Le Magazine n°4 jan/fév/mar 2012
Le Magazine n°4 jan/fév/mar 2012
  • Prix facial : 4,90 €

  • Parution : n°4 de jan/fév/mar 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 67,2 Mo

  • Dans ce numéro : DSK/Anne Sinclair... la rupture.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
Sciences L e vieillissement évoque spontanément des représentations sociales négatives, voire angoissantes. Au niveau individuel, il désigne un processus inéluctable qui s'accompagne de pe1tes inéversibles. Au niveau collectif, le vieillissement est associé à une série de problèmes économiques et sociaux qui semblent souvent difficiles à surmonter : une société vieillissante serai t sur le déclin, en pe1te de croissance. Dans ces conditions, le financement de l'ensemble du système de protection (retraites, santé, risque de dépendance) serait rendu incertain, jusqu'à menacer l'existence même d'un dispositif mis en place à un moment où les plus âgés étaient rares et les jeunes générations nombreuses. 42 - Le Magazine Mais il faut aller au-delà de cette vision simpliJicatrice : le vieillissement est un processus protéiforme aux conséquences multiples et contrastées. Si on le considère seulement comme une contrainte, le risque est élevé que les réf01mes envisagées pour y répondre donnent Lieu à des ajustements relativement marginaux, peu durables et éventuellement contestés. Ce scénario « au fil de l'eau » conduirait selon ce1tains experts à une situation où le vieilli ssement se traduirait effectivement par un ensemble de phénomènes négatifs à court terme pour le vivre ensemble : déclin économique, croissance du chômage, accroissement des inégalités et des c li vages entre les « gagnants » et les « perdants » des réfmm es, montée des tensions sociales, voire de conflits importants entre générations ou entre groupes sociaux, etc... Or, à y regarder de plus près, le vieillissement est d'abord et avant tout synonyme de longévité accme pour tous, et plus encore, de longévité accrue en bonne santé. En ce sens, il conviendrait de l'envisager davantage comme un défi à relever qui pourrai t s'accompagner de nombreuses opportunités pom l'économie et la société françaises. La question centrale devient donc la sui vante : comment organiser une société dans laquelle les individus vivront et seront actifs plus longtemps ?
Les enfants du baby-boom seront-ils centenaires ? Dans un paradoxe qui n'est qu'apparent, l'allon- de manque de main-d'oeuvre pour prendre en Le vieillissement de la population est un pro- gement de la durée de vie dans les années futures charge les « deux dépendances », celle des percessus long, qui a débuté au XIX• siècle et ne fera donc qu'accentuer ce phénomène. Par rap- sonnes âgées et celle des enfants : c'est ce que l'on concerne aujourd'hui l'ensemble des pays, pon à d'autres pays européens, Je vieillissement lié appelle le care defi cit. Dans la mesure où ces à des rythmes et selon des ampleurs différents. Ce aux générations du baby-boom sera exacerbé métiers ont des viviers de recrutement très si miqui est singulier dans la situation actuelle, c'est J'ex- puisque ces générations étaient particulièrement laires, des formes de concwTence déjà observées trême rapidité de ces évolutions. En France, le pro­ pounaient être exacerbées dru1s les années à venir : cessus sera marqué par une nette accélération entre 2005 et 2035 : alors qu'en 2005, 20,8% de la population résidant en France métropolitaine avait 60 ans ou plus, cette proponion pouiTait atteindre le seuil des 30% dès 2035 (d'après J'INSEE). Cette accélération est liée à J'arrivée à ces âges des générations nombreuses issues du baby-boom, c'est-à-dire nées entre 1946 et 1975. Entre 2035 et 2050, en revanche, la progression sera plus modérée, du fait à la fois de générations moins nombreuses arrivant à J'âge de 60 ans et de la disparition progressive des générations du baby-boom, qui parviendront alors à des âges de fo1te mortalité. La théorie présente ce processus comme la résultante de quatre formes de vieillissement. La première, dite « par le haut », est consécuti ve à l'allongement de la durée de la vie. La seconde, dite « par Je bas », est induite par la réduction durable du taux de fécondité sous le seuil de remplacement des générations, qui provoque un rétrécissement de la pyramide par sa base. La troisième forme de vieillissement tient à J'ruTivée à un âge avancé des générations du baby-boom, qui vient gonfler la pyramide au ni veau des groupes intermédi aires ou âgés. La dernière forme renvoie au vieillissement induit par une forte émigration des jeunes. Moins de naissances et une espérance de vie qui augmente La combinaison entre ces facteurs vruie selon les pays. Ainsi, par rapport à ce schéma théorique, la France se caractérise essentiellement par deux formes de vieillissement : un vieillissement par le haut de la pyramide grâce à l'allongement de la durée de vie et un vieillissement lié à la montée en âge des générations du baby-boom. C'est en ce sens que le processus de vieillissement de la population française est inéluctable, puisqu'il est déjà inscrit dans la pyrarnide des âges actuelle. nombreuses dans notre pays. Nous sommes en revanche beaucoup moins confrontés à un problème de vieillissement par Je bas, au contraire de 1'Allemagne par exemple. La France bénéficie en effet d'un taux de fécondité relati vement élevé (1, 9 enfant