Le Magazine n°5 avr/mai/jun 2012
Le Magazine n°5 avr/mai/jun 2012
  • Prix facial : 4,90 €

  • Parution : n°5 de avr/mai/jun 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (206 x 266) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 27,1 Mo

  • Dans ce numéro : Hollande méconnu, le grand secret.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 76 - 77  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
76 77
Nature Àcause du réchauffement climatique, de la pollution et de la destruction de leurs habitats, les populations de plusieurs espèces d’amphibiens ont décliné au cours des dernières années. Certaines recherches estiment que 43% d’entre elles connaissent un déclin. Fautil s’en inquiéter ? Si on jette un coup d’œil àleurhistoire,lesamphibiensontunecapacité remarquable à s’adapter aux changements environnementaux selon Kim Roelants et ses collègues de l’Universié Vrije à Bruxelles. Le mot amphibien signifie « double vie » (Amphibia,grec,amphi (« lesdeux ») etbio « vie »), c’est-à-direlavieàlafoisdansl’eau et sur terre. La plupart des amphibiens ont une phase de vie aquatique (sous forme de larves) et une phase de vie terrestre après une métamorphose contrôlée par les hormones thyroïdiennes. Cette métamorphose s’accompagne de la perte de la queue chez les amphibiens appartenant à l’ordre des anoures et du développement Les amphibiens, les des membres. Ils furent les premiers vertébrés à sortir de l’eau et à posséder des membres. Les premiers connus sont les ichthyostégidés (entre « poissons » et « amphibiens »). Leurs traces ont été découvertes sur la côte est du Groenland dans les couches fossilifères. Ils constituent un des plus remarquables échelons intermédiaires de l’évolution jamais découverts, car ils réunissent à la fois des caractéristiques des poissons et des amphibiens ; par certains détails, ils seraient plutôt poissons, par d’autres, plutôt amphibiens. Leur crâne, par exemple, ressemble beaucoup à celui des poissons primitifs à nageoires lobées, mais la taille de certains os du crâne et la position des yeux les apparentent plutôt aux amphibiens. Leurs membres et leurs pieds étaient ceux d’un amphibien, mais ils avaient une queue de poisson. D’autres détails moins remarquables montrent également certaines ressemblances avec les deux classes. Les travaux des biologistes ont révélé qu’ils avaient trois ancêtres communs apparus il y a 350 millions d’années Jusqu’à présent, les biologistes n’avaient pas réussi à dessiner l’arbre généalogique des amphibiens ; les spécimens de fossiles sont rares. > Les anciennes reconstitutions d’Ichtyostéga le montrent toujours campé sur ses 4 pattes, comme un marcheur terrestre. Actuellement, grâce à la découverte d’Acanthostéga et un réexamen d’Ictyostéga, on est certain que les pattes sont apparues chez des animaux aquatiques, qui s’en servaient d’abord pour « pagayer », puis plus tard pour marcher au fond de l’eau entre les plantes aquatiques, avant de s’adapter à la marche sur terre 76 - Le Magazine D.R. D.R. Les amphibiens reviennent chaque les extinctions de masse de leur évolution. Réussiront-ils Aujourd’hui, les biologistes les des changements > En Europe, parmi les 47 espèces de grenouilles les plus connuessont la Grenouille verte et la Petite grenouille verte, la Grenouille des champs, la Grenouille rousse et, en élevage, la Grenouille rieuse. Lemot « grenouille » vientdulatinrana,voulantdiregrenouille, etranuculaouranunculus,petitegrenouille.Utilisédèsl’époque médiévale sous sa forme ancienne « renoille » ou « grenoille » auXIII e siècle, le mot « grenouille » est attesté à partir du débutduXVI e siècle.Le « g » initialayantsansdouteétéajouté par évocation du cri guttural de ces animaux. Lesaviez-vous ? Des estimations indiquent que le nombre total des amphibiens se placerait entre 8 000 et 10 000 espèces cependant bon nombre d’espèces ne sont pas encore découvertes. Ainsi au début les années 1990, plus de 100 espèces de grenouilles arboricoles ont été découvertes sur l’île de Sri Lanka. Ceci est d’autant plus étonnant que bon nombre d’espèces décrites au XIX e siècle semblent avoir disparu. On connaît plus de 500 espèces de salamandres, un grand nombre en Amérique du Nord. On connaît 5 000 espèces de grenouilles et des estimations indiquent qu’un millier d’espèces sont encore inconnues. 80% des espèces connues vivent dans les régions tropicales. C’est en Amérique du Sud que l’on trouve le plus grand nombre des espèces. ■
roisdel’évolution ? foisf spectaculairement à la vie, après qu’ils ont traversées au cours encore cette fois à s’en tirer ? considèrent comme les sentinelles environnementaux. Les chercheurs ont donc choisi d’analyser leur ADN. Ils ont prélevé des fragments d’ADN de 171 espèces d’amphibiens. En les comparant entre elles, ils ont pu estimer quels ancêtres communs avaient donné naissance aux autres espèces. Les travaux des biologistes ont révélé que les amphibiens d’aujourd’hui ont trois ancêtres communs apparus il y a 350 millions d’années. Ce trio a donné naissance à de nouvelles espèces il y a 250 millions d’années, après une extinction massive survenue à la fin de la période du Permien (système géologique qui s’étend de 300 à 250 millions d’années) alors que 95% de la vie avait disparu de la surface la planète. Les trois ancêtres donnèrent alors naissance aux grenouilles, crapauds, salamandres et D.R. D.R. caecilians (animaux souterrains semblables aux serpents). Une autre explosion démographique semblable se produisit il y a 65 millions d’années suite à l’extinction des dinosaures. 