Le Magazine n°6 fév/mar 2010
Le Magazine n°6 fév/mar 2010
  • Prix facial : 4,50 €

  • Parution : n°6 de fév/mar 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 27,5 Mo

  • Dans ce numéro : à quoi joue Carla Sarkozy ?

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 82 - 83  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
82 83
L E F R A N Ç LA EI SF R A N Ç A I S … « Gueule » Le mot entre dans de très nombreuses expressions, surtout dans la langue populaire. Quelques-unes de ces expressions sont faites sur le schéma gueule + déterminant comme les « Gueule d’amour », « Gueule de bois », « Gueule d’empeigne », « Gueule de raie ». « Gueules cassées » désigne les mutilés de la face et notamment les soldats des deux dernières guerres mondiales, victimes de graves accidents ou atteint par des tirs ennemis qui les ont défigurés. 82 - Le Magazine > Les expressions et locutions Les françaises expressions déroutent, et locutions amusent, françaises surprennent… déroutent, ou amusent, divisent. sur Pourquoi Pourquoi dit-on... dit-on … « Cuillère » Le terme vient du latin cochlearium, lui-même tiré de cochlea, « escargot », sans qu’on sache pourtant s’il s’agissait de coquilles d’escargots employées comme cuillères ou de sortes de cuillères servant à manger les escargots. Pendant la préhistoire, des coquillages étaient utilisés comme cuillères. Dans la Grèce antique, la cuillère en bois était utilisée pour manger les œufs. La Rome antique a connu une grande et une petite cuillère. Le mot cuillère apparaît dans la langue française à partir du XII e siècle. Jusqu’au XVII e siècle, la cuillère n’était pas utilisée comme couvert et servait principalement à mélanger les sauces ou à servir les liquides. D.R. … « L’argent n’a … « L’argent pas d’odeur » n’a pas d’od … « Gueule » … « Cuillère » Le terme vient du latin cochlearium, lui-même tiré de D.R. D.R. Pourquoi magazine - 78 - Octobre/Novembre 2009 Les expressions dans lesquelles entre le motdans sa Vie des douze césars, que Titus reprochait argent sont nombreuses, qu’ils s’agissent, à son père Vespasien d’avoir prélevé une taxe sur par exemple, de « Jeter l’argent par les fenêtres », les urines (longtemps les foulons les ont employées de « Prendre quelque chose pour argent comptant » pour dégraisser les vêtements). Mais il s’agissait et du fameux « L’argent ne fait pas le bonheur » (parfois complété avec autant de justesse que de ma-ses publiques, et, pour cela, Vespasien, en bon fils de faire rentrer l’argent pour renflouer les caislice par «... mais il peut y aider ») et du non moinspercepteur qu’il était, jugeait qu’il n’y a pas, comme célèbre « L’argent n’a pas d’odeur «. Cette dernière on le dit, de petits profits. Il mit sous le nez de expression signifie que l’argent, d’où qu’il vienne, Titus une pièce de monnaie provenant de cet im- en lui demandant si l’odeur l’incommodait ; l’au- fraude, moyens illicites ou honnêtes mais peupôt avouables, ne trahit jamais sa provenance. C’est tre dut bien convenir que non. « Et pourtant, elle à une anecdote de l’ancienne Rome que l’on faitvient des urines », lui rétorqua son père. C’est en habituellement remonter sinon la formule, du moins brodant sur cette anecdote que l’on aurait abouti son origine. L’historien Suétone raconte, en effet, à l’actuelle expression. ■ Les expressions dans lesquelles entre le mot argent sont nombreuses, qu’ils s’agissent, par exemple, de « Jeter l’argent par les fenêtres », de « Prendre quelque chose pour argent comptant » et du fameux « L’argent ne fait pas le bonheur » (parfois complété avec autant de justesse que de malice mot par entre «... mais dans il de peut très y aider ») nombreuses et du non expressions, moins Le surtout célèbre dans « L’argent la langue n’a populaire. pas d’odeur «. Quelques-unes Cette dernière ces expression signifie expressions que l’argent, sont faites d’où qu’il sur le vienne, schéma gueule fraude, + déterminant moyens illicites comme ou les honnêtes « Gueule mais d’amour », peu avouables, « Gueule ne trahit de jamais bois », sa « Gueule provenance. d’empeigne », C’est à « Gueule une anecdote de raie ». de l’ancienne « Gueules cassées » Rome que désigne l’on faitles mutilés habituellement de la face remonter et notamment sinon la les formule, soldats du des moins deux son dernières origine. guerres L’historien mondiales, Suétone raconte, victimes en de effet, graves accidents ou atteint par des tirs ennemis qui les ont défigurés. Née semble-t-il au lendemain de la guerre de 1914-1918, Née semble-t-il au lendemain de la guerre de 1914-1918, cette expression a donné son nom à une tranche spéciale cette expression a donné … « N’être son nom à une tranche spécialepas dans … « N’être son assiette pas dans » son ass de feu la Loterie nationale : emploi censé porter bonheur. de feu la Loterie nationale : emploi censé porter bonheur. « Gueules noires » : aujourd’hui surnom des mineurs de « Gueules noires » : aujourd’hui surnom des mineurs de celle que doit avoir le cavalier sur sa selle. celle Une que étymologie secondaire préfère parfois le rapprochement mologie secondaire préf doit avoir le c fond et notamment dans les mines de charbon, fond et notamment dans les mines de charbon, l’expression est née au XIX e siècle où elle a d’abord l’expression est née au XIX e siècle où elle a d’abord avec l’assiette dans laquelle on pignoche avec lorsqu’on l’assiette dans laq désigné les ouvriers du fer. Si l’on pense désigné les ouvriers du fer. Si l’on pense n’est pas en forme, sans appétit de manger n’est ni de pas vivre. C’est ce clavier qu’à jouer malicieusementvre. C’est ce clavier en forme, san spontanément aux figures noircies par les poussières de spontanément aux figures noircies par les poussières de la mine, on doit cependant tenir compte, à l’époque et la mine, on doit cependant tenir compte, à l’époque et Jacques Prévert dans Paroles, en décrivant Jacques la Cène Prévert dans P dans les milieux où est née la locution, de la valeur dans les milieux où est née la locution, de la valeur (et en y ajoutant en