà dans les comportements, avec la place nouvelle faite à la sensibilité quis’épanouiraaudébutdusièclesuivant avec le romantisme. Rapidement devenu gloiredelanationfrançaiseaprèssa mort, ses cendres ont été transférées au Panthéon à la Révolution française. ■
Les magazines positifs Lafont presse, c’est positif. 80 magazines en kiosque ou digital www.lafontpresse.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 1Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 2-3Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 4-5Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 6-7Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 8-9Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 10-11Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 12-13Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 14-15Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 16-17Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 18-19Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 20-21Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 22-23Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 24-25Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 26-27Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 28-29Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 30-31Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 32-33Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 34-35Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 36-37Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 38-39Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 40-41Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 42-43Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 44-45Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 46-47Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 48-49Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 50-51Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 52-53Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 54-55Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 56-57Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 58-59Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 60-61Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 62-63Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 64-65Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 66-67Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 68-69Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 70-71Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 72-73Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 74-75Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 76-77Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 78-79Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 80-81Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 82-83Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 84-85Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 86-87Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 88-89Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 90-91Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 92-93Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 94-95Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 96-97Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 98-99Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 100