Le Magazine n°6 fév/mar 2010
Le Magazine n°6 fév/mar 2010
  • Prix facial : 4,50 €

  • Parution : n°6 de fév/mar 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 27,5 Mo

  • Dans ce numéro : à quoi joue Carla Sarkozy ?

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 74 - 75  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
74 75
Enquête• le n°1 laitier français continue son ascension Si les producteurs descendent aujourd'hui dans la rue pour protester, c'est que le prix du lait a chuté de 26% depuis janvier 2008. Le prix de base est de 280 euros/1.000 litres, en vigueur depuis l'accord interprofessionnel du 3 juin 2009, conclu sous l'égide des pouvoirs publics. Et si Lactalis respecte la règle, on est encore loin des 350 ou 400 euros réclamés par les agriculteurs, revendications utopiques selon Luc Morelon : « Et Galbani en Croatie, pour être présents sur tous les fronts ». Et le modèle est le même en Ukraine, en Pologne, en République tchèque... À ce jour, l'entreprise emploie 38.000 personnes et possède 127 unités industrielles dans le monde, Depuis 2007, l'Institut national de l'origine et de la qualité refuse d'attribuer l’AOC Camembert de Normandie aux marques Lepetit, Lanquetot et Président. « Nous nous sommes fait traîner dans la boue avec cette histoire ! », fulmine encore Luc Morelon. L'origine de la discorde è ? L'AOC n'est attribuée qu'aux fromages fabriqués avec du lait cru. Or Lactalis utilise du lait thermisé, moins cher à la production même si le laitier préfère mettre en 66 Entreprendre 74 - Le Magazine Et la crise du lait ? pourquoi pas 500 euros pendant qu'on y est ! Cela n'a aucun sens ! Le prix d'équilibre de la filière française se situe entre 300 et 350 euros. Or, si l'on compare avec nos concurrents allemands, hollandais ou danois, nous sommes déjà 30 à 40 euros plus chers ! Je comprends que les producteurs endettés soient inquiets, mais il faut savoir que nous ne faisons que suivre le marché. Toutes les laiteries françaises doivent s'aligner sur les indicateurs avant des arguments sanitaires. « Nous savons parfaitement faire du camembert au lait cru comme le prouvent nos 2 petites fromageries Jort et Moulin de Carel. Seulement sur de grandes quantités, nous avons estimé que les risques bactériens n'étaient pas maîtrisables ». Pour un groupe qui se vante d'être à la pointe de l'innovation laitière, on aurait pensé qu'une preuve que la mondialisation passe d'abord par l'assiette. Et si chaque pays garde ses spécialités, rien d’étonnant cependant à trouver ce bon vieux camembert Président ou la célèbre mozarella Galbani au fin fond du Kazakhstan ! Camenbert : la polémique AOC nationaux. Ce n'est certes pas très politiquement correct, ni tout à fait conforme aux règles de la concurrence, mais c'est comme ça que ça marche ». Et même si les prix sont repartis à la hausse fin septembre (25 cents le litre contre 22 au plus fort de la crise), avec la fin annoncée des Bruno Le Maire, ministre de l'Agriculture, espère de l'UE « un engagement commun pour une régulation du marché du lait ». quotas prévue pour 2015 et la concentration du marché, pas solution technique pouvait être trouvée. « En tant que 1 er producteur mondial de fromages au lait cru, vous pensez bien que nous savons de quoi nous parlons ! Nous continuons à travailler sur la question mais, en attendant, les hautes autorités de l'État refusent tout dialogue à ce sujet. À croire qu'en France le lait cru est sacré ! ». Sacré peut-être pas ; protégé, oui. sûr que les prix reprennent une courbe ascendante. Armes secrètes Là ou les leaders hollandais (Friesland Foods), danois et suédois (Arla Foods) absorbent près de 95% du litrage de leur pays respectif, en France, Lactalis est encore loin de ce « monopole » avec « seulement » 25% du lait collecté, partant avec un handicap : le prix d’achat au litre des producteurs français est supérieur d’environ 30 centimes par rapport à leurs voisins européens. Pour rester compétitif sur le marché laitier européen, le groupe a pourtant plus d'un tour dans son sac, à commencer par les produits laitiers à forte marge comme le lait de croissance (vendu 1,19 euro environ le litre contre 0,80 euro environ pour son homologue « nature ») ou le tout nouveau Camembert Président Bio lancé en octobre 2009, vendu 2,49 euros environ contre 1,89 euro environ pour un fromage classique. D'excellents coups marketing auxquels André Besnier n'aurait certainement pas pensé en 1933, mais qui remplissent les caisses de ses heureux descendants, à commencer par Emmanuel Besnier, 16 ème fortune de France avec 2.200 millions d'euros. Un pactole envié mais mérité eu égard à la richesse produite.• Louise Roumieu
