Le Magazine n°5 déc 09/jan 2010
Le Magazine n°5 déc 09/jan 2010
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°5 de déc 09/jan 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 95,9 Mo

  • Dans ce numéro : Les écolos sont-ils sérieux ?

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
18 DOSSIER COMPRENDRE SES RÊVES Trier ses souvenirs Le psychiatre Robert Stickgold, du Harvard Medical School (Etats-Unis), a conduit une expérience visant à prouver le rôle des rêves dans la constitution de notre mémoire et de nos capacités d'apprentissage. Il a utilisé pour cela le jeu vidéo Tétris, dans lequel le joueur doit faire pivoter et déplacer des formes qui apparaissent à l'écran afin de les ajuster à celles déjà tombées en bas de l'écran et constituer ainsi des lignes pleines. Vingt-sept sujets ont été recrutés, dont cinq amnésiques. Après les premiers tests, deux-tiers des joueurs ont rêvé à ces pluies de briques pivotantes. Parmi les amnésiques, la proportion était semblable : trois sur cinq. Même si ces derniers ne se souvenaient pas avoir joué à Tétris. Ils ont témoigné avoir eu des rêves qualifiés d'étranges. Mais, contrairement aux autres personnes, les amnésiques n'ont pas amélioré leur score au cours des jours suivants. Selon le Dr Stickgold, « les rêves servent à consolider les souvenirs dans le neo-cortex et à essayer d'établir des liens entre ces souvenirs, de façon à les articuler de manière logique ». Chaque nuit, le cerveau utiliserait donc les rêves pour classer les souvenirs de la journée passée. La singularité de certains rêves pourrait venir du fait que le cerveau tenterait d'établir des liens entre les derniers souvenirs et les plus anciens et, dans le cas des patients amnésiques, il en est incapable. Les résultats de cette expérience montreraient que le cerveau dispose de deux centres de stockage et de traitement des souvenirs distincts. Les amnésiques souffraient de dommages situés au niveau de l'hippocampe – une zone clé de la mémoire liée à des souvenirs propres à des évènements, tandis que des souvenirs moins spécifiques sont traités dans le neo-cortex. Ainsi un amnésique pourra dire ce qu'il aime manger au petit-déjeuner en sollicitant son neo-cortex, mais il sera incapable de dire ce qu'il a mangé ce matin au petit-déjeuner, son hippocampe restant inopérant. (Source : www.doctissimo.fr – Daniel Bême) 20 - Le Magazine Un sens parfois très clair et Un parfois Un sens sens incohérent parfois très très clair clair et et parfois incohérent L'ennui, c'est de ne plus être maître de ses pensées, de divaguer dans des contrées mystérieuses, de voir resurgir des peurs profondes... et cela sans même que l'on s'en souvienne au petit matin puisque 20% des individus ne se rappellent pas avoir rêvé. En règle générale, le rêve a un rapport très proche avec la vie quotidienne et son sens est évident, mais souvent son incohérence nous plonge dans le trouble, nous effrayant parfois. Il nous permet d'avoir accès à notre inconscient grâce au sommeil de notre corps, autorisant un relâchement de notre conscience qui n'est cependant jamais total, d'où le côté confus du rêve. Les sujets des rêves varient au cours de la nuit pour aller des évènements de la journée en début de sommeil (70% des rêves) jusqu'à des évènements un peu plus lointains en fin de nuit. Décoder les rêves Décoder les les rêves rêves Malheureusement, nous oublions souvent nos rêves car ils restent stockés peu de temps dans notre mémoire. Nous nous souvenons en général du dernier, et même très bien si nous sommes réveillés au cours du sommeil paradoxal. La solution consiste à essayer de les noter dès le réveil : un exercice facile après un certain entraînement. Dans leur ouvrage « Le rêve » (Librio), Catherine Maillard et Eric Bony, journalistes spécialisés en psychologie, nous indiquent comment tenir un journal de nos rêves pour ensuite pouvoir les interpréter. Il est conseillé de réunir au moins une trentaine de rêves avant de les étudier et nous pouvons ainsi approfondir la Certains rêves sont plus propres à l'homme, d'autres à la femme, d'autres encore typiques de l'enfant. Un esprit clair aura des rêves relativement clairs par rapport à ceux d'un esprit confus. Les rêves récurrents signifient qu'un problème de la vie courante reste irrésolu. Mais, bien souvent, le rêve s'avère créatif. Nos rêves sont certainement nos pensées les plus intimes. Ils nous révèlent une plus grande connaissance de nous-mêmes. Les décrypter peut nous fournir des solutions à nos problèmes, mettre l'accent sur des points importants que nous avions occultés, libérer notre génie créateur, etc. N'oublions pas cependant pour l'interprétation de nos rêves qu'un sujet doit revenir à plusieurs reprises pour être significatif. Le rêve créatif