Le Magazine n°5 déc 09/jan 2010
Le Magazine n°5 déc 09/jan 2010
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°5 de déc 09/jan 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 95,9 Mo

  • Dans ce numéro : Les écolos sont-ils sérieux ?

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 66 - 67  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
66 67
Ils s’entraident, s’épaulent, se soutiennent... pour promouvoir leur cause et tant qu’à faire faciliter leur ascension. Mais jusqu’où sont-ils prêts à aller ? À l’image des anciennes confréries telles les francs-maçons notamment ou autres clubs tels les dîners du 66 - Le Magazine enquête• les nouveaux réseaux de pouvoir Faut-il être pistonné ? En apparence : entraide et solidarité.Dans les faits : pistonnage,copinage et passe-droits.Les groupes de pouvoir dérangent.Pourtant,si d’anciens sont voués à disparaître,de nouveaux,peut-être plus puissants, éclosent dans tous les domaines. siècle, les nouveaux réseaux de pouvoir se forment par nécessité, par coterie intellectuelle mais ils franchissent parfois les limites et deviennent alors de véritables acteurs aux missions parfois secrètes exerçant une influence importante sur le pouvoir et la société. Relais de génération Comment allier démocratie et réseautage ? Liberté, égalité et fraternité, tels sont les devises françaises... mais les clubs de pouvoir semblent surtout avoir retenus la dernière d’entre elles. Aujourd’hui, ils triom-
Fin des années 1970. Les premières luttes antinucléaires suivies des aventures politiques de Génération Écologie et des Verts créent un nouveau groupe de pouvoir au lobbying de plus en plus important : les écologistes.Arnaud Gossement, avocat en droit de l’environnement, maître de conférences à Sciences Po, porte-parole de France Nature Environnement, en témoigne. La famille des écologistes est-elle un des nouveaux réseaux de pouvoir en France ? Le réseau écologiste est en réalité un entrelacs de plusieurs réseaux. Le miracle est que ces réseaux, qui ont parfois du mal à travailler ensemble et à coordonner leurs efforts, sont représentés par la presse et l’opinion publique comme ne formant qu’un tout. Quel est le réseau le plus important parmi eux ? Il s’agit sans conteste de France Nature Environnement (FNE), la fédération de 3.000 associations. Elle existe depuis quarante ans et occupait à elle seule la moitié des sièges dévolus aux associations lors du Grenelle de l’environnement. S’agit-il d’un réseau de pouvoir ? Oui, si l’on considère que nombre de ses cadres (comme son président Sébastien Genest) ont joué un rôle « politique » clé et Écolo, ça fait bien que ses militants sont présents dans une multitude de commissions où ils sont les lobbyistes de l’intérêt général. Non, si l’on considère que le pouvoir est d’abord médiatique. De ce point de vue, lors de la dernière présidentielle, Nicolas Hulot a été un catalyseur indispensable des actions et positions défendues depuis des années par les associations. Comment expliquez-vous cette influence ? À titre personnel, je veille toujours à m’enrichir des rencontres et analyses de personnes venues d’horizons différents (universitaires, avocats, politiques, associatifs, syndicalistes...) et à rester en contact avec elles. Un réseau utile n’est pas fermé et son intérêt tient à sa diversité, à sa capacité d’accueillir toujours de nouvelles têtes. J’écoute tout autant Corinne Lepage, avec qui j’ai appris mon métier d’avocat, qu’Allain Bougrain- Dubourg qui se bat pour donner une valeur au vivant, des journalistes comme Anne Chaon (AFP) ou Denis Cheissoux (France Inter) sans qui les idées vertes ne circuleraient pas ou bien encore de jeunes entrepreneurs qui conjuguent écologie et économie. L’écologie a deux possibilités pour l’avenir : se politiser (mouvement Europe Écologie) ou fédérer davantage le monde associatif. Quel est le meilleur choix ? Fédérer le monde associatif est la première chose à faire. C’est ce qui a permis aux associations de devenir des « partenaires environnementaux » depuis le Grenelle de 2007, tout comme les syndicats de Arnaud Gossement, porte-parole de France Nature Environnement salariés sont de véritables « partenaires sociaux » depuis le Grenelle de 1968. Le dialogue environnemental doit se renforcer et s’articuler avec le dialogue social : c’est un impératif. Reste que les écologistes doivent aussi agir en politique, et ce de plusieurs manières : au sein des grands partis, comme le fait Nathalie Kosciusko- Morizet à droite et Éric Loiselet à gauche, comme au sein d’une formation spécifique avec Europe Écologie par exemple où des jeunes gens tels Cécile Duflot, Sandrine Bélier (ex- FNE) et Yannick Jadot (ex- Greenpeace) sont en train de monter. Aujourd’hui, qui sont les têtes pensantes et activistes chez les écolos ? Je suis d’un optimisme inoxydable car je constate que ces têtes sont de plus en plus nombreuses. Parmi elles, les analyses de scientifiques pluridisciplinaires comme Lester Brown (Plan B) ou Jared Diamond (Collapse) sont précieuses et influentes. Citons également Sir Nicholas Stern dont le rapport sur le dérèglement climatique et le coût de l’inertie a marqué les esprits. En France, le « comité de veille écologique » de Nicolas Hulot réunit des personnalités de premier plan : l’agronome Marc Dufumier, le médecin environnementaliste Lylian Le Goff, l’écologue Jean- Pierre Raffin, le journaliste et essayiste Jean-Paul Besset ou encore Jean-Marc Jancovici, expert en énergie. Par ailleurs, Dominique Dron, conseillère spéciale de Jean-Louis Borloo, a joué un rôle discret mais absolument clé dans la construction du Grenelle. Des économistes comme Bernard Chevassusau-Louis ou Pavan Sukdhev développent une analyse fondamentale sur l’économie de la biodiversité. Côté politique, le film « une vérité qui dérange » d’Al Gore a eu un impact considérable. Côté scientifique, les témoignages du botaniste Jean-Marie Pelt, du climatologue Jean-Jouzel, du médecin-explorateur Jean-Louis Étienne sont très écoutés. Impossible de citer tout le monde mais je rencontre beaucoup de jeunes gens motivés : ce n’est pas une mode mais une lame de fond qui est en train de se soulever dans la société française ! Sebastien-Godefroy Le Magazine - 67



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 1Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 2-3Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 4-5Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 6-7Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 8-9Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 10-11Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 12-13Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 14-15Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 16-17Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 18-19Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 20-21Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 22-23Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 24-25Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 26-27Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 28-29Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 30-31Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 32-33Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 34-35Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 36-37Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 38-39Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 40-41Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 42-43Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 44-45Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 46-47Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 48-49Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 50-51Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 52-53Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 54-55Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 56-57Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 58-59Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 60-61Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 62-63Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 64-65Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 66-67Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 68-69Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 70-71Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 72-73Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 74-75Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 76-77Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 78-79Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 80-81Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 82-83Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 84