Le Magazine n°6 jui/aoû/sep 2012
Le Magazine n°6 jui/aoû/sep 2012
  • Prix facial : 4,90 €

  • Parution : n°6 de jui/aoû/sep 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 30 Mo

  • Dans ce numéro : Hollande pas si gauche !

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 96 - 97  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
96 97
Etre humain Entretenir sa mémoire Comment percer les secrets de la mémoire ? Tout d’abord, il faut savoir qu'il n'existe pas une mais plusieurs mémoires. Plongée au coeur du cerveau et conseils pour entretenir sa mémoire au quotidien et booster sa vivacité d’esprit. 96 - Le Magazine Scott Griessel - Fotolia « Je l’ai sur le bout de la langue », « Où ai-je donc bien pu ranger mes clés ? » « Je suis venu demander quelque chose, mais je ne sais plus quoi » : quin’ajamais été obsédé par un trou de mémoire ? Quand s’en inquiéter ? Dans ces cas précis, la mémoire de travail sature à cause de la multiplication de l’information, des numéros et des codes, qui augmentent au fil des ans. Pour le neurologue Bernard Croisile, « ce syndrome est très courant. Il touche tous les professionnels, même les plus performants. Et à partir de 55 ans, le phénomène s’amplifie : certaines personnes paniquent dès qu’elles ont oublié un rendez-vous, un nom ou un papier ». La mémoire fonctionne comme un ordinateur complexe qui gère une masse d’informations. Le processus de mémorisation comprend trois phases : l’apprentissage, le stockage et la restitution. Les informations sont stockées à deux niveaux. Premier niveau, la mémoire instantanée ou de travail, à court terme. Elle ne peut contenir qu’un nombre limité d’informations et n’est restituable que pendant une minute. Par exemple, retenir un numéro de téléphone le temps de le composer fait appel à la mémoire à courte terme. Deuxième niveau, la mémoire à long terme. Sa capacité de stockage est en principe illimitée et plus vous savez l’utiliser, plus elle peut contenir d’informations. Prévenir Pour cultiver sa mémoire, il faut d’abord savoir comment s’effectue l’apprentissage. Bref, il faut connaître son organisation, ses forces et ses faiblesses pour jongler avec. Sachez également développer votre concentration : n’ayez qu’un seul téléphone dans votre bureau, évitez d’interrom- OrlandoFlorinRosu-Fotolia >Faireunesiesteentretientlamémoire< Des chercheurs allemands ont découvert que se reposer après avoir enregistré des informations aidait à mieux les garder en mémoire. Bjorn Rasch et ses collègues de l'université de Lübeck (Allemagne) ont demandé à 24 volontaires de mémoriser 15 paires de cartes représentant des images d'animaux et des objets usuels. Quarante minutes plus tard, la moitié d'entre eux, maintenue en éveil, a dû mémoriser une autre série de cartes légèrement différentes, l'autre moitié a eu droit à une courte sieste avant d'avoir à garder en mémoire la seconde série de cartes. Ceux qui avaient dormi affichaient un bien meilleur score, se souvenant en moyenne de 85% des cartes, contre seulement 60% pour les autres. Après un somme de seulement 40 minutes, une quantité importante de souvenirs était déjà « téléchargée » dans une zone du cerveau où « ils ne pouvaient plus être brouillés par les nouvelles informations traitées dans l'hippocampe », selon les chercheurs. ■ TonisPan-Fotolia
mostafafawzy-Fotolia Sebastian Kaulitzki - Fotolia >Ellesn’oublientjamais…< Pourquoi les femmes se rappellent-elles plus facilement de la date de leur mariage ou des disputes que leur conjoint ? Parce qu’elles auraient un meilleur souvenir des moments riches en émotion… C’est du moins ce que prétend une étude américaine*. Mais ces capacités ont un revers : elles expliqueraient aussi le risque plus grand de dépression chez les femmes. La mémoire émotionnelle comprend les souvenirs qui ont une imprégnation émotive (colère, joie…). Apparemment, elle serait bien supérieure chez les femmes. Les scientifiques ne savent pas encore comment expliquer cette performance. Il semble en fait que lorsqu’une émotion vive est associée à un événement, ces demoiselles ont beaucoup plus de facilité à le retenir. Par l’IRM, ils ont pu constater que les femmes activaient de nombreuses zones liées àlamémoireémotionnellefaceàdesimageschoquantes. Pour les chercheurs, cela indiquerait que le cerveau des femmes est mieux organisé pour percevoir et retenir les émotions. Pour Turhan Canli, professeur de psychologie à l’université Stony Brook de New York et principal auteur de l’étude, ces travaux ne dévoilent que la partie émergée de l’iceberg. En effet, il pense que les femmes ont en général une bien meilleure mémoire pre votre travail ou de brouiller votre attention par les passages trop fréquents de vos collaborateurs ou des visites permanentes sur votre boîte mail. « Danstousles cas, il faut organiser sa mémoire et éviter les interférences entre les choses qui se ressemblent car elles s’effacent mutuellement ». Préférezun mode de travail linéaire : ne faites pas trop de choses à la fois. La mémoire est un muscle : stimulez votre cerveau par des activités sociales et de loisir riches et variées, cultivez votre curiosité intellectuelle. Si elle commence à vous faire défaut, utilisez des moyens mnémotechniques : associez les chiffres à des régions par exemple (75/69 : Paris/Rhône). Vous pouvez également utiliser la rythmique de la poésie ou de la musique pour mémoriser des données. Évitez les situations de stress et les substances excitantes. Oxygénez votre cerveau pour maintenir une bonne réactivité intellectuelle enpartant en week-end. Au travail