Certains génies ont eu des illuminations au cours de leurs rêves, qui leur ont donné la solution à leurs recherches. Des artistes (musiciens, écrivains, peintres...) disent obtenir leurs idées créatrices en dormant. L'interprétation des rêves permet d'en connaître plus sur nous-mêmes car nous pouvons les considérer comme une mise en forme de nos pensées et de nos préoccupations. Même si, au réveil, nous sommes souvent décontenancés par l'étrangeté de nos songes, parvenir à les comprendre et leur donner un sens peut nous révéler des choses étonnantes. En effet, les rêves, très personnels, ont un rapport avec le vécu de chacun et il est difficile de leur donner une interprétation générale. connaissance de nous-mêmes, comprendre notre état actuel et notre évolution personnelle. Il s'agit d'abord de repérer le thème dominant de chaque rêve, puis d'identifier le décor qui est loin d'être anodin, repérer les différentes séquences et notre rôle (notre comportement en rêve en dit long sur notre comportement dans la réalité). Puis prendre en compte les autres personnages et prêter attention à tous les détails. Enfin, bien prendre en considération le final qui synthétise l'essentiel du message. Si le langage de nos songes utilise des symboles, il faut tenir compte du fait que la signification des symboles varie selon les individus. Il faut les décrypter à partir de notre propre histoire et sans tenir compte du côté toujours bi-
zarre du rêve. « Un sanglier, par exemple, évoque, pour la plupart des gens, l'audace ou la puissance, ou la fête quand il finit sur le tournebroche ; mais pour le rêveur qui, dans son enfance, a fait une rencontre impromptue en forêt, il peut représenter un danger. Le symbole porte une charge affective qui n'aura de sens que pour le rêveur ». Cependant, certains rêves ont été expérimentés par beaucoup d'entre nous : être poursuivi et ne pas pouvoir courir, se rendre compte que l'on est nu dans la rue, voler, tomber dans un trou sans fond, perdre ses dents... Les neurobiologistes les expliquent par l'état physiologique dans lequel nous nous trouvons pendant le sommeil. Par exemple, le fait de fuir correspondrait au relâchement musculaire. Tandis que le rêve de chute vertigineuse se déroule fréquemment Le Magazine - 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 1Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 2-3Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 4-5Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 6-7Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 8-9Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 10-11Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 12-13Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 14-15Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 16-17Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 18-19Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 20-21Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 22-23Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 24-25Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 26-27Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 28-29Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 30-31Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 32-33Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 34-35Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 36-37Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 38-39Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 40-41Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 42-43Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 44-45Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 46-47Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 48-49Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 50-51Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 52-53Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 54-55Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 56-57Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 58-59Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 60-61Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 62-63Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 64-65Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 66-67Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 68-69Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 70-71Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 72-73Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 74-75Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 76-77Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 78-79Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 80-81Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 82-83Le Magazine numéro 5 déc 09/jan 2010 Page 84