Le Magazine n°6 jui/aoû/sep 2012
Le Magazine n°6 jui/aoû/sep 2012
  • Prix facial : 4,90 €

  • Parution : n°6 de jui/aoû/sep 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 30 Mo

  • Dans ce numéro : Hollande pas si gauche !

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
Vie politique coût du travail trop élevé, 34,54 € /heure, soit plus de 3 € de plus qu’en Allemagne et aux Pays-Bas.s. Mais l’état des finances publiques interdit cependant de diminuer les recettes. Par ailleurs, il existe un déséquilibre unique en Europe entre les charges patronales et les charges et impôts payés par les salariés. La seule chose qui puisse être utile- ment faite dans l’immédiat, en dehors de la maîtrise des dépenses publiques, est de transférer autant t que possible les cotisations patronales sur d’autres prélèvements obligatoires, notamment la TVA. En ce sens, les récentes aug- mentations vont dans le bon sens mais elles ne baissent les charges patronales que de 5% (13,5 milliards). L’autre piste est celle de la CSG/CRDS, d’un rendement actuel d’environ 80 mil- liards. Mais toute augmentation tion de cet impôt ne devrait pas porter r sur les revenus du patrimoine productif, celui investi directement ou non dans les entreprises. En attendant une réforme fiscale d’ampleur, une augmentation de 2 points pourrait apporter 15 mil- liards, allégeant alors le coût du tra- 49 à 50 salariés, ariés, pas moins de 27 nouvelles obligations et formalités. Il est temps de supprimer ces obligations pour les entreprises de moins de 20 salariés et de décaler les contraintes liées au seuil de 50 salariés vers la barre des 250. Cela équivaut à une augmentation des salaires de 9% ou à une baisse se des charges patronales de 30% ! Et les pertes d’emplois générées par ces seuils s’éva- luent entre 70.000 et 140.000. De même, il faut dépénaliser le Code du travail, les sanctions brandies à la moindre occasion maintenant le chef d’entreprise sous une menace permanente alors même que le contenu de ses obligations n’est pas clair ; supprimer les dommages et intérêts forfaitaires au profit des salariés (il n’y a aucune raison pour que les irrégularités de la procédure re de licenciement soient sanctionnées ainsi). Si le sujet fait débat, plusieurs maga- sins et centres commerciaux ont relancé la polémique sur le travail le dimanche, suscitant à chaque fois de nouvelles initiatives parlementaires, mais le cadre législatif demeure strict pour le commerce. Pourtant, toutes les études ont montré que le dimanche est devenu un temps fort de la consommation. L’ouverture 7j/7 et 24h/24 permettrait la créa- tion de 200.000 emplois et générerait 11,6 milliards de cotisations sociales employeur en 5 ans ! Permettre l’ouverture des magasins et services 7j/7 et 24h/24 L’iFRAP : une incroyable boîte à idées pour le pouvoir La Fondation n iFRAP a été reconnue d’utilité publique en 2009. Financée uniquement sur fonds privés, elle a pour but d’effectuer des études et des recherches scientifiques sur l’efficacité des politiques publiques, notamment celles visant le développement économique. Fondation iFRAP - 5, rue Cadet 75009 PARIS - www.ifrap.org 20 - Le Magazine Baisser les cotisations patronales La France se distingue fortement par un taux de charges sociales très élevé qui n’est dépassé dans l’Europe à 27 qu’en Belgique. Ce qui sous-entend que les entreprises françaises souffrent de taux de marges insuffisants et d’un La France se distingue par un taux de charges sociales très élevé qui n’est dépassé dans l’Europe à 27 qu’en Belgique. vail. Mais des négociations seront nécessaires puisque ue le salaire sera amputé d’autant. Supprimer le Smic universel Le Smic français, salaire horaire brut, est le plus élevé de tous les salaires minimums horaires du monde après le Luxembourg. Et il est égale- ment exceptionnel nel par sa rigidité (aucune exception et réévaluation automatique selon l’inflation). Dans les entreprises de 500 salariés et plus, 3,4% seulement ement des effectifs sont concernés par le Smic, contre 24,3% dans les entreprises de 1 à 9 salariés et 10% entre 10 et 100 sala- riés. Les syndicats poussent le Smic vers le haut, provoquant une gêne considérable pour les TPE et PME. Ainsi, l’uniformité d’un Smic élevé s’avère défavorable pour les petites entreprises mais aussi pour l’emploi des jeunes. C’est pourquoi il est néces- saire de créer des « Smib », salaires minimums négociés par branche. Instaurer un plan start-up Mettre en place une fiscalité en faveur des start-up, compte tenu de leur rôle dans la création d’emplois, d’activité et d’innovation, c’est mettre en place les conditions de la croissance pour les 5 prochaines années. - Inciter au financement de la création d’entreprises, rises, grâce à une mesure globale de réduction ISF- IR en remplacement ent des dispositifs itifs existants. Par exemple, une réduc- tion d’impôt (IR ou ISF) équivalente à 30% du montant de l’investisse- ment (plancher 100.000 €, plafond 200.000/400.000 €) ) dans une start-up, en y ajoutant la détaxation totale des plus-values sur cession de ces titres détenus au moins 5 ans. - Créer un statut d’entreprise qui encourage les vocations de business angels, en complétant la loi de modernisation de l’économie visant à consi- dérer les business angels investissant plus de 100.000 € dans une start-up comme des « investisseurs actifs » éli- gibles au régime des BIC.
