Le Magazine n°6 fév/mar 2010
Le Magazine n°6 fév/mar 2010
  • Prix facial : 4,50 €

  • Parution : n°6 de fév/mar 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 27,5 Mo

  • Dans ce numéro : à quoi joue Carla Sarkozy ?

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
enquête• Twitter, le jouet des politiques Ils en ont rêvé,Twitter l’a fait. Après Facebook,c’est le nouveau phénomène du Web 2.0.Cette plate-forme qui n'autorise que des messages de 140 caractères séduit de plus en plus de décideurs,notamment les politiques. L'idée de pouvoir s'affranchir des médias traditionnels et de ce que le sociologue Dominique Wolton a baptisé de « tyrannie journalistique » en instaurant un dialogue direct avec le public est évidemment le grand rêve des politiques. Dès 2004, Alain Juppé et Dominique Strauss-Kahn ouvrent leurs blogs. lnternet a d’ailleurs joué un rôle dans la campagne présidentielle, entre le site Désirs d'avenir de Ségolène Royal et NSTV, la télévision en ligne de Nicolas Sarkozy. Twitter aujourd'hui est devenu le dernier outil (gadget ?) à la mode. Pourtant, le concept de microblogging semble limité, puisqu'il ne permet que l'affichage de 140 caractères, l'équivalent d'un SMS. N. Kosciusko- Morizet @nk_m 9.580 followers 18 Entreprendre 42 - Le Magazine Twitter : nouveau joujou des politiques Benoît Hamon @benoithamon 4.146 followers Daniel Cohn-Bendit @danycohnbendit 2.805 followers La beauté du message court Pour Henri Labarre, fondateur de l'agence de conseil en stratégie d'utilisation des nouveaux médias et auteur de l'étude « Comment les membres du gouvernement utilisent-ils Twitter ? », c'est justement ce format bien particulier qui fait de cet outil un mode de communication original et efficace. « En 140 caractères seulement, pas question de se laisser aller à des envolées stylistiques. Twitter oblige à être synthétique et factuel, deux qualités peu répandues dans le discours politique. Par ailleurs, Twitter ne requiert aucune Michel Barnier @michelbarnier 1.894 followers Anne-Marie Idrac @annemarieidrac 685 followers compétence technique et l'accès peut se faire n'importe où, n'importe quand, avec un simple téléphone portable. Des caractéristiques qui font le succès – encore relatif – de ce média dans l'univers politique ». Son incroyable succès, avec 6 millions de membres et 3 millions de messages postés chaque jour, en a fait un système adopté par les partis américains pour informer leurs militants à moindre coût. Mais c'est surtout le rôle joué pendant la crise iranienne en juin dernier, lorsque le service de messagerie a été le seul relais d'information vers l'Occident, les médias traditionnels ayant été interdits par le pouvoir en place, qui a transformé le petit service de messagerie lancé confidentiellement à San Francisco en 2006 en un véritable phénomène du Web 2.0. Facebook était à l’époque prêt à le racheter 500 millions de dollars alors qu'il ne génère pour l'instant aucun revenu. Un relais politique L'exemple de Barack Obama, qui compte 50.000 followers sur Twitter, fait évidemment fantasmer les politiques français, même si la percée est nettement moindre dans l'Hexagone, où Twitter ne compterait que quelques milliers d'inscrits. Malgré cette diffusion encore confidentielle, de nombreux politiques ont ouvert un compte, même si tous ne sont pas franchement actifs. Avant même de vouloir réellement communiquer, cette démarche
Secrétaire d'État à l'Emploi auprès de la ministre de l'Économie, de l'Industrie et de l'Emploi @laurentwauquiez - 2.321 followers epuis quand êtes-vous présent sur Twitter ? Depuis maintenant près d’un an. Dans un premier temps par curiosité et intérêt pour les nouvelles technologies, puis je me suis rendu compte que beaucoup de personnes se mettaient à me suivre et à m’interpeller, cela pouvait donc répondre à une volonté d’échange. À quelle fréquence communiquez-vous ? Je ne me fixe pas de règles en la matière, je « tweet » lorsque j’ai quelque chose à raconter ou envie de connaître l’avis de mes followers sur un sujet. Cela peut être plusieurs fois par jour, comme je peux rester silencieux quelques jours. Mais depuis un an, il n’y a pas eu de semaine sans « tweet », je dois donc être un peu « addicted » finalement. Que vous apporte Twitter ? L’outil est très réactif sur l’actualité et très interactif. Je ne l’utilise pas seulement pour poster des messages, je regarde aussi ce qu’écrivent les autres. La communauté twitter n’est certes pas représentative de la société française, mais c’est très utile pour connaître ce qui buzz, les sujets d’actualité qui montent... Le format « 140 caractères » n'est-il pas trop réducteur ? 20 Entreprendre Laurent Wauquiez, « une chance pour le débat public » Il faut un temps d’adaptation, mais cette question s’est posée à chaque étape technologique, notamment lorsque la télévision s’est imposée comme le premier média. Tout le monde craignait alors un appauvrissement du débat politique. Je considère que les différents médias sont complémentaires : on peut sur le même sujet à la fois poster un « tweet » de 140 caractères et écrire une longue tribune dans la presse. Cela correspond à deux besoins d’information très différents, mais aussi respectables l’un que l’autre. Ce qui importe, et c’est ce qui différencie la politique du marketing, c’est de ne pas modifier le fond de son propos en fonction des différents supports : dans le « Monde » ou sur Twitter, je suis toujours le même, avec mes valeurs et mes convictions. Elles