enquête• rien ne sera plus comme avant ! Santé,développement durable,malnutrition, loisirs...les défis du futur exigent des solutions révolutionnaires.Ce sont souvent les PME et leurs créateurs qui ouvrent la voie ! 68 Entreprendre Ces innovations qui vont nous changer la vie L’innovation ? « Une idée qui marche, c’est-à-dire un concept qui trouve son marché et des utilisateurs », explique Eric Lapie, responsable de l’observatoire des innovations à la Cité des Sciences. Cette idée nouvelle, à ne pas confondre avec une invention, a donc vocation à influer durablement sur notre vie. De ce côté, les sources De la cosmétique dans les textiles Legging hydratant, collants amincissants et micromassants mais aussi shorty aphrodisiaque... les cosmétotextiles, ces vêtements contenant une substance aux propriétés cosmétiques, envahissent le marché et devraient séduire au moins les consommatrices.Pourquoi passer du temps à se mettre de la crème sur les jambes si le collant intègre des microcapsules d’huile d’amande douce qui libèrent au fil du temps leur pouvoir adoucissant ? Leader sur le marché français et pionnière de la « microencapsulation »,la société française Lytess se définit elle-même comme « créatrice de bien-être ». Fondée en 2003 et adhérente de la Cosmetic Valley (le plus gros pôle de compétitivité français rassemblant plus de 300 PME et PMI de la filière parfumerie cosmétique autour du Centre, de l’Île-de-France et de la Normandie), la griffe de vêtements intelligents est aujourd’hui présente dans 30 pays. En concentrant ses investissements sur la R&D, la petite PME française s’ouvre peu à peu à l’international, y réalisant aujourd’hui 20% de son chiffre d’affaires (8 millions d’euros en 2008, 11 millions d’euros prévus pour 2009). d’inspiration ne manquent pas aux ingénieurs et chercheurs, tant les défis futurs sont nombreux. « Le développement durable est un grand gisement d’innovations », souligne ce dernier. Cinquième pays au monde pour les dépenses de R&D, la France est en 4 ème position pour le nombre de dépôts de brevets européens et 5 ème sur le dépôt de brevets internationaux derrière les États-Unis, le Japon, l’Allemagne et la Corée mais devant la Chine et le Royaume-Uni, selon l’Institut national de la propriété intellectuelle (INPI). Autant dire que l’Hexagone n’est pas en reste sur la recherche, ce que confirme François Gerin, directeur général adjoint de Siemens France et membre du jury du Grand Prix Siemens de l’innovation récompensant chaque année les PME innovantes. « Sur nos 7 centres de R&D hexagonaux, 4 sont de niveau mondial (transports, métallurgie, électrotechnique et sécurité incendie). Avec le crédit d’impôt recherche et les pôles de compétitivité, la France est bien dotée par rapport à la concurrence internationale », indique-t-il. Le Magazine - 75



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 1Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 2-3Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 4-5Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 6-7Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 8-9Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 10-11Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 12-13Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 14-15Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 16-17Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 18-19Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 20-21Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 22-23Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 24-25Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 26-27Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 28-29Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 30-31Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 32-33Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 34-35Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 36-37Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 38-39Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 40-41Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 42-43Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 44-45Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 46-47Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 48-49Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 50-51Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 52-53Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 54-55Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 56-57Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 58-59Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 60-61Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 62-63Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 64-65Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 66-67Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 68-69Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 70-71Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 72-73Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 74-75Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 76-77Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 78-79Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 80-81Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 82-83Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 84