Le Magazine n°4 jan/fév/mar 2012
Le Magazine n°4 jan/fév/mar 2012
  • Prix facial : 4,90 €

  • Parution : n°4 de jan/fév/mar 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 67,2 Mo

  • Dans ce numéro : DSK/Anne Sinclair... la rupture.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
Dossier m’a expliqué qu’elle était à ses côtés, et j’ai compris qu’elle ne pouvait pas parler… » Pour un proche d’Anne Sinclair, cité dans l’ouvrage « Madame DSK, un destin brisé » : « C’était la consternation. On se disait que c’était un cauchemar, qu’on allait se réveiller et que tout allait s’arrêter. C’était affreux pour Anne qui ne pouvait pas se retenir de pleurer. Elle ne voulait pas y croire. Elle qui a toujours été dans le déni des frasques de Dominique se retrouvait dans une réalité qu’elle avait refusé d’affronter jusque-là. Sans doute parce qu’elle ne pouvait pas. Anne est une femme qui souffrait. Ne pas en parler était sans doute sa façon de se protéger… » Le dimanche 15 mai après-midi, tandis que les Français ont appris la nouvelle dans un mélange de stupéfaction, d’incrédulité, de satisfaction de tristesse, de dégoût 16 - Le Magazine ou de suspicion (selon qu’on soit politiquement favorable ou pas à Dominique Strauss-Kahn), l’ancienne vedette de TF1 reçoit un message des avocats new yorkais de son conjoint : « Madame, malgré le choc de cette nouvelle et les heures terribles que vous vivez, malgré ce que vous ressentez, il faut absolument que vous fassiez connaître au monde votre certitude que votre mari est innocent. Il serait également préférable que vous veniez à New York. » Alors que son mari a été inculpé « d’acte sexuel criminel, de tentative de viol et de séquestration » et qu’il est en garde à vue, menotté, dans les locaux d’une brigade criminelle du quartier de Harlem, Anne Sinclair suit les conseils de Maître Brafman et Maître Taylor. Dès 16h49, elle publie un communiqué où elle affirme « ne pas croire aux accusations portées contre mon mari et ne Lla maire socialiste de Lille Martine Aubry (G) rit, aux côtés de l'ancien ministre Dominique Strauss-Kahn (2eD), de son épouse la journaliste Anne Sinclair (2eG), et de l'ancien ministre Bernard Kouchner (D), le 28 août 2004, devant l'espace Encan de La Rochelle avant l'arrivée de l'ancien Premier ministre Lionel Jospin, au 2e jour de la 12e université d'été du PS. pas douter que son innocence soit établie…J’en appelle à la décence et à la retenue. » Comme un malheur n’arrive jamais seul, dans l’après-midi, une femme accuse en France Dominique Strauss- Kahn d’une autre agression sexuelle : c’est Anne Mansouret, élue régionale socialiste de Haute-Normandie, la mère de Tristane Banon. Tristane, la « victime ». Cette dernière avait parlé d’un incident avec DSK, (intervenue quelques années plus tôt lors d’une interview pour un livre dans un appartement du VIème arrondissement parisien), au cours de l’émission de Thierry Ardisson, « 93, Faubourg Saint-Honoré » sur la chaîne Paris Première, mais le nom de l’ancien directeur général du Fond Monétaire International avait été bippé pour des raisons juridqiues et en l’absence AFP/JEAN-PIERRE MULLER
d’un dépôt de plainte, l’histoire n’avait jamais été prouvée. Anne Mansouret explique que c’est elle qui a dissuadé sa fille de porter l’affaire devant la justice en raison des liens entre Tristane Banon et la famille Strauss-Kahn (Tristane étant la filleule de Brigitte Guillemette, deuxième épouse de DSK, et l’amie de Camille, fille de Dominique Strauss-Kahn et Brigitte Guillemette). Pour Anne Anne Sinclair et l’entourage de l’ancien ministre de l’Économie et des Finances du gouvernement Jospin, c’est évidemment un choc et la consternation. « Á 23 heures à New York (5 heures du matin en France, le 16 mai 2011), c’est la déflagration. L’humiliation suprême que tout le monde redoutait. Le choc absolu. DSK, les traits tirés, mal rasé, sort du commissariat, menotté dans le dos, encadré par deux policiers, sous une meute de flashes déchaînés. Image surréaliste. Son passeport, apprendon, lui a été confisqué. Il monte dans une voiture banalisée, qui démarre aussitôt. Á Paris, les proches éteignent la télé. Insupportable. Insoutenable. Anne Sinclair, selon nos informations, n’est pas devant son écran à ce moment-là. Elle refuse de voir ces images de cet homme humilié, exhibé, déchu, qui est son mari. On se croirait dans une série policière américaine du dimanche soir. Une de ces productions caricaturales et un tantinet manichéennes où le méchant puissant est confondu à la fin, juste avant le générique. Hypnotisées par ces images, les chaînes d’infos les diffusent et les rediffusent en boucle. Á 10h39, heure de Paris, le lundi 16 mi, après une deuxième année d’épouvante, Anne Sinclair s’envole pour New York. C’est une femme brisée, mais qui « tient le coup » selon un proche. Elle est accompagnée d’Anne Hommel, spécialiste de la presse américaine au sein de l’équipe des quatre communicants. Il a fallu ruser pour que l’ex-journaliste parvienne à rassembler quelques effets personnels à son domicile sans être repérée par les médias. Si Anne part, c’est qu’il y désormais urgence. D’aucuns craignent à présent que la justice américaine veuille faire un exemple avec DSK. Sa comparution devant la juge Melissa Jackson est prévue dans la matinée du lundi. Les observateurs avertis notent qu’à New York, le climat devient délétère. La Tous ont à cœur