Le Magazine n°3 jun/jui/aoû 2009
Le Magazine n°3 jun/jui/aoû 2009
  • Prix facial : 3,95 €

  • Parution : n°3 de jun/jui/aoû 2009

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 62,2 Mo

  • Dans ce numéro : Dati, une femme secète.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
DOSSIER Ensuite, 1'océan est contraint par un environnement géologique (la lithosphère forme « la peau rocheuse » de la Terre, de nature continentale et océanique) « qui conditionne son expansion etinteragit avec lui, avec modification de sa composition. Ceci se fait à partir des rejets de matières diverses... depuis les dorsales actives [les montagnes au centre des mers, NDLR], dont 1'activité hydrothermale engendre d'importants apports chimiques aux océans... mais aussi depuis les zones littorales et les bassins versants. » L'océan : maitre du climat ? « Premièrement, l'océan est-il est le maître du climat de la planète Terre ? » demande Paul Tréguer. Contrôlet-illa teneur en dioxyde de carbone de l'atmosphère ? « Le climat est directement en relation avec la teneur en dioxyde de carbone (C0 2) de l'atmosphère. Or l'océan est capable de dissoudre (pompe physique) ou d'absorber (pompe biologique) de grandes quantités de COz : il peut ainsi réguler notre climat. A différentes échelles de temps, l'océan est aussi un répartiteur de l'énergie thermique de l'environnement superficiel de la Terre. » Quand on sait que le thème de la journée mondiale de l'environnement, qui s'estdéroulée le 5 juin 2008, était « COz : Non à la dépendance - Pour une économie à faible émission de carbone », on va vite comprendre l'importance de l'océan au niveau mondial- pour ceux qui ne seraient pas encore convaincus. 42 - Le Magazine L'océan est enfin le support d'activités biologiques (y compris humaines) qui sont directement impactées par les changements climatiques et rétro-agissent avec lui. (Cf. La Recherche, 2004, no spécial sur « Le Risque climatique », article de P.Tréguer « La discrète alliance des algues et du vent »). « L'océan est producteur de ressources marines, très sévèrement exploitées par 1, homme.) ) n est bon dans ce domaine de se pencher par exemple sur le diagramme de Paul y, datant de 2003. Il Réservoir de surface 100 m 1 an Réservoir profond 3.700 m 1.000 ans L'entraînement de matière lithosphérique par les fleuves : l'exemple de l'Amazone près de Manaus, au Brésil. montre que 90 à 100% de la mer à un peu plus de 10 mètres de profondeur voit des activités de pêche intensive, et 80% jusqu'à 100 mètres (crevettes et harengs, en majorité). Entre lOO et 1.000 mètres, on vajusqu'à40% des océans ratissés (pagre, empereur, ! égine). De 1.000 à 10.000 mètres, jusqu'à 20% des eaux sont exploitées par les pêcheurs : myxine, balistes, poissons-globes et poissons-coffres. Les choses n'ont fait que croître et embellir depuis les années 2000 : en 1950, la pêche « intensive » n'atteignait pas les 1.000 mètres de profondeur ! Ceci survolé, nous pouvons identifier les grandes questions que se posent les chimistes marins aujourd'hui. Elles nous entraînent, pour la plupart d'entre elles, dans le débat : « Science ou éthique ? Science et éthique », auquel les politiques seront bien obligés de répondre un jour. L'océan peut échanger du C02 avec l'atmosphère Transfert de C02 des eaux de surface aux eaux profondes P o m p e Source. Chisholm (2000) Nature, 407 : 685-687 1/Zooplancton
Un couple d'enfer 1 Oinoflagel/é : Ceratium sp., 8'@ Deuxième question d'importance : l'océan estil perturbé par l'homme ? Ou pour mettre cela en termes scientifiques, comment répond-il aux perturbations anthropiques, aux niveaux mondial et/ou local ? « A l'échelle globale, depuis le début de l'ère industrielle, l'océan absorbe de plus en plus de dioxyde de carbone, » répond Paul Tréguer. Alors, quels peuvent bien en être les effets sur les équilibres chimiques des océans ? « sur la chimie de l'océan, pour le pH des eaux de surface et de fond, comme pour la formation de coquilJes calcaires d'organismes marins ? > Un saut périlleux depuis 50 ans A l'échelle globale, depuis le début de l'ère industrielle l'océan absorbe de plus en plus de gaz carbonique : quels en seront les effets sur les équilibres chimiques des océans ? Concentrations de dioxyde de carbone sur le dernier millénaire (grand graphique) et depuis 1750 (en vignette). Les mesures viennent de carottages de glace, les différentes couleurs correspondant à des forages différents, et d'échantillonnages atmosphériques (en rouge). Sur la droite, la mesure de la poussée de radiation est exprimée en Watts au mètre carré. Le rapport du Giec de 2007 souligne que « la première cause d'augmentation de la concentration de dioxyde de carbone dans l'atmosphère, depuis le début de la période pré-industrielle, c'est l'utilisation de pétrole fossile ». La seconde, mais qui vient loin derrière, est « la modification dans l'utilisation des sols, : environ un cinquième- mais ceci n'est qu'une estimation. Or, « environ 40% du stock total de C02 d'origine anthropogénique de l'océan mondial est accumulé dans l'océan austral, » rappelle Paul Tréguer (Sabine et al. 2004). Et l'absorption de C02 par l'océan provoque la baisse du pH et la dissolution des carbonates de calcium. » « D'autre part à l'échelle locale, l'homme a modifié la composition chimique des eaux littorales en y relâchant, à travers les acti vités économiques, de grandes quantités de nitrates, de phosphates, etc., ce qui a profondément modifié les équilibres biologiques de ces milieux », la biodiversité marine et la structure des écosystèmes marins. C'est ainsi que l'on retrouve des flux d'azote dans l'Atlantique nord, mais aussi, dans la rade de Brest, un basculement des diatomées, et des dinoflagellés. Dans 1'Atlantique nord, les flux d'azote total annuels rejetés à la mer par bassins versants vont de 420 kg par kilomètre carré et par an dans la come de 1'Afrique, jusqu'à 1.450 en Mer du Nord (Howarth et al., 1996). Côté flux de nitrates rejetés dans 1'océan en tonnes par an (P. Aurousseau et al. 2004), on peut Diatomée pennée et centrique Modification des gaz à effet de serre (à partir des prélèvements de glaces et des données les plus récentes) - Ec.c. -Q) 1 : 0.c "- cu 0 Q) "C Q) "C >< 0 c j 1 § &l (!) D " i g 10000 5000 0 Nb. d'années {avant 2005) - N 350'E 3 : - 300 Q) 1 : l "C 1 : Le Magazine - 43 1 : 0 ; - "C cu 0:



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 1Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 2-3Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 4-5Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 6-7Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 8-9Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 10-11Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 12-13Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 14-15Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 16-17Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 18-19Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 20-21Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 22-23Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 24-25Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 26-27Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 28-29Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 30-31Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 32-33Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 34-35Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 36-37Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 38-39Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 40-41Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 42-43Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 44-45Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 46-47Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 48-49Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 50-51Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 52-53Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 54-55Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 56-57Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 58-59Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 60-61Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 62-63Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 64-65Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 66-67Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 68-69Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 70-71Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 72-73Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 74-75Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 76-77Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 78-79Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 80-81Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 82-83Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 84