Le Magazine n°5 avr/mai/jun 2012
Le Magazine n°5 avr/mai/jun 2012
  • Prix facial : 4,90 €

  • Parution : n°5 de avr/mai/jun 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (206 x 266) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 27,1 Mo

  • Dans ce numéro : Hollande méconnu, le grand secret.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
Vie quotidienne 10 - Le Magazine AlcelVision - Fotolia fants et de ne surtout jamais leur demander de donner leur avis sur la situation et encore moins de prendre parti pour son père ou sa mère. D’ailleurs, les personnes interrogées par l’UFE auraient aimé qu’on leur parle, qu’on s’intéresse à eux. « Ilsont besoin de beaucoup d’amour dans ce moment de granddésamour », précise l’enquête. Si le divorce légalise l’état de mésentente entre les parents, ce n’est pas une raison pour les afficher au grand jour. Ainsi, les querelles ont la vie dure. 61% des exconjoints continueraient à ferrailler sur la question sensible de la pension alimentaire. Dans cette ambiance, près de la moitié des enfants de divorcés avouent qu’ils ont dû faire un choix affectif entre leurs deux parents. Plus des deux tiers ont entendu leur père ou mère refaire régulièrement le procès de l’absent. Un souvenir cuisant. « Ne pas dénigrer l’autre parent et tenir l’enfant à l’écart des disputes » : c’estlaleçonqu’ils retiennent tous de cette expérience malheureuse. « Pourquelesenfantss’ensortent,il faut avant tout qu’ils gardent le lien avec leurs deux parents et que ces derniers arrêtent de les impliquer dans leurs disputes », résumelepédopsychiatre Stéphane Clerget. Une ligne de conduite apparemment difficile à tenir. 40% des sondés indiquent ne pas avoir maintenu de lien régulier avec le parent qui n’avait pas la garde, généralement le père. La médiation d’un tiers s’avère souvent utile Toutefois 90% l’ont retrouvé plus tard. Lorsque les critiques, les questions envahissantes et les inquiétudes exagérées prédominent, lorsque la parole de l’un est contestée par l’autre, qu’elle devient impossible ou porteuse de trop de souffrance, l’enfant, blessé, perd confiance dans l’adulte et dans la valeur des mots. Il exprime son insécurité et ce qu’il ne peut verbaliser par un comportement agité et les manifestations de son corps. L’émotion due au changement peut se traduire très rapidement par des réactions soit dans leur façon de réagir, soit corporellement (asthme, prise de poids, eczéma). « Les enfants reprendront à leur compte les douleurs parentales et modèleront leur comportement sur celui de leurs parents ». Leur identité risque gravement d’être menacée. Au contraire, si un climat de confiance s’instaure entre ses parents, l’enfant se sent respecté et peut se sentir en sécurité avec chacun d’eux. Enfin, l’enfant de parents séparés est souvent confronté à des changements de son rythme de vie. Sa capacité d’adaptation varie avec l’âge, sa personnalité, son degré de fatigue, mais dépend aussi de la façon < LE DIVORCE.Celivredonneauxparentsculpabilisésetangoissés par l’impact de leur séparation des clés pour répondre à leurs principales interrogations. Comment annoncer la nouvelle aux enfants ? Quel mode de garde choisir ? Quelles sont les conséquences du divorce sur le psychisme des enfants ? Comment « réussir » son divorce ? Sueno, les rêves d’une étoile : à travers l’identification à Sueno et son rêve d’étoile, les enfants trouveront dans cette histoire des solutions pour surmonter la séparation, une épreuve difficile et nouvelle pour eux. > VOTRE ADO.Sescopains,sasexualité,sesrapportsfamiliaux, ou encore sa psychologie, sa santé ses études... Cet ouvrage vous apportera des explications claires qui vous guideront pour décoder et comprendre les réactions parfois déroutantes ou excessives, mais toujours fortes de sens, de votre ado. Vous pourrez ainsi adopter la bonne attitude, entre écoute et autorité, pour créer un climat de dialogue avec lui, clé d’une adolescence réussie. dont ses parents lui expliquent les conséquences de leur séparation sur sa vie quotidienne, preuve de l’attention qu’ils lui portent. La médiation d’un tiers s’avère souvent utile. Les paroles vont soutenir l’enfant, l’aider à comprendre que le divorce est non seulement un moindre mal mais qu’il est un acte responsable de la part de ses parents, ayant pour but de faire cesser une souffrance. Françoise Dolto (1908-1988), pédiatre et psychanalyste française réputée pour l'efficacité de son travail de clinicienne, allait même jusqu’à plaider pour que le divorce soit pour l’enfant une cérémonie symbolisée, à l’égal de ce qu’est le mariage, qui « devrait consister dans un rituel, dirigé par un juge, qui signifierait à l’enfant que, malgré la séparation de ses parents, ceux-ci conservent les mêmes devoirs que lui, qu’aucun des deux ne perd ni droit ni devoiràsonégardet,qu’ausurplus,l’amourquiétait le leur, restera identique et même peut-être un plus fort ». ■ *Enquête réalisée courant 2010 via Internet par l’Union des familles en Europe (UFE). Plus de 1 100 personnes, âgées de 18 ans à plus de 56 ans (soit trois générations), toutes « victimes » d’une rupture parentale, ont expliqué comment elles vivaient ou avaient vécu le divorce de leurs parents.
