Le Magazine n°6 jui/aoû/sep 2012
Le Magazine n°6 jui/aoû/sep 2012
  • Prix facial : 4,90 €

  • Parution : n°6 de jui/aoû/sep 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 30 Mo

  • Dans ce numéro : Hollande pas si gauche !

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 90 - 91  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
90 91
Santé Sa conception originale optimise le soin par son action mécanique non invasive et indolore. Atelier miniature où se construit une peau plus jeune, plus ferme, plus lisse, l'Endermolift stimule les tissus du visage pour un véritable effet lifting nature Les têtes patentées de la machine ont été conçues spécialement afin de permettre une microstimulation régulière et constante pendant les 35 minutes que dure l'exécution d'un programme. Chaque partie de la peau reçoit un traitement tridimensionnel, avec surtout de l'attention pour le contour des yeux, pour le cou, pour le contour du visage ou le décolleté. D'après le programme (« Peau infiltrée », « Peau flasque » ou « Peau ridée »), une certaine vitesse et fréquence de la stimulation par les têtes est utilisée, adaptée aux exigences de votre peau. Vous pourrez ainsi vous relaxer pendant les 35 minutes que votre peau recevra une véritable gymnastique. Vous aurez une sensation incomparable de bien-être et votre visage restera plus jeune et plus ferme dès la première session. Au fur et à mesure que la série de traitements progresse, les résultats seront chaque fois de plus en plus visibles. Combien coûte une séance d'Endermolift ? > La séance de 35 min : 45 € > Forfait de 12 séances de 35 mn : 510 € > Forfait de 15 séances de 35 mn : 620 € > Forfait de 20 séances de 35 mn : 810 € Pour en savoir plus : www.lpgsystems.biz/fr Le laser anti-rides L’innovation technologique a progressé de manière fulgurante ces dernières années grâce à l’introduction de la miniaturisation 90 - Le Magazine extrême. L’avènement des nano technologies développé en collaboration avec l’université de Padoue a permet de créer le plus petit laser à photodermolyse fractionnelle. L’onde fractionnelle est constituée par 2 lasers émettant 2 longueurs d’onde respectivement de 1 540 et 1000 nm qui sont pilotées par un scanner intégré dans la pièce main ergonomique qui délivre 1000 micro impacts par seconde. La qualité des soins obtenus ainsi que son exceptionnel résultat des suites post opératoires, le détermine comme l’aboutissement du traitement de la peau au laser. - Photo rejuvénation - Atténuation des rides - Effacement des cicatrices d’acné - Réduction des lésions pigmentaires 3 à 4 jours seulement après le traitement, les rougeurs disparaissent, et la peau retrouve un aspect lissé, un effet tenseur est produit par la stimulation de collagène dans l’épiderme. Les massages anti-rides Pratiqués en auto-massage ou en institut de beauté, les massages du visage sont parfaits pour se destresser, mais également tonifier le visage et lutter contre les signes du temps. Plusieurs méthodes non chirurgicales peuvent traiter le vieillissement du visage avant, ou en complément de la chirurgie (liftings, opération des paupières, etc.). Ce sont les méthodes de comblement et les méthodes par soustraction (peeling, laser-abrasion, et adipo-réduction). PHOTO : D.R. Corriger & améliorer La médecine esthétique a pour but la correction ou l'amélioration de disgrâces physiques non pathologiques. Elle ne doit pas prendre de risques tout en effectuant des traitements de qualité. En médecine esthétique, la notion de risque est essentielle. Le médecin n'a pas d'obligation de résultat, mais il doit proposer des méthodes ayant fait l'objet de travaux qui démontrent une réelle efficacité. Aussi aboutie que soit la chirurgie, 4 personnes sur 5 ne se feront pas opérer et préféreront les actes de médecine esthétique. En anticipant, on prévoit que cette tendance ne peut que s'affirmer. Parce que la médecine esthétique fait moins peur, qu'elle a des suites plus légères que la chirurgie. Quelles méthodes reconnues ? Les méthodes retenues par l’AFME pour leur efficacité et leur sécurité sont : bables : Ils sont injectés dans le derme afin de gonfler la « cassure » occasionnée par la ride. En principe, on pratique deux séances successives (collagène, acide hyaluronique...) semi-résorbables : Ils sont placés un peu plus profondément afin de combler les creux et donner des volumes. En moyenne, il faut deux à trois séances (métacrylates, acrylamides non-résorbables, acide polylactique, acide hyaluronique hautement réticulé). Ou injection de son propre tissu graisseux, réalisant une correction par « auto-greffe ». Des minéraux, vitamines, produits hydratants, suivant le cas, sont injectés sur l’ensemble du visage pour redonner éclat du teint et fermeté des tissus. Trois séances en traitement d’attaque sont utiles.
Il s’agit de faire peler la peau de tout ou partie du visage par simple application de produit acide. La microdermabrasion enlève aussi la couche superficielle du derme par projection puissante de cristaux d’alumine. Ils enlèvent la couche superficielle du derme (avec les ridules) et permettent une régénération d’une nouvelle peau sans défaut. Une meilleure tension de la peau peut aussi être acquise. Elles stimulent la production de collagène, enlèvent les taches pigmentaires et rougeurs. En bref, elles régénèrent l'épiderme avec une efficacité reconnue aujourd'hui. Elles n'entraînent pas d'incapacité et ne laissent pratiquement pas de marques contrairement aux lasers d'abrasion et peelings. Elle se fait après anesthésie locale légère, à l’aide de produits injectés localement voire d’une microcanule de 2 mm de diamètre qui, sans laisser de cicatrice, peut détruire le tissu graisseux en excès, voire donner une rétraction des tissus cutanés. Ceci peut entraîner une réaction de fibrose cicatricielle généralement rétractile, capable de rattraper un relâchement. Pour quelles indications ? seront utilisés sur