s’expriment juste différemment sur la forme. Il faut bien comprendre qu’il y a aujourd’hui une partie de la population, souvent des jeunes, pour laquelle Internet est la première répond à un double besoin : satisfaire la curiosité en allant lire ce qui se dit sur soi et occuper l'espace pour éviter qu'un usurpateur ne prenne un pseudonyme connu. C'est la raison pour laquelle le comportement des inscrits est assez variable. Ainsi, selon Henri Labarre, les attitudes des ministres et secrétaires d'État présents sur Twitter sont assez diverses : « Sur les 37 membres du gouvernement français, 14 ont un compte sur Twitter, 3 seulement l'utilisent réellement (Nathalie Kosciusko- Morizet, Anne-Marie Idrac et Laurent Wauquier) et 2 (Christian Estrosi et Benoist Apparu) se contentent de reprendre les informations publiées source d’information, voire la seule. Ce serait une grave erreur pour notre démocratie de les exclure d’office de la vie politique. Avez-vous des personnalités politiques dans la liste des personnes qui vous suivent ? Quelles sont les personnes dont vous suivez les fils ? Les personnes que je suis sont majoritairement celles, connues ou non, avec qui j’ai eu des échanges et dont j’ai décidé de suivre le fil. Je suis aussi d’autres politiques dont j’apprécie la sincérité sur cet outil, comme Alain Lambert ou Benoît Hamon. Je vous avoue que je ne connais pas la totalité des 2.300 personnes qui me suivent, mais il y a effectivement des politiques, connus ou simplement engagés localement et que j’ai découvert grâce à Twitter, comme Romain Blachier à Lyon. Ne craignez-vous pas les effets pervers de Twitter (fausses informations, usurpation d'identité...) ? Le problème se pose surtout pour les personnalités publiques qui ne sont pas présentes sur Twitter. Me concernant, mon fil est bien suivi maintenant, il serait difficile pour un « fake » de prétendre parler en mon nom. Twitter : nouveau média ou un effet de mode ? Je me souviens qu’on me posait cette question il y a deux ans à propos de Facebook, qui s’est aujourd’hui imposé comme un outil majeur de communication pour plus de 10 millions de Français, soit plus que l’audience du 20 heures de TF1. Je ne sais pas ce qu’il adviendra de l’outil Twitter, mais je suis intimement convaincu que nous sommes au début d’un profond bouleversement du mode de communication entre les politiques et les citoyens. Non seulement il ne faut pas en avoir peur, mais ce doit être vu comme une chance pour le débat public car c’est un moyen pour les citoyens de mieux se faire entendre et d’être mieux associés aux décisions, et donc de croire à nouveau en la politique. sur leur site officiel. Pour les trois secrétaires d'État utilisateurs à part entière, il est intéressant de noter une assez grande liberté de ton dans l'expression, qui montre que le contrôle des services de communication est moins sensible. Cependant, à la différence d'autres personnalités du monde politique, on sent tout de même Le Magazine - 43



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 1Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 2-3Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 4-5Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 6-7Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 8-9Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 10-11Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 12-13Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 14-15Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 16-17Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 18-19Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 20-21Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 22-23Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 24-25Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 26-27Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 28-29Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 30-31Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 32-33Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 34-35Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 36-37Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 38-39Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 40-41Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 42-43Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 44-45Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 46-47Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 48-49Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 50-51Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 52-53Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 54-55Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 56-57Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 58-59Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 60-61Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 62-63Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 64-65Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 66-67Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 68-69Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 70-71Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 72-73Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 74-75Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 76-77Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 78-79Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 80-81Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 82-83Le Magazine numéro 6 fév/mar 2010 Page 84