Le Magazine n°4 sep/oct/nov 2009
Le Magazine n°4 sep/oct/nov 2009
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°4 de sep/oct/nov 2009

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 23,2 Mo

  • Dans ce numéro : Sarko en fait-il trop ?

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
Gérard Bertrand consolation ? Le récent amendement parlementaire autorisant la publicité pour le vin sur Internet reste une belle promesse. Il est temps car les chiffres sont tombés : l’exportation de vins français a reculé sur 2008 par rapport à 2007 et recule encore au premier trimestre 2009... Pourtant, « 2007 n’est pas une année à prendre en référence », insiste André Barlier, directeur marchés, études et prospective de FranceAgriMer. « Ce fut en effet une année record pour les exportations de vins français. Aujourd’hui, la situation économique n’est plus la même ». Brice Faravel, chef de projet Vins et Spiritueux chez Ubifrance (l’Agence française pour le développement international des entreprises) met également en avant « les taux de change très défavorables à l’euro (face au dollar et au yen en particulier) sur le premier semestre 2008 qui ont connu une évolution plus favorable à la fin de l’année alors que la livre sterling décrochait ». Ainsi, le Royaume-Uni, 1 er client historique en volume comme en valeur, affiche de mauvais résultats : -14% en volume et -3% en valeur. 34 - Le Magazine Miser sur la valeur Certes, la production en volume a légèrement régressé. « L’ensemble des catégories est touché, surtout les vins de table (-37%) et vins de pays (-8%). Au niveau des principaux clients, le recul est généralisé à tous les pays du Top 10, à l’exception des valeurs qui progressent en Allemagne, au Japon, en Suisse et au Total vins Dont : Champagne Autres mousseux V.Q.P.R.D. tranquilles : - Alsace - Beaujolais rouge - Bordeaux - Bourgogne - Côtes du Rhône - Languedoc Roussillon - Val de Loire Vins de table et de pays Vins Exportations françaises de vin Volumes en milliers d’hl Valeur en millions € 2008 Variation% 2008/2007 2008 Variation% 2008/2007 13.635 -10,5 6.793 +0,2 1.020 489 5.446 225 358 1.789 664 643 553 457 6.623 52 -8,1 +4,1 -7,7 -4,5 -12,0 -7,8 -16,6 -7,3 -1,0 -14,3 -14,0 -1,6 2.215 154 3.385 98 131 1.681 619 268 -127 189 1.011 24 -6,4 +9,5 +4,9 -5,4 -9,5 +20,9 -11,9 -6,0 -3,8 -12,1 -0,8 +3,4 Sources : Douanes françaises/redressés UBIFRANCE Gérard Bertrand/L’Hospitalet
Skalli, n°1 des ventes de vins de la vallée du Rhône en Angleterre Robert Skalli, P-DG de la société Skalli » Propriétaire de domaines en Languedoc, Corse et Napa Valley (Californie), producteur de vins commercialisés dans le monde, avec un chiffre d’affaires de 87 millions d’euros dont 60% réalisés à l’export (45% en Europe et 15% à l’international), Skalli voit les choses en grand ! Skalli est n°1 des ventes de vins de la vallée du Rhône sur le marché anglais grâce à Caves Saint-Pierre. Comment expliquez-vous ce succès ? Caves Saint-Pierre, qui fait partie des leaders de la vallée du Rhône en GMS France, est implanté au Royaume-Uni depuis 2003. Ces vins rassemblent les plus belles AOC de la vallée du Rhône, issues de terroirs d’exception (Châteauneuf-du-Pape, Gigondas, Hermitage, Côte- Rôtie...). Ce sont des vins élégants et puissants, placés à un niveau de prix pertinent, et plébiscités par les acheteurs et les consommateurs. En outre, les grands critiques anglais, avec une réelle influence sur la vitalité des marchés, l’ont sélectionné à maintes reprises en 2008. Nos vins sont régulièrement choisis par la Canada », constate Brice Faravel. Heureusement, la hausse des valeurs des expéditions, un petit +0,2% grâce aux grands crus Bordeaux du millésime 2005, dont les cours ont battu des records, redonne quelque peu le sourire. Malgré le léger recul des exportations et une hausse significative des presse, de « Food and Wine » au « Times magazine », et Caves Saint-Pierre fait partie des meilleurs vins régulièrement primés par le concours International Wine Challenge. Pourquoi avoir mis un point d'honneur à exporter spécifiquement en Angleterre ? C’est un pays incontournable. C’est l’un des marchés de connaisseurs et de grands prescripteurs les plus réputés au monde. Ce marché est très ouvert à la concurrence internationale : la part de marché des vins français n’étant que de 17%. Réussir en Angleterre démontre le savoir-faire de Skalli à l’international. Il était donc primordial que nos vins soient présents en grande distribution mais aussi sur la carte des meilleures tables. Pour cela, nous travaillons avec Thierry’s, la meilleure agence commerciale en grande distribution, et Matthew Clark, l’importateur le plus puissant en restauration. Pourquoi vous être tourné vers l'export ? Skalli, pionnier des vins de cépage français avec la marque Fortant de France, a toujours été tournée vers l’export où la demande du consommateur est importations, « le solde de la balance commerciale des vins et spiritueux affiche un excédent de plus de 8 milliards d’euros, en baisse de 1,6% par rapport à l’excellente année 2007 », insiste Brice Faravel. Des chiffres rassurants ? Pas réellement puisqu’ils incluent les spiritueux ! Sans ces segmentée par la variété du cep de vigne (Chardonnay, Sauvignon, Merlot...). Dans les années 2000, grâce à ses différentes implantations dans les vignobles du Languedoc, de la vallée du Rhône, de la Corse et de Provence, Skalli est devenue la famille de référence des vins du sud de la France. Cette situation nous permet de faire découvrir aux consommateurs du monde entier la richesse de nos terroirs et la diversité de nos cépages.Ainsi, Caves Saint- Pierre est aujourd’hui la 4 ème marque de vins français en Angleterre, Fortant de France la 3 ème marque de vins français en Chine et Terra Vecchia la 1 ère marque de vin corse en Scandinavie. Quelle a été l'évolution de l'exportation pour Skalli ? Aujourd’hui nous exportons dans 70 pays parmi lesquels la Belgique, le Danemark, le Royaume-Uni, les Pays-Bas, les pays Baltes, l’Allemagne, la Scandinavie, les États-Unis, l’Amérique du Sud, le Canada, la Russie, le Japon, la Chine, la Corée du Sud... L’export est un point fort du groupe puisqu’il représente 60% de notre production. Sur certaines zones, le contexte est très dynamique pour les vins de grande qualité. En Asie, par exemple, nous visons une croissance de +30% en 2009. Nous souhaitons en outre renforcer la présence de nos grands vins et de nos vins de domaines sur les principaux marchés mondiaux. L'exportation de vin est-elle victime de la crise économique actuelle ? En ressentez-vous les effets ? Les États-Unis et la Grande-Bretagne sont deux marchés qui demeurent sur le long terme des marchés stratégiques et très qualitatifs pour les vins français. Cependant, ils sont tous deux actuellement touchés par la crise économique. Il y a un fort ralentissement de l’activité, et nous ne sommes pas avantagés par la dévalorisation du dollar et de la livre anglaise. Notre politique est de rester confiant et de continuer à investir, car les marques fortes résisteront mieux à la crise. Elles rassurent car elles sont garantes de sécurité et de qualité, deux critères presque indissociables de la notion de plaisir dans les tendances actuelles de consommation. Elles transmettent des valeurs refuges aussi bien pour les consommateurs que pour les distributeurs. « alcool », « le solde extérieur s’élève alors à 6,25 milliards d’euros, soit une hausse de 0,2% par rapport à 2008 », précise André Barlier. Selon lui, « même si le marché est difficile et les concurrents très actifs, les difficultés à l’export sont relatives. Beaucoup d’autres secteurs économiques ou agroalimentaires Le Magazine - 35



