Le Magazine n°3 oct/nov 2011
Le Magazine n°3 oct/nov 2011
  • Prix facial : 5,90 €

  • Parution : n°3 de oct/nov 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (206 x 266) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 23 Mo

  • Dans ce numéro : la remontée de Ségolène Royal... et si c'était elle ?

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
Pourquoi les ados sont-ils accros au téléphone portable ? Communiquer avec les copains, rassurer les parents, le mobile est devenu un appareil incontournable pour les adolescents. Y a-t-il des risques pour la santé ? Comment s’en prévenir ? Aujourd’hui, les adolescents ne peuvent plus se passer de leur téléphone.Ilvibre,ilsonne,ilgazouille ou tempête, mélodies douces ou bruyantes, le mobile est l’appareil indispensable à l’intégration des ados dans la société, toute catégorie sociale confondue. Ils passent des heures avec leur téléphone collé à l’oreille, n’importe où, n’importe quand. Le principal est d’établir le contact, ensuite, ce que l’on a à se dire n’a pas forcément pas d’importance. C’est avant tout un lien social, hors du contrôle parental, qui participe au processus d’émancipation nécessaire à cette période de leur vie. Selon un rapport de l’Association française des opérateurs mobiles publié en 2010, 82% des adolescents de 12 ans et plus sont équipés d’un portable. 100% des filles de 15 à 17 ans en possèdent un, contre 95% des garçons du même âge. 12 - Le Magazine Pour les parents, le téléphone portable est surtout une question de sécurité et de lien qui leur permet de pouvoir être joints à tout moment par leurs enfants. Avec l’évolution de l’offre des mobiles, et notamment l’arrivée des smartphones, leur utilisation va bien au-delà de la simple communication. Le mobile n’est plus seulement une alternative au téléphone fixe de la maison, les nouvelles technologies y ont intégré des fonctionnalités de plus en plus avancées avec appareilphoto,caméra,InternetouencoreGPS (Global Positioning System ou système de positionnement mondial). Le mobile est devenu un objet de reconnaissance et d’appartenance pour ces nouveaux accros de la technologie. Il faut être tendance, posséder le dernier mobile, une nécessité vitale qui va bien au-delà de la fonction initiale d’un téléphone portable. Les opérateurs ne s’y sont pas trompés, et font de la tranche des 11-19 ans leur principale cible de marketing. ■ D.R. Vie quotidienne Le téléphonee dangereux p Plus d’un Français sur deux possède plus de 80% d’enfants. Il est les risques potentiels sur ce qui concerne Bien que l’on sache encore peu de chose sur les effets à long terme, les problèmes liés à l’exposition des radiofréquences d’un usage quotidien du téléphone portable apparaissent dans de nombreuses études. Dans son récent rapport qui s’appuie sur une centaine d’études scientifiques, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a estimé qu’à moyen terme « l’usage des téléphones portables devait être considéré comme peut-être cancérogène pour l’homme ». L’organisation a mis en exergue le risque accru de développement de gliomes, sorte de cancer du cerveau, et celui de neurinomes de l’acoustique, une sorte de tumeur du nerf auditif. Quoi qu’il en soit, toujours selon l’OMS « le risque potentiel concernerait plutôt les gros usagers (trente minutes par jour pendant plus de dix ans ».Dansl’attente d’études supplémentaires avec un recul de plusieurs années, l’organisation conseille de favoriser les communications par textos et d’utiliser les oreillettes le plus souvent possible. Le rapport confirme les conclusions de
portable est-il our la santé ? un téléphone portable, parmi eux donc légitime de s’interroger sur la santé notamment en les rayonnements. l’étude Interphone publiée en mai 2010, qui faisait aussi état de risques de tumeurs au cerveau. Certains médecins généralistes admettent recevoir de plus en plus de patients en proie à des maux de tête, de l’anxiété, des troubles de mémoire ou une grande fatigue, qu’ils imputent principalement à un usage intensif du téléphone portable, notamment auprès des adolescents. Des maux, qui selon Pierre Souvent, président de l’association santé et environnement, pourraient être rapidement diminués par l’utilisation d’un kit main libre et par un usage modéré du mobile. En effet, selon lui de nombreux ados ont pris l’habitude de dormir avec leur téléphone sous l’oreiller s’exposant ainsi 24 heures/24 aux rayonnements. ■ D.R. Vie quotidienne Les