de protéger Anne, car ils se demandent si cette affaire-là ne va pas être celle de trop pour une femme qui a déjà beaucoup enduré. presse américaine s’en prend maintenant aux Français et n’a pas assez de mots assez durs pour fustiger leurs meurs légères et leur manque de moralité. « The Wall Street Journal » souligne ainsi dans un éditorial sévère que « les Français sont connus pour leur nonchalance légendaire à l’égard de l’appétit sexuel de leurs hommes politiques…Mais on doute que même les Français puissent rester indifférents devant l’agression sexuelle d’une femme de chambre…L’arrestation de Dominique Strauss-Kahn est une humiliation personnelle pour l’homme politique français, mais c’est aussi une marque noire sur le FMI qui a choisi d’ignorer son comportement sexuel dans le passé », écrivent Renaud Revel et Catherine Rambert dans leur livre (extrait de « Madame DSK, un destin brisé », page 25, paru chez First Document). Pour un journaliste proche d’Anne Sinclair depuis les années Europe 1, c’est le problème : « Évidemment que nous étions au courant des infidélités et de la grande capacité de séduction de Dominique. Mais comme Anne a toujours fermé les yeux sur les aventures extra conjugales de son époux, que vouliez-vous qu’on fasse ? Qu’on aille hurler dans les médias que DSK était un don juan, un sauteur, un dragueur insatiable ? C’est vraiment n’importe quoi cette polémique. Par contre, je peux vous assurer sur l’honneur que jamais, Dominique Strauss- Kahn n’a été pris en flagrant délit de violence ou de comportement douteux. Les affaires Diallo et Banon restent un mystère pour tous ceux qui connaissent Dominique dans le privé. Et Anne ne serait jamais resté avec un homme de ce genre, elle aurait divorcé depuis longtemps et c’est lui qui aurait eu tous les torts en plus. Même si la France ne vit pas dans le rigorisme anglo-saxon au niveau des mœurs, toutes ces pseudo révélations sur le passé sexuel de Dominique ont gravement entaché son image et Anne doit subir cela. Elle a souffert en secret et je me souviens qu’elle n’avait accepté de participer à l’émission de Canal Plus, « Le Grand Journal » en novembre 2012 qu’à une seule condition : les chroniqueurs du talk-show quotidien de Michel Denisot (Jean- Michel Aphatie, Ali Baddou, Ariane Massenet) ne devaient poser aucune question sur le côté séducteur de son mari. Elle défend et protège Dominique avec une immense force, une Le Magazine - 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 1Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 2-3Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 4-5Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 6-7Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 8-9Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 10-11Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 12-13Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 14-15Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 16-17Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 18-19Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 20-21Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 22-23Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 24-25Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 26-27Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 28-29Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 30-31Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 32-33Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 34-35Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 36-37Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 38-39Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 40-41Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 42-43Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 44-45Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 46-47Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 48-49Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 50-51Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 52-53Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 54-55Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 56-57Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 58-59Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 60-61Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 62-63Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 64-65Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 66-67Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 68-69Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 70-71Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 72-73Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 74-75Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 76-77Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 78-79Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 80-81Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 82-83Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 84-85Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 86-87Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 88-89Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 90-91Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 92-93Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 94-95Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 96-97Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 98-99Le Magazine numéro 4 jan/fév/mar 2012 Page 100