Le Magazine n°3 jun/jui/aoû 2009
Le Magazine n°3 jun/jui/aoû 2009
  • Prix facial : 3,95 €

  • Parution : n°3 de jun/jui/aoû 2009

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 62,2 Mo

  • Dans ce numéro : Dati, une femme secète.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
DOSSIER 38 - Le Magazine
L a plus grande partie de notre planète - 70% de la swface de la TeiTe - estrecouverte d'eau salée. Et il s'y passe toujours quelque chose... d'inconnu ! Le sujet est d'autant plus d'actualité, insiste le président de la Maison de la Chimie, Bernard Bigot, que nous nous trouvons « au moment où chacun prend la mesure que les ressources naturelles, et particulièrement les ressources maritimes, sont un bien précieux qu'ils convient d'exploiter avec discernement, au moment où le rôle essentiel des océans dans le bon fonctionnement de notre planète est mis en évidence à l'occasion de la large diffusion des travaux du Groupe international d'étude du climat. » Le fameux Giec s'est vu décerner à l'été 2007, conjointement avec l'ancien vice-président américain Al Gore, le prix Nobel de la Paix ; « au moment enfin où l'opinion publique est particulièrement sensible aux questions d'environnement et de développement durable, à la préservation de la qualité des eaux maritimes et à la prévention des menaces que peuvent faire peser sur elles le transport ou les rejets côtiers. Sur tous ces sujets la chimie est présente, parfois en première ligne, parfois de manière plus discrète, soit parce que la science chimique permet de comprendre les grands phénomènes qui gouvernent le fonctionnement de la mer, soit parce que la chimie valorise les ressources et produits marins pour différents usages au service de l'homme, qu'ils soient alimentaires, thérapeutiques, énergétiques, agricoles, ou relèvent des industries métallurgiques, soit parce que la chimie, au service de la mer, contribue à utiliser de manière raisonnable l'espace maritime pour les transports ou les loisirs ou bien contribue à préserver la mer de dégradations diverses ou bien encore contribue à remédier aux atteintes dont elle a été 1'objet. » Tout ça ? C'est ce que nous allons découvrir dans ce dossier. A 1'origine des données récentes, le développement économique et 1'explosion démographique en cours au 2 l ème siècle, engendrent de profonds bouleversements de notre environnement tenestre et marin. « A maints égards, » souligne Paul Tréguer, de l'Institut Universitaire Européen de la Mer (UBO, CNRS, INSU), situé à Brest, « 1'océan j oue un rôle régulateur, permettant d'atténuer ou de différer les impacts de ces bouleversements. » Et c'est vrai que les sciences chimiques de l'environnement marin sont au coeur des grandes questions que se pose aujourd'hui notre civilisation. Si 1'on veut véritablement mettre en oeuvre un développement durable, plusieurs questions se posent. A l'échelle globale d'abord, peut-on ou doit-on modifier la composition chimique de l'océan pour augmenter son potentiel, tout cela pour aboutir, en fi n de compte, à une maîtrise du climat de la planète Terre ? Et à 1'échelle locale ensuite, peut -on ou doit -on continuer à modifier l'environnement chimique du littoral -ces zones où se concentre de plus en plus la population humaine ? Ce qui devient de plus en plus évident, c'est que les sciences chimiques de l'environnement marin sont au coeur des grandes questions qui se posent aujourd'hui à notre civilisation. Chimie et mer, chimie des océans : un binôme à suivre de près L:apport de la chimie dans la connaissance du passé et dans la préparation de l'avenir est importante sur terre - que ne sera-t-elle pas en mer, lieu de recherches presque inconnu, ou en tous cas recélant de grandes marges de connaissance ! La Fondation internationale de la Maison de la Chimie a souhaité, en octobre dernier, avec le concours de la Fédération Française pour les sciences de la Chimie (FFC), rassembler le monde de la recherche et les industriels concernés pour débattre de l'apport de la chimie aux activités maritimes, des conséquences des activités et des produits chimiques sur le milieu l'environnement marins, et des richesses de la mer comme bases de nouvelles molécules au service de l'homme. Dans ce dernier domaine, la mission Serpentine, dont nous avons parlé dans nos pages (voir Science Magazine HS W2 d'octobre 2007) commence à fournir ses résultats sur les grands fonds ; des grandes « premières, , mondiales ont été réalisées à cette occasion. Les perspectives en matières premières, énergie, biodiversité et nouvelles molécules organiques restent à explorer. Et que dire des dernières découvertes sur le fonctionnement de la mer, depuis les temps les plus reculés jusqu'à ce jour, ainsi que sur l'exploitation des ressources de la mer au service de l'homme - énergie et santé en tête, tout en ayant présent à l'esprit leur utilisation durable ! Enfin l'apport de la chimie, très présente dans ces pages grâce notamment au président de la Maison de la Chimie de Paris, Bernard Bigot, est de premier plan dans la connaissance de notre monde et dans la préparation de notre avenir. Mise au mise service de l'homme, elle va devoir pallier les conséquences de ses propres excès : urbanisation des zones littorales, marées noires, activité de plaisance... et leur évolution vers plus de respect de l'environnement. Le Magazine - 39



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 1Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 2-3Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 4-5Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 6-7Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 8-9Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 10-11Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 12-13Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 14-15Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 16-17Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 18-19Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 20-21Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 22-23Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 24-25Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 26-27Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 28-29Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 30-31Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 32-33Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 34-35Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 36-37Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 38-39Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 40-41Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 42-43Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 44-45Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 46-47Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 48-49Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 50-51Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 52-53Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 54-55Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 56-57Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 58-59Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 60-61Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 62-63Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 64-65Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 66-67Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 68-69Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 70-71Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 72-73Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 74-75Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 76-77Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 78-79Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 80-81Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 82-83Le Magazine numéro 3 jun/jui/aoû 2009 Page 84