Le Magazine n°4 jan/fév/mar 2012
Le Magazine n°4 jan/fév/mar 2012
  • Prix facial : 4,90 €

  • Parution : n°4 de jan/fév/mar 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 67,2 Mo

  • Dans ce numéro : DSK/Anne Sinclair... la rupture.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 62 - 63  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
62 63
Biographie Spécialiste de la provocation et de la manipulation. François Mitterrand s'énerve et envoie son ministre des Affaires étrangères Roland Dumas pour négocier. Un geste jugé faible par les Américains qui incitent Paris à bombarder le palais de Kadhafi. La tension monte. Le Guide de la révolution ignore qu'il est en sursis. Son allié russe vient de le lâcher en renouant avec les Etats-Unis. Problème, « le Bédouin de Syrte » aime jouer avec le feu. Il allume la mèche. Sans se soucier des étincelles qui vont le mettre pour longtemps au ban de la communauté internationale... Le 5 avril 1986, il frappe à nouveau. 62 - Le Magazine Cette fois, en prenant pour cible une discothèque de Berlin fréquentée par des Gl's. Ronald Reagan fulmine. En réponse à ces attentats qui font trois morts, le Président américain ordonne un raid de bombardements contre Tripoli et, notamment, la résidence de celui qu'il surnomme « le chien enragé ».Bilan : quarante-cinq militaires et fonctionnaires tués ainsi que quinze civils, dont la fille adoptive du Libyen, Hannah. Kadhafi est sonné. Il échappe de peu à la mort, ce qui aiguise sa haine envers les Occidentaux. La preuve deux ans plus tard, quand différents actes terroristes bouleversent le monde. Le premier a lieu en décembre 1988 à Lockerbie, en Ecosse. Un avion de la Pan Am explose en plein vol, faisant 270 morts. Le second se passe quelques mois après dans le désert nigérien où un DClO français s'écrase avec à son bord, 170 passagers. Le choc ! Après enquête, la Libye est sommée de reconnaître sa responsabilité dans ces attentats. Un des 20 minuteurs de la marque suisse MEBO, vendu à la Libye, a été retrouvé sur le lieu du crash en Ecosse. Mais Kadhafi fait mine de rien, sachant que des doutes pèsent aussi sur la Syrie et l'Iran. Conséquence : il refuse de livrer ses deux agents contre lesquels un mandat d'arrêt international est délivré en 1991. Une attitude qui envenime la situation. Un an plus tard, le Conseil de sécurité des Nations unies impose alors un embargo aérien et militaire contre la Libye, puis des sanctions économiques et diplomatiques. Kadhafi est acculé. A cinquante ans, il est devenu un paria. Pour s'en sortir, il doit coopérer avec l'ennemi. Et vite. Les extrémistes musulmans d'Al Qaïda s'installent dans l'est de son pays et tentent de l'assassiner à plusieurs reprises. La menace est désormais double : il lui faut de l'aide. Plus question donc de provoquer les Anglais et les Américains. Le raïs troque le fiel contre le miel. Un changement qui séduit le Premier ministre britannique Tony Blair ainsi que le Président de l'Afrique du Sud Nelson Mandela. En 1998, les deux réussissent à convaincre Mouammar Kadhafi de livrer à la justice écossaise les agents des services secrets libyens, suspectés de l'attentat de Lockerbie. Une victoire qui intervient douze ans après les faits et qui se conclut par la levée immédiate des sanctions de l'ONU et le rétablissement des relations diplomatiques avec le
.. Mon histoire est celle de Jesus et de Mahomet. En grande tenue avec son ami l'ex-Président Moubarak. Royaume-Uni. Côté français, l'évolution est aussi notable. En mars 1999, six libyens sont jugés et condamnés par contumace à la perpétuité dans l'affaire du DC10. Mais les familles des victimes se sentent flouées. Le dédommagement est dérisoire. Le vrai coupable est toujours impuni, puisque Kadhafi n'est pas inquiété. Que du contraire. La fin des années 90 marque un tournant dans la vie du révolutionnaire assoiffé de reconnaissance. Pour mieux rebondir, il décide d'assouplir sa politique et de renouer avec les Occidentaux, en particulier les Américains. Car en 2001, le démocrate Bill Clinton passe le pouvoir au républicain et peu diplomate George Bush. Mieux vaut faire profil bas. Surtout après les attentats du 11 septembre 2001. Et Kadhafi le comprend vite. Dans les heures qui suivent, il condamne les événements et met en garde les États-Unis contre Al Qaïda et Ben Laden, ses ennemis. Il sait que Washington veut se venger. Il s'active donc à faire oublier son lourd passé en fournissant au Pentagone des documents sur les réseaux islamistes qu'il étudie depuis des années. Une volte-face spectaculaire ! Le terroriste d'hier devient l'allié principal dans la guerre contre Al Qaïda. C'est le début d'une nouvelle ère, celle de la rédemption diplomatique. En août 2003, la Lybie reconnaît officiellement sa responsabilité dans l'attentat de Lockerbie et verse dix millions de dollars de compensation à chacune des 270 familles des victimes, ce qui a pour conséquence la levée défini- Le Magazine - 63



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 1Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 2-3Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 4-5Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 6-7Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 8-9Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 10-11Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 12-13Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 14-15Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 16-17Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 18-19Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 20-21Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 22-23Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 24-25Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 26-27Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 28-29Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 30-31Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 32-33Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 34-35Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 36-37Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 38-39Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 40-41Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 42-43Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 44-45Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 46-47Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 48-49Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 50-51Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 52-53Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 54-55Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 56-57Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 58-59Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 60-61Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 62-63Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 64-65Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 66-67Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 68-69Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 70-71Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 72-73Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 74-75Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 76-77Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 78-79Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 80-81Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 82-83Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 84-85Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 86-87Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 88-89Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 90-91Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 92-93Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 94-95Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 96-97Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 98-99Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 100