surimpression un rapprochement (et en y ajoutant en suri emblématique du noir, couleur de l’anarchie. emblématique du noir, couleur de l’anarchie. entre assiette et auréole !). « N’être pas dans entre son assiette assiette » c’est ne pas être dans un état normal, siette » ne pas c’est ne pas être et auréol être en bonne forme physique ou morale. être Toujours en bonne forme ph bien vivante, dans la langue écrite et parlée, bien vivante, l’expression peut être concurrencée, selon les pression locuteurs, peut être concu dans la la par d’autres images comme « N’être pas par en forme » d’autres images co D ans cette expression, l’assiette ne renvoie Dans pas cette expression, (registre neutre), l’assiette « N’avoir ne renvoie pas la pêche » pas ou ( « la registre frite », neutre), « N’avo à la pièce de vaisselle d’usage courant, mais à la àpièce de « Être » vaisselle ou « Marcher d’usage courant, à côté de mais ses àpompes », « Être » « Rou- « Marcher à c l’idée d’équilibre, de position ferme et stable, l’idée comme d’équilibre, ler de sur position la jante » ferme (registre et stable, très comme familier). ler ■ sur la jante » (regist cochlea, « escargot », sans qu’on sache pourtant L s’il s’agissait de coquilles d’escargots employées’expression offre deux sens voisins : le premier, L comme cuillères ou sortes de cuillères’expression qui est offre deux sens voisins : le premier, qui est « S’en aller servant sans payer, à manger mal les payer, escargots. payer en fausse « S’en monnaie » la préhistoire, ; le second des qui coquillages signifie étaient « Se moquer, utilisés faire naie » des plaisan- ; le second qui signifie « Se moquer, faire des plaisan- aller sans payer, mal payer, payer en fausse mon- Pendant comme teries cuillères. au lieu Dans de la payer ». Grèce antique, Elle est la cuillère probablement en teries une allusion au lieu de payer ». Elle est probablement une allusion à un usage, bois était attesté utilisée par pour des manger règlements les œufs. de péages à un parisiens usage, attesté par des règlements de péages parisiens La dès Rome le XIII antique e siècle a connu : payer une grande en monnaie et une petite de singe, c’était dès le XIII alors, e siècle : payer en monnaie de singe, c’était alors, pour cuillère. les bateleurs Le mot cuillère et les apparaît jongleurs dans qui la langue faisaient leurs pour tours les bateleurs avec et les jongleurs qui faisaient leurs tours avec française un singe, à partir acquitter du XII e siècle. leur Jusqu’au péage par XVII e les siècle, grimaces un et singe, les gambades la cuillère que faisait n’était pas leur utilisée animal comme devant couvert le péager. et La bades monnaie que de faisait leur animal devant le péager. La monnaie de acquitter leur péage par les grimaces et les gam- singe est aujourd’hui servait principalement chèque « en à mélanger bois » ou le chèque singe est « à ressort », qui sont les des sauces chèques ou à servir sans les provision. liquides. ■ sort », qui sont des chèques sans provision. aujourd’hui le chèque « en bois » ou le chèque « à res- D.R. ■ D.R. … « Payer en monnaie … « Payer de singe » en monnaie de s D.R. D.R. Pourquoi magazine - 78 - Octobre/Novembre 2009 D.R. dans sa à son pèles urine pour dé de faire ses pub percepte on le di Titus un pôt en lu tre dut b vient de brodant à l’actue
Chez votre marchand de journaux ou abonnement sur www.lafontpresse.fr LES MAGAZINES POSITIFS 80 magazines à centres d’intérêts - 10 millions d’exemplaires diffusés par an service publicité : tél. 01 46 10 21 21 - www.lafontpresse.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 1Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 2-3Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 4-5Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 6-7Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 8-9Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 10-11Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 12-13Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 14-15Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 16-17Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 18-19Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 20-21Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 22-23Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 24-25Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 26-27Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 28-29Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 30-31Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 32-33Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 34-35Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 36-37Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 38-39Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 40-41Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 42-43Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 44-45Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 46-47Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 48-49Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 50-51Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 52-53Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 54-55Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 56-57Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 58-59Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 60-61Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 62-63Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 64-65Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 66-67Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 68-69Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 70-71Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 72-73Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 74-75Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 76-77Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 78-79Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 80-81Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 82-83Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 84