Le Magazine n°5 déc 09/jan 2010
Le Magazine n°5 déc 09/jan 2010
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°5 de déc 09/jan 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 95,9 Mo

  • Dans ce numéro : Les écolos sont-ils sérieux ?

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 58 - 59  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
58 59
Le vrai visage de Daniel COHN-BENDIT FRANCE, Toulouse : La secrétaire nationale des Verts Cecile Duflot (G) discute avec Daniel Cohn-Bendit (D), co-président des Verts au Parlement européen et l'altermondialiste José Bové (C) après une réunion, le 22 août 2008, lors des Journées d'été des Verts qui se tiennent jusqu'au 23 août 2008 à Toulouse. Je suis à prendre ou à laisser", a averti ce jour l'eurodéputé Daniel Cohn-Bendit, en rappelant aux Verts qu'il conditionnait sa candidature en France aux européennes de 2009 à un élargissement du parti à d'autres mouvements écologistes. dont il est le président, Groupe des Verts/Alliance libre européenne. Par rapport aux autres députés de son État, l’Allemagne, il a voté en accord avec la majorité d’entre eux plus d’une fois sur deux (52,25%). En juin 2009, il se présente aux élections européennes en France, au sein de la liste Europe Écologie, qui rassemble les Verts et des personnalités proches des idées écologistes, notamment Jean-Paul Besset, Eva Joly, Cécile Duflot, José Bové, Yannick Jadot, Michèle Rivasi. Il est en tête de la liste Europe Écologie pour la circonscription Île-de-France, l’ancienne magistrate Eva Joly y figurant en deuxième position. Dans sa circonscription, Daniel Cohn-Bendit et Europe Écologie réalisent 20,86%, ce qui place sa liste en seconde position, derrière l’UMP mais largement devant le Parti socialiste. Au niveau national, Europe Écologie recueille 16,28% des voix, soit le meilleur score jamais réalisé par une liste écologiste lors d’élections européennes et qui place ce parti en troisième place sur l’échiquier politique français, talonnant le Parti socialiste. 58 - Le Magazine : AFP Photo Pascal PAVANI Il a gravi les échelons grâce à son pouvoir de persuasion Il a sa méthode bien particulière : Au lieu d’épurer, il rassemble. Au lieu d’inquiéter, il rassure. Avec lui José Bové le destructeur de Mac Do et repris de justice et Eva Joly, la Jeanne d’Arc Norvégienne. Il tente de montrer que l’écologie n’était pas ce monde de privation et de renoncement que propose par exemple le sombre Yves Cochet, député de Paris (ex ministre). 12 Cohn-Bendit, c’est magique. Il commence toujours par provoquer pour attirer l’attention, avant de dire qu’on a tous s’entendre et tout va bien de se passer. Il est partout en même temps, en France, en Allemagne. À Bruxelles et à Saint Germain des Prés. Agressif et cajoleur, utopiste et raisonnable. Tutoiement et vouvoiement sont ses deux langues vivantes qu’il alterne avec virtuosité pour déstabiliser au bon moment comme avec François Bayrou en plein débat télévisé. Où Nicolas Sarkozy, habitué à des échanges très rigolards avec lui et soudain ébranlé par son apostrophe grandiloquente au Parlement européen, avant l’ouverture des JO en Chine : « Monsieur le président, vous allez manger avec des baguettes avec les président chinois HiJintao, bon appétit ! Une intervention sur jouée et bien préparée. Vêtu d’un T- shirt de Reporters sans frontière ornée d’anneaux olympiques menottés, il avait pris soin d’échanger sa place afin de pouvoir être au 1 er rang pour les caméras. Ce savoir faire date de mai 68, quand il a compris à la naissance de la société médiatique, ce nouveau pouvoir immense à la portée d’une minorité. Le pouvoir de quelques images, de quelques mots : bien relayés, ils peuvent ébranler les autorités les mieux assises. Le coup médiatique est plus efficace que le coup de force. On peut désormais s’affronter avec le sommet à main nues et avec le sourire. Il a commencé comme cela pousser ses interlocuteurs à
bout, toujours avec bonne humeur, s’indigner de les voir craquer et s’employer à les calmer. Il les déstabilise, mais ne veut pas leur place. Il préfère rester à la sienne, c’es dire au centre. C’est sa scène originelle, qu’il ne cesse de rejouer, avec le même succès. 