tous types de rides ou cicatrices, plutôt superficielles. seront utiles pour les rides et les cicatrices profondes. Ils permettent aussi de donner ou redonner des volumes afin d’harmoniser un visage. Ainsi redonner un galbe aux lèvres, pommettes, joues, menton, front... soubassement et des volumes à l’aide de produits persistants ou d'un filling, puis de parfaire le résultat en superficie par des injections de produits résorbables. Les résultats ainsi obtenus sont plus durables et leur entretien est plus facile et moins coûteux. La photoréjuvénation par lumière pulsée est indiquée pour des peaux fatiguées, ayant abusé du soleil, dévitalisées, tachées, voire flétries. , ou traitements au laser, seront conseillés si la peau est flétrie, manque d’éclat, ou présente de nombreuses ridules ou un aspect irrégulier (taches, épaississements, cicatrices...) L'adipo-réduction permet de réduire un double menton, des bajoues, ou un pli de joue trop prononcé. Les fils tenseurs (« fils russes ») peuvent apporter un réel « effet lifting » sans aucune cicatrice ni grand traumatisme, lorsque le relâchement du bas du visage est modéré. sera pour les visages fatigués, affaissés ou manquant d’éclat. On peut aussi employer cette technique pour les peaux flétries ou présentant beaucoup de petites ridules. A QUEL ÂGE ? On peut commencer à traiter les ridules - Que se passe-t-il après ces traitements ? une injection de comblement, une rougeur d’irritation peut exister quelques heures. Dans certains cas un léger gonflement peut subsister 2 à 3 jours. Avec certains produits, un petit bleu peut parfois aparaître lors de corrections en profondeur. un peeling moyen, la desquamation survient 2 à 3 jours après et dure environ 6 jours, à peu près comme « un coup de soleil ». Les peelings doux ne desquament pratiquement pas. Un traitement au laser laisse un gonflement local d'environ une semaine, et des rougeurs variables selon l'appareil. un mésolift, un léger œdème et quelques rougeurs peuvent exister quelques heures. adipo-réduction ou pose de fils tenseurs, une ecchymose peut apparaître pour quelques jours, un gonflement modéré est présent 2 à 5 jours. Un pansement ou une contention sont parfois nécessaires pendant 2 jours suivant les cas. Quels résultats et comment les maintenir ? Santé QUEL EST LE COÛT ? - € sui- € €. - €. €. tions de produits non-résorbables sont durables. Une révision annuelle ou tous les deux ans suffit. Pour les produits résorbables, la tenue est moins longue : en moyenne 4 à 6 mois. Mais si un soubassement a été créé par des produits persistants, les corrections bi-annuelles ne demandent alors que peu de produit et leur coût est bien moindre. Un peeling moyen peut se faire tous les 1 à 5 ans. Le peeling doux peut se faire à tout moment, en général une à deux fois par an. Le mésolift s’entretient suivant chaque cas, une séance tous les 2 à 6 mois. une adipo-réduction est le plus souvent définitif. Le Magazine - 91



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 1Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 2-3Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 4-5Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 6-7Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 8-9Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 10-11Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 12-13Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 14-15Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 16-17Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 18-19Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 20-21Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 22-23Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 24-25Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 26-27Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 28-29Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 30-31Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 32-33Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 34-35Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 36-37Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 38-39Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 40-41Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 42-43Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 44-45Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 46-47Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 48-49Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 50-51Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 52-53Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 54-55Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 56-57Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 58-59Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 60-61Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 62-63Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 64-65Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 66-67Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 68-69Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 70-71Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 72-73Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 74-75Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 76-77Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 78-79Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 80-81Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 82-83Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 84-85Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 86-87Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 88-89Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 90-91Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 92-93Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 94-95Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 96-97Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 98-99Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 100