86% des espèces de grenouilles et 81% des espèces de salamandres que nous connaissons aujourd’hui proviennent des cinq espèces de salamandres qui survécurent à cette extinction. En 2011, on dénombrait 6771espècesd’amphibiens Malgré leur formidable adaptation, les biologistes ne sont pas convaincus que les amphibiens pourront montrer la même résilience dans le futur. Depuis 1980, plus de 100 espèces d’amphibiens ont disparu. De plus, d’après une estimation réalisée par plus de 500 scientifiques et publiée en octobre 2004, un tiers, peut-être plus, des quelque 6 700 espèces d’amphibiens sont menacées d’extinction. Cette situation est liée à la destruction des habitats, au changement climatique, à l’augmentation des rayons ultraviolets B, à la contamination chimique. Si ces facteurs touchent toutes les formes vivantes, le déclin est nettement plus fort chez les amphibiens que chez les autres groupes. L’une des explications avancées est que les amphibiens seraient plus sensibles à certains de ces facteurs en raison de la nature de leur peau. Ces animaux semblent être soumis également à une surexploitation à des fins alimentaires ou médicales. Pourtant, alors que plusieurs de ces causes relèvent de l’action directe de l’homme, le déclin des amphibiens se manifeste aussi dans des zones protégées. On suppose que des maladies spécifiques à ces animaux sont en plein développement ; d’ailleurs certaines d’entre elles ont déjà été identifiées (surtout la chytridiomycose, qui agit sur la peau). En 2011, on dénombrait 6 771 espèces d’amphibiens. « C’estmalheureux,maiscenesont pas des super-amphibiens, ils ne sont pas indestructibles »,conclutKimRoelants.■ >LESCAECILIANS< Les caecilians sont des amphibiens qui ressemblent à un ver de terre ou à un serpent. Ils se cachent principalement dans la terre, celle est la raison pour laquelle ils sont les moins amphibiens connus. Ils vivent sous les tropiques. Nousnesavonspasvraimentcequ’ilsmangent. La plupart d’entre eux mesure entre 13 à 36 cm pourundiamètrede0,6à2,5cm.■ >Enzoologie,lenomvernaculaireSalamandredésigneune grande partie des espèces d’amphibiens. L’une des plus connue est la salamandre commune (Salamandra salamandra),rencontréeunpeupartoutenEurope. Nature D.R. Le Magazine - 77



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 1Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 2-3Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 4-5Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 6-7Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 8-9Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 10-11Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 12-13Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 14-15Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 16-17Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 18-19Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 20-21Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 22-23Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 24-25Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 26-27Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 28-29Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 30-31Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 32-33Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 34-35Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 36-37Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 38-39Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 40-41Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 42-43Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 44-45Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 46-47Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 48-49Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 50-51Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 52-53Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 54-55Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 56-57Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 58-59Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 60-61Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 62-63Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 64-65Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 66-67Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 68-69Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 70-71Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 72-73Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 74-75Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 76-77Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 78-79Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 80-81Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 82-83Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 84-85Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 86-87Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 88-89Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 90-91Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 92-93Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 94-95Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 96-97Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 98-99Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 100