Le Magazine n°5 avr/mai/jun 2012
Le Magazine n°5 avr/mai/jun 2012
  • Prix facial : 4,90 €

  • Parution : n°5 de avr/mai/jun 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (206 x 266) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 27,1 Mo

  • Dans ce numéro : Hollande méconnu, le grand secret.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 78 - 79  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
78 79
International La Palestine, 195 e État-membre de l’Unesco La demande d’adhésion de l’Autorité palestinienne à l’Unesco a été validée le 31 octobre 2011 à une large majorité des pays votants. La Palestine est devenue le 195 e État-membre de cette organisation. Qu’est-ce qui va changer ? palestinienne fait désormais partie des 195 États-membres de l’Unesco. Son adhésion a été validée L’Autorité lundi 31 octobre 2011 à Paris, lors de la Conférence générale de l’organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture, par 107 voix pour, 14 contre et 52 abstentions. Elle dépassait largement le seuil requis des deux-tiers des pays présents (les absents et abstentionnistes étant 78 - Le Magazine considérés comme non-votants). Son adhésion sera effective après la signature et la ratification de l’acte constitutif de l’Unesco à Londres. Une formalité. En obtenant ce statut de membre à part entière de l’Unesco, l’une des principales agences onusiennes, les Palestiniens peuvent se targuer d’une victoire diplomatique et symbolique dans leur quête de la reconnaissance de leur État par l’Onu. Dans la foulée de cette « victoire du droit, de la justice D.R. etdelaliberté », selon Mahmoud Abbas, président de l’Autorité palestinienne, ils demandent l’inscription au patrimoine mondial de l’humanité de sites situés sur les territoires occupés par Israël, comme la basilique de la Nativité de Bethléem, lieu de naissance du Christ selon la tradition, qu’ils souhaitent voir reconnue dès 2012, mais aussi le caveau des Patriarches à Hébron, la vieille ville et le mont Garizim àNaplouse,ouencoreJéricho,l’une des plus anciennes villes du monde. La riposte du gouvernement israélien n’a pas tardé : accélération de la colonisation à Jérusalem-Est et en Cisjordanie, en y construisant plus de 2000logements,etgeldutransfertdes fonds dus à l’Autorité palestinienne, environ 50 millions de dollars par mois (soit 30% du budget de l’Autorité palestinienne) correspondant au remboursement des droits de douane et de la TVA prélevés sur les produits destinés aux Palestiniens transitant par les ports et aéroports israéliens. Ces décisions ont entraîné un regain de violence entre Israël et les Palestiniens de la bande de Gaza. En outre, le 3 novembre 2011, le Premier mi- D.R.
Qui a voté quoi ? Sur la question de l’entrée de la Palestine à l’Unesco, il n’y a paseuconsensusparmiles27États-membresdel’Unioneuropéenne. Onze ont voté pour, notamment la France – son « oui »,accueillipardesapplaudissementsnourris,acrééla surprise–l’Espagne,laGrèce ; cinqontvotécontre,l’Allemagne, les Pays-Bas, la Suède, la République tchèque et la Lituanie ; onze se sont abstenus, parmi eux la Grande-Bretagne, l’Italie, le Portugal. LaRussie,laChine,l’Inde,ainsiqu’unemajoritédespaysarabes, africainsetlatino-américainsontvotépour,quandlesÉtats- Unis et le Canada se sont prononcés contre. ■ nistre Benyamin Netanyahou décidait de la suspension de la contribution de son pays à l’Unesco, soit 2 millions de dollars par an. L’entrée à l’Unesco n’est qu’un premier pas vers la reconnaissance Les États-Unis, opposés à cette admission qu’ils jugent « prématurée et contreproductive », ont aussi réagi. En représailles, ils annonçaient le gel de leur participation financière, 75 millions de dollars, soit 22% du budget total de l’Unesco. Cette mesure est conforme à deux lois américaines (1990 et 1994) interdisant le financement de toute agence des Nations unies qui intègrerait l’Autorité palestinienne en tant qu’État-membre à part entière en l’absence d’un accord de paix avec Israël. Le Canada, lui aussi opposé à cette adhésion, évoquait une possible remise en cause de sa subvention à l’organisation, aux alentours de 11 millions de dollars par an. L’entrée à l’Unesco n’est qu’un premier pas vers la reconnaissance de ses territoires comme État pour l’Autorité palestinienne. Sa demande d’adhésion pleine et entière à l’organisation des Nations unies, déposée officiellement le 23 septembre 2011, doit être examinée par le Conseil de sécurité, seule instance habilitée à autoriser une telle requête. Or, les États-Unis y détiennent un droit de veto, qu’ils peuvent utiliser pour bloquer la candidature palestinienne. ■ > Les deux entrées d’origine, datant du VII e siècle, ont été condamnées, la porte nord par un contrefort. L’entrée actuelle, situé à l’ouest, a été réduite au cours des siècles et se fait par une porte basse (1,2 m), appelée Porte de l’Humilité. >Le tombeau des Patriarches est un complexe construit sur un ensemble de grottes. Il est situé en Samarie, dans la vieille ville d'Hébron au sud-ouestdel’actuellePalestineouditeCisjordanie,aucœurdelaJudée- Samarie. Lieu saint du judaïsme et de l’islam il est considéré comme le centre spirituel de la ville d’Hébron. >Aux alentours de -330 av. J.-C., la population samaritaine a bâti au sommet de la montagne un temple devenu le centre religieux du samaritanisme, à la façon du Temple de Jérusalem pour le judaïsme. Ce temple sera construit un peu avant la conquête d’Alexandre le Grand, ou juste après. D.R. >L’esplanade de la basilique de la nativité. >La Basilique de la Nativité à Bethléem est l’une des plus vieilles églises du monde, bâtie sur le lieu présumé de la naissance du Christ. Elle fut construite au IV e siècle par l’empereur romain Constantin I er le Grand, et restaurée sous Justinien au VI e siècle. L’ensemble architectural actuel est, en fait, une combinaison des deux églises et d’une crypte -la grotte de la Nativité- où Jésus avulejour,selonlatradition. > Situéesouslabasilique,lagrottedelaNativitéconsacrelesiteoùJésusseraitné.L’endroitexactestindiquésousl’autelparuneétoileenargentà14branchesincrustéedanslesoldemarbreetentouréepardeslampesd’argent. > La tour de Jéricho est un édifice du site néolithique de Jéricho, en Cisjordanie. Cette tour d’une hauteur de 8,5 m a été datée de 8 300 av. J.-C. et est considérée comme le vestige d’édifice public le plus ancien au monde. Le Magazine - 79 D.R. D.R.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 1Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 2-3Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 4-5Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 6-7Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 8-9Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 10-11Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 12-13Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 14-15Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 16-17Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 18-19Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 20-21Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 22-23Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 24-25Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 26-27Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 28-29Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 30-31Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 32-33Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 34-35Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 36-37Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 38-39Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 40-41Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 42-43Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 44-45Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 46-47Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 48-49Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 50-51Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 52-53Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 54-55Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 56-57Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 58-59Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 60-61Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 62-63Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 64-65Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 66-67Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 68-69Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 70-71Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 72-73Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 74-75Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 76-77Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 78-79Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 80-81Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 82-83Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 84-85Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 86-87Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 88-89Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 90-91Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 92-93Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 94-95Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 96-97Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 98-99Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 100