ÉTAT II. L’urgence de baisser les dépenses publiques Objectif : rétablir un excédent hors charge de la dette avant 2017 et générer un excédent global à partir de 2019 afin de réduire l’endettement. Pour baisser les dépenses s de l’État (lire le dossier « Finances publiques », n°256), il faut : - maîtriser la masse salariale de l’État et des opérateurs, notamment en poursui- vant le non-renouvellement de 1 fonc- tionnaire sur 2 partant à la retraite, raite, en rationalisant la gestion des opérateurs et les achats de l’État ; - restructurer l’immobilier de l’État ; - baisser les dépenses des collectivités locales, grâce à la maîtrise des coûts de fonctionnement et à la rationalisation de l’immobilier public territorial ; - baisser les dépenses de protection sociale, avec notamment la création d’un système de retraite raite universel. avec l’iFRAP Économies 2013 2014 2015 2016 2017 Total Maîtrise de la masse salariale (État + opérateur) 1,62 2,24 3,87 3,49 4,12 15,36 Rationaliser la gestion des opérateurs 2,05 2,21 2,37 2,53 2,69 11,88 Rationaliser la fonction achat (-5% État, -10% opérateurs) 0,29 0,58 0,87 1,16 1,45 4,35 Poursuivre la rationalisation de l’immobilier de l’État -0,20 -0,10 0 0,20 0,20 0,10 Pilotage de la réforme des collectivités territoriales par l’État 2,50 2 1,50 1 0 7 Total 6,27 6,94 8,61 8,39 8,46 38,69 Sanctuariser la réserve de précaution (sur la base 2011) 6 6 6 6 6 30 COLLECTIVITÉS TÉS LOCALES Total économies 12,27 12,94 14,61 14,39 14,46 68,69 Maîtrise de la masse salariale des collectivités locales 1,80 2,40 3,05 3,05 3,45 13,75 Effort de 10% sur les coûts de fonctionnement ent 0,74 1,48 1,82 2,16 2,50 8,70 Réduction des interventions en direction des associations 0,17 0,48 0,82 0,82 0,82 3,11 SÉCURITÉ SOCIALE Total économies 2,71 4,36 5,69 6,03 6,77 25,56 Réforme des retraites 0,12 0,46 1,02 1,80 2,60 6 Réforme de l’assurance-maladie 1,36 2,64 4,02 5,60 6,98 20,6 Réforme de l’indemnisation chômage 0,40 0,80 1,20 2,50 3,35 8,25 CESSION ET PRIVATISATION Total 1,88 3,90 6,24 9,90 12,93 34,85 GRAND TOTAL 16,86 21,20 26,55 30,32 34,16 129,1 Plan de cession et État bailleur 1,80 2,10 1,10 0,60 0,60 6,20 Plan de cession collectivités locales 0,34 0,68 0,50 0,50 0,50 2,52 Plan de privatisation des lignes de TGV 1 1 1 1 1 5 Plan de privatisation EDF 2,75 0,52 - - - 3,28 Plan de privatisation GDF-Suez 2,75 0,52 - - - 3,27 Total 8,64 4,83 2,60 2,10 2,10 20,28 Vie politique GRAND TOTAL 25,50 26,03 29,14 32,42 36,26 149,30 Le Magazine - 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 1Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 2-3Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 4-5Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 6-7Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 8-9Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 10-11Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 12-13Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 14-15Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 16-17Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 18-19Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 20-21Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 22-23Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 24-25Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 26-27Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 28-29Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 30-31Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 32-33Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 34-35Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 36-37Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 38-39Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 40-41Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 42-43Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 44-45Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 46-47Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 48-49Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 50-51Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 52-53Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 54-55Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 56-57Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 58-59Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 60-61Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 62-63Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 64-65Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 66-67Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 68-69Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 70-71Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 72-73Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 74-75Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 76-77Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 78-79Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 80-81Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 82-83Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 84-85Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 86-87Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 88-89Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 90-91Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 92-93Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 94-95Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 96-97Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 98-99Le Magazine numéro 6 jui/aoû/sep 2012 Page 100