faites une pause déjeuner de 30 minutes au moins et une pause café à 16 heures. Faites des exercices de logique pour mieux connaître votre processus de mémorisation. Analysez pourquoi et comment vous réussissez ou échouez. Pour faire travailler votre mémoire, rappelez vous les événements de la journée, les personnes rencontrées, les observations visuelles, vos lectures, ou le dernier film que vous avez vu. L’exercice est à répéter le soir, lorsque vous êtes tranquille, ou sur le trajet domicile-bureau. La répétition ancre les faits dans la mémoire. Petits et gros oublis Mais avant de vous inquiétez, sachez qu’ilexiste deux sortes de troubles de la mémoire : les trous de mémoire et les amnésies. Ces dernières peuvent être brèves ou prolongées et toucher la mémoire à court ou long terme. Par exemple, on peut souffrir d’une brève amnésie après un traumatisme crânien, et ne plus avoir aucun souvenir des jours précédant l’accident. Les affections principales à l’origine des amnésies prolongées sont les maladies neuro-dégénératives comme la maladie David Mzareulyan - Fotolia Etre humain « autobiographique » queleshommes.Enclair, elles se rappellent beaucoup mieux tous les événements qui les concernent. Alors que les messieurs auront peut être une bonne mémoire, mais plutôt de faits qui ne les touchent pas directement. Alors mesdames, oubliez un peu plus vos soucis ou cessez de ressasser vos mauvais souvenirs. Messieurs,pouréviterlesdisputes,essayezdevous remémorer plus souvent les bons moments… ■ *Étude américaine où 24 personnes des deux sexes ont observé une série de 49 images plus ou moins choquantes. Dans le même temps, les zones activées dans le cerveau étaient mesurées par IRM. Puis, trois semaines plus tard, les mêmes personnes ont du répondre à un test de mémoire surprise : elles devaient reconnaître parmi une série de photos les images fortes qu’elles avaient vues la fois précédente. Et les premiers résultats ont montré que les femmes se souvenaient en moyenne de 75% des images contre 60% pour les hommes. Sylvie Bouchard - Fotolia d’Alzheimer, les accidents vasculaires cérébraux, certaines maladies psychiques etc. La maladie d’Alzheimer commence par des trous de mémoire, généralement associés à des difficultés d’expression et d’orientation dans l’espace. Quant aux trous de mémoire, ils sont le plus souvent isolés et sans gravité. Leur fréquence augmente avec le stress, la fatigue, la prise de certains médicaments. Et avec l’âge, les zones du cerveau qui permettent la mémorisation sont moins bien irriguées et oxygénées. ■ Le Magazine - 97



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 1Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 2-3Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 4-5Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 6-7Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 8-9Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 10-11Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 12-13Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 14-15Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 16-17Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 18-19Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 20-21Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 22-23Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 24-25Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 26-27Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 28-29Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 30-31Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 32-33Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 34-35Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 36-37Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 38-39Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 40-41Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 42-43Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 44-45Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 46-47Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 48-49Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 50-51Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 52-53Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 54-55Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 56-57Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 58-59Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 60-61Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 62-63Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 64-65Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 66-67Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 68-69Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 70-71Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 72-73Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 74-75Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 76-77Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 78-79Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 80-81Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 82-83Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 84-85Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 86-87Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 88-89Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 90-91Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 92-93Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 94-95Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 96-97Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 98-99Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 100