dérives du téléphone portable Le téléphone portable peut être aussi responsable de violences aggravées. Par an on dénombre 350 accidents mortels dus au téléphone au volant, 50 victimes de happy slapping (vidéo-lynchage) ou de sexting (mot-valise de sexe et texting)ousextoenfrançais.Quandl’utilisationdesmobiles dérive et engendre des comportements à risques. Comment parler des risques du portable sur la santé sans aborder le téléphone au volant. Les études expérimentales réalisées sur les risques d’accidents encourus par les usagers démontrent que le fait de téléphoner en conduisant multiplie par trois les risques d’accidents. En raison de la diminution de la vigilance et la modification du comportement du conducteur que cela entraîne, en cas d’événement imprévu sur la route, le temps de réaction augmente de 50% en moyenne. La distance d’arrêt est donc plus grande et le choc plus violent. Pour l’Institut national de recherche sur les transports et leur sécurité (Inrets), près d’un accident sur dix en France serait dû en partie à l’utilisation du téléphone. Le téléphone portable au volant serait responsable de 350 décès par an et de 7 230 accidents corporels selon la Compagnie Mister Assurances. Attention, s’il est établi que le conducteur utilisait son téléphone portable, son assurance a le droit de refuser l’indemnisation, sous le prétexte qu’il n’était pas en mesure au moment de l’accident de maîtriser son véhicule. Quant aux contraventions, la loi vient de changer : téléphoner au volant entraîne un retrait sur le permis de trois points et une amende de 90 à 135 euros. Le téléphone portable, un risque potentiel pour la santé et la sécurité, peut conduire aussi à des comportements àrisques.Depuisfin2006avecl’arrivéedesportables « 3 e génération » qui permettent de filmer et de transférer des informations un nouveau fléau est apparu. 8% des ados déclarent avoir déjà pratiqué le « happyslapping » ou vidéo-lynchage, qui consiste à filmer une bagarre ou une agression à l’aide de son mobile et à la diffuser ensuite sur Internet vers les réseaux sociaux, et le sexting qui consiste à filmer des ébats amoureux de victimes consentantes ou non et à transférer au plus grand nombre sur Facebook ou Twitter. Phénomènes qui inquiètent les pouvoirs publics tant pour leur violence et leur banalisation. L’agression est souvent préparée, mise en scène entre les jeunes. On déplore à ce jour plus de 50 ans agressions par an en France. Et il ne s’agit là que de celles qui ont été déclarées officiellement. D.R. Le Magazine - 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Le Magazine numéro 3 oct/nov 2011 Page 1Le Magazine numéro 3 oct/nov 2011 Page 2-3Le Magazine numéro 3 oct/nov 2011 Page 4-5Le Magazine numéro 3 oct/nov 2011 Page 6-7Le Magazine numéro 3 oct/nov 2011 Page 8-9Le Magazine numéro 3 oct/nov 2011 Page 10-11Le Magazine numéro 3 oct/nov 2011 Page 12-13Le Magazine numéro 3 oct/nov 2011 Page 14-15Le Magazine numéro 3 oct/nov 2011 Page 16-17Le Magazine numéro 3 oct/nov 2011 Page 18-19Le Magazine numéro 3 oct/nov 2011 Page 20-21Le Magazine numéro 3 oct/nov 2011 Page 22-23Le Magazine numéro 3 oct/nov 2011 Page 24-25Le Magazine numéro 3 oct/nov 2011 Page 26-27Le Magazine numéro 3 oct/nov 2011 Page 28-29Le Magazine numéro 3 oct/nov 2011 Page 30-31Le Magazine numéro 3 oct/nov 2011 Page 32-33Le Magazine numéro 3 oct/nov 2011 Page 34-35Le Magazine numéro 3 oct/nov 2011 Page 36-37Le Magazine numéro 3 oct/nov 2011 Page 38-39Le Magazine numéro 3 oct/nov 2011 Page 40-41Le Magazine numéro 3 oct/nov 2011 Page 42-43Le Magazine numéro 3 oct/nov 2011 Page 44-45Le Magazine numéro 3 oct/nov 2011 Page 46-47Le Magazine numéro 3 oct/nov 2011 Page 48-49Le Magazine numéro 3 oct/nov 2011 Page 50-51Le Magazine numéro 3 oct/nov 2011 Page 52-53Le Magazine numéro 3 oct/nov 2011 Page 54-55Le Magazine numéro 3 oct/nov 2011 Page 56-57Le Magazine numéro 3 oct/nov 2011 Page 58-59Le Magazine numéro 3 oct/nov 2011 Page 60-61Le Magazine numéro 3 oct/nov 2011 Page 62-63Le Magazine numéro 3 oct/nov 2011 Page 64-65Le Magazine numéro 3 oct/nov 2011 Page 66-67Le Magazine numéro 3 oct/nov 2011 Page 68-69Le Magazine numéro 3 oct/nov 2011 Page 70-71Le Magazine numéro 3 oct/nov 2011 Page 72-73Le Magazine numéro 3 oct/nov 2011 Page 74-75Le Magazine numéro 3 oct/nov 2011 Page 76-77Le Magazine numéro 3 oct/nov 2011 Page 78-79Le Magazine numéro 3 oct/nov 2011 Page 80-81Le Magazine numéro 3 oct/nov 2011 Page 82-83Le Magazine numéro 3 oct/nov 2011 Page 84