pru femme en moyenne sur la période 2000-2005), juste en dessous du seuil de renouvellement des générations (2,07 enfants par femme). De ces caractéristiques du vieillissement en France découlent des enjeux spécifiques. Pru exemple, notre pays ne sera sans doute pas confronté à un problème de pénurie de main-d'oeuvre (sauf secteurs pruticuliers), mais il devra composer avec une population active plus âgée, ce qui rendra l'enjeu nous aurons besoin de professionnels à la fois pour prendre en charge les personnes âgées dépendantes, probablement plus nombreuses, à tout le moins aussi nombreuses qu'aujourd'hui, et pour prendre soin de nos enfants. Vieillir, oui, mais en forme ! Depuis les années 1950, grâce notamment aux progrès médicaux et aux modifications des comportements, on observe une extension continue de l'espérance de vie. Aujourd'hui, elle correspond essentiellement à une augmentation d'espérance de vie sans incapacité. Ainsi, au ni veau de l'individu, Je processus de vieillissement est d'abord une bonne nouvelle : on vit plus longtemps et en bonne santé. En 2009, l'espérru1ce de vie à 60 ans est de 27 ans pour les femmes et de 22 ans pour les hommes. Pru ailleurs, contrairement à une idée reçue, le problème de la dépendance touche statistiquement relativement peu d'indi vidus : actuellement, 7% des plus de 60 M S sont dépendants en raison d'une maladi e invalidante, soit un peu plus d'un million de personnes, dont plus des deux tiers sont atteints de la maladie d'Alzheimer ou d'une autre forme de démence. Des incertitudes fortes quant à la prévalence de la dépendance dans les années à venir demeurent, notamment du fait des comportements des seniors d'aujourd'hui en matière de prévention, qui ont sensiblement évolué par rapport à ceux de leurs aînés. Toutefois, si on fait l'hypothèse que ce pourcentage reste stable, le nombre de personnes dépendantes pourrait atteindre un premier pic à prutir de 2020-2025 (1, 2 million en 2020) en raison de l'ru1ivée à l'âge de la grande vieillesse des premières générations nombreuses du babyboom, et devrait se maintenir à un niveau é levé jusqu'en 2050-2060. D'ici 2020, selon l'INSEE, 1,3 million de personnes seront touchées pru la mala­ du maintien en emploi des seniors crucial. Une die d'Al zheimer, soit une personne de plus de 65 au tre spécificité tiendra sans doute à un problème ans sur quatre. Le Magazine - 43



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 1Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 2-3Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 4-5Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 6-7Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 8-9Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 10-11Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 12-13Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 14-15Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 16-17Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 18-19Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 20-21Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 22-23Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 24-25Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 26-27Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 28-29Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 30-31Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 32-33Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 34-35Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 36-37Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 38-39Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 40-41Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 42-43Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 44-45Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 46-47Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 48-49Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 50-51Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 52-53Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 54-55Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 56-57Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 58-59Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 60-61Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 62-63Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 64-65Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 66-67Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 68-69Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 70-71Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 72-73Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 74-75Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 76-77Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 78-79Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 80-81Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 82-83Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 84-85Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 86-87Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 88-89Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 90-91Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 92-93Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 94-95Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 96-97Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 98-99Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 100