1989 : Tournant décisif pour l’Europe et pour lui-même La chute du mur de Berlin les surprend lui et son ami Fischer qui estimait encore début 1989 « qu’attendre après la réunification est une illusion dangereuse ». Comme François Mitterrand ils sont pris au dépourvu par la réunification expresse que lance le chancelier Helmut Kohl ; mais Cohn-Bendit réagit et presse les verts de dépasser cet inquiétant retour à la grande Allemagne, en accélérant le passage à l’Europe. Il se définit comme un « francfortois, européen et cosmopolite », oubliant sciemment l’appartenance nationale. Ce sera plutôt un pied à Francfort, un pied à Bruxelles. Cette année 1989 marque un tournant personnel vers une carrière politique il accepte de prendre les responsabilités et tourne la page « underground ». Il vend ses parts dans l’organe de presse du mouvement le Sponti, et décide avec Fischer d’investir les Verts, dans le courant réaliste,à l’opposé des écolos fondamentalistes. Son ami devient ministre de l’Environnement du Land de Hesse, et lui se fait nommer responsable des l’intégration des étrangers à la mairie de Francfort. C’est le seul mandat politique (désigné et non élu) qu’il exercera jusqu’à son élection au Parlement européen en 1994. Il crée l’Amka (bureau municipal des affaires multiculturelles). Incontournable à cause de la verve de son patron, mais aussi et surtout parce que Francfort est la ville d’Allemagne qui connaît le plus fort taux d’étrangers (30%) de turcs, grecs et marocains. En 1991, il publie avec son droit bras Thomas Schmid un ouvrage sur la « société multiculturelle ». Il prend ici une voie moyenne et prudente, centriste, qui 4 ; 7 ; 8 ; 11 ; 12 : Source Marianne - 6 : Source Marianne 27.06.2009 FRANCE, Paris : les partisans acclament "l'Europe-Ecologie" française (l'Écologie d'Europe) le candidat d'Ile-de-France et le leader Vert de l'Union européenne Daniel Cohn-Bendit le 7 juin 2009 pendant la soirée électorale du parti. prend acte de la nouvelle situation telle qu’elle est « mobile ». Il recommande seulement que les personnes demandant la nationalité allemande aient une connaissance minimale de la langue et des institutions. Cela débouchera entre autres, sur des cours de langue et de culture générale dispensés dans « un parcours d’intégration ». Au-delà de Francfort, CBD se méfie toujours de l’Allemagne et ne veut voir que l’Europe. « Je n’ai rien contre la nation. Mais je suis contre la renationalisation massive de l’identité allemande, comme certains le veulent. Ce serait dangereux pour le consensus de base de la République. Je suis persuadé que la pensée européenne est une des dernières utopies pour laquelle cela vaut la peine de se battre sans que l’on fasse des fautes commises dans les combats pour les utopies passées. » : AFP Photo Thomas SAMSON Frédéric BENOIT Le Magazine - 59



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 1Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 2-3Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 4-5Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 6-7Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 8-9Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 10-11Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 12-13Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 14-15Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 16-17Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 18-19Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 20-21Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 22-23Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 24-25Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 26-27Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 28-29Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 30-31Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 32-33Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 34-35Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 36-37Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 38-39Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 40-41Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 42-43Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 44-45Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 46-47Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 48-49Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 50-51Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 52-53Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 54-55Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 56-57Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 58-59Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 60-61Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 62-63Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 64-65Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 66-67Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 68-69Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 70-71Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 72-73Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 74-75Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 76-77Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 78-79Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 80-81Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 82-83Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 84