Pourquoiilnefautpasrecongeler unproduitcongelé ? Une coupure de courant, et votre congélateur cesse de fonctionner quelques heures. Faut-il jeter les surgelés qu’il contient ? La réponse, science à l’appui. congelé ».Vousavezdéjàluouentendu cettephrase.Etpourcause,cettementionestobligatoiresurlesemballages « Ilnefautpasrecongelerunproduitdé- des surgelés depuis 1988. Mais pourquoifaut-ilrespecterscrupuleusementcetterecommandation ? Recongelerunproduitdécongeléfavoriselaproliférationdebactéries.Cecipeutdevenirdangereuxpour lasantésicellesquiprolifèrentsontpathogènes,pouvant provoquer des intoxications alimentaires plus ou moins gravesselonletypedebactérie.Sil’onprendunaliment qui contient un type de bactérie qui se reproduit toutes les20minutes,qu’ilestresté3heuresàtempératureambianteetamis3heuresàêtrecomplètementrecongelé, cet aliment peut contenir à la fin 1024 fois plus de bactériesqu’àl’origine.Etcenombreaugmenteaufildesdécongélations recongélations. Pour certains types de bactéries, ce nombre ne sera pas suffisant pour provoqueruneintoxication,pourd’autressi.Danstouslescas, il vaut mieux s’abstenir de recongeler un produit décongelé. Que se passe-t-il lors d’une congélation ? Lorsd’unecongélation,descristauxdeglaceseforment danslesaliments,etplusprécisément-lorsqu’ils’agitde D.R.fruits, légumes ou viandes- dans les cellules les constituant. Le refroidissement détruit alors plus ou moins les cellules,qu’ils’agissedecellesdesfruits,légumes,viandes, ou des bactéries. Si les cellules sont détruites, les bactériesaussi,alors ? Pastoutes.Cependant,certainesbactéries, dites « gram+ », qui ont une paroi épaisse, résistentbien.Lefroidlesrendlatentesmaispasmortespour autant : elles cessent seulement de se développer, étant « endormies » parlefroid.Aprèsunepremièrecongélation, un morceau de viande contient donc moins de bactéries qu’avant. Que se passe-t-il lors d’une décongélation ? Lorsd’unedécongélation,lesbactériestoujoursvivantes bénéficientdeconditionsencoreplusfavorablesàleurprolifération:plusdenourrituregrâceauxcelluleséclatées etmoinsdebactériesencorevivantesdoncmoinsdecompétition entre elles pour la nourriture, et surtout réchauffementdelatempérature.Cetteproliférationestaccéléréelorsd’unelonguedécongélationàtempératureambiante ou d’une cuisson rapide à faible température par exemple.Au « réveil »,cesbactériessemultiplient.Seulement une fois la température redevenue clémente, et puisquelescellulessontdétruites,leliquidericheennutrimentsqu’ellescontenaients’estlibéréetlesmicrobes sontphysiquementmoinsgênéspoursenourrir:ilsn’ont plus à détruire les parois cellulaires pour atteindre ce liquide.Celaleurpermetdesemultiplierbeaucoupplusvite. Or,ladécongélationn’estpashomogène:pourunsteak, parexemple,certainespartiesdégèlenten5minutes,alors que le centre, lui, a besoin de quelques heures. Supposons qu’il y vive une centaine de bactéries dans les parties superficielles qui décongèlent rapidement. Au bout d’une heure à 20°C, toutes ces bactéries se sont multipliées, il y en a 200. Puis encore une heure plus tard, le cœurdusteakestenfinàtempératureambiante.Ensurface, les bactéries, après une autre multiplication, sont maintenant 400. Et ce ne sont pas n’importe lesquelles : Food-micro - Fotolia Vie quotidienne Le saviez-vous ? Si votre congélateur ne s'est arrêté que quelques heures, pas la peine de tout jeter : l'intérieur est tout de même resté relativement froid et les bactéries n'ont pas pu s'y multiplier très vite. La congélation déstructure des tissus, qu'ils soient animaux ou végétaux. Si vous congelez un aliment et que vous le décongelez, il aura donc une texture différente mais aussi un goût différent. Pour cette raison aussi, il vaut mieux éviter les va-et-vient entre congélateur et table. ■ cesbactériesrésistentaufroid.Doncsivousreplacezce morceaudeviandeaucongélateur,ellesneserontpasdétruites.Ilsepeutmêmequ’ellesaientletempsdesemultiplierunefoisavantquelesteaksoitentièrementcongelé. Résultat, ce steak contient 4 fois plus de bactéries que lorsdesapremièrecongélation.Sidenouveauvousledécongelez, en 2 heures, la population bactérienne atteint 1600individus,16foisplusqu’audépart.Orpluslapopulation des micro-organismes est importante, plus les quantitésdetoxineslibéréess’élèvent…etplusonrisque d’êtreintoxiqué.Ainsi,siondécongèledesalimentsplusieursfois,laquantitéimportantededépartestmultipliée de façon exponentielle et on risque une intoxication alimentaire ! ■ Le Magazine - 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 1Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 2-3Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 4-5Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 6-7Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 8-9Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 10-11Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 12-13Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 14-15Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 16-17Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 18-19Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 20-21Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 22-23Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 24-25Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 26-27Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 28-29Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 30-31Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 32-33Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 34-35Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 36-37Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 38-39Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 40-41Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 42-43Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 44-45Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 46-47Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 48-49Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 50-51Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 52-53Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 54-55Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 56-57Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 58-59Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 60-61Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 62-63Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 64-65Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 66-67Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 68-69Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 70-71Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 72-73Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 74-75Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 76-77Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 78-79Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 80-81Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 82-83Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 84-85Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 86-87Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 88-89Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 90-91Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 92-93Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 94-95Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 96-97Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 98-99Le Magazine numéro 5 avr/mai/jun 2012 Page 100