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Le Magazine numéro 4 sep/oct/nov 2009 Page 1Le Magazine numéro 4 sep/oct/nov 2009 Page 2-3Le Magazine numéro 4 sep/oct/nov 2009 Page 4-5Le Magazine numéro 4 sep/oct/nov 2009 Page 6-7Le Magazine numéro 4 sep/oct/nov 2009 Page 8-9Le Magazine numéro 4 sep/oct/nov 2009 Page 10-11Le Magazine numéro 4 sep/oct/nov 2009 Page 12-13Le Magazine numéro 4 sep/oct/nov 2009 Page 14-15Le Magazine numéro 4 sep/oct/nov 2009 Page 16-17Le Magazine numéro 4 sep/oct/nov 2009 Page 18-19Le Magazine numéro 4 sep/oct/nov 2009 Page 20-21Le Magazine numéro 4 sep/oct/nov 2009 Page 22-23Le Magazine numéro 4 sep/oct/nov 2009 Page 24-25Le Magazine numéro 4 sep/oct/nov 2009 Page 26-27Le Magazine numéro 4 sep/oct/nov 2009 Page 28-29Le Magazine numéro 4 sep/oct/nov 2009 Page 30-31Le Magazine numéro 4 sep/oct/nov 2009 Page 32-33Le Magazine numéro 4 sep/oct/nov 2009 Page 34-35Le Magazine numéro 4 sep/oct/nov 2009 Page 36-37Le Magazine numéro 4 sep/oct/nov 2009 Page 38-39Le Magazine numéro 4 sep/oct/nov 2009 Page 40-41Le Magazine numéro 4 sep/oct/nov 2009 Page 42-43Le Magazine numéro 4 sep/oct/nov 2009 Page 44-45Le Magazine numéro 4 sep/oct/nov 2009 Page 46-47Le Magazine numéro 4 sep/oct/nov 2009 Page 48-49Le Magazine numéro 4 sep/oct/nov 2009 Page 50-51Le Magazine numéro 4 sep/oct/nov 2009 Page 52-53Le Magazine numéro 4 sep/oct/nov 2009 Page 54-55Le Magazine numéro 4 sep/oct/nov 2009 Page 56-57Le Magazine numéro 4 sep/oct/nov 2009 Page 58-59Le Magazine numéro 4 sep/oct/nov 2009 Page 60-61Le Magazine numéro 4 sep/oct/nov 2009 Page 62-63Le Magazine numéro 4 sep/oct/nov 2009 Page 64-65Le Magazine numéro 4 sep/oct/nov 2009 Page 66-67Le Magazine numéro 4 sep/oct/nov 2009 Page 68-69Le Magazine numéro 4 sep/oct/nov 2009 Page 70-71Le Magazine numéro 4 sep/oct/nov 2009 Page 72-73Le Magazine numéro 4 sep/oct/nov 2009 Page 74-75Le Magazine numéro 4 sep/oct/nov 2009 Page 76-77Le Magazine numéro 4 sep/oct/nov 2009 Page 78-79Le Magazine numéro 4 sep/oct/nov 2009 Page 80-81Le Magazine numéro 4 sep/oct/nov 2009 Page 82-83Le Magazine numéro 4 sep/oct/nov 2009 Page 84